Ecrans LCD : entente occulte sur les prix ?

Par
Le 13 décembre 2006
 0
{PUB}Après la mémoire, les écrans ? Quatre fabricants d'écrans LCD reconnaissent cette semaine avoir été approchés par les autorités de la concurrence européennes, américaines, japonaises et sud-coréennes. Samsung, Sharp, LG Philips et le taïwanais Chi Mei Optoelectronics seraient soupçonnés d'une entente anticoncurrentielle sur le marché des écrans LCD. Les investigations en cours concernent de possibles ententes sur les prix.

Elles seraient centrées sur les écrans LCD à dalle TFT, indique Samsung, utilisés dans une large gamme de produits, allant des téléviseurs aux téléphones portables. En plus des enquêtes ouvertes par les autorités officielles, une plainte aurait été enregistrée par une femme de Floride à l'encontre de LG Philips, accusant ce dernier d'avoir conspiré pour maintenir artificiellement le prix des écrans LCD à un niveau élevé.

Pour l'instant, les fabricants concernés jouent la surprise, et renouvellent leur engagement en faveur d'une « compétition juste et de pratiques éthiques », pour reprendre les mots de Cho Sung In, porte-parole de Samsung à Séoul. Samsung, numéro un du secteur, et LG Philips, numéro deux, ont déclaré se tenir à la disposition des autorités.

Dans un autre domaine, ATI (propriété d'AMD) et NVIDIA - les deux poids lourds de la carte graphique dédiée - ont fait l'objet, le 1er décembre dernier, d'une citation à comparaitre devant le département de la Justice américain (voir AMD convoqué par la justice : antitrust GPU ?).
Modifié le 18/09/2018 à 15h07

Les dernières actualités

scroll top