Cybercrime : Interpol exige le renforcement de la lutte internationale

Ariane Beky
17 octobre 2002 à 00h00
0

Lors d’une conférence internationale, Interpol a rappelé à quel point la coopération est nécessaire à la lutte contre la criminalité sur Internet.

La Corée du Sud a accueilli pendant trois jours les experts de la criminalité informatique lors d'une conférence internationale qui a fermé ses portes mercredi.

A cette occasion, Interpol, organisation de coopération policière internationale, a souligné que la lutte contre la criminalité dans les technologies de l'information nécessite le renforcement d'une collaboration mondiale.

De son côté, l'Australien Des BERWICK, Directeur général de l'ACPR (Australasian Centre for Policing Research) a rappelé que la criminalité informatique "utilise des réseaux mondiaux" et qu'il est nécessaire "d'enquêter de façon simultanée dans le monde entier."

Interpol estime que près de 55 pays ont adopté une législation contre le "IT crime", mais qu'ils sont plus de 100 à n'imposer aucune règle en la matière.

L'organisation, dont le secrétariat général est basé à Lyon, a créé une unité de lutte contre le crime technologique il y a deux ans. Cette conférence automnale sur les crimes et délits informatiques, la 5ème du genre, est la première qu'Interpol organise hors de son QG français.

La Corée du Sud compte le plus grand nombre d'internautes haut débit au monde. Par ailleurs, entre 2000 et 2001 les délits sur Internet aurait augmenté de 126% dans le pays, selon l'Agence nationale de police coréenne.

Les délits informatiques les plus courus concernent : la diffamation, la fraude bancaire et boursière, les jeux en ligne, les intrusions réseaux, la transmission de virus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top