Test Hisense Laser TV L5VG 88" : le vidéoprojecteur 4K HDR qui défie le téléviseur

6
Hisense Laser TV L5VG avant

La nouvelle génération de Laser TV signée Hisense comprend pour l’instant deux références en 88" et 100". C’est le plus petit des deux que nous avons reçu en test. Comme son nom l’indique, cette solution s’appelle Laser TV car elle est composée d’un vidéoprojecteur et d’un écran indissociable. L’objectif est de remplacer un téléviseur de grande taille, avec moins de complication à l’installation et une surface d’image plus grande, le tout pour un coût inférieur.

Hisense Sonic Laser TV 88L5VG
  • Le côté pratique et léger à l'installation
  • Vidaa U et son store d’apps
  • Une image lumineuse
  • Des réglages vidéo ultra complets
  • Un écran sonore convaincant
  • Le prix encore important
  • Le manque de contraste
  • L’OS parfois un peu lent

Le premier Hisense Laser TV est sorti il y a maintenant trois ans. Il ouvrait la voie à la rétroprojection de nouvelle génération. Dans les années 90, les rétroprojecteurs étaient d’énormes téléviseurs renfermant un projecteur interne, un système de miroirs et un écran technique. Ils ont disparu à l’arrivée des écrans plats plasma et LCD quelques années plus tard. 

La notion de rétroprojection est de retour grâce au mariage d’un vidéoprojecteur à ultra courte focale et d’un écran technique à réjection de lumière en deux éléments séparés. Hisense a fait le choix de les commercialiser en couple afin d’offrir la meilleure expérience possible. Ses concurrents vous laissent libre de sélectionner l’écran voire de projeter directement sur un mur blanc, ce qui sera l’usage le plus courant, même si c’est loin d’être le plus performant face à un véritable écran.

La rétroprojection liée aux appareils à ultra courte focale est revenue sur le devant de la scène grâce à l’éclairage laser. Cette puissante source de lumière est parfaitement adaptée à la projection au pied du mur. En proposant des offres figées en 88 ou 100 pouces de diagonale, Hisense contraint forcément la taille de l’image pour se rapprocher du monde de l’écran plat. D’où l’explication de leur nom : Laser TV. Le 88" vient en concurrence avec les téléviseurs de 82-85-86", tandis que le 100" est à mi-chemin entre les téléviseurs les plus grands et la projection classique de fond de salle.

Hisense Laser TV L5VG lifestyle
©Hisense

Caractéristiques techniques générales

  • Vidéoprojecteur à ultra courte focale et écran sonore
  • Référence : Hisense Sonic Laser TV L5VG 88"
  • Définition : Ultra HD (3840x2160)
  • Source lumineuse : laser
  • Technologie : mono DLP
  • Luminosité : 2150 lumens
  • Compatibilité HDR : HDR10 / HLG
  • Contraste : n.c.
  • Rapport de projection : fixe – 18 cm de l’écran
  • Niveau sonore : n.c.
  • Connectivité : WiFi, Ethernet, Bluetooth, 4x HDMI 2.0 dont 1x ARC, 1x sortie audio optique, 1x sortie audio analogique RCA, 1x entrée audio mini-jack 3.5mm, 2x port USB, 1x port VGA, double tuner TNT/câble/satellite
  • Autres : smart TV Vidaa U 4.0, écran sonore 88" Dolby Atmos
  • Consommation : max – 320W / typique – 195W / veille – 0.3W
  • Dimensions projecteur (lxpxh) : 547 x 346 x 158 mm
  • Dimensions écran sonore (lxpxh) : 1970 x 30 x 1120 mm
  • Poids projecteur/écran : 10,8/23 kg
  • Prix au moment du test : 4990 €

Design : une évolution en rondeur

Le vidéoprojecteur à ultra courte focale est plus discret qu’un appareil fixé au plafond. Néanmoins, son encombrement n’est pas négligeable. Par rapport à la génération précédente, le LaserTV L5VG d’Hisense arbore un style un peu moins technique. Les formes douces de la grille tissu de façade et des arêtes indiquent clairement une tendance visant à réduire l’empreinte visuelle. 

