Les voitures électriques les plus attendues de 2021

22 avril 2021 à 10h26
70
Citroën e-C4 © Citroën
Citroën ë-C4

Bien que relativement modeste, la part des ventes de voitures électriques augmente substantiellement tous les ans. Après une année 2020 marquée par la pandémie de COVID-19, les nombreux modèles attendus cette année devraient encore stimuler les immatriculations. L'occasion de faire le point sur les voitures électriques les plus attendues de 2021.

L'électrification des voitures est désormais acquises pour tous les constructeurs, même les plus réticents. Une stratégie qui est notamment dictée par les normes environnementales strictes imposées par l’Union Eeuropéenne. Ainsi, la part des véhicules électrifiés dans les livraisons de voitures neuves en Europe devrait atteindre 25% rien que pour 2021. Et dès 2030, la moitié des immatriculations concernera des véhicules hybrides et électriques. Sans surprise, l'offre de voitures 100% électriques est amenée à encore s'étoffer cette année. La preuve notamment avec les modèles suivants.

Audi Q4 e-tron

Audi Q4 etron
Audi Q4 e-tron

Après une Audi e-Tron qui a su trouver son public malgré des défauts certains, le constructeur allemand devrait étoffer sa proposition 100% électrique avec l'Audi Q4 e-tron. Le concept de ce SUV compact équivalent au Q5 thermique, avait été dévoilé l'an dernier et exposé sur différents salons notamment au CES de Las Vegas et à Genève. La version de série est attendue au cours des prochains mois.

Il s'agira du tout premier modèle Audi basé sur la plateforme modulaire dédiée aux véhicules électriques du groupe Volkswagen. Il sera équipé d'une batterie rechargeable de 82 kWh qui devrait lui conférer une autonomie jusqu'à 450 km. Audi annonce un temps de recharge classique de 30 minutes pour retrouver 80% de capacité avec une puissance maximale de 125 kW. Enfin, les deux moteurs (un sur chaque essieu) développerons une puissance de 300 ch lui permettront de réaliser un 0 à 100 km/h en 6,3 secondes.

Audi e-tron GT

Audi e-tron GT
Audi e-tron GT

Autre nouveauté électrique attendue chez Audi cette année, l'e-Tron GT se sera fait attendre. Présentée fin 2018 à l'occasion du salon de l'auto de Los Angeles, celui-ci repose sur la même base technique que la Porsche Taycan qui a été commercialisée l'année dernière. Ce grand coupé sportif de 4,96 m de long adoptera une transmission intégrale, avec là aussi deux moteur intégrés sur les essieux avant et arrière. Ils délivreront une puissance de 440 ou 590 ch en fonction de la version. De quoi expédier le 0 à 100 km/h en 3,5 secondes seulement. Les moteurs électriques seront alimentés par une batterie de 93 kWh qui devrait conférer une autonomie de 400 km WLTP à l'Audi e-tron GT.

A l'instar de la Porsche Taycan, l'autre coupé électrique allemand sera lui aussi équipé de deux connecteurs à l'avant. Une connecteur Combo CCS 800 volts à droite qui admet théoriquement une puissance jusqu'à 350 kW (80% de charge en 20 minutes), et un connecteur standard à gauche. Le prix de l'Audi e-tron GT devrait être inférieur à celui de la Porsche Taycan mais au dessus des 100 000 euros.

BMW iX3

BMW iX3
BMW iX3

BMW a acquis une solide expérience en matière de voiture électrique grâce à sa fameuse BMW i3 lancée en 2013. Le constructeur qui converti la plupart de ses modèles à l'hybride, proposera aussi deux nouvelles voitures électriques cette année. Le BMW iX3 est un SUV qui repose sur une plateforme commune à toutes les motorisations : électrique donc mais aussi thermique pour les BMW X3 et X3 hybride lancés l'an dernier. Le nouveau venu a déjà pu être essayé par la presse avant d'arriver en concessions dès le mois de mars prochain au prix de 69 950 euros avant bonus pour la finition de base Inspiring.

Conséquence de l'utilisation d'une plateforme unique, le design intérieur et extérieur du BMW iX3 est identique à celui de la version thermique. Seules quelques inserts bleus, la calandre pleine et l'absence de pot d'échappement trahissent sa motorisation sans émissions. Celle-ci se caractérise, une fois n'est pas coutume, par une propulsion avec un moteur électrique de 210 kW (286 ch) implanté sur l'essieu arrière. Il est alimenté par une batterie de 80 kWh (74 kWh utiles) pour une autonomie annoncée WLTP de 459 km. BMW précise aussi que la construction du iX3 nécessite 2/3 de cobalt en moins, que le moteur est sans terres rares et que la production sera réalisée avec de l'électricité décarbonée.

Citroën ë-C4

Citroën e-C4 © David Nogueira
Citroën ë-C4 / Crédit photo : David Nogueira

Disponible en concession au moment où vous lirez ces lignes, la Citroën ë-C4 est l'une des voitures électriques qui affiche le look le plus atypique à date. Une habitude pour le constructeur qui s'était aussi illustré avec l'AMI qui avait été lancée l'an dernier, et qui propose désormais un véhicule à mi chemin entre la berline et le SUV, avec une touche de coupé. La nouvelle venue est basée sur la plateforme e-CMP du groupe PSA, la même que la Peugeot e-2008, la DS3 Crossback e-Tense ou la future Opel Mokka-e. Plus grande que cette dernière, la Citroën ë-C4 adopte un moteur électrique de 100 kW (136 ch) qui est installé sur le train avant. Le constructeur annonce un 0 à 100 km/h en 9,7 secondes en mode sport, et une vitesse de pointe de 150 km/h.

D'une capacité utile de 46 kWh, la batterie confère une autonomie de 350 km WLTP à la Citroën ë-C4 qui est bien aidée par un poids de 1 500 kg. De plus, la voiture peut compter sur un chargeur embarqué de 7,4 kW (ou 11 kW en option) pour une recharge complète en 7h30. Un connecteur Combo CSS permet en outre de récupérer 80% de la capacité en 30 minutes sur les bornes de recharge rapide avec une puissance admissible jusqu'à 100 kW. Plusieurs déclinaisons sont disponibles qui se différencient uniquement par leur finition, à partir de 35 600 euros hors bonus écologique.

CUPRA el-Born

Cupra el-Born
CUPRA el-Born

Lancée en 2018, CUPRA est une marque autonome de Seat qui mise sur la sportivité. Celle-ci n'échappe pas à l'électrification et commercialisera sa CUPRA el-Born cette année. Déjà aperçue au salon de Genève sous le badge Seat, celle-ci renforce ses attributs sportifs avec des lignes plus tendues et de nombreux éléments en cuivre caractéristiques de la marque. Cousine de la Volkswagen ID.3 qui a été lancée l'an dernier, la CUPRA el-Born repose sur la même plateforme MEB qui équipera aussi la prochaine ID.4.

On retrouvera aussi la même batterie d'une capacité de 82 kWh (77 kWh utiles) pour une autonomie annoncée de 500 km. De plus, 30 minutes de recharge en courant continu permettront de repartir pour 260 km. En revanche, Cupra n'a pas communiqué sur la puissance du moteur électrique, se contentant d'annoncer une accélération de 0 à 50 km/h en 2,9 secondes. Produite sur la même ligne que la Volkswagen ID.3 dans l'usine de Zwickau en Allemagne, la CUPRA el-Born devrait arriver sur nos routes au deuxième semestre 2021.

Dacia Spring

Dacia Spring © Dacia
Dacia Spring

Après la Renault Twingo électrique lancée l'année dernière, et en attendant la future Mégane eVision, c'est la marque Dacia du groupe Renault qui occupera le devant de la scène électrique cette année grâce à la Dacia Spring. Avec un argument de poids : son prix qui, s'il n'a pas encore été communiqué, devrait être le plus abordable du marché. Nous avions pu découvrir ce nouveau modèle fin 2020 lors des journées eWays de Renault. Sans surprise, la Dacia Spring est un SUV compact qui affiche des dimensions de 3,73 mètres de long pour 1,62 mètres de large.

A noter son rayon de braquage de dix mètres seulement. Le véhicule affiche une autonomie de 225 km WLTP à l'aide de la batterie de 26,8 kWh, et même jusqu'à 295 km selon le cycle WLTP City lors d'un usage strictement urbain. Le moteur développe 33 kW (44 ch) et 125 Nm de couple. De par sa capacité, la batterie ne demande qu'une heure de recharge pour retrouver 80% de capacité une fois la Dacia Spring branchée sur une simple Wallbox (puissance maximale admise de 30 kW). Le cas échéant, il lui faudra 14 heures pour être chargée à 100% sur une prise domestique.

