🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

Rétrofit : faire de sa voiture thermique une électrique peut être facilité par un nouveau prêt à taux zéro !

07 novembre 2022 à 08h40
25
voiture électrique rétrofit © © Shutterstock
© Shutterstock

Bonne nouvelle pour celles et ceux qui songent au rétrofit et vivent à proximité d'une Zone à Faibles Émissions (ZFE) en cours de création ou déjà existante.

Celles et ceux qui veulent conserver leur véhicule actuel tout en faisant évoluer sa motorisation vont pouvoir, sous réserve d'éligibilité et à partir du 1er janvier 2023, bénéficier d'une nouvelle aide sous forme de prêt à taux zéro.

Un public visé minoritaire, mais le rétrofit poursuit sa percée en France

Connaissez-vous le rétrofit ? Si tel n'est pas encore le cas, vous pourriez être intéressé par la perspective de transformer votre véhicule thermique actuel, qu'il soit diesel ou essence, en un véhicule électrique. Pour cela, une opération, encore assez coûteuse, est nécessaire. Pour la rendre plus accessible, l'État franchit un nouveau palier en rendant éligible le rétrofit au prêt à taux zéro, mais attention, car il y a toujours ou presque un mais, cela ne se fait pas sous n'importe quelle condition.

Tout d'abord, cette mesure a été adoptée via un amendement à la Loi des Finances 2023 du député de la 11e circonscription du Rhône, Jean-Luc Fugit (Renaissance). Ce dernier est également, depuis le 4 janvier 2018, président du Conseil national de l'air, une autorité consultative émettant des recommandations pour améliorer la qualité de l'air. Cet objectif fait partie des priorités des Zones à Faibles Émissions (ZFE), des territoires au sein de métropoles de plus de 150 000 habitants. Chaque métropole fixe sa ZFE en fonction de ses besoins. Certaines, comme à Grenoble et Paris, sont déjà existantes, et l'ensemble des métropoles possédant ce nombre d'habitants devra en compter une à l'horizon 2025.

Or, pour démultiplier les possibilités de rouler avec un véhicule « propre » dans les ZFE, l'amendement permet donc d'être désormais éligible à l'obtention d'un prêt à taux zéro pour le rétrofit, ce qui n'était pas le cas jusqu'alors, bien que des aides existent déjà pour alléger le coût de cette transformation.

Quelles sont les conditions pour obtenir ce prêt à taux zéro ?

Ce prêt concernant la circulation en ZFE, il faudra donc résider dans une agglomération concernée pour en faire la demande. De plus, en l'état, il ne devrait être ouvert qu'aux ménages disposant d'un revenu fiscal de référence inférieur à 13 489 euros par part. Le plafond propre au rétrofit n'est pas encore défini, bien que le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé lors de la dernière édition du Mondial de l'Auto qu'une enveloppe de 20 millions d'euros serait allouée pour faire baisser le coût du rétrofit.

De fait, selon l'UFC-Que-Choisir, le coût moyen de cette transformation est de 14 000 euros, ce qui reste moins cher que l'acquisition d'un véhicule électrique dans la majorité des cas. Mais si la filière estime que seulement 500 véhicules pourraient être concernés en 2023 par l'obtention d'un tel prêt, c'est aussi parce que l'agrément pour l'homologation des kits de rétrofit est très encadré par l'État.

