Etude, les responsables de la sécurité informatique croulent sous le stress et la pression

Bastien Contreras Contributeur
02 mai 2019 à 21h32
0
Burnout

Selon une récente étude, les responsables de sécurité informatique en entreprise seraient de plus en plus nombreux à se sentir dépassés par les enjeux liés à leur poste. Les nouvelles réglementations et le volume croissant de menaces pèseraient fortement sur leur moral.

Symantec, entreprise américaine spécialisée dans la cybersécurité, s'est penchée sur la santé psychologique des RSSI (responsables de la sécurité des systèmes d'information). À cet effet, 3 000 professionnels britanniques, allemands et français ont été interrogés. Et le constat est pour le moins alarmant.

Des responsables au bout du rouleau

En effet, pas moins de 82% des sondés affirment « être au bord du burn-out » (85% en France). Un épuisement qui conduit les RSSI à envisager une reconversion professionnelle. 64% d'entre eux songent ainsi à démissionner (68% en France) et 63% à quitter le secteur de la cybersécurité (66% en France).

Quels sont les principaux facteurs de stress pour cette population ? Parmi les causes les plus souvent citées, on retrouve sans surprise la multiplication des menaces et du nombre d'alertes à traiter (mentionnée par 82% des personnes interrogées).

Mais les nouvelles réglementations, telles que le RGPD, jouent également un rôle important dans l'augmentation de cette pression (86%). Les RSSI craignent en effet de voir leur responsabilité personnelle engagée en cas de problème, voire que leur poste ne s'en trouve menacé.

Des problèmes venant de la multiplication de solutions

Dans un tel contexte, les professionnels se trouvent démunis face au manque de compétences en cybersécurité au sein de leur entreprise (80 %).

On pourrait alors penser que le recours à plusieurs solutions de protection les aiderait dans leur tâche. Mais en réalité, la multiplication des outils participe également au développement du stress au quotidien. 79% des responsables interrogés estiment en effet avoir trop de produits ou de fournisseurs de cybersécurité à gérer. Et un tiers d'entre eux considèrent que les alertes, prévues pour faciliter leur travail, s'avèrent en réalité trop nombreuses et trop difficiles à absorber.

Il reste cependant quelques rares points positifs. 90% des RSSI se déclarent ainsi ravis de leur environnement professionnel et 92% se sentir motivés par des situations à haute pression. Il semblerait que cela soit préférable, étant donné leurs conditions de travail.

Source : InformatiqueNews.fr
Modifié le 03/05/2019 à 07h47
9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top