DarkMarket, plus grand marché illégal du Dark Web, démantelé hier par Europol

13 janvier 2021 à 14h13
7

DarkMarket, un important site du Dark Web , a été mis hors ligne après que les autorités aient appréhendé son opérateur.

Les clients auraient dépensé plus de 140 millions d’euros en Bitcoin (BTC) et Monero (XMR).

DarkMarket mis hors ligne

Selon un rapport d’Europol, le site DarkMarket a été mis hors ligne lundi à la suite d’une enquête menée par des enquêteurs allemands avec l’aide de sept autres nations.

DarkMarket est une place de marché sur laquelle 2 400 vendeurs proposaient diverses drogues, cartes de crédit contrefaites ou volées et autres logiciels malveillants.

Selon les procureurs allemands, les clients du site ont réalisé 320 000 transactions et dépensé l'équivalent de plus de 140 millions d'euros. Soit plus de 4 650 BTC et 12 800 XMR qui ont changé de mains.

Dans le cadre de l’opération, plus de 20 serveurs en Moldavie et en Ukraine ont été saisis. Selon un article d’ABC News, l'enquête aurait démarré en 2019, après la découverte d’informations sur un serveur saisi dans un ancien bunker de l’OTAN, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Les enquêteurs espèrent exploiter les données enregistrées sur les serveurs pour lancer de nouvelles enquêtes contre les modérateurs de DarkMarket, les vendeurs et les clients du marché.

Arrestation d’un suspect

Le site DarkMarket est notamment connu pour avoir revendiqué une direction exclusivement féminine. Sur la page de présentation du site, il était ainsi possible de lire : « Nous sommes le premier marché local, dirigé exclusivement par des femmes ». Toutefois, le principal suspect appréhendé à l'heure actuelle est un homme.

L’enquête a en effet mené à l’arrestation d’un Australien de 34 ans, accusé d’être un opérateur du site. Il est pour le moment maintenu en détention préventive et n’a pas encore fourni d’informations aux enquêteurs.

C'est l'unité de cybercriminalité du parquet allemand de Coblence qui a mené l’enquête, à laquelle ont également participé Europol, l’Agence nationale britannique de lutte contre la criminalité, la DEA et le FBI.

Rappelons qu'en novembre 2020, les autorités américaines avaient réussi la plus grande saisie de crypto-monnaies de l’histoire avec 69 370 BTC reliés au défunt marché Silk Road.

Sources : Europol , ABC News

Modifié le 13/01/2021 à 14h14
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Qu’est-ce qu'Axie Infinity (AXS), le jeu fondé sur la blockchain qui affole tous les compteurs ?
Amazon dément la rumeur d’adoption des paiements en Bitcoin (BTC)
Trading crypto : Binance et FTX réduisent la limite de l’effet de levier à 20x
La première ferme de cryptominage tournant à l’énergie nucléaire va voir le jour en Ohio
Pour le patron de Twitter, le bitcoin (BTC) pourrait apporter la paix dans le monde
La plateforme d’échange de crypto-monnaies FTX lève 900 millions de dollars
Inquiet pour sa sécurité, l’un des co-fondateurs d’Ethereum (ETH) quitte le monde de la crypto
Une ferme de minage illégale composée de 3 800 PS4 démantelée en Ukraine (MàJ)
La société Square de Jack Dorsey veut créer des services financiers axés sur le Bitcoin (BTC)
Ransomware : 70 millions de dollars en Bitcoin en échange d’un « décrypteur universel »
Haut de page