Les véhicules électriques commencent à se faire une vraie place dans les habitudes de consommation, avec 9 % de parts de marché en 2021. Les annonces de nombreux constructeurs en Europe, couplées aux exigences de réduction des émissions de CO2 de l'Union européenne, ne vont probablement faire qu'accroitre cette tendance.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
18
sylvebarbe78
Du flan ! Comme d’habitude un prêt qui ne coûtera rien à l’Etat car les personnes intéressées ne pourront y accéder puisque conditions trop restrictives. CQFD
Yannick2k
Le terme retrofit n’est pas exclusif à l’automobile, c’est un terme général pour réhabiliter un objet quel qu’il soit.<br /> Beaucoup utilisé dans l’industrie pour les machines.
thunderboy
« il ne devrait être ouvert qu’aux ménages disposant d’un revenu fiscal de référence inférieur à 13 489 euros par part ».<br /> Soit 1124€ par mois.<br /> A ce niveau de salaire, en effet, le rétrofit est au cœur des questions du foyer !
nauxz
Le gouvernement est passé maître dans l’art de proposer des aides qui sont soit inaccessibles aux revenus modestes donc réservés aux riches (genre 5000€ de réduction pour l’achat d’un véhicule à 50 000€ électrique), soit carrément inaccessibles pour quiconque (comme cette offre avec plafond à 13000€ de revenus… comme si quand on gagne une telle somme on peut se lancer dans une opération de modification de son véhicule équivalent à 1an de salaire… sans déconner).<br /> Encore du grand Mendès : De belles déclaration sans rien derrière. bravo…
ayaredone
Le RFR n’est pas la somme des revenus, puisqu’il tient compte des abattements ou autres déductions. Les revenus sont un peu supérieurs.<br /> Et c’est bien « par part ». Ayant par exemple 3,5 parts dans mon foyer mon RFR doit être de 47000 euros maximum.
MattS32
thunderboy:<br /> A ce niveau de salaire, en effet, le rétrofit est au cœur des questions du foyer !<br /> Un RFR de 13 489€ par part, c’est pas que une personne seule avec 1124€ par mois (en fait, au moins 1248, puisqu’il y a à minima 10% d’abattement), c’est aussi par exemple un couple avec 3 enfants et environ 4400€5000€ par mois (toujours en ne tenant compte que de 10% d’abattement, et sans compter les aides diverses). Et qui peut être en province et propriétaire de son logement, donc avec un reste à vivre assez confortable.<br /> Après, le gros problème du rétrofit, ça reste l’obligation de rester proche du poids d’origine de la voiture. C’est logique d’un point de vue sécurité (résistance du châssis, puissance des freins…), mais ça contraint du coup à des batteries petites, d’autant plus que l’intégration n’est pas facile, et l’autonomie devient vraiment très faible. Jouable pour un véhicule du quotidien, mais vraiment trop limité pour aller plus loin.
PaowZ
« l’écologie est un problème de riches… »<br /> …pour les autres, il s’agira de se loger et de s’alimenter.
AfricanJoker
C’est tellement ça.<br /> Le jour ou la population comprendra que ce passage à l’électrique n’est qu’un lobbying et n’a rien d’écologigue…<br /> Mais c’est pas demain la veille avec le matraquage de crâne imposé par L’UE et relayé aveuglément par chaque pays « complice » en son sein.
chinou51
4400€/mois, ton exemple est clairement pas approprié…Et dans tous les cas, faire un crédit et vendre son âme à un banquier pour rouler en électrique…ben non, vu l’inflation qui n’a fini d’augmenté, beaucoup vont préférer mettre leur pognon de côté pour survivre.
MattS32
