Airbus dévoile son idée d'éclairage à bord des avions pour faciliter le débarquement des passagers

26 mai 2021 à 18h30
11
A350 débarquement lumineux © Airbus
Outre leur aspect pratique, les signaux lumineux de débarquement apportent un certain charme en cabine, ici dans un A350 (© Airbus)

Covid-19 oblige, l'avionneur Airbus essaie de réinventer la façon de débarquer d'un avion, afin d'éviter les mouvements de masse qui pourraient faciliter les contaminations.

Sur certains vols, les passagers sont souvent las d'attendre leur tour pour descendre de leur avion. Un peu comme dans un train bondé, beaucoup veulent être les premiers à sortir, ce qui a tendance à créer des embouteillages dans les allées. En ces temps de Covid-19, de tels mouvements ne sont plus vraiment envisageables, à l'heure où la distanciation physique est en train de devenir une norme. Malgré tout, certains ne respectent pas ces consignes et s'empressent de quitter leur place. Alors Airbus a trouvé le moyen de réguler le trafic directement dans chaque avion : en utilisant des signaux lumineux.

Des signaux lumineux couplés aux appels vocaux du personnel de bord, pour un débarquement en toute sécurité

Pour faciliter le débarquement préventif des passagers et dissuader les impatients, le géant Airbus propose une solution qu'il estime suffisamment ordonnée et sûre pour éviter l'encombrement des allées et assurer le confort de tous les passagers à bord.

L'avionneur a eu l'idée d'une nouvelle conception d'éclairage basée sur plusieurs combinaisons. L'éclairage permettra de désigner directement les rangées qui doivent débarquer. Airbus est convaincu que couplés aux appels vocaux du personnel de bord, ces signaux lumineux, dont le langage est universel, sauront être efficaces.

Les ingénieurs en logiciel d'Airbus ont programmé des scénarios qui permettent d'espacer une couleur ou bien une combinaison de couleurs à la fois, d'une certaine manière et dans une certaine direction. On peut aussi bien imaginer qu'un scénario programme une sortie de l'avant vers l'arrière, et qu'un autre préconise une sortie de l'arrière vers l'avant.

avion repères lumineux © Airbus
Airbus schématise, ici, son concept de débarquement à l'aide de repères lumineux. Ici, les rangs 5 et 6, en surbrillance, sont en train d'être vidés de leurs passagers (© Airbus)

Une solution déjà proposée aux compagnies aériennes, qui pourraient vite l'adopter

Airbus indique que chaque compagnie aérienne pourra adapter les schémas à sa guise, par exemple en faisant correspondre les couleurs utilisées à celles régulièrement rattachées à l'entreprise ou à celles de la région ou du pays où l'avion atterrit, pour personnaliser davantage le concept, et le rendre un peu plus « fun » visuellement.

L'avionneur européen indique en tout cas avoir d'ores et déjà proposé ces solutions de guidage du trafic de bord aux compagnies aériennes. Certaines pourraient les intégrer dans leurs avions dans les prochaines semaines.

