COVID-19 : lancement du Travel Pass de IATA, le "passeport numérique" qui pourrait relancer le voyage

21 janvier 2021 à 09h19
38
Emirates Covid-19 © Emirates
© Emirates

Les compagnies Etihad Airways et Emirates font partie des premières à soutenir l'idée d'un certificat commun de vaccination numérique.

L'Association internationale du transport aérien (IATA) milite pour qu'un maximum de compagnies aériennes puisse adopter le Traval Pass, qui consiste en une plateforme numérique destinée aux passagers, qui pourraient alors attester que leur test ou vaccin est compatible avec les exigences de leur destination. Une initiative qui, en cas d'adoption massive, pourrait aider à la réouverture des frontières sans quarantaine. Et ainsi contribuer à la relance d'un secteur toujours en grande partie à l'arrêt.

Le Travel Pass, un passeport numérique pour un voyage en toute sécurité

En quoi consiste le IATA Travel Pass ? Dans la forme, il s'agit d'une application mobile, actuellement en cours de développement, qui doit permettre aux voyageurs de stocker mais aussi de gérer leurs déplacements avec des informations renseignées sur les tests effectués et le vaccin reçu.

L'idée est de créer un passeport numérique de la COVID-19 pour l'aérien. Par exemple, une fois testé (PCR), chaque passager pourra tout à fait recevoir le résultat du test directement sur l'application. Idem pour le vaccin (ou après l'injection), à l'issue duquel il recevra une certification sur l'application mobile sans avoir à faire que ce soit.

L'application, véritable outil de transparence, peut être constituée de quatre modules open source interopérables, qui peuvent fonctionner séparément ou être rassemblés sous la même application. Elle devrait être enrichie de nombreuses ressources, comme un registre planétaire des centres de test et de vaccination ; un référentiel pour chaque destination, avec les tests et vaccins requis avec tout voyage ; un registre des exigences sanitaires propres à chaque pays. L'application aidera les passagers, qui auront à disposition toutes les informations et documents nécessaires réunis sur la même application, à gérer avec facilité leurs documents de voyage tout au long de leur périple. Les autorités (service d'immigration, etc.) et compagnies gagneront également un temps précieux lors des contrôles.

L'IATA annonce la disponibilité de l'application Travel Pass pour le mois de mars 2021, à la fois sur Android et iOS. Chacun des modules de l'application devrait être open source. Plus globalement, le IATA Travel Pass pourra être utilisé en combinaison avec d'autres fournisseurs, ou bien comme solution de bout en bout.

Des modules interopérables et open source, au service des voyageurs, compagnies et aéroports

Pour le moment, Emirates et Etihad Airways font partie des compagnies aériennes à avoir annoncé un partenariat avec l'IATA pour tester le Travel Pass. Les deux transporteurs des Émirats arabes unis apprécient l'idée d'une application qui servirait de passeport numérique permettant de recevoir et vérifier les tests COVID.

Pour Etihad, seule compagnie aérienne à exiger un test PCR négatif avant le départ pour les passagers du monde entier et à l'arrivée à Abu Dhabi, rappelle que sa grande priorité est que ses clients « disposent d'un moyen simple, sécurisé et efficace d'identifier et de vérifier leurs informations ». Emirates, de son côté, explique avoir « travaillé avec l'IATA sur cette solution innovante, pour simplifier et transmettre numériquement les informations requises par les pays et les gouvernements dans nos systèmes aériens, de manière sûre et efficace ».

IATA Travel Pass sera offert aux clients d'Etihad Airways sur certains vols au départ d'Abu Dhabi au premier trimestre 2021. Il pourrait rapidement être étendu à d'autres s'il donne satisfaction. Emirates démarrera sa phase test en avril à Dubaï, pour la validation des tests PCR avant le départ, avant d'étendre la nouveauté à l'international. « Les clients d'Emirates voyageant depuis Dubaï pourront ainsi partager leur résultat de test COVID-19 directement avec la compagnie aérienne avant même d'arriver à l'aéroport grâce à l'application, qui alimentera alors automatiquement le système d'enregistrement », explique la compagnie.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Comme cela est le cas depuis près d'un an, le trafic mondial aérien est régulé au rythme des ouvertures et fermetures des frontières, mais aussi au rythme des quarantaines, des tests, et peut-être bientôt de la vaccination. Bien malin celui qui peut aujourd'hui affirmer maîtriser sur le bout des doigts toutes les règles en vigueur. Et bien malin celui capable de trouver un outil à jour (« à jour », on insiste) sur les différentes restrictions qui frappent le monde du voyage.

L'IATA, avec sa solution open source, pose les pierres d'un outil sans contact et commun, qui pourrait à la fois s'adresser aux voyageurs, aux compagnies et aux aéroports, pour faciliter enfin une plus grande fluidité du processus de contrôle des tests et, plus tard, des vaccins, outre une remontée d'informations optimisée.