Ford Mustang Mach-E

Ford Mustang Mach-E © Ford
Ford Mustang Mach-E

Ford avait surpris tout le monde en baptisant sa première voiture électrique Mustang. Quand bien même il s'agit une fois de plus d'un SUV, segment le plus porteur du marché depuis quelques années. Ce modèle emprunte néanmoins ses lignes au modèle mythique tout en jouant la carte de la modernité à bord avec un grand écran vertical de 15 pouces. Outre son allure musclée, la Ford Mustang Mach-E peut se targuer d'offrir une autonomie jusqu'à 610 km en fonction du modèle choisi. Car le constructeur proposera différentes versions avec des puissances de 198 kW (269 ch) à 258 kW (351 ch), mais aussi des déclinaisons à deux (propulsion) ou quatre roues motrices.

Et pour encore plus compliquer les choses (ou pour offrir un choix plus large, au choix), les futurs propriétaires auront le choix entre deux capacités de batterie : 75,8 kWh ou 98,8 kWh. Par ailleurs, une Mach-E GT sera également proposée pour ceux qui en veulent encore plus, qui développe 456 ch, un couple de camion de 830 Nm et une autonomie de 500 km ! Enfin, côté recharge, Ford a doté sa première électrique d'un connecteur Combo CSS pour une recharge rapide jusqu'à 115 kW avec la batterie de 75,8 kWh, et jusqu'à 150 kW pour la version de 98,8 kWh. La Ford Mustang Mach-E sera commercialisée à partir de 48 990 euros avant bonus écologique.

Ioniq 5

Ioniq 5
Ioniq 5

Après son excellent Kona, Hyundai s'apprête à étoffer ses gammes qui comptent déjà des différents modèles de l'hybride à l'électrique en passant par l'hydrogène. Si on sait qu'il s'agira d'un crossover coupé, le constructeur est resté discret sur cette future Ioniq 5. Cependant, on dispose déjà de quelques informations grâce à l'annonce le mois dernier de sa plateforme modulable e-GMP qui sera la base des futurs modèles électriques de Hyundai et de Kia.

Celle-ci proposera une architecture désormais bien connue avec l'intégration de la batterie sous le plancher entre les deux essieux. Aucune information n'a été communiquée sur la puissance du moteur et la capacité de la batterie. On sait néanmoins que la plateforme e-GMP autorisera une autonomie jusqu'à 500 km WLTP avec une recharge jusqu'à 80% en 18 minutes seulement grâce à une puissance de 350 kW autorisée par l'architecture 800V.

Mercedes EQA

Mercedes EQA
Mercedes EQA

Deuxième voiture électrique de Mercedes après l'EQC, l'EQA s'est dévoilé en fin d'année dernière avant sa commercialisation cette année. Le constructeur allemand poursuit ainsi son offensive électrique et devrait proposer dix véhicules 100% électriques d'ici à 2022. Sans surprise, il s'agit une fois de plus d'un SUV à l'instar de son grand frère. Il arbore un design qui n'est pas sans rappeler celui du GLA qui a récemment bénéficié d'un facelift très réussi. Si sa commercialisation est attendue au mois de mai prochain, Mercedes garde encore le secret sur son SUV compact électrique qui est attendu pour le mois de mai prochain.

Toutefois, on devrait en savoir plus dès le 20 janvier, le constructeur ayant convié la presse à une présentation statique en région parisienne. En attendant, on peut déjà se basé sur le concept EQA qui est propulsé par des moteurs électriques situés sur les essieux avant et arrière, et qui délivrent une puissance combinée de plus de 200 kW. Avec une autonomie annoncée de 400 km, la batterie de 60 kW du Mercedes EQA pourra récupérer jusqu'à 100 km d'autonomie en 10 minutes de charge.

Nissan Ariya

Nissan Ariya
Nissan Ariya

Fort de l'expérience acquise avec la célèbre Leaf, Nissan proposera un nouveau crossover coupé 100% électrique cette année. La Nissan Ariya s'inspirera du concept présenté en 2019 avec des lignes plus modernes que son bestseller électrique. Elle bénéficiera de la nouvelle plateforme modulaire CMF-EV conçue pour les véhicules électriques de l'Alliance Renault-Nissan, avec plusieurs déclinaisons de motorisations et de puissance, sans oublier des versions traction ou intégrale e-Force.

Les puissances attendues iront de 160 kW (217 ch et 300 Nm de couple) à 290 kW (365 ch et 600 Nm de couple), tandis que les batteries offriront une capacité utile de 63 à 87 kWh. La Nissan Ariya offrira ainsi une autonome de 360 à 500 km (460 km avec la transmission intégrale). Enfin, la puissance de recharge dépendra elle aussi de la batterie. Ainsi, la Nissan Ariya sera équipée d'un chargeur embarqué de 7,4 kW pour les modèles dotés d'une batterie de 63 kWh, et de 22 kW en triphasé pour les versions de 87 kWh.

Opel Mokka-e

Opel Mokka-e © David Nogueira
Opel Mokka-e / Crédit photo : David Nogueira

A l'instar des Peugeot e-2008 et Citroën ë-C4, l'Opel Mokka-e repose lui aussi sur la plateforme e-CMP du Groupe PSA. On retrouve aussi le même moteur de 100 kW (136 ch) qui prend place sur l'essieu avant, et la batterie de 50 kWh (46 kWh de capacité utile). L'autonomie annoncée est comparable à celle de la Peugeot e-2008 avec 322 km WLTP. Pas de différence non plus au niveau de la recharge avec une puissance jusqu'à 11 kW en courant alternatif, et jusqu'à 100 kW sur les bornes rapides DC pour récupérer 80% en 30 minutes. Les différences avec la Citroën ë-C4 sont donc plutôt à chercher du côté du design plus sportif, et des dimensions de SUV compact avec ses 4,15 m de long. Enfin, avec un tarif à partir de 36 100 euros, l'Opel Mokka-e se situe entre la Citroën ë-C4 et la Peugeot e-2008 Active.

Skoda Enyaq

Skoda Enyaq iV © Skoda
Skoda Enyaq

Montée en gamme pour la seconde voiture électrique de Skoda qui adoptera la forme d'un SUV en lieu et place de la citadine compacte. Long de 4,65 m, le Skoda Enyaq est bâti sur la plateforme MEB du Groupe Volkswagen, à l'instar des ID.3 et ID.4 en face duquel il se positionne. Trois versions seront proposées dans un premier temps avec les iV 60 (132 kW / 179 ch avec une batterie de 62 kWh) et iV 80 (150 kW / 204 ch avec une batterie de 82 kWh) qui sont d'ores et déjà ouvertes à la commande en attendant les premières livraisons au printemps prochain. Celles-ci offriront 390 et 510 km d'autonomie respectivement. Une version iV 50 (109 kW / 148 ch avec une batterie de 55 kWh) plus modeste viendra rejoindre la gamme cet été avec 340 km d'autonomie.

A l'opposé, l'IV RS en transmission intégrale viendra faire le bonheur des amateurs de sportivité avec ses 306 ch et son autonomie de 460 km. Commercialisé à partir de 35 300 euros hors bonus écologique, le Skoda Enyaq sera donc positionné en dessous du Peugeot e-2008 qui est pourtant plus petit. Un mot enfin sur la recharge qui demandera 38 minutes pour passer de 5 à 80% de capacité sur une borne DC avec une puissance de 125 kW, ou six à huit heures de charge pour atteindre 100% sur une Wallbox de 11 kW.

Tesla Model Y

Tesla Model Y
Tesla Model Y

C'est sans aucun doute le modèle vers lequel tous les regards sont tournés. Déjà commercialisée aux Etats-Unis avec quelques ratés concernant la qualité d'assemblage, la Tesla Model Y est un SUV compact décliné de la Model Y. Capable d'accueillir jusqu'à sept personnes, celui-ci sera proposé dans deux versions en France. Une variante Performance capable de parcourir 480 km, et une Grande Autonomie qui est en mesure de pousser jusqu'à plus de 500 km sur une seule charge. La première réalise le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes seulement quand la seconde réalisera le même exercice en 5,1 secondes. Comme toujours chez le constructeur américain, il faudra patienter pour s'offrir une version standard correspondant à l'entrée de gamme. Point fort de Tesla, les Model Y auront bien entendu accès au réseau de recharge exclusif de la marque qui offre le maillage le plus complet à date.

Volkswagen ID.4

Volkswagen ID.4 © Volkswagen
Volkswagen ID.4

Cousin germain du Skoda Enyaq, le Volkswagen ID.4 est le premier SUV électrique de la marque allemande. Deux versions sont attendues au lancement avec les ID.4 1st Edition (47 950 euros avant bonus écologique) et ID.4 1st Max (58 950 euros avant bonus également) qui se distinguent uniquement par leur équipement. Un peu plus court que le Skoda Enyaq (4,58 mètres contre 4,65 mètres), l'ID.4 pourra accueillir cinq passagers et leurs bagages. Une seul motorisation sera proposée au lancement avec un moteur identique à celui de l'ID.3 qui développe 150 kW (204 ch), avec une batterie de 58 kWh. Volkswagen annonce une autonomie de 520 km et un 0 à 100 km/h en 8,5 secondes.

