Recyclage des batteries lithium-ion : les États-Unis veulent un standard

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
10 septembre 2021 à 19h00
3

Alors que les batteries lithium-ion connaissent une croissance toujours plus rapide, portée en partie par l'explosion du marché des voitures électriques , les standards autour de cette technologie, en particulier
autour du recyclage, se font attendre.

Mais les choses sont peut-être en train d'évoluer, du moins aux États-Unis.

Un standard du recyclage, base d'une meilleure compréhension

Développer un standard à l'échelle d'un pays comme les États-Unis peut vite bousculer toute une industrie. C'est en partie dans cette optique que le laboratoire national Argonne, entité dépendante du Département américain aux énergies, et le NEMA (National Electrical Manufacturers Association) ont signé un protocole d'entente, une sorte de convention bilatérale.

Sous ce protocole d'entente, les deux entités vont travailler à des standards de recyclage autour des batterie li-ion (lithium-ion). Le but sera principalement d'aider les fabricants à mettre en place des design et des matériaux optimisant le recyclage des batteries. En l'état, les deux entités considèrent que les fabricants ne se concentrent presque exclusivement qu'autour de l'efficacité et du coût de production, et non autour de la durée de vie, et surtout de la fin de vie.

Jeff Spangenberger, chef du département R&D du recyclage de matériaux du laboratoire Argonne, indique ainsi : « Introduire des standards peut donner aux fabricants une base pour la quantité de matériau et, par conséquent, les revenus qu'ils peuvent attendre en récupérant cette
batterie. Cela leur permettra de comprendre quels matériaux et quels design sont susceptibles d'améliorer ce taux de recyclage, ce qui simplifiera leur R&D. 
»

L'appellation standard est donc assez ouverte, puisque ce protocole d'entente ne devrait pas déboucher sur des obligations, mais plutôt sur un
ensemble de règles à suivre, avec ou non des certifications à clé. Encore une fois, bien que ce soit le marché des semi-conducteurs dans son ensemble qui soit visé, l'accent reste particulièrement mis sur celui des voitures électriques.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Aviation électrique : le
L'ONU appelle à un moratoire sur certains usages de l'intelligence artificielle
La Wikimedia Foundation organise une compétition pour améliorer le légendage des images Wikipédia
Lynx R-1 : le casque de réalité mixte d'une jeune start-up française pourrait faire de l'ombre au Quest 2
L’armée de l’Air et de l’Espace se lance dans le prêt-à-porter et accessoires, avec sa propre marque
La start-up toulousaine Beyond Aero dévoile son projet d'avion léger à hydrogène
JetPack Aviation a trouvé un premier client militaire pour ses jetpacks, en attendant de faire voler son moto-speeder
Singapour teste Xavier, son « robot patrouilleur » anti-incivilités
La NASA teste le taxi volant de Joby Aviation pour modéliser l'espace aérien de demain
La NASA confierait bien l’entretien des stations spatiales à des petits robots façon Wall-E
Haut de page