Airbus : vers des magazines OLED pour remplacer magazines et écrans de sièges

26 août 2021 à 13h20
6
écran numérique Airbus © Airbus
© Airbus

Le géant Airbus, conscient de la disparition progressive des magazines, réfléchit à une alternative qui permettrait aux passagers de passer du papier à l'écran OLED flexible. Une (r)évolution de haut vol.

Depuis que le vieux mais néanmoins passionnant catalogue SkyMall a disparu des cabines d'avion, les compagnies aériennes sont petit à petit en train de retirer le magazine papier, ce fidèle compagnon de voyage. Et ce, pour progressivement laisser davantage de place aux écrans, de plus en plus sollicités par les voyageurs et touristes, soit par le biais de l'écran-siège de l'avion, soit grâce aux tablettes que certaines compagnies proposent à la location, soit à l'aide du Wi-Fi présent sur de plus en plus d'aéronefs et des applications téléchargeables. Et Airbus pense justement à une alternative à toutes ces solutions qui pourrait davantage correspondre aux usages et standards actuels.

Faire tomber les contraintes des solutions encore privilégiées aujourd'hui

Face au coût que représente le magazine, à sa fragilité naturelle, à sa rapide obsolescence et à sa désormais « incompatibilité » avec le temps pandémique dans lequel nous sommes plongés, l'avionneur européen Airbus a récemment breveté l'idée d'un magazine d'un nouveau genre. On ne parle évidemment pas ici d'une version papier, mais bien d'un magazine numérique, composé d'un écran OLED flexible.

Dès 2018, Airbus avait signé un accord avec l'entreprise spécialisée Royale Technology, pour explorer le concept de magazine numérique. Le principe est simple : il ressemble à une tablette, mais donne la sensation d'un magazine flexible entre les mains.

L'intérêt premier de cette alternative brevetée est de se débarrasser de toutes les contraintes des solutions évoquées un peu plus haut. L'une d'elles, par exemple, est d'éviter à l'équipage d'avoir à répondre aux multiples sollicitations dans le cas où tel ou tel passager ne parvient pas à télécharger une application. Désormais, chaque passager aurait accès à tout le contenu du magazine dans les mains, sans avoir à toucher de papier ni à utiliser ses propres appareils. Sans parler du fait qu'un banal écran OLED est plus facile à désinfecter qu'un magazine papier.

écran numérique © Airbus
© Airbus

Un outil tout-en-un, bientôt testé par Airbus

Avec ce magazine numérique, il serait possible aussi bien de lire des copies numériques de journaux ou de magazines que de commander de la nourriture, de visionner des films ou émissions, ou bien d'écouter de la musique, en plus de la navigation web. Autre avantage pour les compagnies : la possibilité de « mettre à jour » beaucoup plus facilement le contenu du magazine et autres.

Outre l'intérêt de proposer un outil tout-en-un aux passagers, le magazine numérique OLED sera évidemment plus agréable visuellement parlant que les « vieux » écrans LCD souvent bon marché installés sur de très nombreux avions d'un grand nombre de compagnies aériennes, qui ne sont plus vraiment adaptés au confort que nous procurent aujourd'hui les téléviseurs , smartphones et autres ordinateurs.

Il va tout de même falloir s'armer de patience pour découvrir le magazine numérique d'Airbus en vol. L'appareil devrait être prochainement testé sur un avion d'essai, mais on ignore encore quand. Et même si l'expérimentation s'avère un succès, il faudra évidemment attendre que les compagnies passent à l'action et décident d'en équiper leurs aéronefs.

Source : Gizmodo

Modifié le 26/08/2021 à 14h01
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Avion zéro-émission : easyJet appelle à une collaboration entre les gouvernements et le secteur aéronautique
Des chercheurs ont découvert comment mieux détecter des deepfakes (et c’est une bonne nouvelle)
Pour les 40 ans du TGV, la SNCF dévoile son projet de train à grand vitesse du futur
Aviation électrique : le
L'ONU appelle à un moratoire sur certains usages de l'intelligence artificielle
La Wikimedia Foundation organise une compétition pour améliorer le légendage des images Wikipédia
Lynx R-1 : le casque de réalité mixte d'une jeune start-up française pourrait faire de l'ombre au Quest 2
L’armée de l’Air et de l’Espace se lance dans le prêt-à-porter et accessoires, avec sa propre marque
La start-up toulousaine Beyond Aero dévoile son projet d'avion léger à hydrogène
JetPack Aviation a trouvé un premier client militaire pour ses jetpacks, en attendant de faire voler son moto-speeder
Haut de page