380 000 ? C'est le nombre de nouveaux fichiers malveillants découverts chaque jour

16 décembre 2021 à 08h30
3
malware © shutterstock.com
© Shutterstock

Au cours de l'année 2021, le nombre de malwares découverts quotidiennement a progressé de près de 6 %. La hausse des terminaux en circulation explique en grande partie cette tendance.

La cybermenace est de plus en plus grande, et les dernières publications de Kaspersky le montrent assez clairement. En 2021, les systèmes de détection du spécialiste de la cybersécurité ont découvert près de 380 000 fichiers malveillants par jour. On assiste ici à une hausse de 5,7 % des malwares découverts par rapport à 2020.

Les fichiers WinPE, un vecteur essentiel d'attaque

Les systèmes de Kaspersky ont donc découvert, en moyenne et par jour cette année, quelque 380 000 nouveaux fichiers malveillants. C'est environ 20 000 de plus que l'année précédente, près de 6 % donc, comme nous le disions.

La majorité des attaques (à hauteur de 91 %) utilisait des fichiers Windows PE (WinPE ou Windows Preinstallation Environnement), ce format de poche aux fonctionnalités limitées du système d'exploitation. Mais le nombre de programmes Linux malveillants et indésirables a bondi de 57 %, ce qui montre aussi que la surface d'attaque s'élargit d'année en année et touche d'autres systèmes d'exploitation.

« Nous ne sommes pas surpris [par l'augmentation des attaques], explique Denis Staforin, expert en cybersécurité chez Kaspersky. L'activité en ligne est toujours très importante en raison du recours au télétravail dans le monde entier. »

Le nombre d'appareils connectés a augmenté, celui des attaques également

En ce qui concerne la forme que prennent les malwares, un peu plus de la moitié (54 %) étaient des chevaux de Troie non spécifiques, précise Kaspersky. Et, si divers types de menaces ont vu leur volume de 2021 être inférieur à celui de 2020, les injecteurs ont affiché une hausse de 2,24 % sur un an. Ici, nous parlons de programmes capables d'installer des logiciels malveillants encore plus sophistiqués sur l'appareil de la victime, et ils sont souvent particulièrement redoutables.

Les vers ont, eux, connu une spectaculaire augmentation de leur diffusion en 2021 (+117,5 %). Ces programmes, qui se répliquent et se protègent de façon autonome une fois entrés dans le système, représentent mine de rien pas moins de 9 % des attaques. La part de virus a aussi progressé de 27 % en 2021, pour atteindre 10 % des attaques.

Pour expliquer la hausse de ces attaques, Denis Staforkin a une explication : « Le virage vers un fonctionnement dans le Cloud se traduit par un plus grand nombre d'appareils connectés. Cette plus grande surface d'attaque débouche logiquement sur une plus large exposition aux menaces. C’est pourquoi deux missions cruciales des utilisateurs consistent aujourd'hui à améliorer leur littératie numérique et à garder leurs solutions de sécurité à jour. »

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Cynian90
Combien de cracks de jeux-vidéo ?
Subtil1
+1
_J2B
En même temps en interrogeant un «&nbsp;expert en cybersécurité&nbsp;» de chez Kaspersky, le mot d’ordre ne risquait pas d’être différent.<br /> Je les imagine mal dire «&nbsp;non non, tout va bien, quelqu’un qui fait attention à son utilisation lorsqu’il est connecté ne risque que peu de choses. Notre suite ne lui serait pas forcément utile.&nbsp;»<br /> Faut forcément que ce soit alarmiste, pour vendre.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Virgin Galactic et Blue Origin en difficulté pour reprendre leurs vols de tourisme spatial
Interview : comment Proton veut aller plus loin avec son Drive
Nintendo : la Switch dépasse la PS4 et devient la 3e console la plus vendue de l'Histoire
Le OnePlus 11 va arriver en France... et il a l'air excellent
Turquie : pas de pitié chez les pirates, des escroqueries liées au tremblement de terre déjà identifiées
WhatsApp : vous n'utilisez pas les statuts ? L'app va tout faire pour vous y pousser
Tinder : pourquoi l'arrivée du mode incognito est une très bonne nouvelle
Bientôt finie, la recherche par mots-clés ? Ces premiers écrans de Bing avec ChatGPT en témoignent
Ces écouteurs Bose sans fil (avec réduction de bruit) profite d'une belle remise grâce aux Soldes
Minage crypto : comment des mineurs maquillent les cartes graphiques avant de les revendre
Haut de page