chinou51:<br /> 4400€/mois, ton exemple est clairement pas approprié…<br /> En quoi il n’est pas approprié ? 13489 de RFR par part pour un couple avec deux enfants, c’est 4371€ par mois, hors abattements et allocations non imposables.<br /> EDIT : ah non pardon, le 3ème enfant compte pour une part complète, donc pour un couple avec 3 enfants, 13489 de RFR, c’est même quasiment 5000€ de revenu mensuel (et ensuite, +1250 par enfant supplémentaire, seuls les 2 premiers ne valent qu’une demi part). + au moins 320€ d’allocations familiales.<br /> chinou51:<br /> Et dans tous les cas, faire un crédit et vendre son âme à un banquier pour rouler en électrique<br /> Faire un crédit pour rouler, c’est ce que font énormément de gens, soit avec des crédits classiques, soit en LOA/LLD qui sont essentiellement des crédits déguisés.<br /> chinou51:<br /> ben non, vu l’inflation qui n’a fini d’augmenté<br /> Parmi les trucs qui n’ont sans doute pas fini d’augmenter, il y a justement l’essence et le coût d’entretien d’un véhicule thermique qui commence à être vieillissant (distribution, bougies, freins, vidange tous les deux ans, filtres…).<br /> Le rétrofit permet de faire sauter une grande partie de ces dépenses (surtout dans le cas où le foyer à la possibilité de charger à domicile, ce qui revient actuellement 3-4 fois moins cher que l’essence), c’est un investissement.
xryl
Quand il y a de l’inflation, faire un crédit est probablement le plus intéressant financièrement (tant que le taux est inférieur, voire très inférieur à l’inflation).<br /> Si tu empruntes 100€ à 3% l’année sur 5 ans, tu auras payé, en gros, moins de 15€ d’intérêts. Sauf qu’avec 10% d’inflation, et si ton salaire est indexé sur l’inflation (très probablement le cas pour la cible de cette aide qui est le SMIC), alors ces 15€ tu les auras absorbés au bout de la deuxième année, ce qui te laisse 3 ans en crédit négatif.
MattS32
xryl:<br /> Quand il y a de l’inflation, faire un crédit est probablement le plus intéressant financièrement (tant que le taux est inférieur, voire très inférieur à l’inflation).<br /> Tout a fait. Et même de manière plus générale, dès lors qu’on a des placements avec un taux supérieur à celui du prêt.<br /> Par exemple quand j’ai acheté ma voiture, j’avais le choix entre casser mon PEL (qui me sert uniquement pour son taux d’intérêt, j’ai aucune intention de l’utiliser pour un prêt immo) à 2.5% et emprunter la même somme à 1.3%. Le choix a été vite fait, j’ai « vendu mon âme à un banquier »
soaf78
Sinon, on arrête quand la voiture individuelle (qui passe plus 91% de sa vie à l’arrêt) ?
xryl
Quand le parisien comprendra que la France != Paris. Et qu’il y a la majorité des Français qui ne fonctionnent pas comme lui. Mais, je te l’accorde, c’est pas gagné.<br /> Dans cette optique, je te conseille de jeter tous tes appareils électroménagers aussi, ainsi que ta télé, ton téléphone et peut être même une ou deux pièces de ta maison, vu qu’eux aussi passent la majorité de leur vie inutilisés.
Bidouille
Pourquoi devrais-je payer pour transformer ma voiture qui a une autonomie de 800 km minimum et que je recharge en 5 mn en une voiture qui aura 300 km d’autonomie et se recharge en plusieurs heures?
MattS32
Si c’est une voiture uniquement pour aller au boulot et faire les courses (ce qui est courant pour une des deux voitures d’un couple, surtout en province), dans pas mal de cas une centaine de km d’autonomie sont plus que suffisants.<br /> Et après le retrofit, c’est moins de frais d’entretien (on repart sur un moteur neuf et moins complexe qu’un thermique), un coût au kilomètre divisé par 3 ou 4 dans le cas d’une charge à domicile, et un véhicule qui pourra accéder à toutes les ZFE, ce qui n’est pas forcément le cas d’une vieille voiture essence, et encore moins celui d’une vieille voiture diesel.<br /> Vraiment pas adapté pour un véhicule unique, du fait de l’autonomie faiblarde, mais pour un second véhicule, ça peut faire le job, et avec un coût et une empreinte environnementale bien plus faible que de racheter un nouveau véhicule.
soaf78