Deux autres déclinaisons suivront plus tard avec des moteurs plus puissants de 195 kW (265 ch) et 225 kW (306 ch), et des batteries de 45 et 77 kWh. A noter que toutes sont garanties pendant 8 ans ou 160 000 km. La recharge sera effectuée à l'aide du chargeur embarqué de 7,4 ou 11 kW en fonction des options choisies, ou sur une borne de recharge rapide avec une puissance jusqu'à 125 kW.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
70
29
kroman
Beaucoup de véhicules de luxe sponsorisés pas nos impôts…
cpicchio
Ce n’est pas faux mais aujourd’hui, ce sont les retraités ou les cadres qui achètent des voitures neuves. Donc ça ne changera peu.
cpicchio
Manque quand même la Renault Megane evision qui sera sûrement l’une des plus vendues.
zoup01
Je ne vois quand même pas l’e-Tron GT comme une caisse très attendue ?
betathedj
Je vais garder ma LC 500 de 2018 avec son V8 atmo à l’ancienne de 5L 471 chevaux qui est crit’air 1 ! Oui oui ! Que du bonheur à chaque fois que le moteur THERMIQUE démarre! Certainement la dernière VRAI voiture que je vais pouvoir m’offrir.
Blackalf
zoup01:<br /> Je ne vois quand même pas l’e-Tron GT comme une caisse très attendue ?<br /> Ca dépend peut-être aussi des pays…en Norvège en 2020, les ventes de Audi e-Tron ont dépassé celles de Tesla. ^^
olivierEric
On en parle des metaux rare quasi épuisés, de la pollution de la chine liée a l’exploitation de ces metaux rare, de l’energie charbon d’engie venant de chine qui alimente nos maisons, nos voitures, nos vies. Quatres fois plus de metaux rare est utilisé dans un véhicule éléctrique que dans un véhicule thermique, 80 kilo de cuivre en moyenne contre 10 kilo dans un véhicule thermique. Les véhicules thermique sont obsolète mais les véhicules éléctrique ne sont pas la solution. Stephen hawking a prédit nos 50 prochaines années et il n’y a qu’une seule chose a ne pas oublier, les choses n’évolues jamais en bien quand on laisse faire. N’achetai pas de véhicule éléctrique ce n’est pas la solution mais le problème. vivaient a proximité de votre emploi ayez une vie a impact responsable et minimaliste.
olivierEric
a voir
MattS32
Pas manquante, juste pas prévue pour 2021, Renault l’a annoncée pour 2022 seulement.
hardstyle
Des voitures à prix démentiel, nan mais sérieux, ça sert à quoi pour le grand public ces publications ? A faire baver devant du luxe ? Le français moyen ne met même pas 10K€ dans sa caisse et il irait acheter un truc à 40 000 balles histoire de tester les derniers techno au lieu se s acheter son appart ou sa maison ? vraiment ?
MattS32
Des prix démentiels ? Ça démarre à 10000€ bonus déduit…<br /> Et sinon, le prix moyen des voitures neuves vendues en France, c’est 26k€, et il s’en vend plus de 2 millions par an (oui, je sais, la plupart des gens achètent des occasions… mais pour qu’il y ait des occasions, il faut bien qu’il y ait des ventes de voitures neuves avant, le marché de l’occasion tourne pas en boucle sur un stock de voitures jamais renouvelé…).
Mrpolnar
Les français moyens que je connais font des crédits pour se payer des peugeots 3008 à 30000€ ou des maisons a plus de 200000€.
Zeborak
Je suis de Belgique, dans une petite ville, pas de garage ou d’allée. Je change de voiture ce mois ci, lors de la commande j’ai demandé à ma commune pour avoir au moins 1 borne près de chez moi, la réponse a été qu’il y a déjà 3 bornes dans un parking à quelques km de chez moi… conclusion la nouvelle voiture = diesel.
cpicchio
Merci. Effectivement, fabriquée à partir de Q4 2021 mais livré à partir de Q1 2022.
robert_b
Des monstres de 2t et + pour faire 20 à 30 bornes par jour… C’est fantastique.
zoup01
10000€ ? la moins chère (ou une des moins chère)doit aujourd’hui être la twingo, 21350€- bonus …<br /> ça fait pas 10000€ (je parle de vraie voiture, 4 places et un coffre (pas des truc style twizzy)
MattS32
Oui, la moins chère aujourd’hui. Mais l’article là c’est pas «&nbsp;Les voitures électriques disponibles aujourd’hui&nbsp;», mais «&nbsp;Les voitures électriques les plus attendues de 2021&nbsp;». Et dans le lot, y en a une qui est annoncée à environ 10 000€ bonus déduit.
zoup01
laquelle ? pour la dacia, le prix n’est pas annoncé .
MattS32
Dans le lot, il y en a une qui fait 10cmd et 300 kg de moins qu’une petite Mini One. Donc non, pas que des monstres…
MattS32
Il n’est pas annoncé officiellement. Mais absolument toute la presse dit qu’elle sera autour de 10000€. Oui, ça sera peut être 11 ou 12 (mais prix catalogue et sans reprise, donc en ajoutant une reprise et une négo, ça tombera à 10, voire largement moins avec la prime à la conversion de 5000€). Mais dans tous les cas, ça reste très loin du qualificatif de «&nbsp;prix démentiel&nbsp;» auquel je répondais à la base.
Jolan
Si je suis d’accord que la mono-manie «&nbsp;tout électrique&nbsp;» est une aberration et ne peut pas être LA solution.<br /> Mais les grands YAKA comme celui que vous venez de nous faire ne vaux guère mieux.<br /> Premièrement, on habite là où on peut. C’est pas parce que tu travaille à Paris 16ème que tu peux y habiter. Ton conjoint ne travaille pas forcement au même endroit que toi. etc.<br /> Si votre vision de l’avenir c’est l’ensemble de la population habitant dans les banlieue de grandes mégapole et se tapant 1h30 de RER le matin et 1h30 le soir, c’est une vision bien triste.<br /> Vous allez me dire on peut vivre à la campagne et être à coté de son boulot.<br /> C’est désormais mon cas. Je suis à la campagne et télétravailleur . On ne peut pas être plus près de son travail.<br /> Sauf, qu’il n’y a AUCUN transport en commun et le seul commerce où je puisse aller à pied est une pizzeria. Il se trouve que j’ai d’autres besoins.<br /> Donc, même si je m’efforce d’être responsable : désolé j’ai une voiture parce que cela m’est, comme à des millions de gens, totalement et tout simplement indispensable.<br /> Mais je vois que vous utilisez de l’électricité et toute la pollution que génère internet pour poster votre commentaire. Est-ce bien minimaliste ?
philouze
et pour débunker :<br /> Clubic.com – 12 Nov 20<br /> On a regardé « À contresens », le documentaire sur les idées reçues autour de...<br /> Depuis le 4 novembre dernier, il est possible de découvrir en avant-première digitale « À contresens », un film documentaire qui se propose de battre en brèche les idées reçues sur la voiture électrique. Dans l’optique de sensibiliser sur les...<br /> et<br /> Automobile Propre – 1 Dec 20<br /> La face cachée des énergies vertes&nbsp;: ce que le documentaire d’Arte ne...<br />
philouze
oui, vivement l’obligation européenne des recharges sur lampadaire comme ce type :<br /> Automobile Propre – 28 Nov 17<br /> Quand les lampadaires rechargent les voitures électriques<br />
philouze
«&nbsp;Si je suis d’accord que la mono-manie « tout électrique » est une aberration et ne peut pas être LA solution.&nbsp;»<br /> l’histoire montre que la meilleure solution en général emporte tout (de l’ordre de 99% du marché) , d’où la tarte à la crème «&nbsp;winner takes all&nbsp;»<br /> En péloche, le 24x36 a tout tué, ça devient un standard, tué plus tard par le CCD, même histoire pour le smartphone capacitif face au resistif ou au clavier, etc etc.<br /> il y a de légères nuances (diesel vs essence) tout comme il y avait différentes marques et sensibilité de péloche, mais le form-factor principal prend tout.<br /> l’électrique prendra tout, il n’y a pas de concurrence technique à même de s’approcher de son rendement et de son coût d’usage, et elle dispose de trop de pistes techniques et chimiques pour être arrétée par un problème de ressources.<br /> La logique impose sa victoire écrasante, qui va déborder le VE et s’étendre au camion, aux navires, probablement à une partie de l’aviation.<br /> C’est toute la «&nbsp;beauté&nbsp;» de vivre et d’être conscient de l’arrivée d’une disruption dans nos vies (plutôt que d’être dans le déni)
manycalavera
Non des chars d’assauts électrique, nuance…
Jolan
A moins que d’ici que l’électrique ai le temps de réellement s’imposer, une autre solution comme l’hydrogène arrive à maturité (mais c’est fondamentalement de l’électrique). S’il y avait plus de stations et que les voitures ne valaient pas 70.000€, c’est quand même une super solution. Pas besoin d’avoir un garage pour faire le plein chez soi. et on fait un plein de 500km en 10 min.<br /> Il existe des stations de production d’hydrogène quasi autonomes fonctionnant à l’énergie verte.<br /> Pour le reste, le moteur à explosion a remplacé le moteur à vapeur qui a remplacé le cheval.<br /> Le moteur à explosion sera tôt ou tard remplacé. Mains alors que c’est certainement, ce qui est le plus facile à électrifier, il y a toujours des locomotives diesel. Le «&nbsp;finir par s’imposer&nbsp;» peut prendre très très longtemps.<br /> Sans compter que des tas de nouvelles technologies n’ont pas tués les plus anciennes (internet n’a pas tué la télé qui n’a pas tué la radio et même la presse papier bouge encore).
