Tor s'ouvre au financement participatif pour être moins dépendant du gouvernement

25 novembre 2015 à 10h45
0
L'équipe qui développe le routeur oignon Tor cherche d'autres financements afin de marquer plus nettement son indépendance face au gouvernement américain.

A l'heure actuelle, les travaux autour du projet Tor sont principalement financés par le gouvernement américain, lequel souhaitait soutenir les valeurs de la liberté d'expression. Depuis le mois de mars, l'équipe explique vouloir élargir le développement de ses Hidden Services permettant des communications anonymes sur Internet.

Pour éviter d'être identifié ou géolocalisé, avec une adresse IP par exemple, Tor sécurise les flux TCP en répartissant chacune des transactions sur un réseau de serveurs distribués. Le trafic est chiffré avec un jeu de clés privées/publiques. Les paquets seront transférés sur un circuit constitué de plusieurs nœuds (serveurs), lesquels apporteront chacun leur couche de sécurité. Ces diverses couches sont imagées par la structure d'un oignon.

Tor est ainsi utilisé par des journalistes ou des dissidents souhaitant contourner les pratiques de censure mises en place dans certains pays. « Nous souhaitons mettre à disposition cette technologie à un public plus large », affirmaient ainsi les membres du projet Tor, avant d'ajouter : « Nous sommes en train d'évaluer des stratégies de financement ».

08256798-photo-tor-ban.jpg

Suite aux révélations d'Edward Snowden, ancien analyste à la NSA, sur les pratiques de surveillance massives mises en place par plusieurs agences de renseignement à travers le monde, les relations avec le gouvernement américain se compliquent. En effet, les fondateurs de Tor ont annoncé un peu plus tôt ce mois-ci que le FBI a payé des chercheurs de l'université Carnegie Mellon la somme de 1 million de dollars pour casser l'anonymat du navigateur de Tor.

La situation a effectivement changé et plusieurs gouvernements à travers le monde tentent désormais de faire passer leur loi sur le renseignement pour faciliter la collecte massive des données afin de mieux identifier d'éventuels groupements terroristes.

Sur son blog officiel, Tor lance ainsi sa propre campagne de financements en faisant appel aux dons. Parmi les personnes qui soutiennent ce projet, nous retrouvons Laura Poitras, la journaliste s'étant longuement entretenue avec Edward Snowden pour la production de son film Citizen Four.

A lire également:
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top