Je ne sais pas si ce comm m’est destiné mais :<br /> je suis parisien, j’ai vécu à Paris et en banlieue et maintenant depuis plusieurs années, je vis en province dans une zone sans transports en commun ou presque, les centres villes ont été désertés et tous les commerces sont centralisés dans une zone commerciale inaccessible sans voiture, donc je pense avoir une bonne vision de la problématique…<br /> ton grille pain de nécessite pas 20 à 60Kg de cuivre (ce dont a besoin un vehicule thermique, électrique ou hybride) et qui est extrait en 2022 dans des mines avec un rendement de 6g/tonne extraite.<br /> mutualiser ton grille pain avec tes voisins, c’est plus compliqué que les transports en commun et le covoiturage.<br />
justepourlefun
C’est vrai mais du coup c’est toujours mieux que d’obliger tout le monde à se cotiser pour permettre aux plus riches de s’acheter une électrique
StephaneGotcha
« un revenu fiscal de référence inférieur à 13 489 euros »<br /> « le coût moyen de cette transformation est de 14 000 euros »<br /> C’est bien connu, les gens modestes mettent 1 an de salaire dans la transformation de leur voiture.<br /> Et pour ceux qui vont me répondre, « Oui mais c’est par part! », c’est bien connu, un enfant ça ne coûte rien.<br /> Aide anecdotique.
xryl
Je veux pas gâcher ton idéologie, mais les transports en commun, ça ne peut fonctionner que lorsque la densité est élevée. Un bus vide consomme des dizaines de fois plus qu’un véhicule individuel. Même une flotte de VE consomme moins qu’un TGV bondé en plus d’être plus pratique (voir calculs ici). Le covoiturage, c’est bien si tu trouves des gens qui ont la même vie que toi, mais c’est encore une fois, quasiment impossible lorsque la densité est faible.<br /> Tu peux mutualiser les SdB, les WC, les cuisines dans un immeuble (en gros, c’est des hôtels F1), là, du coup, tu augmentes le taux d’utilisation, mais encore une fois, ce n’est possible qu’avec une certaine densité de personnes (même si c’est invivable, car la responsabilité d’entretien partagée, c’est impossible avec la mentalité française).<br /> Bref, il y a des centaines de manière d’optimiser pour réduire ton empreinte, mais chacune butte sur la nécessité de la densité de personnes pour être réalisable, chose que le Parisien (comprendre le tout puissant, le gouvernement, l’état, bref…) n’envisage même pas comme infaisable. Et je ne parle même pas de la « qualité » de vie d’une telle distopie, visiblement, tu t’en es rendu compte vu que tu as fui ce monde.
soaf78
Je suis tout à fait d’accord que les transports en commun ne sont viables qu’en fonction de la densité. Par exemple, j’habite en picardie dans une ville de 20.000 personnes (dans une agglomération de 80.000 habs). Il n’y a 4 ou 5 lignes de bus mais on ne dispose que d’un bus par heure de 7 à 10h, un ou 2 la journée et 4 ou 5 le soir…<br /> C’est totalement insuffisant et inadapté. Il s’agit de grands bus, qui ne sont jamais pleins, alors que des petites navettes (moins energivores) feraient parfaitement l’affaire.<br /> Bien sur que les gens qui habitent au fin fond de l’ardeche vont conserver leur véhicule individuel, mais vu la densité de population là bas, c’est pas eux qui vont polluer le plus.<br /> Donc pour préciser ma pensée, la fin du vehicule individuel pour le plus grand nombre, et en conservant des exceptions pour les zones à faible densité.
gerome21
Inutile de vouloir courir après la transformation de son VT si pratique pour un VE inutile, le rétropédalage de 2035 est en marche. Une clause de « revoyure », qui agite les états, est la conséquence d’une prise en considération des problèmes énormes que pose la fin du VT. Autrement dit de l’idée à la réalisation, même avec des « bottes de sept lieues », le pas est trop grand à franchir pour finir de ruiner l’Europe, déjà mal en point.
kervern
