Rapport X-Force : IBM met l'accent sur la sécurité des OS mobiles

03 octobre 2011 à 13h28
0
La firme américaine vient de publier son rapport de sécurité semestriel. Baptisé X-Force 2011, il préconise la vigilance notamment à l'encontre des malwares spécifiquement destinés aux plateformes mobiles.

00FA000001423236-photo-ibm.jpg
Comme chaque semestre, le rapport X-Force commente les tendances en matière de risques de sécurité. IBM affirme avoir procédé à l'analyse et au contrôle quotidien de 12 milliards d'événements de sécurité par jour depuis le début de l'année. Dans ses conclusions, l'étude « X-Force 2011 Mid-Year Trend and Risk Report » souligne qu'à l'avenir, les attaques visant les systèmes d'exploitation mobiles seront plus nombreuses.

Selon IBM, les logiciels malveillants sont majoritairement distribués via des applications ou des boutiques d'applications tierces. Le rapport précise que « les téléphones mobiles sont des plateformes attractives pour les développeurs de logiciels malveillants par le simple fait que la base des utilisateurs est en rapide croissance, il est donc plus facile de monétiser les infections sur les mobiles ». Le rapport conseille aux utilisateurs de rester vigilants quant aux kiosques d'applications qu'ils utilisent notamment pour Android. IBM considère donc que le risque principal d'infection réside dans les nombreux marchés tiers non-officiels.

Dans son rapport précédent, IBM avait déjà insisté sur les menaces en matière de sécurité mobile. La firme constatait déjà l'augmentation des failles et de leur exploitation. Cette fois, l'étude constate que les Smartphones collectent de nombreuses informations personnelles. Ces dernières peuvent alors constituer une véritable manne pour d'éventuels pirates. IBM estime qu'à l'avenir, des attaques comme le phishing ou le vol d'identités se développeront donc encore.

En dehors de ces éléments, IBM donne également quelques informations sur les infections traditionnelles. Selon le rapport X-Force :

  • Le nombre de vulnérabilités des applications Web est en diminution. Une première depuis 5 ans, précise l'étude. La tendance est sensiblement la même pour les vulnérabilités classées « hautes » et « critiques » des navigateurs puisque le nombre de failles est à « son point le plus bas depuis 2007 »

  • A l'inverse, le pourcentage de vulnérabilités critiques visant les logiciels a augmenté. Les principales failles rencontrées permettent l'exécution de code à distance

  • Depuis la fermeture de certains réseaux botnets, le spam est en net recul
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top