clockover
Acheter à crédit une bagnole…
philouze
non, l’hydrogène n’arrive pas du tout à maturité <br /> Ou bien il est mature, mais en ayant conservé toutes ses tares de jeunesse : production de co2/kWh monstrueuse, cout d’infrastructure sans aucune commune mesure avec l’électricité, impossibilité de recharge domestique et surtout, par dessus tout : rendement absolument catastrophique.<br /> Et c’est en ça que j’expliquais «&nbsp;the winner takes all&nbsp;» : en 20 ans le lithium est arrivé par la bande (on avait des protos H2 avant les premiers protos EV) et l’a tué dans l’oeuf.<br /> Comme physiquement, il y a aucun espoir que l’H2 puisse s’aligner avec la batterie, c’est mort de chez mort.<br /> Si on veut mieux que l’élec, on ne peut pas «&nbsp;gratter&nbsp;» sur le rendement, on est trop proche de la perfection (presque 100% sur les cellules, presque 100% sur le moteur) , il faudra chercher du coté de l’abandon de la piste électrochimique, comme le stockage électronique : super condensateurs, graphène, boucles supraconductrices … c’est clairement pour le demi-siècle prochain minimum.<br /> du coup les batteries ont le champ libre pour très longtemps
zoup01
philouze:<br /> La logique impose sa victoire écrasante, qui va déborder le VE et s’étendre au camion, aux navires, probablement à une partie de l’aviation.<br /> Non pas la logique,mais TA logique et tes convictions…<br /> L’aviation et les navires ( sauf à considérer la propulsion nucléaire comme de l’electrique) , la marmotte emballe le chocolat.
MattS32
«&nbsp;Mains alors que c’est certainement, ce qui est le plus facile à électrifier, il y a toujours des locomotives diesel.&nbsp;»<br /> Il reste des locomotives diesel surtout parce qu’il reste des lignes de train non électrifiées (et c’est pas si simple à électrifier, parce que câble aérien, ce qui pose plein de problèmes de fiabilité dans certaines zones, par exemple là où il peut y avoir des grosses chutes de neige ou des vents très forts… et puis y a aussi la rentabilité, pour la SNCF c’est pas forcément rentable d’électrifier une ligne sur laquelle y a juste quelques TER par jour). Mais par exemple sur les TER, même sur les lignes non électrifiées, les locomotives qui circulent actuellement sont des locomotives à traction électrique, avec un groupe électrogène diesel.<br /> Quand à l’hydrogène, c’est bien pour les longues distances. Mais c’est complètement inefficaces par rapport à une solution à batterie. Avec une même quantité d’électricité produite, passer par l’hydrogène comme stockage plutôt que par une batterie, ça fait faire 2-3 fois moins de kilomètres…<br /> Dans la mesure où l’écrasante majorité se contente plus de 360 jours par an de 300 km d’autonomie, je pense qu’il faut plutôt chercher des solutions alternatives juste pour les jours où il y a besoin d’autonomie. Il y a plein d’idées à ce niveau, ça peut être tout simplement la location d’un véhicule utilisant un autre mode de propulsion/stockage, quitte à être moins efficace (donc par exemple, location d’une thermique ou d’une VE hydrogène), mais aussi des solutions pour augmenter temporairement l’autonomie de sa voiture de tous les jours, par exemple location d’une batterie lame qui se place sous la voiture (si suffisamment de garde au sol) ou sur le toit pour rouler sur autoroute (le rehaussement du centre de gravité n’est pas trop un problème sur autoroute), la location d’une remorque avec une batterie ou un moteur thermique, voire même un petit moteur thermique qui pourrait s’installer temporairement dans la voiture comme générateur (vraiment pas besoin d’un gros moteur 35-40 ch suffisent largement pour tenir le 130 sur autoroute).<br /> Puis bon, quand tu vois la nouvelle plateforme Hyundai où ils promettent 80% de recharge en 18 minutes, y a même plus vraiment besoin de solutions pour aller au-delà des 300 bornes d’autonomie : un arrêt de 20 minutes tous les 240 km, c’est vraiment pas la mort, et c’est ce qui est recommandé pour maintenir le conducteur en état de conduire (20 minutes de pause toutes les 2h, ce qui correspond à maxi 260 km sur l’autoroute, à condition de vraiment jamais être à moins de 130, ce qui n’arrive jamais en respectant le code de la route…)… Bien sûr, sous réserve que l’infrastructure de recharge se développe. Mais ça va venir, ça ne fait aucun doute.
freechelmi
Pas plutot par les Malus ?
freechelmi
C’est quoi le rapport avec le truc ?
papy29
Les retraités n’achètent pas tous des voitures neuves ,aucun intérêt vu la décote .De plus je trouve aberrant les primes pour acheter des voitures dites «&nbsp;écolos&nbsp;» ,chacun fait un choix mais pas sur le dos des autres .
zoup01
MattS32:<br /> Il reste des locomotives diesel surtout parce qu’il reste des lignes de train non électrifiées (et c’est pas si simple à électrifier, parce que câble aérien, ce qui pose plein de problèmes de fiabilité dans certaines zones, par exemple là où il peut y avoir des grosses chutes de neige ou des vents très forts<br /> Il n’y a quasiment jamais de problème à électrifier, aucun endroit n’est interdit et la fiabilité y gagne toujours.<br /> La suisse est intégralement électrifiée, et pourtant, c’est montagne et neige…idem Norvège ou suede où le froid règne 8mois/12.<br /> En cas de grosses chutes de neige, plus aucun train ne passe, ni diesel, ni électrique…il faut attendre le passage de la fraise.<br /> Quand au vents violents, cela peut arriver mais c’est généralement très très limité ( il y a quelques kms vers Avignon sur la LGV).<br /> En gros, le seul obstacle, c’est la rentabilité et les euros.
philouze
il n’y a qu’une seule logique, elle se défend à partir de données.<br /> Les résultats de cette logique sont déjà là : croissance exponentielle des ventes d’EV en auto en chine, allemagne, suède, norvège, hollande, très soutenue presque partout ailleurs, des berlines électriques dans le top 3 des meilleures ventes par modèles dans plusieurs pays du monde,<br /> et commandes folles dans des secteurs que le snon initiés croyaient réservés au futur «&nbsp;monde hydrogène&nbsp;» les camions (100 000 camions EV en une seule commande pour Amazon cette semaine)<br /> L’aviation et les navires, la marmotte emballe le chocolat.<br /> ah ? pas en aviation générale alors :<br /> Aerobuzz – 25 Nov 20<br /> L'exploitation d'un avion électrique en 10 points - Aerobuzz<br /> La certification du premier avion électrique de l’histoire de l’aviation par l’EASA a suscité un regain d’intérêt de la part des exploitants d’avions légers, en particulier dans le domaine de la formation de base. Grâce à l’expérimentation menée par...<br /> Aerobuzz – 21 Nov 20<br /> Les avions électriques entrent dans les comptes de la GAMA - Aerobuzz<br /> Pour la première fois de l’histoire de l’aviation générale, la General Aviation Manufacturers Association (GAMA) fait état de livraisons d’avions électriques dans son bilan trimestriel. Jusque-là, dans le bilan trimestriel des livraisons publié par...<br /> Aerobuzz – 20 Nov 20<br /> L’Europe débloque des millions d’euros pour VoltAero - Aerobuzz<br /> La start up française Voltaero annonce avoir reçu «&nbsp;un financement européen important&nbsp;» pour le développement de son avion hybride électrique Cassio&nbsp;: 2,1 M€ de subvention et jusqu’à 11 M€ de financement. C’est le jackpot pour Jean...<br /> Aerobuzz – 23 Oct 20<br /> Pipistrel ouvre la voie à la certification des batteries - Aerobuzz<br /> La Fédération française aéronautique (FFA) a réceptionné un Pipistrel Velis Electro (20 octobre 2020). Il s’agit du premier avion électrique certifié au monde. Une certification qui offre des garanties, notamment en ce qui concerne le sujet sensible...<br /> Aerobuzz – 25 Sep 20<br /> L’Electro Velis à l’épreuve du voyage - Aerobuzz<br /> Deux Pipistrel Electro Velis se sont lancés dans un aller-retour entre Lausanne (Suisse) et Aix-les-Milles. Une aventure aérienne baptisée Elektropostale qui se révèle être un défi logistique riche d’enseignement pour l’avion électrique dont...