Un développeur de Silk Road plaide coupable pour sa participation au site

22 septembre 2020 à 14h15
4

Silk Road était un site du dark web mêlant le navigateur anonyme TOR et l’utilisation des crypto-monnaies.

Road Michael R. Weigand, développeur du site, risque jusqu’à 5 ans de prison. Le fondateur Ross Ulbricht a été condamné à la prison à vie.

Tracer le Bitcoin (BTC)

Road Michael R. Weigand, développeur du célèbre site Silk Road, a plaidé coupable d'avoir dissimulé son implication dans la création du site.

Le programmeur a admis avoir menti aux agents du FBI en janvier 2019 au sujet de son rôle dans le projet ainsi que la provenance de ses fonds en Bitcoin (BTC). Le FBI a réussi à retracer les transactions et à identifier le développeur.

Le prévenu risque une peine de prison maximale de 5 ans. Quelle que soit l’issue, elle sera bien inférieure à la peine de prison à vie prononcée à l'encontre de Ross Ulbricht, le fondateur du site.

Cette affaire démontre une nouvelle fois que la publicité des transactions en Bitcoin et la conservation sur la blockchain de l'ensemble de l'historique de ces transactions permet aux forces de l'ordre de les suivre précisément.

À propos de Silk Road

Silk Road était un site du dark web où les utilisateurs pouvaient vendre et acheter des produits illicites, notamment des stupéfiants.

L’autre innovation de Silk Road était que la plateforme combinait la technologie du navigateur TOR et celle du Bitcoin (BTC) afin de préserver l’anonymat des utilisateurs. En effet, les utilisateurs de la plateforme pouvaient payer en crypto-monnaies, notamment en BTC et en Monero (XMR).

La plateforme a été fermée par le FBI en 2014. Le site avait généré un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars sur la période allant de 2011 à 2014.

Ross Ulbricht, plus connu sous le pseudonyme « Dread Pirate Roberts », est le fondateur du site. Il disposait, au moment de son arrestation, d'un casier judiciaire vierge. En 2012, il avait déclaré :

« Silk Road a été fondé sur des principes libertariens. Ces principes qui ont permis à Silk Road de prospérer peuvent et doivent fonctionner partout où l’être humain se rassemble. La seule différence, c’est que l’État n’est pas là pour apposer sa main pour s’en emparer. »

Source : Coindesk

4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Les nouveaux AirPods arriveront en 2021 tandis que l'AirPods Studio est finalement repoussé
Audius, plateforme blockchain de streaming musical, se lance avec Deadmau5
Le navigateur gamer Opera GX propose de nouveaux thèmes et un outil de nettoyage
Devil May Cry 5 Special Edition : pas de ray-tracing pour la version Xbox Series S
Ambitieux, le Japon vise la neutralité carbone à 2050
Un utilisateur de crypto-monnaies déplace 1,15 milliard de dollars de Bitcoin (BTC)
Qui a peur de Huawei ? : (re)voir le reportage sur le géant chinois des télécoms en intégralité
Il y a du Cloud gaming sur Facebook, mais pas sous la forme d'un service
Test Bose QC Earbuds : d'excellents écouteurs, à un détail près
L'enceinte connectée Google Nest Mini à un excellent prix
scroll top