La Commission Européenne signe un protocole d'accord pour la R&D et la production de batteries en Europe

24 juin 2021 à 12h35
5
Commission européenne Europe © Pixabay
© Pixabay

Afin d'accroître la production de batteries en Europe destinée à alimenter les véhicules électriques , la Commission européenne (CE) et l'Association de Partenariats Européens pour les Batteries (BEPA) ont entériné un protocole d'accord ce mercredi 23 juin 2021.

L'objectif de cette mesure est de permettre d'accroître la compétitivité européenne au niveau de la fabrication des batteries, avec la création d'un programme baptisé BATT4EU pensé avec des objectifs à atteindre pour 2030. Pour l'heure, 90 % des batteries lithium-ion sont fabriquées en Asie, contre 1 % (!) en Europe.

Un protocole d'accord public-privé

Dans le cadre des Journées européennes de la recherche et de l'innovation, la Commission européenne et l'Association de Partenariats Européens pour les Batteries ont signé un protocole d'accord afin de franchir « une nouvelle étape pour une chaîne de valeur des batteries européennes plus compétitive et plus durable ».

Baptisé « BATT4EU » (comprendre « batterie pour l'UE »), ce programme est une étape supplémentaire franchie par l'Union européenne pour tenter de réduire le bilan carbone des véhicules circulant sur son territoire à l'horizon 2030. Parmi les objectifs, faire baisser le prix des batteries alimentant les moyens de transport électriques de 60 %, ainsi qu'augmenter leur densité énergétique de 60 %. Par ailleurs, BATT4EU s'inscrit dans le cadre d'Horizon Europe, le prochain programme-cadre pour la Recherche et l'Innovation au sein de l'UE.

Un partenariat dont se réjouit Michael Lippert, président de la BEPA :

« Avec plus de 165 membres, la BEPA montre qu'il existe en Europe un grand intérêt ainsi qu'un savoir-faire pour le développement d'une chaîne de valeur des batteries compétitive. Grâce à BATT4EU, la communauté européenne des batteries travaillera main dans la main pour préparer l'Europe à fabriquer et commercialiser d'ici 2030 les technologies de batteries de nouvelle génération. Elles permettront le déploiement de la mobilité zéro émission et du stockage des énergies renouvelables, contribuant ainsi directement au succès du pacte vert européen. »

Actuellement, 1 % des batteries mondiales seraient produites en Europe

Cette action entre directement dans la continuité du pacte vert européen, un ensemble de mesures proposées par la Commission européenne afin de faire de l'Europe le premier continent à atteindre la neutralité carbone, un objectif fixé pour l'horizon 2050. Et pour y parvenir, l'UE compte notamment sur la production de batteries industrielles sur son territoire. Dans ce cadre, le partenariat public/privé que constitue le programme BATT4EU permettra de mobiliser un total de 925 millions d'euros.

Une occasion pour l'Europe de tenter de « rattraper son retard dans ce domaine important et elle le fera en plaçant la durabilité environnementale et la circularité au cœur de sa production de batteries afin de répondre aux ambitions de la transition énergétique verte », d'après ce qui est présenté dans le communiqué de la BEPA. Contre les 90 % des cellules de batteries lithium-ion actuellement fabriquées en Asie, le maigre 1 % que représente la production européenne au niveau mondial dans ce domaine ne semble qu'être améliorable. Une ambition suffisante pour proposer des batteries compétitives et moins nocives pour l'environnement ?

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Intrinsic : le nouveau jouet de Google spécialisé dans le logiciel destiné aux robots industriels
Un robot crée une superbe fresque Super Mario en domino en 24 heures
Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Haut de page