On regrette tout de même l'absence de discussions poussées sur la question des données personnelles, l'IATA se contentant d'affirmer qu'aucune base de données centrale ne stockerait les informations recueillies, et que le Travel Pass serait mis en œuvre en conformité avec les différentes réglementations sur les données personnelles, comme le RGPD pour ce qui concerne les voyages européens.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
38
21
dapoussin
Intéressant, à suivre, notamment sur la gestion des donnes personnelles…
Kilg0re
Bah tiens, qui l’eu cru.
chabgyver
Oui tout à fait d’autant qu’on aura aucun contrôle là dessus, aucun moyen de vérifier la véracité de leurs dires. Donc, ils peuvent bien promettre n’importe quoi, de toute façon à notre insignifiant petit niveau, on ne peut que les croire sur parole.<br /> Quoiqu’il en soit, ça ouvre aussi la voie du traçage numérique. Enfin, on l’était déjà mais là, ça enfonce le clou encore un peu plus.<br /> Je ne suis pas prêt de voyager, j’ai bien fait d’en profiter du temps où on était libre.
Kilg0re
Puis, il ne s’agit pas vraiment d’une idée puisque tout est déjà en place :<br /> The Commons Project<br /> CommonPass — The Commons Project<br /> CommonPass enables safer air travel by showing a verified COVID-19 status for a traveler. Individuals use their results to validate their COVID status without revealing any other underlying personal health information. This satisfies the country's...<br /> C’est au programme du forum économique de Davos et du Great Reset :<br /> World Economic Forum<br /> CommonPass - Travelling The World In The Covid Era<br /> The World Economic Forum is an independent international organization committed to improving the state of the world by engaging business, political, academic and other leaders of society to shape global, regional and industry agendas. Incorporated as...<br />
ERICP444
Même si mon propos va peut-être en choquer certains, les animaux pour voyager ont déjà un passeport européen version papier pour l’instant, et si les vaccins ne sont pas à jour même pour une liaison nationale, vous ne pouvait pas emmener votre compagnon à quatre pattes avec vous en avion. En même temps pour les humains toi aussi vu que le carnet de santé papier a tendance à disparaître ou à ne plus être mis à jour, une solution numérique avec tous nos vaccins et nos pathologies en cas d’urgence, serait quand même nécessaire et plus pratique. Après le fichage, il y a peut-être à lire dans les textes de loi quand ils seront terminés, une date, un nombre de jours limite de rétention de ses données, par exemple après 60 jours les données pourrait disparaître des serveurs. Seul le titulaire de l’application aurait ses données stockées en local sur son smartphone ce passeport numérique ne servant juste qu’à valider la possibilité de voyager.
zoup01
À choisir, je préfère la solution du passeport vaccinal que le test 72 heures avant décollage …au moins on ne dépend pas du résultat pour monter dans l’avion, et on a la possibilité de réserver sans arrière pensée un vol longtemps à l’avance.<br /> Aujourd’hui, c’est une véritable loterie pour partir en voyage.<br /> Quand au traçage numérique , avec ce que les USA gardent et connaissent sur notre situation, ce ne sera pas pire.
cirdan
L’IATA est sans doute une association de droit privé. Elle n’a pas à gérer et à stocker des informations confidentielles concernant la santé de leurs clients. Et le débat s’arrête là.<br /> J’espère que les états ne laisseront pas faire ou que des procédures concernant la légalité du machin seront lancées.
Bratak67
Dès lors que vous utilisez un navigateur web sur portable, téléphone ou poste fixe, des données sont récoltées avec ou sans votre consentement mais cela ne gêne pas ?<br /> Je présume que certains ont des comptes facebook, instagram etc ! Et crie au loup parce qu’une organisation internationale propose une application non commerciale …<br /> Que l’on mette en place un passeport numérique permettant de certifier que l’on est vacciné et pas susceptible de contaminer de pauvres gens dans d’autres pays qui ne bénéficient pas de sécurité sociale, aides financières en tous genres, assedic CMU , rsa etc , cela chatouille !<br /> Je n’ai rien à me reprocher et si ce passeport permet à nouveau de voyager , où est le problème ? La France n’est pas le centre du monde et le français n’est pas un être supérieur , le monde réel est vaste au-delà de nos frontières !<br /> En aout, un couple de français s’est rendu en islande, au lieu de rester en quarantaine à l’hotel comme demandé, ces gros boffs qui savent tout mieux que tout le monde, se trouvent plus intelligents et beaux que les autres, ont pris la route dès le lendemain et … Ils ont été à l’origine de la contamination de 200 islandais qui ne demandaient rien. Bravo les français, je peux critiquer compte tenu des voyages que j’ai réalisé depuis 30 ans sur tous les continents. Le français est mal vu à l’étranger , et en france, il est contre tout mais ne propose rien de réaliste : égoiste, esprit limité, qui n’a que des droit et aucune obligation. Je suis microbiologiste et quand je lis certains commentaires, je me demande si la recherche ne perd pas son temps à essayer de mettre au point des vaccins pour sauver des gens qui voient le mal et le complot partout.
carinae
Oui c’est clair que sur ce coup là les islandais n’avaient rien demandé et ce n’est pas a notre crédit. Ceci étant la pandémie est mondiale et combien de français ont été contaminés par des étrangers ? Pour le coup, chose assez étonnante, les consignes de sécurité ont globalement été plutôt suivies en France même s’il y a toujours des exceptions<br /> Une bonne partie des théories complotistes proviennent du monde anglo-saxon… mais sur le fonds il faut bien avouer que toutes ces critiques deviennent lassant
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Avec sa RTX 3060, ce PC gamer Dell voit son prix chuter de plus de 200€ !
Un prototype de GeForce GTX 2080 avec ray tracing déterré sur Reddit
96 cœurs Zen 4 : l'imposant processeur EPYC 9654 d'AMD s'illustre
Le Google Pixel 6a a une dalle 90 Hz, et vous pouvez la débloquer vous-même (même si ce n'est pas recommandé)
Razer annonce sa DeathAdder V3 Pro : une souris gamer ultra légère
Craquez pour une de ces solutions VPN à prix vraiment mini !
L’incendie en cours en Gironde est visible depuis l’espace
Pour le monde du GPU, la fête est finie : vers une baisse spectaculaire des ventes
Des nouveautés pour vos montres sous Wear OS, dont la possibilité d'utiliser Google Maps en mode hors ligne
Prix incroyable pour cette TV de 65
Haut de page