Deloitte met en lumière le paradoxe de l’innovation

Par
Le 22 septembre 2004
 0

Dans son étude "Mastering Innovation", le cabinet de conseil déplore que le soutien à l’innovation ne soit pas une priorité pour les entreprises.

Dans son étude "Mastering Innovation", le cabinet de conseil déplore que le soutien à l'innovation ne soit pas une priorité pour les entreprises.

Le cabinet international de conseil Deloitte vient de rendre publique une étude sur l'innovation ("Mastering Innovation : Exploiting iDeaS for Profits and Growth"), étude réalisée auprès de 650 entreprises européennes et nord-américaines.

Deloitte parle d'un "paradoxe de l'innovation" : Bien que les entreprises estiment que le lancement et la commercialisation de produits et/ou de services soient les premiers à influencer positivement la croissance de leur chiffre d'affaires, le soutien à l'innovation est placé au bas de la liste des priorités !

Or, remarque Deloitte, les produits et services qui génèrent plus de 70% des ventes actuelles seront obsolètes en 2010. Par ailleurs, plus de la moitié des introductions de nouveautés échouent faute d'une stratégie "intelligente".

Une telle stratégie, poursuit Deloitte, devrait reposer sur : une meilleure connaissance des attentes des consommateurs, l'adaptation des capacités de stockage, un effort supplémentaire d'investissement dans la R&D, une approche commune de l'innovation au sein des différents départements de l'entreprise.

"L'étude montre que sans innovation, les entreprises dépérissent et finalement disparaissent. A l'inverse, celles qui réussissent à devenir des 'machines à innover' assurent leur croissance, dégagent des profits élevés et de la valeur pour leurs actionnaires", affirme Jean-Luc BERREBI, expert-comptable associé chez Deloitte France.

Parmi les bonnes pratiques révélées par Deloitte, on peut retenir : l'identification d'innovations potentiellement durables mais pas sans risque ; l'ouverture aux idées externes à l'entreprise ; la mise en œuvre de cas pratiques visant à définir un budget d'investissement.

L'entreprise devrait également prendre en compte l'évolution des besoins des consommateurs, disposer d'une certaine flexibilité organisationnelle pour exploiter au mieux l'innovation, s'intéresser à l'ensemble du cycle de vie du produit/service.

"Mastering Innovation", une étude en 22 pages du cabinet Deloitte, est disponible sur Internet : http://www.deloitte.com/dtt/cda/doc/content/dtt_mfg_MasteringInnovationStudy_040104.pdf
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top