DarkMarket, plus grand marché illégal du Dark Web, démantelé hier par Europol

13 janvier 2021 à 14h14
7
Darkweb

DarkMarket, un important site du Dark Web , a été mis hors ligne après que les autorités aient appréhendé son opérateur.

Les clients auraient dépensé plus de 140 millions d’euros en Bitcoin (BTC) et Monero (XMR).

DarkMarket mis hors ligne

Selon un rapport d’Europol, le site DarkMarket a été mis hors ligne lundi à la suite d’une enquête menée par des enquêteurs allemands avec l’aide de sept autres nations.

DarkMarket est une place de marché sur laquelle 2 400 vendeurs proposaient diverses drogues, cartes de crédit contrefaites ou volées et autres logiciels malveillants.

Selon les procureurs allemands, les clients du site ont réalisé 320 000 transactions et dépensé l'équivalent de plus de 140 millions d'euros. Soit plus de 4 650 BTC et 12 800 XMR qui ont changé de mains.

Dans le cadre de l’opération, plus de 20 serveurs en Moldavie et en Ukraine ont été saisis. Selon un article d’ABC News, l'enquête aurait démarré en 2019, après la découverte d’informations sur un serveur saisi dans un ancien bunker de l’OTAN, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Les enquêteurs espèrent exploiter les données enregistrées sur les serveurs pour lancer de nouvelles enquêtes contre les modérateurs de DarkMarket, les vendeurs et les clients du marché.

Arrestation d’un suspect

Le site DarkMarket est notamment connu pour avoir revendiqué une direction exclusivement féminine. Sur la page de présentation du site, il était ainsi possible de lire : « Nous sommes le premier marché local, dirigé exclusivement par des femmes ». Toutefois, le principal suspect appréhendé à l'heure actuelle est un homme.

L’enquête a en effet mené à l’arrestation d’un Australien de 34 ans, accusé d’être un opérateur du site. Il est pour le moment maintenu en détention préventive et n’a pas encore fourni d’informations aux enquêteurs.

C'est l'unité de cybercriminalité du parquet allemand de Coblence qui a mené l’enquête, à laquelle ont également participé Europol, l’Agence nationale britannique de lutte contre la criminalité, la DEA et le FBI.

Rappelons qu'en novembre 2020, les autorités américaines avaient réussi la plus grande saisie de crypto-monnaies de l’histoire avec 69 370 BTC reliés au défunt marché Silk Road.

Sources : Europol , ABC News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
os2
lol et dire que la cia vendait (vend encore? ) de la cocaïne pour financer ses opérations…
k33ple4rn1ng
Avec l’expérience qu’on a de l’interdiction de la vente d’alcool durant la période de la Prohibition, je me demande si ça sert à quelque chose d’essayer d’interdire la vente et la consommation de drogues. S’il y avait un marché officiel, peut-être qu’il y aurait une garantie de qualité des produits et des programmes en place pour réellement aider les gens qui en sont dépendants comme avec l’alcool et le tabac. au lieu de ça, on préfère se donner bonne conscience en essayant de se convaincre qu’on arrivera à stopper le marché de la drogue en coupant l’une des têtes de l’hydre.
Nomad2021
sauf que ok la drogue est une chose, mais l’achat de cartes bleus volées/contrefaites c’est pas le pauvre gus victime de ce vol qui va morfler de ce vol? Aimerais tu que je me gave sur ton compte? dois t’on légaliser la copie de cartes bleues ?
k33ple4rn1ng
Perso, je trouve que le business des cartes de crédit est un peu dépassé. Le commerçant paie d’énormes frais pour finalement qu’un réseau passe un tout petit peu d’information sur Internet. Ensuite, c’est comme si l’utilisateur avait un portefeuille digital imprimé sur un bout de plastique avec ses clés privées écrites dessus (référence au Bitcoin). Enfin, l’utilisateur, lui, ne risque rien car si le numéro de carte se retrouve dans la nature, les transactions qui peuvent être faites avec le seront sans la vérification 3D-Secure (souvent validés par un SMS ou par une app fourni par la banque émettrice de la carte). Une transaction frauduleuse comme ça est directement remboursée à l’utilisateur s’il la rapporte à sa banque (mais c’est le commerçant qui n’a pas voulu utilisé 3D-Secure qui paie).<br /> Mais je comprends ton point de vue. Mon argument se limitait à la drogue.
Hadory
Il me semble qu’il n’y a pas besoin de 3d secure sur amazon mais je dis probablement une connerie…
Hadory
Boarf, ça fait chier sur le moment et ta banque te rembourse / bloque ta carte si t’as fais opposition et basta
k33ple4rn1ng
C’est possible. Si c’est le cas, Amazon accepte le risque de chargeback.<br /> La réglementation à ce sujet est en train de changer et 3DS sera bientôt obligatoire sur de plus en plus de transactions.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Molotov se déploie à l'international !
Le marché des objets connectés prêt-à-porter atteindrait 81,5 milliards de dollars cette année
Crypto.com s’associe à Booking.com pour offrir des réductions sur les voyages
Sunburst-SolarWinds : des données issues de l'attaque seraient en vente
Ubisoft travaille sur un jeu Star Wars en collaboration avec Lucasfilm Games
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page