Système CD anti-copie : EMI France condamné

0
EMI France a été condamné en juin dernier pour avoir proposé des CD-audios protégés, qui ne pouvaient être lus dans certains lecteurs. Suite à ce jugement, la maison de disque avait décidé de faire appel. Aujourd'hui on apprend à ce sujet, que la cour d'appel de Versailles a confirmé le jugement de la première instance. Dans cette affaire EMI France était opposé à l'association Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV).

Au centre du débat : un album de la chanteuse Liane Foly qui, à cause de son système de protection anti-copie, ne pouvait pas être lu dans certains lecteurs CD. La cour d'appel n'a pas remis en cause la légitimité de mettre en place un système anti-copie, mais elle a précisé que dans l'état des faits actuels il y avait bien tromperie intentionnelle sur l'élément matériel. EMI France devra désormais informer clairement sur l'emballage de ses disques, que la protection employée peut poser des problèmes de lecture.

A noter qu'EMI France est également opposé, dans une autre affaire, à l'association UFC-Que Choisir, qui a également attaqué la FNAC. L'UFC-Que Choisir ne demande pas une meilleure information auprès des consommateurs comme la CLCV, mais un retrait pur et simple de ces protections.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Steve Ballmer n'aime pas l'iPod
Des performances financières à la baisse pour AMD
Western Digital lance ses disques Scorpio
Baisse de prix AMD pour le 15 octobre ?
En route pour les Pentium 4 J
.mobile Contacts disponible pour Pocket PC Phone Edition
CNRS et FTEI collaborent pour que progresse l’innovation
Que Choisir exige la baisse du prix des appels fixes vers les mobiles
Symbian Series 60 bientôt disponible sur un processeur Intel XScale
La version béta du jeu de Shoot'em up Skyforce sur Smartphone MS mise à jour
Haut de page