Napster licencie pour préparer sa nouvelle offre

25 octobre 2001 à 00h00
0
Le site d'échange de fichiers musicaux va couper dans ses effectifs, une restructuration jugée nécessaire au lancement de sa nouvelle offre par abonnement.

Napster, le site d'échange de fichiers musicaux au format MP3, aussi célèbre pour son (ex) succès auprès des internautes que pour ses déboires judiciaires, vient de décider de licencier 16 personnes sur un effectif total de 104 employés.

"Napster a pris la décision de restructurer les effectifs dans certains services afin de renforcer ses ressources dans d'autres services cruciaux pour préparer notre nouvelle offre d'abonnement", a déclaré le directeur général de Napster, Konrad Hilbers.

Les suppressions de postes toucheront le service clientèle, le développement et l'administration.

Après avoir attiré jusqu'à 60 millions d'internautes à ses heures de gloire, Napster est inactif depuis juillet à la suite de problèmes techniques et de soucis juridiques, une décision de justice lui interdisant de diffuser des oeuvres protégées par des droits d'auteur.

Depuis d'autres systèmes décentralisés comme Kazaa.com ou Audiogalaxy ont pris le relais, en attendant les fameuses offres payantes par abonnement des cinq majors de l'édition musicale regroupées autour de Pressplay et MusicNet.

De son coté, Napster se prépare actuellement à lancer une nouvelle version de son logiciel basée sur la sécurisation des échanges et un accès par abonnement payant.

Mais le site, vite remplacé (oublié ?) par les internautes, réussira-t-il à revenir sur le devant de la scène musicale ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony est dans le rouge !
FrontSales s'enrichit d'un module CRM
ValueClick acquiert Mediaplex dans la publicité
Premiers pas européens de Mobiquid avec un lancement en Norvège
WebSeduction.com franchit le cap des 300 000 membres et valide son modèle payant
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Les terminaux UMTS japonais encore perfectibles
Haut de page