Amazon achète 11 Boeing, les premiers d'une flotte propriétaire

07 janvier 2021 à 10h29
17
Prime Air
© Amazon

Amazon aussi fait ses achats sur le marché de l'occasion. La preuve : le géant américain a annoncé racheter 11 avions Boeing 767-300 d'occasion auprès des sociétés Delta et WestJet.

Cette décision, une première pour l'enseigne, doit renforcer la capacité de fret aérien d'Amazon. Jusqu'à présent, elle ne comptait que sur des contrats de location.

« Une étape naturelle » pour Amazon

Avec ce rachat, Amazon a annoncé auprès de Bloomberg vouloir porter sa flotte de fret (Amazon Air) à 85 appareils d'ici la fin de l'année 2022. En 2016, cette flotte ne comptait que 11 appareils.

Comme les autres, les avions rachetés serviront aux transports des colis Amazon à travers les États-Unis ou vers d'autres pays.

Sept de ces 767-300 seront acquis auprès de la société Delta, et quatre de plus seront rachetés auprès du canadien WestJet. Certains devront être adaptés au transport de fret avant de rejoindre la flotte d'Amazon.

Sarah Rhoads, la vice-présidente d'Amazon Global Air, a déclaré dans un communiqué : « Notre objectif est de continuer à livrer nos clients à travers les États-Unis comme ils l'attendent d'Amazon, et l'achat de notre propre flotte d'avions est une étape naturelle vers cet objectif. »

Pour le moment du moins, Amazon disposera à la fois d'avions loués et pleinement acquis. Pour Sarah Rhoads, ce mix est un atout. Selon elle, « posséder un mélange d'avions loués et possédés dans une flotte en pleine croissance nous permet de mieux gérer nos opérations, ce qui nous aide à tenir le rythme des promesses de nos clients. »

Devenir le champion du transport

Ce rachat intervient alors qu'Amazon et le trafic aérien sont dans deux situations antinomiques à cause de la pandémie. Amazon a observé un bond de ses commandes en ligne. En mars, il annonçait ainsi le recrutement de 100 000 employés supplémentaires.

Les acteurs de l'aéronautique, à l'inverse, ont souffert de la crise sanitaire. Lors du premier confinement, le trafic aérien avait chuté de 95 %. En conséquence, le chiffre d'affaires de Boeing a fondu, et le groupe a annoncé la suppression de 7 000 emplois.

Dans ce contexte, Amazon avance, s'imposant toujours plus comme un géant de la logistique et du transport. En plus de sa flotte d'avions de fret aérien qu'il entend développer, il investit massivement dans les drones de livraison ainsi que dans les camions électriques de Rivian. En juin, il a également racheté Zoox, qui a dévoilé le mois dernier un taxi autonome.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Une IA appréhende les politiciens qui passent trop de temps sur leur smartphone durant les sessions au parlement
Haut de page