Achat en ligne : règles de bonne conduite, pièges à éviter.

03 avril 2014 à 12h09
0
Faire des achats en ligne présente des risques et nécessite de rester toujours vigilant. Voici les règles indispensables à respecter pour éviter les pièges.


Quels sont les risques?

Soyons clair, le risque zéro n'existe pas, mais il est toutefois possible de s'en prémunir en appliquant quelques règles simples. L'un des pièges les plus connus et qui continu malheureusement à faire des ravages est le phishing (hameçonnage). Il s'agit d'une technique qui consiste à se faire passer pour une administration, une banque, une entreprise (EDF, eBay...) afin de vous soutirer des informations personnelles : date de naissance, identifiants, mot de passe, numéro de carte de crédit, etc.

Généralement, vous recevez un email contenant un lien pour vous rediriger sur un formulaire en ligne falsifié. Les messages et les formulaires imitent à l'identique la charte graphique de la société pour vous induire en erreur. Sous couvert de problèmes techniques bidon (perte de vos informations, problème de paiement, expiration de votre compte, etc.), ils vous invitent à vous identifier et à saisir vos informations personnelles. Voir ci-dessous l'exemple d'un phishing envoyé aux abonnés de Free.

0190000006169810-photo-free-phishing.jpg


Le phishing n'est pas la seule arnaque utilisée. Vous pouvez également recevoir des messages par email ou via des réseaux sociaux dont le but est de vous appâter en vous faisant croire que vous allez gagner de l'argent. Les exemples ne manquent pas : certains peuvent par exemple se faire passer pour une personne malade sur le point de mourir qui cherche une bonne âme pour hériter de sa fortune car elle n'a pas de famille. Au bout de quelques messages échangés si vous mordez à l'hameçon, elle vous explique qu'elle ne peut pas faire sortir l'argent du pays où elle se trouve (généralement en Afrique), et qu'il faut que vous envoyiez une « petite somme » pour pouvoir débloquer le magot...

Les sites d'enchères en ligne comme eBay et leboncoin pullulent de fausses annonces en tous genres, d'acheteurs et de vendeurs malintentionnés. Vérifiez toujours la réputation des personnes avec qui vous faites des transactions.

012C000001952840-photo-phishing.jpg


Les précautions à prendre contre le phishing

Il est assez facile de se protéger contre le phishing. Gardez en tête que les banques ou autres administrations ne vous réclament JAMAIS vos informations bancaires par mail. Une règle mise en place de longue date pour lutter contre ces escroqueries. Il est ensuite possible de reconnaître un phishing en vérifiant les adresses emails et Internet utilisées. Celles-ci n'ont souvent rien à voir avec les vraies adresses. Sachez enfin que des logiciels de messagerie comme Thunderbird, ou Outlook sont capables de reconnaître la plupart des phishing qu'ils envoient en principe directement dans les spams.

012C000001554496-photo-illustration-spam-phishing.jpg


Conseils pour faire vos achats en sécurité

Lorsque vous faites des achats en ligne, vous pouvez vérifier la légitimité d'un cybermarchand à fortiori si vous ne la connaissez pas. Privilégiez les cybermarchands français, car en cas de litige à l'étranger, les législations ne sont pas les mêmes et les recours peuvent se révéler très compliqués.

Jetez un œil sur les mentions légales du site qui doivent évidemment être correctement renseignées : nom, numéro de téléphone, adresse du siège social, etc. S'il n'y a qu'une adresse email, envoyez un message pour demander des informations complémentaires. Rendez-vous ensuite sur le site verif.com pour vous assurer que la société existe vraiment. Autre technique simple, faites une requête sur un moteur de recherche en indiquant le nom du marchand : si des internautes ont été floués par ce dernier, il est fort possible qu'ils en aient parlé sur un forum.

012C000006839400-photo-achat-en-ligne.jpg


Au moment de payer, vérifiez scrupuleusement que l'adresse affichée commence par « https » et que l'icône d'un verrou apparaît bien dans la barre d'adresse : le « https » qui remplace le « http » signifie que vous êtes sur un espace sécurisé et que la connexion est chiffrée. Ne faites jamais un paiement en ligne si vous ne voyez pas ces éléments ! En cas de doute, vous pouvez également vérifier le détail du certificat en cliquant sur l'extrémité gauche de la barre d'adresse.

012C000004198636-photo-https-everywhere.jpg


Utiliser un service de paiement sécurisé

Si vous n'aimez pas donner votre numéro de carte bancaire, vous pouvez opter pour un service de paiement sécurisé. Toutes les grandes banques - Caisse d'Épargne, Société Générale, BNP, etc.- proposent des systèmes d'e-Carte Bleue. Ce dernier permet de faire vos achats en ligne à l'aide d'un numéro de carte unique fourni par votre banque pour chaque transaction.


Il existe également des services bien connus comme PayPal, PAYBOX, et bien d'autres qui offrent de nombreuses garanties pour faire vos achats en ligne en toute sécurité.

012C000006686806-photo-paypal-ne-pas-d-clarer-son-compte-est-une-fraude-fiscale.jpg


Conclusion

Selon la loi, votre banque est censée vous rembourser en cas de fraude sur Internet, mais il faut savoir que la procédure peut-être laborieuse. Mieux vaut toujours rester vigilant, ne jamais donner vos coordonnées bancaires à la légère et idéalement utiliser un moyen de paiement sécurisé.

Vous aimerez aussi

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SociBot, le robot social qui prend le visage de vos amis
IE11 : retour sur la mise à jour pour Windows 8.1 et Windows Phone 8.1
Matooma va déployer sa carte SIM multi-opérateurs en Europe
Mail Orange pour Windows 8 : un logiciel très facile à configurer
Samsung ChatON permet d'effacer les messages envoyés à distance
<b>Joyeux Noël</b>
Nokia Lumia 630 et 635 : deux smartphones quadcore à 169€
TomTom Runner Cardio : une montre de sport s'adaptant à votre rythme
Premières images du futur connecteur USB 3.1 Type-C
Santé, finances, distribution : Salesforce dévoile ses 6 cibles prioritaires
Haut de page