Greenpeace donne un bon point à Nokia et à Dell

Alex
Par Alex
Publié le 28 août 2006 à 18h18
L'organisation Greenpeace a entrepris d'éplucher les déclarations et les rapports fournis par les principaux fabricants de matériel électronique dans le but d'établir un classement des 14 entreprises les plus propres et, surtout, de pouvoir fustiger publiquement celles qui font le moins d'effort. Le finlandais Nokia termine premier de la classe avec une moyenne de 7/10, devant l'américain , 7/10 également, à qui Greenpeace laisse l'appréciation suivante : « points perdus pour ne pas avoir éradiqué les substances les plus dangereuses de certains modèles ».

Viennent ensuite , devant Sony Ericsson et Samsung, à qui l'on reproche un recyclage approximatif même si les produits toxiques sont bien gérés. , Acer, et Lenovo ferment la marche, ce dernier ne méritant que la note de 1,3/10 selon Greenpeace.

Menée dans le cadre de la campagne Toxic Tech, qui a notamment été l'occasion d'une manifestation lors du salon Computex en juin dernier (voir Greenpeace aussi sera au Computex), cette enquête vise selon l'organisation écologiste à déterminer dans quelle mesure les entreprises évacuent les substances dangereuses de leurs produits, ainsi qu'à établir quels effeorts sont consentis en matière de programmes d'échange ou de récupération des produits usés ainsi que du recyclage. Selon Greenpeace, les deux facteurs sont étroitement liés, puisque l'absence de métaux lourds dans un ordinateur ou un téléphone permet de le recycler à moindre frais, avec moins de déchets toxiques.

01C2000000353401-photo-greenpeace-tech-classement.jpg


La directive européenne RoHS, entrée en vigueur en juillet dernier, vise justement à réguler la présence de certains métaux lourds et substances toxiques dans les appareils électroniques. Les équipements qui ne répondent pas aux normes fixées ne peuvent théoriquement pas être vendus en Europe. Palm a par exemple récemment décidé d'arrêter de commercialiser le Treo 650 parce que celui-ci contenait trop de plomb, et faisait courrir un risque juridique à son fabricant.

Le classement établi par Greenpeace et les résultats détaillés obtenus pour chacune des 14 entreprises citées peut être consulté en suivant ce lien.
Alex
Par Alex

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.