<br /> Aerobuzz – 9 Aug 20<br /> Pipistrel se branche sur les bornes de recharge Green Motion - Aerobuzz<br /> Pipistrel et Green Motion annoncent leur partenariat dans le but de développer une technologie de recharge d’avions électriques clé en main universelle. Cette nouvelle infrastructure sera conforme aux approbations de l’Agence européenne de la...<br /> Aerobuzz – 18 Dec 20<br /> ADAC commande deux eVTOL VoloCity - Aerobuzz<br /> ADAC Luftrettung, les services de secours aérien de l’automobile club d’Allemagne (ADAC) a réservé deux avions électriques à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) VoloCity. L’objectif est de mener des tests opérationnels à partir de 2023, en...<br /> Aerobuzz – 14 Dec 20<br /> Le démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée EcoPulse franchit...<br /> Prévu pour un premier vol en 2022, l’EcoPulse, un démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée conçu par Daher, Safran et Airbus avec le soutien du CORAC, a passé avec succès sa revue préliminaire de design (Preliminary Design Review). Cette...<br /> Aerobuzz – 12 Dec 20<br /> H55 : la naissance d'un motoriste électro - Aerobuzz<br /> La société Suisse H55, issue de Solar Impulse et dédiée au développement de systèmes de propulsion électrique pour l’aviation, vient d’annoncer une importante levée de fonds. Ces 20 millions de francs suisses supplémentaires devraient permettre à...<br /> Quand aux navires, on en est déjà là :<br /> pour les Ferry :<br /> Les Echos – 22 Aug 19<br /> Les ferries électriques pointent leur étrave<br /> Le plus puissant transbordeur électrique du monde est entré en service au Danemark. Ce nouveau type de motorisation verte est encouragé par la Commission européenne.<br /> Eco CO2 – 19 Jan 18<br /> Un premier ferry électrique en Finlande | Eco CO2<br /> La compagnie finlandaise FinFerries s’est dotée en fin d’année 2017 de son premier ferry électrique, l’Elektra. Dans un pays où annuellement 4 millions de véhicules et 10 millions de passagers empruntent chaque année ce moyen de transport, il relie...<br /> www.breezcar.com<br /> Norvège : un second ferry électrique entre en service dans les Fjords<br /> Avec sa batterie de 2000 kWh, le Legacy of the Fjords peut transporter 400 passagers et offre une autonomie électrique de 55 km.<br /> pour les cargo :<br /> ConsoGlobe – 16 Dec 17<br /> Le premier cargo électrique a pris le large en Chine<br /> Le premier cargo électrique a été inauguré le 12 novembre dernier à Canton, en Chine. Il peut embarquer plus de 2.000 tonnes de marchandises.<br /> Mer et Marine – 1 Dec 20<br /> Le navire autonome Yara Birkeland est livré mais reste à quai<br /> Le premier navire autonome au monde est livré mais il ne va pas naviguer tout de suite. Le Yara Birkeland est sorti des chantiers Vard de Brattvåg, en Norvège&nbsp;<br /> POSITIVR – 26 Jan 18<br /> Bonne nouvelle : le tout premier porte-conteneurs écolo 100% électrique...<br /> 90% des marchandises mondiales transitent par le transport maritime. Pour réduire la pollution inhérente aux porte-conteneurs, voici les premiers cargos écolo.<br /> quand on sera repassé à l’appoint voile, comme au moins 4 projets récents le tentent actuellement, il y a fort à parier que la source secondaire électrique dominera largement le marché et le fuel uniquement un secours en cas de pétole prolongée.
zoup01
philouze:<br /> l n’y a qu’une seule logique, el<br /> Quand ça commence comme ça, on est dans l’affirmation péremptoire…<br /> Le cargo électrique: 80 kms d’autonomie: c’est un troll ton exemple ?<br /> Le b777 , 450 passagers, 14000kms, avec des batteries ??..le poids des batteries est complètement incompatible avec les exigences de l’aviation, secteur dans lequel le poids, c’est le mal à combattre pour économiser l’energie.<br /> Les exemples que tu cites ne représente que des niches, ce à quoi est condamné la mobilité sur batterie…pour le long cours, il faudra trouver autre chose ( gaz, hydrogène, bio carburant, carburants de synthèse, etc…)
cpicchio
Pas tous et effectivement, le neuf n’est clairement pas ce qui est le plus rentable. Mais l’âge moyen de l’achat d’une voiture neuve en France est de mémoire 55 ans…
MattS32
Quand quelqu’un achète une voiture qui contribue à l’amélioration de la qualité de l’air local, c’est tout le monde qui en profite, donc il fait pas son choix «&nbsp;sur le dos des autres&nbsp;».
betathedj
OUVREZ les yeux sur ces bagnoles! Bien plus polluante que les thermiques. Le reportage d’ARTE est effrayant! C’est plus dramatique que thernobyl! Il faut STOPPER les ventes de ces voitures ecocide de suite!!!
philouze
Zoup, à la fin, il va falloir que tu lises vraiment (je sais que je fais des loghorées, j’essaye de m’améliorer)<br /> J’ai bien sûr toujours limité à «&nbsp;une partie de l’aviation&nbsp;» et «&nbsp;l’aviation générale&nbsp;».<br /> Cassio Aero (mais c’est le seul, les types d’Alice aussi ) ont bien cerné la zone dans laquelle l’électrique va s’imposer, et il est évident qu’il n’est pas possible de remplacer 120 tonnes de kéro qui ont en plus le bon gout de disparaitre - contrairement à des batteries.<br /> Mais pour tout ce qui fait des vols intra continentaux et de quelques heures max, l’électrique est déjà en train de se faire une place.<br /> Le cargo électrique: 80 kms d’autonomie: c’est un troll ton exemple ?<br /> LES cargos et ferry. Ce sont effectivement tous ceux qui effectuent des navettes qui sont concernés, on en compte déjà presqu’une dizaine, il y en aura des milliers, ils tournent énormément. le gain est en millier de tonnes de co2 par vaisseau.<br /> Sur le hauturier je suis persuadé que ça s’imposera en énergie secondaire sur les cargos à voile qui déboulent dès 2021/22
Ironfist112
J’ai vomi : que des SUV…
Hellvtic
Elles sont super ces voitures et moi je les trouve pas si onereuses, en LOA une bagnole de 40 000 c’est entre 300 et 400 euros, on enlève les frais d’entretien et le plein de zozole et on arrive à quelque chose de cohérent financièrement.<br /> Je vois la bagnole comme un crédit à vie, je n’ai jamais fait le moindre bénéfice avec une caisse… si elle me coute dans les 200 c’est parfais, c’est dans mon budget de francais moyen…<br /> Et puis ce qui m’attire dans la voiture électrique c’est le potentiel de progrès, dans les batterie, dans le production de jus, dans les chargeur… On se croirait du temps de ford.<br /> Aprés je suis abasourdie par la mauvaise fois de certain mais en tout les cas les piétons en ville l’adorent ma bagnole, j’ai plein de sourire aux passages piéton. Ca fait plaisir
zoup01
un cargo limité à 80 kms, j’appelle ça un bac ! incapable d’aller en corse, ni même en Angleterre (hors calais douvres).<br /> pas de problème tu crois au batteries, moi pas (sauf pour une niche)…en plus, il faudra bien limiter la prolifération des batteries un jours, les ressources pour les construire ne sont pas illimitées…on remplace le désastre écologique de l’extraction du pétrole par un autre, à savoir la construction de batteries.<br /> hier, j’assistais à un débat entre 2 écolos: un français pro nucléaire et une allemande anti nucléaire, la solution pour moi n’était ni chez l’un, ni chez l’autre, mais vers un compromis…idem pour les batteries, ce n’est en aucun LA solution mais juste un élément .
philouze
again and again and again… il aura fait du mal ce reportage d’Arte…<br /> relis les échanges, les liens expliquant que ce reportage d’Arte est bidon ont déjà été donnés, y compris par Clubic.<br /> Au passage, la même chose a été tentée en angleterre mais cette fois ci les pétroliers et constructeurs thermiques ont été pris les doigts dans le pot à confiture :<br /> Automobile Propre – 25 Dec 20<br /> Astongate&nbsp;: cette nouvelle étude anti-voiture électrique fait scandale<br />
philouze
