Stellantis (Fiat-Chrystler-Peugeot) va produire des taxis volants !

Samir Rahmoune
Publié le 05 janvier 2023 à 16h30
© Reuters
© Reuters

Stellantis va participer à la construction des taxis volants d'Archer.

Et les deux partenaires se sont fixé des objectifs ambitieux.

2 300 appareils produits par an

Le constructeur automobile Stellantis, fruit de la fusion entre le Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles, veut assurer son avenir dans les nouvelles technologies de transport. Il vient ainsi d'annoncer son intention « d'étendre de manière significative » son partenariat avec le fabricant californien d'eVTOL (electric vertical take-off and landing), les aéronefs électriques à décollage et atterrissage vertical.

Ces appareils sont à la base d'un futur service de taxi volant que l'entreprise américaine veut mettre en place. Ensemble, ils assembleront à partir de 2024 l'aéronef eVTOL Midnight au niveau de la ville de Covington, en Géorgie, avec un objectif de production de 2 300 unités par an.

Le Midnigt, qui peut accueillir jusqu'à 4 passagers, et voler sur une distance de 161 kilomètres, sera utilisé pour assurer des trajets à la chaîne d'une trentaine de kilomètres chacun. Ils pourront recharger leurs batteries entre les courses sur un temps de 10 minutes.

Stellantis accroît sa participation dans Archer Aviation

Et cette ambition sera soutenue par un financement important de Stellantis. Le groupe accroît ainsi sa participation dans Archer Aviation, et fournira à son partenaire jusqu'à 150 millions de dollars. Une enveloppe à utiliser en 2023 et 2024 afin d'atteindre les étapes importantes du développement de la technologie.

Le groupe présidé par Carlos Tavares a pour but de « produire en masse l'avion eVTOL d'Archer en tant que fabricant sous contrat exclusif », tout en laissant les manettes à la direction américaine. Raison pour laquelle la part de Stellantis dans son capital restera minoritaire. « Nous sommes ici pour soutenir, pas pour contrôler », a résumé le PDG portugais.

Le marché du taxi volant est en plein développement actuellement. En Europe, les aéronefs devraient commencer à voler d'ici à 2025, alors qu'aux États-Unis, les premiers critères de navigabilité pour ces engins viennent d'être proposés par les autorités.

Source : Reuters

Samir Rahmoune
Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (4)
SPH

Mais bien sûr…

Je veux dire que je ne crois pas que ce projet va se réaliser. Trop dangereux… :roll_eyes:

phoenix2

Trop ambitieux pour l’époque, et c’est clair que ce n’est pas la technologie appropriée à moins de trouver une énergie révolutionnaire dans les décennies a venir comme dans les films de sf, je vois ça comme le zeppelin au début de l’aviation et qui n’a pas fait long feu ( sans jeu de mot) !!

Martin_Penwald

C’est surtout que c’est un truc pour les riches, afin d’éviter de partager l’espace avec la plèbe.

Blackalf

Il est possible en effet que le prix d’une course soit dissuasif pour beaucoup de gens. ^^