alors déja c’est 6000€ et jusqu’a 47.000€ au delà c’est plus que 2000€, bon pour rétrofité un véhicule qui en vaudra peux etre pas le coup, javoue c’est débile, mais bon une twingo élec c’est 139€ par mois une dacia sping 189€ surement prime incluse, sachant que 80% des véhicules neuf en France sont financés en LOA, moi je me pose la question si le francais est débile ! sachant que l’économie faite sur le carburant par mois peu approché pour certaine personne presque 100€, je pense que le Francais et juste un gueular…alors ce pose la question ou la réflexion parce que l’autre moitié des Francais acheté de la pur occasion a essence dans les maximum 5 à 6000€ sur un crédit bancaire, mais dans tout les cas on ne payé surement pas plus qu un LOA sus cité la haut ! et l’occasion est hors de prix, et les futur occasion en VE le seront encore plus, on arrive a revendre nos VE 1 ans aprés plus chére que acheté, d’ici a ce que ce soit bientot 2 ans aprés
philouze
« Le jour ou la population comprendra que ce passage à l’électrique n’est qu’un lobbying et n’a rien d’écologigue… »<br /> Non, ça c’est la domination du thermique depuis un siècle : un lobbying qui n’a rien d’écologique, et s’est battu jusqu’au bout, avec votre aide, en plus.<br /> Le passage à l’électrique est bien tardif et à pris une somme incommensurable de bataille scientifique et politique pour expliquer qu’on devait à tout prix arrêter de cramer chaque jour du pétrole, dans des caisses comme ailleurs.
AfricanJoker
Je me suis initialement dit qu’il était inutile de répondre, puis en y réfléchissant 24h, j’ai trouvé qu’il serait dommageable pour d’« autres lecteurs » de croire que le passage du véhicule à l’électrique soit une question d’écologie. (Que je répète, est placardé haut et fort sur tous les médias mainstream, au même titre que tous les radars sont là pour notre sécurité).<br /> Alors, je me permets de partager cette vidéo d’une ingénieure géologue minière, qui explique par une vulgarisation simple, le fait que les métaux utilisés dans nos batteries de voitures, sont « plus que limités » et seront d’un désastre sans précédent.<br /> Ils devraient être réservés à certains domaines par leur rareté, pas pour la voiture « du peuple ».<br /> Aurore Stephant est une ingénieure géologue minière et conférencière, spécialisée dans les risques environnementaux et sanitaires.<br /> Il y a pléthore de vidéos telles, par des scientifiques, qui vont à « l’encontre de nos informations avec œillères ».<br /> NB: concernant la domination du thermique, je ne vais pas à l’encontre de vos écrits que je rejoins, je ne la plébiscite pas pour autant, mais l’électrique ne fait certainement pas mieux dans une grande partie des cas et dire que « le passage à l’électrique est bien tardif » (avec notre système à le produire actuellement), me fait bondir.<br /> On remplace ici, la peste par le choléra, sauf qu’on explique pas à la population à quel point le choléra sera néfaste pour eux.<br /> Produire 300-500kg de batterie pour une citadine qui fera au cours de sa vie moins de 50-100k de km’s est une folie pure et simple, acceptée et relayée par du lobbying.<br /> Il faudra ajouter à cela de « quelle manière » sera produite l’électricité et c’est ici que ça coince pour rester poli.<br /> En ce qui concerne la combustion du carburant fossile, c’est évident que c’est une utilisation primaire et archaïque, je ne dis pas le contraire.<br /> L’air d’une ville de véhicules électriques sera évidemment plus « saine » aussi.<br /> Mais qu’elle est cette pratique égoïste et absurde qu’est l’électrification d’une ville et de ses « objets », si celle-ci est alimentée par des centrales à charbon de la ville voisine (et par les esclaves des pays sous-développés qui récoltent les métaux nécessaires pour votre « croyance écologique erronée ») !