Les TIC peuvent-elles aider les agriculteurs européens ?

Par Ariane Beky
le 25 novembre 2004 à 00h00
0

L’adaptation des systèmes de contrôle de l’activité agricole par l’emploi des technologies de l’information était au menu de la conférence sur la PAC.

L'adaptation des systèmes de contrôle de l'activité agricole par l'emploi des technologies de l'information était au menu de la conférence sur la PAC.

Les technologies de l'information dans le monde agricole européen vont bien au-delà de localisation et de la collecte de données par satellite.

Politiques et industriels actifs dans le domaine des TIC se sont réunis le 25 novembre 2004 à Budapest en Hongrie, nouvel Etat membre de l'UE, lors d'une conférence sur la réforme fondamentale de la politique agricole commune (PAC).

Adoptée en septembre 2003, cette réforme implique l'adaptation des systèmes de contrôle et de gestion agricole des Etats membres par l'emploi de la géomatique (gestion d'information référencée géographiquement) et de la télédétection à travers le programme MARS ("Monitoring Agriculture with Remote Sensing").

Il faut rappeler que les contrôles des subventions agricoles par zone exploitent depuis longtemps la photographie aérienne, depuis peu l'imagerie satellite à très haute définition.

A Budapest, les représentants de la Commission européenne ont rappelé que les technologies innovantes telles que les SIG (systèmes d'information géographique), les systèmes d'identification de parcelles agricoles et l'imagerie par satellite doivent permettre de mieux prévenir les irrégularités (fraudes) et d'assurer "une distribution plus rapide, plus efficace et plus équitable des aides".

La conférence hongroise 'TIC et agriculture' aura réuni les représentants de 32 pays, dont ceux des 25 Etats membres de l'Union européenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

L'entreprise Ivalua : nouvelle licorne française... ou pas ?
Une version mobile de League of Legends en développement chez Tencent
S'il était banni de Chine, Apple pourrait perdre 30% de ses revenus
Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
scroll top