Bayard mise sur le Web Payant

pulmo
Par pulmo
Publié le 02 octobre 2001 à 00h00
Le groupe de presse Bayard inaugure son portail Internet, BayardWeb.com, destiné à toutes les générations et basé sur un modèle payant.

Le groupe de presse et d'édition Bayard a lancé lundi son portail sur la toile, BayardWeb.com, (détenu à 85 % par le groupe de presse et par Suez, et à 15 % par Médéric, groupe de protection sociale complémentaire), destiné à toute la famille et faisant de l'abonnement payant sa priorité.

Le site s'appuie sur les titres à succès de Bayard avec clicdapi.com pour les 4-7 ans astrapi.com, pour les 7-11 ans, et phosphore.com, pour les lycéens et les étudiants.
Les "seniornautes" retrouveront la déclinaison internet de Notre Temps à partir de fin novembre. La religion, activité centrale du groupe Bayard, éditeur de La Croix, trouve également sa place avec le site au nom évocateur, croire.com.
Le portail offre également un espace transversal pour créer un lien entre les différentes générations.

Le prix de l'abonnement varie de 3 à 10 euros par mois, selon les options choisies, avec une offre de deux mois d'essai gratuits et des réductions pour les abonnés aux titres du groupe.

Très peu dépendant de la publicités (10% seulement des recettes), le modèle économique de BayardWeb repose à 70% sur les ressources de l'abonnement, et à 20% sur le commerce électronique et les services financiers de Mérédic, le groupe de protection sociale complémentaire, actionnaire du portail.

Le projet s'inscrivant dans la durée, Bayardweb mise sur 300.000 abonnés en 2006, date où le portail devrait atteindre le seuil de rentabilité.
pulmo
Par pulmo

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.