Ce logiciel gérait le trafic aérien en France depuis 50 ans, sa mise à jour pourrait entraîner l'annulation de milliers de vols

Camille Coirault
Publié le 08 novembre 2023 à 17h28
 © Airbus
© Airbus

Le système qui permet la gestion de la navigation aérienne en France est quelque peu désuet et sa modernisation clouera certainement au sol quelques milliers d'avions à partir du 9 janvier prochain.

Le logiciel en lui-même a évidemment été actualisé depuis les 1970, mais il se traîne encore des erreurs de jeunesse et des problèmes de conception inhérents à son âge avancé. Voilà plusieurs années qu'il est progressivement modernisé d'un point de vue technique, et cela continuera en 2024. Plus précisément entre le 9 et le 14 janvier et après les Jeux Olympiques. Ce basculement risque d'engendrer quelques déconvenues et des annulations massives de vols sont à prévoir. Dans tous les cas, cette mise à jour est impérative et l'état actuel de notre système de navigation contraste fortement avec l'intégration de certaines technologies dans le domaine de l'aviation civile. La biométrie dans les aéroports par exemple.

Un retard technologique alarmant

Le sénateur de Seine-Saint-Denis, Vincent Capo-Canellas met en avant le caractère urgent de cette mise à jour : « la France est championne d'Europe du retard (…) nous sommes les derniers à avoir un système de contrôle aérien aussi ancien » martèle-t-il. Il est vrai que les contrôleurs aériens français travaillent encore avec les strips, des papiers semi-rigides qui regroupent l'essentiel des informations pour un vol spécifique.

Un fait confirmé par Laurent Timsit, Délégué Général de la FNAM (Fédération Nationale de l'Aviation et de ses Métiers) : « Ce sont des logiciels très anciens, conçus dans les années 1970 ». Il poursuit : « La France est aujourd'hui très en retard (…) ce nouveau système doit permettre d'augmenter les capacités des aéroports et de diminuer les retards ».

Le programme de modernisation a pourtant été engagé en 2011, mais a accumulé énormément de retard depuis. Le logiciel en question, 4-Flight n'a en réalité été déployé qu'en 2022, alors qu'il devait l'être à partir de 2015. Malgré ce déploiement tardif, deux centres sur cinq n'en bénéficiaient réellement en 2022. Son déploiement total aura donc lieu en 2026, soit plus de 10 ans de retard. Cela commence à faire un peu long, en effet, mais vaut mieux tard que jamais !

  Cartographie de la mise en service de 4-Flight © Ministère de la Transition écologique
Cartographie de la mise en service de 4-Flight © Ministère de la Transition écologique

Les conséquences d'une transformation nécessaire

Lorsque vous actualisez les pilotes de votre carte graphique, par exemple, vous n'aurez à faire qu'à un petit temps d'attente et à quelques clignotements de votre moniteur. Pour la mise à jour d'un système aérien, les problèmes seront d'une autre envergure. Lors des phases de tests, il a été ordonné aux compagnies de réduire leurs volumes de vols d'environ 20 %. Ce seront donc 16 500 vols qui seront annulés. Parmi ceux-là, 4 379 appartiennent à Air France. Les voyageurs devront bien planifier leurs déplacements pour ne pas se faire surprendre.

Un bouleversement certain, mais nécessaire. En effet, cette colossale update permettra d'optimiser les trajectoires de vol, et donc de réduire par la même occasion les émissions de CO2 des aéronefs. Selon Vincent Capo-Canellas, cela « devrait permettre de réduire de 8 à 10 % les émissions (…) ». Une transition importante, surtout avant d'accueillir les Jeux Olympiques à la maison.

Source : Le Figaro

Par Camille Coirault

La tech est mon terrain de jeu, la science ma maîtresse capricieuse et le jeu vidéo (malgré mes overdoses récurrentes de AAA) mon péché mignon. Voici votre serviteur, explorant la jungle technologique armé d'un simple PC et salivant comme un bouledogue devant la moindre innovation. Transformer le jargon technique en prose savoureuse, traquer les news ultimes avec les neurones toujours à balle de caféine : voilà ma mission.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
jvachez

10 ans de retard j’espère que le logiciel a été mis à jour depuis sinon autant laisser tomber et prendre un autre logiciel.

Aegis

10 ans de retard. Time to kick as and chew bubble gum!

:grinning:

Valmont69

Je suis curieux de savoir sur quelle plateforme et quel O.S fonctionne ce logiciel … 1970 c’est loin et surtout bien avant l’avènement du x86.

Nmut

Ca va, c’est « dans la moyenne » des systèmes ATC… :smiley:
IBM a galéré des dizaines d’années aux Etats Unis! Thales, qui a pourtant un système sur étagère correct, a eu pas mal de déboire dans pas mal de pays. Siemens aussi a eu quelques soucis.
Bref, la complexité, la criticité et l’évolutivité des besoins font que ce type de logiciels est vraiment délicat à mettre en production.
J’en sais quelque chose ayant participé régulièrement dans la joie et la bonne humeur directement ou indirectement à ce genre de « catastrophes » depuis 25 ans! :stuck_out_tongue:

ifebo

En effet, les développeurs COBOL ne courent plus les open-space !

nicgrover

Peut-on craindre le petit bug lors de la mise à jour ou du transfert de l’un vers l’autre ou encore du « Enter » lors du lancement.

Palou

Il y a un risque évident et important bien sûr

sylvebarbe78

Je parie que ce logiciel a été développé par ATOS :joy::joy::joy:

Valmont69

Il y a peu de chance, Atos a été fondé dans les années 90.

Darth_1_1

Je ne voudrais pas être celui qui va appuyer sur la touche…
« Voulez-vous effectuer la mise à jour? (O/N)"
"Etes-vous sûr de vouloir effectuer cette mise à jour (celle-ci entrainera l’annulation de tous les vols en cours) (O/N)
 »
"Voulez-vous abandonner? (O/N)"
"Pour confirmer votre choix veillez saisir « MISEAJOUR »
________