<br /> (Ah, non, excusez-moi, cela n’est pas mentionné à l’achat de votre véhicule électrique que la plupart des centrales produisant de l’électricité dans le monde, sont au… charbon ! Et celles-ci n’ont pas de filtre à particules !)<br /> Je ne donne pas la solution ici, je veux juste insister que le passage entier de « tout à l’électrique » est une hérésie et n’a rien d’écologique.<br /> L’hydrogène pourrait éventuellement l’être, dans le cas d’une production par du nucléaire et de l’hydro-électrique, mais présente aussi des inconvénients, bref, c’est un long débat auquel je n’ai pas les compétences.<br /> Foncez vers le tout à l’électrique est simplement une aberration sans précédent au même titre que l’utilisation abusive de l’amiante.<br /> Mais vous êtes libres de croire que l’électrique est une question d’écologie. Au même titre que la publicité pour la cigarette qui « était bon pour la santé ». Oops, désolé, ce dernier exemple à depuis été corrigé.
philouze
AfricanJoker:<br /> On remplace ici, la peste par le choléra, sauf qu’on explique pas à la population à quel point le choléra sera néfaste pour eux.<br /> Aurore Stephant, tout comme Guillaume Pitron, sont un peu des « stars » de ce qu’on considère comme une désinformation par omission.<br /> C’est très bien d’expliquer que creuser a un impact, mais c’est très mal de ne pas mettre en relation un impact et ce qu’il évite.<br /> Typiquement ça éviterait de sortit : « On remplace ici, la peste par le choléra »<br /> Jamais je n’ai vu Stephant ou Pitron ramener un petit tableau pour comparer un réchauffement planétaire global et l’impact du cumul de toutes les mines de lithium du monde.<br /> je ne les ai pas vu comparer les surface de ces mines, qu’ils nous présentent comme gigantesque, avec la surface des marrées noires.<br /> Non, en l’occurence on remplace la peste par un rhume des foins, qu’on essaye de faire passer pour un choléra parce que ça impressionne, parce que çà fait le buzz.<br /> L’air d’une ville de véhicules électriques sera évidemment plus « saine » aussi.<br /> Mais qu’elle est cette pratique égoïste et absurde qu’est l’électrification d’une ville et de ses « objets », si celle-ci est alimentée par des centrales à charbon de la ville voisine<br /> Forcément le premier sophisme sur les métaux amène inévitablement celui sur la conso.<br /> NON, il n’y a pas « iso-remplacement et déplacement de la pollution hors des villes » tout simplement parce que :<br /> le VE a un rendement très supérieur à un VT, il consomme « l’équivalent de 1.6 Litre aux cent » d’énergie. Donc dès le départ, tu as besoin de MOINS d’énergie.<br /> le bouquet énergétique mondial est très diversifié, même hors france, même en allemagne. donc tu vas consommer (beaucoup) moins d’énergie, d’une source qui elle-même emmet MOINS de Co2 par service rendu que<br /> Stephant et Pitron vont donc devenir les idiots utiles des pétroliers, sans même le vouloir
AfricanJoker
Merci pour ton retour et tes explications.<br /> J’espère me tromper et changer d’avis si ce que tu as écrit s’avère correct.<br /> En attendant, ce passage à « tout aux metaux » me laisse perplexe.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Noël a déjà commencé avec l'antivirus Bitdefender à -70% !
Epic Games lance enfin des comptes dédiés aux enfants, voilà ce qui change
Nettoyage et sécurité : Microsoft propose PC Manager pour Windows en bêta
Pourquoi Twitter Blue va coûter plus cher sur iOS ?
La passerelle multimédia Fire TV Stick est à son plus bas prix chez Boulanger !
Apple met à jour son App Store : voilà ce que vous devez savoir
Bon plan Noël : les écouteurs sans fil Jabra Elite 3 chute à moins de 50€
Meta pourrait lancer un service concurrent de Twitter
Pour les streamers en herbe, la webcam Logitech C922 Pro Stream est à moitié prix
Ils pensaient regarder un stream pirate de la Coupe du Monde... ils regardaient FIFA sur YouTube
Haut de page