Airbnb dépose un brevet pour détecter d'éventuels psychopathes sur les réseaux sociaux

08 janvier 2020 à 08h15
0
Airbnb
© AlesiaKan / Shutterstock.com

Le géant de la location d'hébergements en ligne a déposé, l'an dernier, un brevet visant à déterminer « la loyauté et la compatibilité » d'une personne. En somme : une intelligence artificielle qui se charge de dresser votre portrait psychologique, en partie à l'aide des médias sociaux.

Voilà qui devrait rappeler à leur bon souvenir les fans de science-fiction. Selon un brevet déposé en 2019, Airbnb détient les droits pour concevoir un logiciel qui permettrait d'établir le profil psychologique d'un voyageur, ce qui permettrait à la plateforme et aux propriétaires de logements mis en location d'anticiper leur réponse et de refuser éventuellement la demande d'un client potentiel qui pourrait se révéler, selon le logiciel, névrosé, narcissique, machiavélique, voire psychopathe.

Un logiciel pour éviter les dégradations des logements et protéger les hôtes

Il arrive parfois, à l'issue d'une période de location, que certains hôtes constatent la dégradation de leurs biens ou de leur logement, sans avoir de véritable moyen juridique de se retourner contre les voyageurs irrespectueux. Pour se prémunir de ce genre d'abus, la société Airbnb s'est dotée d'un logiciel qui va forcément faire débat, tant il peut aller loin dans la fouille des éléments de la vie privée de ses voyageurs.


Si la plateforme affirme officiellement ne pas appliquer toutes les méthodes de filtrage de l'outil (libre à vous de la croire ou pas), on peut tout de même s'inquiéter du contenu du brevet.

Le voyageur est noté à partir des informations qui remontent à son sujet

Dans les grandes lignes, le logiciel identifie et scrute des documents, textes, messages, sites web, photos et vidéos en rapport avec la personne ciblée, de façon à en déduire des indices sur le comportement et les traits de personnalité, avec comme but l'évaluation du comportement et de la personnalité du sujet. Les nom, adresse électronique, numéro de téléphone, géolocalisation, date de naissance, liens sociaux, antécédents scolaires et professionnels, permis de conduire, informations de compte bancaire, adresse IP et identifiant de l'appareil utilisé sont autant d'informations scrutées et analysées.

Ainsi, l'outil basé sur le machine learning octroie au voyageur une note, en fonction des indices collectés. Et si un membre de l'entourage du voyageur a laissé un peu trop de traces en ligne, l'outil peut se servir de celui-ci, de la relation qui le lie au voyageur et de leurs interactions réciproques, pour ajuster la notation.

L'IA va jusqu'à identifier les traits de personnalité du client

L'IA permet d'indiquer si le voyageur a créé un faux profil, s'il a l'intention de frauder, s'il est consommateur d'alcool ou de drogues, membre d'une organisation haineuse, d'un gang, si il a été coupable d'escroquerie par le passé, fait partie du monde pornographique ou s'il a récemment posté « un contenu en ligne avec un langage négatif ».


Grâce aux nombreuses informations récoltées, le logiciel peut identifier différents traits de personnalité et déterminer si le voyageur est méchant, antisocial, bon, généreux, ouvert, extraverti, sympathique, névrosé, narcissique, machiavélique ou psychopathe.

« Nous déposons un certain nombre de brevets, allant des listes de recherche à l'automatisation de la disponibilité des réservations, et cela ne signifie pas nécessairement que nous appliquons en entier ni même en partie le contenu de ces brevets », indique pour sa part Airbnb.

Source : Evening Standard
Modifié le 08/01/2020 à 09h51
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top