tu crois au batteries, moi pas (sauf pour une niche)<br /> en fait, je ne suis pas «&nbsp;croyant&nbsp;».<br /> Ce n’est pas une foi, c’est le résultat d’une analyse.<br /> On oppose une quasi perfection de simplicité, compacité et de rendement, branchable à domicile à une horlogerie steampunk vibrante et polluante qu’il faut recharger d’un liquide explosif hors de prix et entretenir en permanence.<br /> je sais (pas je «&nbsp;crois&nbsp;») quelle solution est :<br /> la plus rentable à l’usage,<br /> nécessite le moins d’énergie<br /> permet la plus grande diversité de sources primaires<br /> provoque le moins de rejet de co2<br /> tout en ayant l’impact minier le plus faible (OUI, marre des fakes !)<br /> ça rend la solution inévitable.<br /> (sauf pour une niche)<br /> le VE est déjà en vente majoritaire soit en total, soit par segment en :<br /> Norvège (typiquement pas le pays «&nbsp;urbain&nbsp;» dont les anti taxent le VE)<br /> Hollande, Suède<br /> Les USA (TM3, voiture la plus vendue …)<br /> parler de niche, comment dire …<br /> "en plus, il faudra bien limiter la prolifération des batteries un jours, les ressources pour les construire ne sont pas illimitées<br /> Les pistes chimiques des batteries sont trop nombreuses pour que les ressources soient un facteur limitant à la conversion : cobalt (qu’on est en train d’abandonner), graphène, silicium, soufre, nanostructuration, li-air, filières solid, fer-phosphate, tout métal, sodium…<br /> on remplace le désastre écologique de l’extraction du pétrole par un autre, à savoir la construction de batteries.<br /> non.<br /> quelques ordres de grandeur comparatif pour ne plus ressortir cette tarte à la crème :<br /> une seule tonne de lithium équipe 100 bagnoles pour 10 ans (puis des batteries statiques pendant encore 10 ans, puis c’est recyclé à 90%).<br /> une tonne de pétrole ça fournit à peine 20 pleins à une seule bagnole, 5 mois pour un suburbain moyen. 60% de ce pétrole est fourni par des procédés plus critiquables, sur des surfaces sans commune mesure.<br /> 80 millions de tonnes, l’ensemble des ressources conventionnelles de lithium. Un siècle à les épuiser. De quoi remplacer 4 milliards de véhicules<br /> 80 millions de tonnes, c’est à peine 6 JOURS d’extraction pétrolière<br /> donc non, tu ne «&nbsp;remplaces pas&nbsp;» une catastrophe planétaire par une autre. Tu compares les chutes du Niagara avec un robinet qui fuit.
betathedj
Ce reportage est loin d’être faux! Figure toi que je voyage pas mal, les dégâts des extractions des métaux rares je les ai vu. Les dégâts dans nos campagnes avec les éoliennes je le vois tous les jours aussi. Par contre certains espèces d’oiseaux migrateur je ne les vois plus … Plusieurs nappes ont été polluées par chez moi avec l’arrivée de parcs éoliens et ce n’est pas fini.
philouze
consulte le débunking.<br /> il n’y a pas un, mais plusieurs problèmes dans ce film, notamment sur le cobalt, les terres rares, le lithium.<br /> Un joyeux fourre tout dans lequel le taulier (Pitron) fait un gros «&nbsp;vrac&nbsp;» de l’ensemble des énergies vertes (et si possible toute la transition énergétique, dont les VE), sans jamais, jamais proposer un ordre de grandeur, un rapport d’échelle, chercher à savoir quelle part dans telle mine est réellement attribuable aux ENR (ou aux VE …) et ça jusqu’aux contre vérités :<br /> «&nbsp;oubli&nbsp;» que le cobalt des enfants n’est pas celui qui finit dans nos bagnoles (pas besoin,90% du cobalt n’est pas artisanal et necessite des certificats)<br /> «&nbsp;oubli&nbsp;» que le lithium des salar est un sous produit ( (oubli d’ailleurs de masquer qu’il y a marqué potassium sur les sacs des types filmés derrière ^^)<br /> «&nbsp;oubli&nbsp;» que la majo du lithium auto est produit en australie dans des mines «&nbsp;sèches&nbsp;» classiques<br /> «&nbsp;oubli&nbsp;» que les batteries ne contiennent pas de terres rares<br /> etc…<br /> mais surtout, oubli de montrer l’échelle de ce qu’est aujourd’hui une production pétrolière ou charbonnière.<br /> Nous ne sommes pas idiots, nous nous doutons qu’extraire des matériaux c’est un processus impactant, le but de le faire, c’est de remplacer quelque chose de 10 fois pire.<br /> Le vrai sous entendu du travail de ce gars, c’est d’utiliser les émotions pour faire croire l’exact contraire, et ça marche, j’ai toujours toujours lu depuis «&nbsp;en fait le VE c’est «&nbsp;PIRE&nbsp;» que nos thermique, les mines et les zenfants toussa&nbsp;»<br /> c’est une manipulation, qui fonctionne, et tu en as été victime.
betathedj
Je ne pense pas bien au contraire! Nous verrons dans le temps!
Zeborak
Oui bonne idée. Mais bon avec 3 lampadaires dans la rue et d’un seul coté ou on se gare pas, ca ne va pas arranger les choses par chez moi
zoup01
philouze:<br /> donc non, tu ne « remplaces pas » une catastrophe planétaire par une autre. Tu compares les chutes du Niagara avec un robinet qui fuit.<br /> Pour rééquilibrer les fuites de robinet, tu n’oubliera pas de parler des 3500 millions de tonnes de charbon extrait , transportés et brûlé pour satisfaire 40% de la demande d’électricité mondiale …
philouze
condamné à attendre les chargeurs de trottoir à induction
philouze
C’est l’autre dossier : convertir ces 40% de charbon en ENR ou Nuke.<br /> tu noteras que la tendance est bonne :<br /> 2500×1156 61.7 KB
philouze
betathedj:<br /> Je ne pense pas bien au contraire! Nous verrons dans le temps!<br /> il n’y a pas à «&nbsp;voir dans le temps&nbsp;» : il faut vérifier les données et avoir une idée claire des ordres de grandeur (voir les post plus haut, je les donne, et ils sont vérifiables)<br /> histoire de pas confondre 1 et 1000.
Fodger
Il faut attendre les batteries au graphène, ainsi que la démocratisation des moteurs à hydrogène.
Fodger
A chacun ses priorités … L’habit ne fait pas le moine.
philouze
«&nbsp;il faut attendre&nbsp;» comme s’il n’y avait pas urgence ! Comme si on avant ce luxe de choisir la meilleure solution théorique ( dont le graphène fait partie mais sûrement pas l’hydrogène)<br /> il faut décarboner tout, et ça commence maintenant, et on va même beaucoup, beaucoup trop doucement.<br /> Bienvenue dans le monde réel :<br />
Fodger
Absolument, mais se précipiter sur les voitures 100% électriques aujourd’hui est une erreur : très chères, batteries très polluantes à produire (on détruit des milliers d’hectares de collines, plaines pour quelques kilos), temps de recharge monstrueux et autonomie limitée.
philouze
J’entends cette critique (je veux dire je la comprends et je l’entends partout) reprends la conversation plus haut, j’ai donné les liens expliqué pourquoi le dire de cette façon (sans comparaison, sans ordre de grandeur) c’est presque une fausse information, qui nous est servie sur un plateau par le lobbie du charbon, ou encouragé par lui.
Fodger
Je le dis sans comparaison avec le charbon. C’est de toute façon la problématique d’extraction de minerai : on ravage des montages qui ont mis des millions d’années à se former, c’est un fait.<br /> C’est une catastrophe planétaire.<br /> Toutes ces industries devraient être obligées d’investir massivement dans dans la recherche &amp; développement du recyclage des matières premières, qui représentent des millions de tonnes chaque année.
philouze
le problème est dans la volumétrie.<br /> la problématique de la batterie n’est pas dans l’ordre de grandeur planétaire, c’est que je démontre dans les chiffres plus haut. Sans compter que le recyclage est déjà une obligation légale dans tout l’OCDE.<br /> 1 milliard de batteries représentent par exemple 300 millions de tonnes de matériaux (pas juste le Li, le cobalt, nickel, graphite, cuivre…) . ça mettra 15 ans minimum pour être atteint.<br /> ça semble beaucoup dit comme ça.<br /> ce n’est même pas 22 jours de production de pétrole ou 18 jours d’extraction de charbon.<br /> Et ça a le potentiel de les diminuer tout les deux au moins pour la fourniture transport.<br /> edit : sources : milliards de tonnes pétrole/an :<br /> Statista<br /> Production mondiale de pétrole 2018 | Statista<br /> La statistique présente la production mondiale de pétrole de 1998 à 2018.<br /> millards de tonnes charbon /an :<br /> https://www.planetoscope.com/Source-d-energie/210-consommation-mondiale-de-charbon.html<br /> Dans les deux cas, dans les 15 millions de tonnes … jour, 180 tonnes par secondes on a du mal à se représenter quelque chose d’aussi énorme
OliverS
Il n’y a pas eu de salon de genève en 2020. Comment Audi aurait pu y montrer sur Q4 e-tron…
clintl
Chanceux va … je n’ai qu’une gs450h
Maitre_Yoda
C’est bien beau de faire une transition écologique sur les voitures mais ça serait pas mal de réquisitionner l’ONU (Ou autre organisation militaire internationale) pour stopper la déforestation. Il faut avant tout protéger le poumon de la Terre à savoir les forêts tropicales. Sans elles le CO2 que nous rejetons même en respirant ne serait pas converti en O2
zoup01
Comparer la construction du réservoir ( batterie) et la fabrication du carburant, cela revient à comparer les choux et les carottes !!!<br /> Ve comme Vt, la construction d’un réservoir utilise toujours moins de matière que la fabrication de l’energie pour le faire avancer ( 15 kilos de tôle sur un vt, 300 à 500 kilos de batterie sur un Ve)
Tom_Aeg
