Le Conseil de l'Europe invite à étudier le filtrage Web

01 octobre 2009 à 13h57
0
02413438-photo-europe-drapeau.jpg
Comment protéger nos enfants des dangers d'Internet ? Le Conseil de l'Europe a approuvé lundi une série de recommandations visant à encadrer la « promotion de services de médias en ligne et sur internet adaptés aux mineurs ». Formulées en mai dernier, suite à diverses réunions de travail, ces recommandations envisagent notamment comment les états membres pourraient mieux sensibiliser les populations aux dangers qui rôdent en ligne, étudient le développement d'outils de contrôle parental et ne négligent pas la mise en place d'une politique harmonisée au niveau européen. Elles invitent également à la mise en place d'une réflexion autour du filtrage des contenus illicites.

En premier lieu, le Conseil insiste sur la nécessité de sensibiliser, voire d'encadrer strictement via des « normes minimales » les contenus qui seraient ou non appropriés à la consultation par un jeune public. « Ces normes minimales devraient inclure les restrictions d'accès aux contenus violents, à la pornographie, à la publicité pour le tabac et les boissons alcoolisées, et aux jeux d'argent », explique le Conseil, avant de préciser que les restrictions d'accès pourraient être mises en oeuvre « au moyen de filtres installés par les parents, les enseignants, les bibliothécaires ou d'autres, sur les dispositifs d'accès, de même que par les fournisseurs de contenus ou de services pour les mineurs ». Bref, différents dispositifs allant du contrôle parental au module de vérification de l'âge sur un site quelque peu équivoque.

« Bien souvent, les mineurs ont accès aux services de l'internet et de la téléphonie mobile sans le contrôle des parents ou des enseignants », poursuit l'exposé des motifs. « La disponibilité de matériels de pornographie infantile est à cet égard particulièrement préoccupante et exige que les Etats, mais aussi les fournisseurs d'accès à l'internet et les industries des télécommunications, prennent des mesures supplémentaires ».

Ces mesures, quelles devraient-elles être ? L'institution appelle tout d'abord à un renforcement de la législation de façon à frapper plus fermement ceux qui exploitent ou diffusent des contenus de ce type. Elle envisage aussi d'autres mesures, comme le développement de « réseaux d'ordinateurs sécurisés en accès restreint ». Autrement dit, des intranets, ici baptisés « walled gardens » (jardins clôturés) ou « gated communities » (communautés protégées), qui dépendent de règles et de juridictions très strictes, et « filtrent les contenus préjudiciables pour les mineurs ».

« Toutefois, les systèmes de sécurité techniques ne pourront jamais remplacer une éducation appropriée largement accessible », reconnait le Conseil de l'Europe, qui appelle toutefois les Etats membre à « évaluer les possibilités technologiques d'augmenter la sécurité des mineurs qui utilisent les services de médias en ligne et sur internet, y compris les télécommunications audiovisuelles mobiles, en particulier les systèmes de filtrage et les technologies de restriction d'accès ».

Une invitation qui n'a pour l'instant que simple valeur de recommandation et s'inscrit dans un ensemble bien plus vaste (voir le compte-rendu complet) - mais qui trouvera peut-être une certaine caisse de résonance en France lorsque reprendront les débats liés à la loi Loppsi...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Oculus Quest 2 : la dernière mise à jour permet de jouer sur PC sans aucun câble
OPPO lance 3 nouveaux smartphones 5G sous la barre des 350€
Call of The Sea s'annonce sur PS4 et PS5 pour le mois prochain
Meilleur forfait mobile : le comparatif d'avril 2021
Avis Free Mobile : les forfaits Free sont-ils toujours le meilleur rapport qualité / prix du marché ?
Fortnite : Aloy (Horizon Zero Dawn) débarque dans le jeu
Les meilleures applications Twitter pour Android
La Nintendo Switch Lite recevra un coloris bleu en mai
Microsoft Flight Simulator : la mise à jour France et Benelux vient d’atterrir sur PC
Oppo Find X3 Lite : un coupon de réduction fait chuter son prix chez Amazon
Haut de page