Google / Chine : les pirates aidés de l'intérieur ?

Alexandre Laurent
19 janvier 2010 à 12h07
0
00B4000002197028-photo-chine-drapeau.jpg
Les responsables de l'attaque informatique dénoncée par Google début janvier auraient-ils bénéficié d'une aide interne à l'entreprise ? L'hypothèse serait étudiée très sérieusement, croit savoir l'agence Reuters, qui cite des sources proches du dossier. Certains médias locaux rapportent en outre que plusieurs employés de Google Chine se sont vus interdire l'accès au réseau interne de l'entreprise dès le 13 janvier, date à laquelle le numéro un mondial des moteurs de recherche a rendu publique l'existence de cette attaque.

« Nous avons donné à nos employés une journée de vacances le jour de l'annonce afin de mener des tests et des scans de manière interne pour s'assurer que le réseau est sûr », a nuancé Google dans un courrier électronique adressé à l'AFP, qui refuse de commenter plus avant l'hypothèse d'une complicité interne. Reste à savoir à quel niveau cette « aide » aurait pu intervenir.

D'après différents éditeurs en sécurité, l'attaque aurait été menée à l'aide d'une version modifiée du cheval de Troie Hydraq. Véhiculé par le biais d'emails infectés, le ver ne nécessite a priori aucune assistance humaine. Divers analystes, interrogés par Reuters, soutiennent que le caractère « sophistiqué » de l'attaque porterait plus sur l'identification des cibles à viser que sur les aspects techniques de la démarche.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top