Le W3C relie les communautés du web sémantique et des microformats

0
Le World Wide Web Consortium crée un pont entre les communautés du web sémantique et des microformats à travers la spécification GRDDL (prononcer "griddeul").

Le W3C, consortium dédié au développement et à la promotion des standards web, veut rapprocher les communautés du web sémantique et des microformats.

Deux ans après la publication des recommandations RDF (Resource Description Framework) et Owl (Web Ontology Language), la spécification GRDDL ou "glanage des descriptions de ressources à partir des dialectes de langages", permet aux logiciels d'extraire automatiquement les données de pages structurées pour les intégrer au web sémantique.

Le web sémantique regroupe l'ensemble des recherches et des travaux (méthodes, langages et techniques) permettant aux machines d'exploiter le contenu des pages web.

Avec l'aide de GRDDL, "les utilisateurs qui expriment les données structurées à l'aide de microformats (ensembles de formats de données ouverts reposant sur des standards existants dont Html, CSS, XML, Xhtml) ont la possibilité d'accroître la valeur des données dont ils disposent", précise le W3C dans un communiqué daté du 24 octobre 2006.

Pourquoi se limiter à une seule approche si l'on peut bénéficier, à faible coût, de plusieurs ? Comment les adeptes des microformats peuvent-ils tirer parti de leurs données existantes dans des applications "plus conformes" ?

Le groupe de travail GRDDL du W3C a mis en ligne un document qui permet à la communauté de mieux appréhender les moyens d'expression des données sur le web (w3.org/2001/sw/grddl-wg/). L'idée est de créer un pont entre applications web flexibles (Xhtml) et web sémantique avec GRDDL.

Le GRDDL (Gleaning ressource Descriptions from Dialects of Languages) est un aspect des développements "que certains appellent" web 2.0 et perçoivent comme une dynamique qui place l'utilisateur au centre des technologies Web fixes et mobiles (flux RSS, blogs, wikis, VoIP, Ajax...)

Le W3C est dirigé par le britannique Tim Berners-Lee, fondateur du Web, et piloté conjointement par le MIT (Etats-Unis), l'ERCIM (France) et l'Université de Keio au Japon.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page