Il y en a pour tout les goûts dans le genre tu as l’analyse inverse:<br /> Automobile Propre – 7 Nov 20<br /> À Contresens&nbsp;: le film qui démonte les intox sur la voiture électrique...<br />
gilder89
J’espère qu’il y a de plus en plus de décalage entre ce que les industriels veulent nous fourguer et la lucidité des français.<br /> Sous couvert de transition énergétique, on nous propose des mastodontes en opposition totale avec le développement durable, on deporte la pollution dans divers endroits du monde pour masquer la misère.<br /> La solution n’est pas de vouloir faire comme «&nbsp;avant&nbsp;» avec des produits avant tout faits pour enrichir une minorité, mais de globalement sauter le pas et changer nos modes de vie.
cpicchio
En accord, quand on voit la taille et le poids de certains SUV…<br /> Au delà du poids, je pense qu’il faudrait savoir s’arrêter sur l’électronique et surtout sur la voiture autonome. Ça n’est pas au point actuellement, ça coûte cher à concevoir et à fabriquer amenant une pollution totalement inutile car ce ne sera pas homologué sur les routes avant de nombreuses années.
cpicchio
La mode des SUV (véhicule inutiles car rassemblant au rabais les voitures type break, mono Space et sportives en augmentant la taille et le poids) ne vient pourtant pas des industriels… La sincérité de la fibre écolo (au sens accepter des ruptures) de la population est donc questionnable.<br /> Et je ne crois pas que le VE vient des industriels, c’est d’ailleurs un cauchemar pour eux (ils doivent investir sur le VE en plus du reste) avec des voix qui s’élèvent contre (C Tavares en tête).<br /> Sans compter les pressions des pétroliers qui font tout pour que cela n’aille pas trop vite.<br /> Je pense qu’il y a d’autres leviers, et notamment celui de limiter notre dépendance aux pays exportateurs de pétrole tout en relançant un plan nucléaire si les recherches en cours avec ITER aboutissent.<br /> Pour revenir au produit, on a beau râler pour que rien ne change mais le VE va s’imposer d’ici à 10 ans car il est supérieur au thermique sur pas mal de points (silence, puissance, simplicité de conception et réparation, coût à l’usage, …) et améliore ses points faibles année après année (prix des batteries en chute libre, autonomie, vitesse de charges, infrastructure, …). Et je n’intègre aucun critère écologique pour éviter de rentrer dans des débats sans fin.
BricoleurDuDimanche83
Cher Zeborak, C’est une histoire Belge ? Non parce que je suis tordu de rire… On a exactement le même bande d’imbéciles heureux et là c’est bien une histoire de Français !
Zeborak
Pourtant j’ai l’impression qu’en France il y a un peu plus d’infrastructures pour les voitures éléctriques. Mais bon la France est grande, ils ont peut être juste montrer Paris dans le reportage que j’avais vu
philouze
Le discours «&nbsp;anti&nbsp;» se concentre sur la pollution de la batterie en oubliant opportunément ce qu’elle contribue à remplacer.<br /> Il est au contraire pertinent de comparer les bilans CO2 mais aussi extractiviste des deux.<br /> Avec des centrales qui durent +40 ans, des barrages qui durent un siècle et moins de 10gr d’uranium pour une vie entière de bagnole,<br /> tu peux tout à fait considérer la dette extraction "énergie"du VE comme proche de zéro, ou pas loin ( 5 kilos de roche pour l’uranium [1], en kilos pour le béton).<br /> l’équation est aussi pertinente en co2 qu’en extraction (on parle en centaines de kilos de matière (batterie+énergie) - matière au passage recyclable et recyclée contre des dizaines de tonnes(réservoir + énergie) - non recyclables )<br /> Ce qui compte, c’est le bilan.<br /> L’'écart- est si énorme que tu peux sans rougir opposer directement les deux extraction sans tenir compte de l’énergie qui va passer dans la batt, en france au moins, du fait qu’elle est négligeable. Ce n’est pas oppsoser des choux et des carottes, c’est jusque que d’un coté les choux sont prépondérants, de l’autre insignifiants.<br /> En Allemagne, où la part de charbon est beaucoup plus importante, le bilan est bien sûr beaucoup moins impressionnant. mais c’est pas notre faute, plaignez vous auprès des allemands.<br /> [1] 2kg d’U par tonne de minerai, soit 5kg de minerai pour obtenir l’Uranium cramé dans une vie entière de véhicule électrique
zoup01
la batterie ne remplace que le réservoir…(et la comparaison de production de co2 pour fabriquer un réservoir de 15 kg en tôle emboutie et 300kgs de batterie…no comment)<br /> et pour remplir cette batterie, il faut de électricité produite à 65% environ à partir de combustible fossile…et accessoirement, la production électricité est la première source de production de co2 au niveau mondial …<br /> alors oui, le ve pollue un petit peu moins que le vt, mais se contente surtout de déplacer la pollution…<br /> bilan, avec un ve, on roule à 65% fossile, avec un vt, c’est entre 90 et 95% fossile.<br /> de toute façon , même si le ve aurait pu m’intéresser (trop tard pour moi aujourd’hui), je n’aurais qu’un ve qu’en 2eme véhicule et uniquement sous réserve de rentabilité budgétaire.<br /> j’aime assez ce genre d’analyse plus mesurée .<br /> jancovici.com<br /> Une interview dans Sud Ouest sur la voiture électrique – septembre 2017 –...<br />
philouze
«&nbsp;alors oui, le ve pollue un petit peu moins que le vt, mais se contente surtout de déplacer la pollution…<br /> bilan, avec un ve, on roule à 65% fossile, avec un vt, c’est entre 90 et 95% fossile.&nbsp;»<br /> ce qui ne veut rien dire.<br /> parle en tonnage de co2 comparé (et évité)<br /> parle en tonnage de matière extraite comparé (et évitée)<br /> je donne les données plus haut. Si on roulait à la fusion, ce serait du 100% fossile, et pour autant ce serait zéro co2 ou pas loin et zéro extraction ou pas loin.<br /> Et c’est bien tout ce qui compte.<br /> Par ailleurs réactualise tes données Jancovici/carbone 4 ont depuis reconnu que le VE est la meilleure solution disponible dans le transport individuel, et ça dans presque tous les bouquets énergétiques du monde.<br /> Carbone 4 – 12 Nov 20<br /> Transport routier : quelles motorisations alternatives pour le climat ? -...<br /> Il était temps qu’il se mettent à la page, son discours était en contradiction avec toutes les études du monde sur le sujet… à commencer par l’Ademe.<br /> Mais encore une fois, on est en France et reprend mon graph plus haut de la tendance en Co2 du jus : c’est ça qui importe : remplacer maintenant c’est déjà vertueux, pas partout autant que chez nous, mais ce même parc électrifié va s’améliorer chaque année, et ça presque partout.
zoup01
comparer les tonnage de matière extraite pour fabriquer des produits différents (des reversoirs ou du carburant), ne veut strictement rien dire non plus…
philouze
C’est le propre d’un écobilan.<br /> Si tu as envie de pointer du doigt extractivisme des batteries, tu peux, mais faudra comparer avec l’extractivisme de ce qu’elles remplacent «&nbsp;toutes choses égales par ailleurs&nbsp;», et oui ça implique le pack matos (énergie grise, extraction grise)+énergie + extraction d’usage sur une durée de vie.<br /> je rappelle qu’au départ, c’est celui qui dit «&nbsp;ça ne fait que déplacer la pollution&nbsp;» qui pense «&nbsp;mélanger des carottes et des choux fleur&nbsp;», et qui pense pouvoir discuter sans cartouches.<br /> si ça ne déplace que la pollution, alors comptons là, cette pollution.<br /> Et seulement après, discutons.
cpicchio
La question de la rentabilité sera vite tranchée car il y a un effet ciseau :<br /> d’un côté, forte hausse du prix des VT (à cause des normes et de la fiscalité qui va vite imposer le PHEV)<br /> de l’autre la baisse continue du coût des batteries et les économies d’échelle qui arrivent à vitesse grand V vu les parts de marché du VE en 2020<br /> Et comme l’autonomie progresse, je ne vois pas bien ce qui peut freiner la généralisation du VE dans les 10 ans à venir.
zoup01
pas de ma faute si la production électricité est la 1ere source d’émission de Co2 sur la planète !!!<br /> si cette production était propre, cela se saurait.(elle l’est à 25% avec le renouvelable, 10% avec le nucléaire dont on ne sait quoi faire des déchets, pour le reste…)<br /> et je maintiens que comparer la production de lithium et du pétrole, c’est comparer les choux et la carottes…ces deux matière premières ne servant pas le même objectif, mais ce type de comparaison qui n’ont aucun sens arrangent les pro ve.<br /> c’est un peu comme les vegans qui condamnent la production de viande sans regarder les conséquences de la production de céréales. or , les deux font des dégâts.<br /> quand au déplacement de la pollution, on va effectivement réduire la part réalisée par le transport terrestre (un peu) pour augmenter la part pour la production électricité (on a quand même , rien qu’en france , rallumé nos 4 centrales à charbon, bonjour le bénéfice)…c’est juste un transfert à faible gain.<br /> http://acti-ve.org/le-rendement-energetique-du-puits-a-la-roue/mobilite-electrique/2017/05/<br /> la seule utilisation vraiment rationnelle dans le monde des transport de l’électricité, c’est le ferroviaire.