Source : Airbus

Modifié le 27/05/2021 à 10h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Fulmlmetal
Pour avoir très souvent pris l’avion, je ne compte meme plus, je doute que des signaux lumineux suffisent à faire respecter les règles de débarquement par les passagers.<br /> Entre les pressés de sortir tout de suite pour gagner quelques minutes (train, metro ou correspondance à prendre), pour en finir au plus vite avec leur stress de l’avion, ou pour je ne sais quelle raison, je doute que ces lumières aient un effet.<br /> La logique voudrait que l’on laisse sortir en premier ceux de devant et ainsi de suite, mais les gens sont idiots et chacun veut toujours passer devant l’autre. L’humain est idiot et c’est d’autant plus vrai en avion. Il n’est meme pas rare de voir certains se lever et commencer à sortir leur bagage alors que l’avion n’est meme pas arreté.
kroman
Quand les consignes sont données au bon moment, les gens restent assis. Les fois où je les ai vus tous levés il n’y a pas eu de consigne…<br /> À coté de ça on a les trains pleins à craquer et pas décontaminés. Même le premier du matin est encore crade.
Keykhor
Les passagers ont déjà du mal a embarquer quand on demande au rang d’embarquer, tous agglutinés par crainte de louper l’avion.<br /> Au débarquement l’avion n étant pas dans le parking que les téléphones et passagers sont debout.<br /> Ceci ne ressoudera pas les bousculades !<br /> Faut bien vendre du rêves, et revoir la politique d’enregistrement, d’embarquement et d’attitude de certains passagers …<br /> mais cela dit se sera une option boite de nuit
SlashDot2k19
Encore faudrait-il que les gens fasse le lien avec ces lumières… Ceux qui sont pressés le resteront, RAF des autres.
testeur2003
Alors que des tasers suffiraient (avec peut-être quelques LBD, je crois qu’on a encore du stock) pour organiser les sorties et calmer les plus impatients.
povniouk
Vivant en Asie et prenant tres souvent l’avion, c est pas 3 loupiottes colorées qui vont les empêcher de se ruer sur la sortie. Ptet que des portillons style métro a chaque rangée ça serait plus efficace ou des ceintures de sécurité uniquement dévérouillable par l’équipage pour contenir tout ce beau monde toujours plus pressé…
Remoss
Ah c’est gens qui «&nbsp;rushent&nbsp;» pour sortir en premier, quitte à s’engueuler avec son voisin juste pour pouvoir sortir «&nbsp;15 secondes&nbsp;» avant… et que l’on retrouve 2min après devant les tapis roulant pour récupérer les bagages, ou devant l’aéroport attendant un taxi ou devant l’automate du parking…<br /> C’est un peu comme ces gens qui démarrent sur les chapeaux de roue au feu vert et qui pilent au feu rouge suivant
Miliejux
En tous cas, que cela fonctionne ou non, je salue l’idée et j’encourage Airbus à chercher des solutions à ce problème.
adippe
Oui, il faut trouver une solution à ce problème. Mais s’agissant d’humains, je pense que la seule solution réellement efficace contre les idiots, c’est un bon coup sec derrière la nuque <br /> (ironie inside … quoi que …)
Kiroule_Pierre
Ben voilà une bonne idée : au moins il y a UNE CONSIGNE ! Et ceux qui ne respectent pas (pour x raisons valables ou non) devront se justifier et/ou s’excuser.<br /> La gestion du flux de personne est loin d’être un concept inné et chacun n’a qu’une vision autocentrée : c’est normal ; et avec un niveau de politesse et de gentillesse plus ou moins variable dans la journée : et ça aussi c’est normal.<br /> Imaginons la circulation sans feux tricolores. J’ai connu dans certains pays : et bien au delà d’une certaine densité, malgré la courtoisie, ça ne fonctionne pas ! Trop compliqué.
Sylvain3
La COVID aura au moins permis cela… c’est l’un des trucs les plus affligeant, ce lever comme un âne et attendre<br /> Ceci dit, pas sur que cela soit efficace a 100%.<br /> Quand on voit comment certains sont des porcs dans les avions !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un robot artiste accusé d'espionnage à la frontière égyptienne
ADP teste les transporteurs de bagages électriques et autonomes à Paris-Charles-de-Gaulle
Quand HTC présente son nouveau casque, le VIVE FLOW... en l'intégrant sur des photos iStock
Ça y est, le robot-chien est armé... et vous n'avez pas envie de croiser son chemin
Ford étudie votre activité cérébrale pour éviter les accidents
Microsoft Translator peut désormais traduire plus de 100 langues
Bipède, capable de voler et de faire du skateboard, ce robot fait rêver... Ou flipper... Ou rêver... Ou...
Les eurodéputés ont voté une résolution contre la surveillance de masse à l’aide de l’IA
Un groupement de médecins et d'experts en biotech cherche à augmenter la durée de vie humaine jusqu'à 120 ans
Metaverse : Facebook engage 50 millions de dollars pour rendre le monde virtuel
Haut de page