Selon le FMI, les gouvernements devraient créer leurs propres cryptomonnaies

15 novembre 2018 à 08h55
10
cl_large.jpg

Le Fonds monétaire international estime qu'en créant leurs propres cryptomonnaies, les gouvernements pourront éviter les fraudes et autres délits.

Invitée à prendre la parole au Fintech Festival 2018 de Singapour mercredi, Christine Lagarde a livré sa vision sur les nouvelles monnaies numériques. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) en est persuadée : « Nous nous trouvons à un tournant de l'histoire ».

Christine Lagarde milite pour une réglementation des cryptomonnaies

La dirigeante française n'hésite pas à comparer le système des monnaies numériques à ce qui se faisait à l'époque il y a des centaines d'années : « Quand le commerce était local, et qu'il s'organisait autour de la place du village, une monnaie sous forme de jetons [...] suffisait », rappelle-t-elle. Christine Lagarde estime que dans le nouveau monde, « la place du village est de retour, mais sous une forme virtuelle, dans nos smartphones. Nous échangeons les uns avec les autres, sans intermédiaire, des informations, des services [...] de façon instantanée.»

Si beaucoup pensent que les États doivent rester en retrait sur le sujet, Christine Lagarde, elle, pense que la confiance que les cryptomonnaies recherchent auprès du grand public reposera en grande partie sur une réglementation adéquate de ces entités. »

Plusieurs pays réfléchissent à créer leur propre système

Au nom du FMI, l'ancienne ministre a précisé que plusieurs banques centrales examinaient actuellement la piste de la cryptomonnaie d'État, comme le Canada, la Suède, la Chine et l'Uruguay. Elle estime que les gouvernements ont un rôle à jouer pour apporter de l'argent à l'économie numérique. Ainsi, ils faciliteraient l'inclusion financière, favoriseraient la sécurité et la protection des consommateurs (ce que le secteur privé ne peut pas nécessairement faire) et assureraient le respect de la vie privée au moment des paiements.

Christine Lagarde a bouclé son discours en affirmant qu'aujourd'hui, il n'était plus possible d'ignorer les cryptomonnaies et autres monnaies numériques : « La technologie va changer et nous devons en faire autant. [...] Nous devons exploiter le changement en veillant à ce qu'il soit équitable, sûr, efficace et dynamique. » Ce n'est pas une utopie que la directrice du FMI envisage, mais bien le temps des réalités.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
jereffuse
Décidément celle la il ny a que d’la merde qui sort de sa bouche !!!
KlingonBrain
Et avec leur cryptomonnaie, on aura droit à une nouvelle diarrhée réglementaire…
tampigns
Si possible, elles devront toutes être différentes et centralisées… wait!
dimigone
Si CLUBIC dit le blanc d’un côté et le noir de l’autre…<br /> https://www.clubic.com/antivirus-securite-informatique/cryptage-cryptographie/crypto-monnaie/actualite-846977-tenez-planete-revendez-bitcoins-scientifiques.html
Nmut
Curieux, pour moi elle dit justement des trucs censés! <br /> Question de points de vue probablement (je me suis fait volé la moitié des mes paiements reçus en crypto monnaie ).
pascal16
Si c’est le FMI qui le dit, ça promet d’être un énième grosse bourde qui enrichira les riches et appauvrira les pauvres sous prétexte de développement économique.
7am
Faudrait-il encore trouver un système de crypto-monnaie qui n’aggrave pas le réchauffement climatique !
tmtisfree
Un Français qui ne milite pas pour plus de régulation, cela existe encore ? Une espèce rare, en voie de disparition et à protéger, tellement le couple étatisme/taxation est devenu le culte unique de toute une armée et génération de parasites technocratiques jetsettant grassement sur le dos des travailleurs et entrepreneurs (vu le tain halé à l’année de certaine pouffiasse haut placée).<br /> Sinon, au vu des résultats catastrophiques, crises après crises, des délires régulatoires et financiers des États depuis 1929, on peut d’attendre à une future gabegie ou un bide rocambolesque d’une cryptomonnaie étatique, concept fumeux qui est en contradiction avec tout ce qui fait l’intérêt d’une cryptomonnaie.
Nmut
@tmtisfree<br /> Bien sur que le but d’un gouvernement c’est la régulation, ça ne sert qu’à ça! En plus dans la vision française assez curieuse communiste/libérale/libertaire/démocrate/anarchiste (l’état me doit tout/chacun pour soi -ou plutôt pour moi! :-P-/je fais que ce que je veux/les élections sont importantes/salauds d’élus non représentatifs) fait référence à la crypto monnaie comme la solution ultime, mais en soit rien dans les principes (contrôle et décentralisation) ne me semble en contracdiction avec ce mélanges d’idées, c’est juste un outil et on peut l’utiliser à n’importe quelle fin…<br /> @7am<br /> La block chain n’est pas forcément grosse consomatrice d’énergie. C’est la conception des crypto-monnaies actuelles qui est basée sur la POW (proof of work) qui fait que c’est monstrueusement énergivore.
Nmut
double post?!?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Withings Pulse HR : le tracker d'activité avec 20 jours d'autonomie
Rocket Lab inaugure l’ère commerciale des mini-fusées dans l’espace
Intel Neural Compute Stick 2 : de l'intelligence offline
Essential sort un DAC prise jack à 149 $
Galaxy S10 : Samsung présente le Exynos 9820, son SoC gravé en 8 nm
Windows 10 : Microsoft reprend le déploiement de la mise à jour majeure d'octobre (1809)
Facebook : un nouveau bug a dévoilé les informations personnelles des utilisateurs
GeForce RTX 2080 Ti : NVIDIA semble faire évoluer le hardware
La NASA veut envoyer des hommes sur Mars d'ici 25 ans
Samsung dépose un brevet pour une tablette pliable en trois
Haut de page