zoup01
la rentabilité, cela va être un sujet très personnel…<br /> ma prochaine voiture sera thermique ou phev ou gpl ou flexfuel…mon choix découlera d’un calcul très simple: prix total= prix d’achat + malus, je choisirais le prix total le moins élevé sur 40000kms environ.<br /> j’élimine d’entrée le strict ve (qui n’a d’utilité qu’en 2eme véhicule compte tenu de mon utilisation) et le véhicule hybride classique (type prius) parce que je ne roule jamais en ville.
philouze
si le fait que je juge la part énergie d’usage négligeable en france sur l’impact extractiviste, réintègre là, comme ça ton problème de choux ou de carotte est résolu.<br /> Spoiler Alert : ça ne change pas l’ordre de grandeur en tout cas en france.<br /> Mais pour moi c’est de la mauvaise foi.<br /> Extraction :<br /> A gauche : un moyen d’extraire 20 tonnes de pétrole (hors raffinage) (hors non conventionnel sinon doublez cette data) et qq kilos de ferraille du sol.<br /> A droite : un moyen d’extraire une tonne de matériaux miniers et 5 kg de minerai d’uranium.<br /> Qui gagne ? devinez<br /> Dette co2 :<br /> A gauche : presque zéro pour le réservoir, 40 tonnes à l’usage<br /> A droite : 4 tonnes pour le réservoir, 4 tonnes à l’usage<br /> qui gagne ? devinez<br /> où est l’illogisme ?<br /> Tous les écobilans représentent la part grise et d’usage dans des barres graphs, j’ai plus le coeur à fouiller des liens pour la 15ème fois alors que je sais, que tu sais, que tu es en plein déni et feint d’ignorer ce qu’est un écobilan.
paulposition
@ tous: Je vous rappelle que le sujet initial de l’article porte sur «&nbsp;Les voitures électriques les plus attendues de 2021&nbsp;» . Les considérations/avis sur les avantages/inconvénients des VE, ainsi que sur les degrés de pollution provoqués/induits ne doivent pas envahir la discution; Donc, merci de revenir au sujet.
philouze
zoup01:<br /> philouze:<br /> La logique impose sa victoire écrasante, qui va déborder le VE et s’étendre au camion, aux navires, probablement à une partie de l’aviation.<br /> Non pas la logique,mais TA logique et tes convictions…<br /> Je déterre, (mais c’est raccord avec la discussion), pour te tenir au jus sur le fait que l’histoire s’écrit conformément aux prévisions : adios pour les camions à l’hydrogène, bonjour la batterie, c’est tombé aujourd’hui ce 29 janvier :<br /> New Atlas – 29 Jan 21<br /> Major manufacturer drops hydrogen trucks in favor of battery-electrics<br /> Where will hydrogen fit in the clean transport mix? Not in trucking, says one of the world's largest heavy duty vehicle manufacturers, which is scaling back its fuel cell big-rig research and development operations in favor of battery-electric power.<br />
zoup01
ce n’est que le choix de scania…ce qui ne prouve rien du tout.<br /> autre vision: Véhicules à hydrogène : quel avenir pour le secteur des transports ?<br /> je persiste, construire des caisses avec 1/2 tonnes de batteries qui roulent à peine 2 heures sur autoroute pour s’arrêter une heure à recharger, c’est tout sauf une idée de génie.
philouze
Tu en est clairement resté au titre si tu ne comprends pas la portée de la news. C’est probablement la boite qui a le plus investi dans l’H2 et la seule qui opère des camions H2 pour de vrai … et qui décide que clairement, c’est de la daube, et qui détaille :<br /> «&nbsp;hydrogen’s wastefully inefficient use of renewable energy, as well as additional system complexity, cost, safety and ongoing maintenance factors.&nbsp;»<br /> ""Scania has invested in hydrogen technologies, and is currently the only with vehicles in operations with customers. …/… going forward the use of hydrogen for such applications will be limited since three times as much renewable electricity is needed to power a hydrogen truck compared to a battery electric truck. …/…<br /> «&nbsp;Repair and maintenance also need to be considered, The cost for a hydrogen vehicle will be higher than for a battery electric vehicle as its systems are more complex, such as an extensive air- and cooling system. Furthermore, hydrogen is a volatile gas which requires more maintenance to ensure safety.&nbsp;»<br /> La messe est dite.<br /> Merco a déjà jeté l’éponge en véhicule individuel, et la joint venture «&nbsp;aspirateur à subv&nbsp;» avec volvo va pondre du proto dans son coin, alors que je parie un bras que volvo va tout balancer dans ses FE/FL full électrique.<br /> lesnumeriques.com<br /> Volvo Trucks branche ses poids lourds à la prise électrique<br /> Après avoir introduit de petits camions électriques destinés à circuler en milieu urbain, Volvo Trucks désire maintenant s’attaquer aux poids lourds. Pour cela, il a développé deux concepts destinés au BTP et à la distribution régionale.<br />
zoup01
philouze:<br /> La messe est dite.<br /> Non, réponse dans 10 ans, tu n’en sais pas plus que moi, à moins que ne sois Mme soleil.<br /> Ps: je ne suis pas anglophone.<br /> Dans le monde des transports, la seule solution rationnelle d’utiliser l’électricité, c’est le ferroviaire avec une électrification totale, certainement pas de construire et promener des tonnes de batteries.<br /> Caradisiac.com<br /> Voitures électriques : un problème de poids<br /> Même si les châssis sont désormais spécifiques aux modèles électriques, ils ont des limites, comme toute autre plateforme. Et avec plusieurs centaines de kilogrammes de batteries dans le plancher, la marge pour la charge utile devient faible, en...<br />
philouze
«&nbsp;Je ne suis pas anglophone&nbsp;» : au temps pour moi, j’aurais du traduire<br /> philouze:<br /> « L’hydrogène est un gaspillage d’énergie renouvelable inefficace,<br /> Tout autant qu’un système additionnel ajoutant des facteurs de complexité, coût, sécurité et maintenance »<br /> ""Scania a investi dans les technologies hydrogène et est actuellement<br /> Le seul constructeur de ces véhicules en opération chez des clients …/…<br /> poursuivre l’utilisation d’hydrogène pour ces applications sera limité du fait<br /> qu’il nécessite 3 fois plus d’énergie renouvelable pour alimenter le camion à hydrogène comparé au même à batterie.<br /> « Réparation et maintenance doivent aussi être pris en considération<br /> Les coûts du véhicule hydrogène seront plus élevés que celui du véhicule à batterie<br /> du fait que ses systèmes sont plus complexe, comme par exemple l’important système de gestion de l’air et du refroidissement. Au surplus, l’hydrogène est un gaz volatile qui requiert lui même plus de maintenance pour en assurer la sécurité<br /> »<br /> A coté de ça, la problématique de la masse ne pèse pas lourd (humour) - je n’ai d’ailleurs jamais lu que quelqu’un n’aurait pas pris ou se séparerait de sa Tesla pour cause de surpoids.<br /> Idem chez les logisticiens qui ont plus souvent des problématiques d’encombrement que de masse : je te renvoies aux 100 000 commandes d’Amazon, celles de DPD, celles de DHL… pas des petits joueurs qui ont droppé l’H2 et le diesel pour l’électrique.<br /> Et tout ça est très temporaire : on va atteindre une sorte de plafond nécessité/usage vers 100 kWh, déjà atteints chez plusieurs constructeurs, alors que la densité énergétique croit régulièrement.<br /> Autrement dit : le poids des batteries après être passées par un max va diminuer. Et on verra sûrement l’alu remplacer l’acier dans pas mal d’utilitaires à l’avenir.<br /> Non, réponse dans 10 ans, tu n’en sais pas plus que moi, à moins que ne sois Mme soleil.<br /> Bonne analogie, je pense comme beaucoup être un minimum visionnaire (à défaut d’avoir des visions) , et je trouve ça plus intéressant que de commenter un constat d’une situation déja établie comme tu le feras, dans 10 ans <br /> un conseil : vérifie les tendances, elles laissent quand même peu de place au doute :<br /> 1017×742 103 KB<br /> Et une petite dernière pour la route, imagines tu que ça, ça va être facile à vendre :<br /> image869×1151 222 KB
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page