Le Japon décrète l'autorégulation du secteur de la crypto-monnaie

25 octobre 2018 à 15h58
4
Cryptomonnaie pixabay

Face à l'évolution rapide du marché des cryptomonnaies, les autorités compétentes japonaises ont pris la décision de laisser le secteur s'autoréguler.

Pour mieux appréhender la montée en puissance des cryptomonnaies, le Japon semble avoir trouvé la solution. L'Agence japonaise des services financiers (FSA ou Financial Services Agency) a décidé d'octroyer un statut d'autorégulation au secteur de la cryptomonnaie. Pour cela, la FSA permet désormais à la Japan Virtual Currency Exchange Association (JVCEA) de mettre en place des directives de contrôle des échanges, en cas de violation.

Un consortium de 16 crypto-monnaies

Un haut responsable de la FSA l'admet, « c'est une industrie en pleine mutation. Il est préférable que les experts établissent les règles de manière opportune par rapport aux bureaucrates. » La JVCEA, qui supervisera cette autorégulation, a ainsi été formée en début d'année. L'association est composée de 16 plateformes d'échange de cryptomonnaies réglementées du Japon. Il se peut d'ailleurs qu'il y en ait d'autres dans le futur, mais les dossiers sont aujourd'hui beaucoup plus étudiés que par le passé, et « le processus d'approbation est devenu plus strict », rappelle la FSA.

L'organisme d'autorégulation est vu d'un très bon œil, puisque ses règles seront naturellement plus exigeantes et strictes que la loi en vigueur, ce qui devrait aider l'industrie de la cryptomonnaie à regagner la confiance d'un public réticent. Mais attention, le mécanisme fonctionnera si la JVCEA recrute « suffisamment de personnel possédant une expertise dans le domaine des échanges cryptographiques », comme le préconise Yuri Suzuki, avocate spécialisée qui a pu glisser quelques mots à l'agence Reuters.

Le pays du soleil levant est devenu, l'année dernière, le premier pays à avoir mis en place une véritable réglementation visant à développer la blockchain et ainsi promouvoir l'innovation technologique, tout en assurant la protection des consommateurs.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
Rambo_z_a_Clown
En gros on y pige plus grand-chose laissons le schmilblick se démer… tout seul
mecatroid
C’est clairement la meilleure décision à prendre pour un secteur en devenir. On imagine bien ce que cela aurait donné si on avait d’emblée limité (“régulé”) l’internet par exemple. Personne n’aurait rien pu inventer. Il sera toujours temps de réglementé lorsque le secteur des cryptomonnaies aura lui aussi créé des millions d’emplois, comme internet. Lorsqu’on ne comprend rien, il faut avoir le courage de le dire, et de passer la main à ceux qui savent.
drno95
Non, c’est plutôt : “c’est technique alors laissons des experts de la question s’en occuper plutôt que des bureaucrates”.
Kenobiwan2
C’est une très bonne chose ! Au lieu d’interdire ou réguler, laisser les choses évoluer est la meilleure solution. Le monde des cryptos crée des emplois c’est indéniable, la question est de savoir quantifier le volume. Par exemple, à “la maison du bitcoin” il y a des salariés qui y travaillent. Beaucoup de sites de plateformes de change se sont développés, on a bien embauché des développeurs pour créer ces sites et tous les services connexes. Au moyen âge les chèques, les cartes bancaires, les paiements sans contact n’existaient pas. Aujourd’hui c’est admis. Pourquoi il en serait différent des cryptos alors ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Xbox One Insider Preview : les souris et claviers enfin supportés
Red Dead Redemption 2 : smartphone et tablette pourront faire office de carte du jeu
⚡ Bon Plan : Forfait illimité 30 Go sans engagement à vie chez Cdiscount Mobile
Jeu, cloud et Surface tirent les résultats de Microsoft vers le haut au 3e trimestre
⚡ Bon Plan : Le Xiaomi Redmi Note 5 4 Go / 64 Go double sim à 187€
Les casques VR 5K et 8K de Pimax en précommande
Facebook confirme travailler sur des lunettes de réalité augmentée
Tesla est rentable pour la première fois depuis 2 ans
Microsoft : le Xbox Game Pass bientôt sur PC
Haut de page