"Je suis désolé, pour tout..." : les excuses de Mark Zuckerberg aux parents et enfants victimes de Facebook et Instagram

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
01 février 2024 à 12h18
21
Mark Zuckerberg sur le perron de l'Élysée  © Muhammad Aamir Sumsum / Shutterstock.com
Mark Zuckerberg sur le perron de l'Élysée © Muhammad Aamir Sumsum / Shutterstock.com

Mark Zuckerberg, fondateur de Meta et propriétaire des marques Facebook et Instagram, a présenté des excuses émouvantes lors de son audition au Sénat américain, mercredi. Le milliardaire est confronté aux critiques sur la sécurité des enfants en ligne.

Mercredi, Mark Zuckerberg a été sérieusement secoué par les sénateurs démocrates et républicains, qui pour une fois avaient décidé de faire front commun. Le fondateur de Meta, qui possède les réseaux sociaux Facebook et Instagram, a été invité à faire de sincères excuses aux familles de victimes de cyberharcèlement et de prédateurs en ligne, devant l'assemblée américaine. Accusé d'avoir du « sang sur les mains », le milliardaire s'est soudainement levé pour s'adresser aux familles présentes.

« Votre produit tue des gens », lance un sénateur à Mark Zuckerberg

« Voulez-vous présenter vos excuses avec personnes qui ont été lésées par vos produits ? Elles sont juste ici, vous êtes en direct à la télévision, est-ce que vous voulez vous excuser », a lancé le sénateur Josh Hawley à Mark Zuckerberg, exerçant sur lui une pression assez saisissante, le poussant à réagir.

Après quelques secondes d'hésitation, presque de timidité, le créateur de Facebook s'est levé de son siège et a pris la parole, se tournant vers les victimes. « Je suis désolé pour tout ce que vous avez traversé. Personne ne devrait vivre toutes ces choses que vos familles ont subies. Et c'est pour cela que nous investissons autant, et que nous allons continuer à faire des efforts dans l'industrie toute entière, pour créer un environnement sécurisé pour la communauté », s'est-il exprimé, à la fois gêné et ému de faire face aux victimes ou à leurs parents.

Mais cela n'a pas suffi à tempérer la colère du sénateur républicain du Missouri, qui avait décidé de réunir les dirigeants de Meta, TikTok, X et Discord mercredi à Washington. « Votre produit tue des gens (…), vous êtes un milliardaire, allez-vous dédommager ces personnes, où est votre argent ? Vous êtes responsable, vous avez gagné des milliards grâce à tous ces gens », a-t-il ajouté, prolongeant la gêne de Mark Zuckerberg.

Logo Meta © kovop / Shutterstock
Logo Meta © kovop / Shutterstock

Des excuses qui ne suffisent pas

Les sénateurs n'avaient qu'une idée en tête : pousser les dirigeants, dont monsieur Zuckerberg, à répondre aux inquiétudes concernant la protection des enfants et à reconnaître leurs responsabilités. Les membres du Sénat ont présenté des documents internes de Meta révélant que le fondateur de l'entreprise avait refusé de renforcer les équipes de contrôle des risques pour les adolescents.

La séance fut aussi marquée par les témoignages, poignants, des parents, accompagnés d'une vidéo sur l'intimidation en ligne, un sujet qui a permis aux Démocrates et Républicains de s'entendre. Mark Zuckerberg s'est aussi vu reprocher d'avoir « du sang sur les mains », et de détenir des outils potentiellement destructeurs pour la jeunesse.

Shou Zi Chew, le directeur général de TikTok, a évoqué sa situation de « père de trois enfants », pour indiquer comprendre l'inquiétude des parents, ce qui n'a pas suffi non plus à calmer la colère des sénateurs. Une lueur d'espoir émerge néanmoins, avec le projet de loi « Kids Online Safety Act », visant à protéger les enfants des algorithmes induisant l'anxiété ou la dépression. Si les réseaux X et Snap soutiennent le projet, Meta, TikTok et Discord invoquent la liberté d'expression pour s'y opposer. L'issue de cette bataille législative pourrait façonner l'avenir de la régulation des plateformes en ligne aux États-Unis.

Source : Fortune

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (21)

Wowbagger
Désolé pour tout mais on va quand même continuer passque bon : les excuses ça ne coûte pas grand chose tandis que la lobotomisation de masse, ça rapporte un max : ce serait idiot de s’en priver…
Nikola74
Mark Zuckerberg : «&nbsp;Je suis désolé&nbsp;». Le truc le plus drôle depuis le début de l’année.<br /> Ca va être difficile de faire mieux…
Zimt
Je comprends qu’ils dise cela.<br /> Mais c’est aussi un peu comme si le PDG de Peugeot était désolé pour tout en parlant des chauffards ou piétions inconscients (trottinette + smartphone dans la main gauche + écouteur + pas de casque + pas de lumière + pas de gilets + habillé en noir + la nuit, etc).<br /> Evidement que quelque part il a «&nbsp;du sang sur les mains&nbsp;».<br /> Mais il y a un effort à faire des deux côtés :<br /> 1- les parents doivent faire le boulot. Mais comme seuls les parents responsables le fonts, ben c’est pas gagné d’avance, voir pas du tout…<br /> 2- facebook (et autres) doivent être TRES réactif quand une vidéo est signalée. C’est à dire, peut être supprimée dans les 15 minutes. Et pas au bout de 3 semaines voir pas du tout car «&nbsp;nous ne pouvons pas supprimer cette vidéo car elle ne viole pas notre charte, blablabli-bablo…&nbsp;» etc. J’ai déjà eu le cas dans ma belle famille et ça rend fou clairement…<br /> Le mieux serait d’éloigner ses enfants de toute cela, mais allez expliquer ça à un enfant, qui est trop jeune et de toute façon incapable de résister à la pression sociale…
crush56
Ouais enfin faudrait surtout que les parents prennent leurs responsabilités et protègent leurs enfants des réseaux sociaux
Elinyhs
Bientôt les excuses des fabricants de téléphones portables pour avoir autorisé l’installation de Facebook.
m0rbac
J’ajouterai les fabricants d’armes !<br /> Ironique dans un pays où il n’y a quasi pas un jour sans tuerie dans une école. Ah mais oui j’oublie, le lobby des armes est mieux implanté.
sylvebarbe78
Quel FAUX CUL ! POURRITURE ! ORDURE !
Francis7
Un forum de discussion est plus sain qu’un réseau social hors de contrôle.
Eths25
«&nbsp;«&nbsp;Je suis désolé pour les parents qui font des enfants pour les abandonner devant les écrans…&nbsp;»&nbsp;»
Kriz4liD
Les parents raccompagnent leurs enfants devant les portes des classes, leurs tiennent la main dans les rues, les surprotègent dans les espaces publics, jardins et tout , mais les laissent sans aucune surveillance devant des ecrans de telephone !<br /> Mais sinon , oui , facebook a une part de responsabilité , il ne faut surtout pas oublier les gamins et les cons qui s amusent a harceler les autres sans vergogne ! Ce sont eux les vrais responsables.
Pernel
Pour moi ça sonne exactement comme Tony Hayward s’excuse dans South Park.
Olivier22
La modération à 2 vitesses…<br /> Sur FB durant le covid, tout ce qui n’allait pas dans le sens de la doxa, même un simple doute non complotiste, était effacé dans l’heure. Preuve que la modération sait être efficace quand le boss l’a décidé.<br /> En revanche, la protection de l’enfance semble pas bénéficier de la même célérité. Cela interroge sur la volonté d’agir!<br /> Et franchement: «&nbsp;je suis désolé ces choses ne devraient pas arriver&nbsp;» c’est le minimum du minimum comme excuses.
Nmut
Bon alors je ne suis pas d’accord. Sur le Covid déjà, pour avoir fait pas mal de recherches aussi sur les réseaux sociaux, il y avait une majorité de chose allant contre la «&nbsp;doxa&nbsp;» comme tu dis, avec une grande majorité d’anneries et seulement quelques trucs documentés et sourcés. Et c’est resté, tu peux toujours les trouver facilement.<br /> Et pour le harcellement, je «&nbsp;sais&nbsp;» que ça existe par les médias qui aiment ce genre d’histoire, mais je n’en ai jamais vu.<br /> Bon ce qu’il y a le plus, ce sont les pubs d’escroqueries, je dirais quasiment la moitié (ordinateur à 10€ et autre liquidation de palettes Amazon / Temu / … ). Ce n’est pas génial non plus. Et pour les signalements, j’ai un refus de retrait peut être 1 fois sur 5.
wax78
Ça me rapelle un épisode de south Park avec le patron de BP «&nbsp;nous sommes désolé&nbsp;» (ha zut pernel a été plus rapide)
Oliveblaye
«&nbsp;Si les réseaux X et Snap soutiennent le projet…&nbsp;»: Musk soutient le projet, après avoir viré la majorité des modérateurs et ré-ouvert tous les comptes bannis sur Twitter!<br /> Je me ris dessus…
Biggs
Mark Zuckerberg : « Je suis désolé ». Le truc le plus drôle depuis le début de l’année.<br /> Ca va être difficile de faire mieux…<br /> Et ça, c’est pas extraordinaire ?<br /> Shou Zi Chew, le directeur général de TikTok, a évoqué sa situation de « père de trois enfants », pour indiquer comprendre l’inquiétude des parents<br /> Venant de la part du gars qui gère une plateforme qui débilite littéralement toute une génération de gamins en occident, je trouve ça encore plus hilarant.
Rainforce
Ca ressemble a des Meta-Excuses.
kroman
Les fabricants d’armes qui se vendent comme des petits pains aux US passent aussi devant le sénat?
davelaclasme
Quand tu signales les comptes de brouteurs et que Facebook te dit que le compte est normal alors que ce n’est clairement pas le cas, Facebook nous prend pour des cons
duf666
«&nbsp;Des excuses émouvantes&nbsp;» hahaha, on n’a pas dû voir les même images…mais quel mauvais comédien, RIEN ne sonne juste dans sa bouche ! Il a juste la tête d’un gamin pris la main dans le pot de confiture…
narzil-eriol
Ces politiciens qui votent en faveur de guerres accusant Mark Zuckerberg de tuer des gens, c’est vraiment un populisme hypocrite extrême.
Voir tous les messages sur le forum