Hisense Laser TV L5VG 3/4
©Alban Amouroux pour Clubic

Toutefois, le style Hisense perdure avec l’utilisation des deux coloris noir et argenté séparés par une cassure en diagonale. Cela permet de les reconnaître facilement face à leurs concurrents. L’optique est placée dans un renfoncement afin d’offrir une face supérieure plate vue de loin. Comme avec tous les projecteurs laser, il ne faut jamais regarder directement l’objectif en fonctionnement. Un capteur identifie quelqu’un qui tenterait de s’approcher. La luminosité est immédiatement réduite, un décompte s’affiche à l’écran et au bout de cinq secondes le laser est coupé.

Hisense Laser TV L5VG optique
©Alban Amouroux pour Clubic

Connectivité : comme un téléviseur

Si les fabricants de vidéoprojecteurs à courte focale veulent vraiment que les consommateurs remplacent leur TV par ce type de produit, il faut que l’expérience s’en rapproche le plus possible. Pour cette raison, Hisense a équipé le L5VG d’une connectique identique à celle des écrans plats. On retrouve quatre entrées HDMI dont une ARC, deux ports USB, une entrée et deux sorties audio mais également un double tuner TV pour la TNT et le satellite.

Hisense Laser TV L5VG arrière
©Alban Amouroux pour Clubic

Le vidéoprojecteur accède au réseau et à Internet soit en WiFi, soit par sa connexion filaire Ethernet. Ce qui est nécessaire pour faire tourner la partie Smart TV. Le Bluetooth sert à la connexion de la télécommande ainsi qu’à la liaison avec une enceinte sans fil. La fonction Chromecast très pratique permet au L5VG de recevoir des contenus vidéo sans fil depuis un smartphone ou un PC par exemple.

Hisense Laser TV L5VG connexions
©Alban Amouroux pour Clubic

Ergonomie : une Smart TV complète 

Seule la touche de mise en marche se trouve sur le projecteur. Placée sur le dessus, elle est sensitive et vraiment discrète. Pour tout le reste, il faudra attraper la télécommande infrarouge. Celle-ci est en métal et de de bonne facture. Les touches sont toutes collées les unes aux autres mais on s’y retrouve assez facilement. Il est dommage qu’elle ne soit pas rétro-éclairée. Tout en bas, les quatre dernières touches offrent un accès direct à Netflix, YouTube, Prime Video et Rakuten TV.

Hisense Laser TV L5VG power
©Alban Amouroux pour Clubic
Hisense Laser TV L5VG télécommande
©Alban Amouroux pour Clubic

Le système d’exploitation Vidaa U dans sa version 4 est présent sur le L5VG. Les fonctions sont semblables à celles des téléviseurs Hisense. On retrouve de nombreuses applications dont les plus courantes correspondantes aux touches de la télécommande. Netflix est bien là, contrairement à certains vidéoprojecteurs concurrents qui ne l’intègrent pas. La page d’accueil se présente sous la forme de bandeaux mélangeant applications, contenus et recommandations.  

Hisense Laser TV L5VG Vidaa u

Vous avez peut-être remarqué sur la photo de la télécommande la minuscule icône représentant un micro. Ce dernier est compatible avec Amazon Alexa qu’il faut associer à son compte via les menus de l’appareil. L’ergonomie de ce vidéoprojecteur est donc plutôt bien réussie. A l’usage, nous avons remarqué quelques ralentissements et des lancements moins rapides, à applications équivalentes, par rapport à une clé Amazon FireTV 4K par exemple.

Analyse : des réglages d'usine à modifier, mais les réglages le permettent

Lors de l’installation initiale, le Hisense L5VG propose un ajustement automatique de la géométrie assez malin. Il utilise une page web sur smartphone demandant de prendre une photo de l’image, celle-ci étant constituée de différents points. La photo est ensuite transmise à l’appareil qui adapte les réglages. Dans notre cas, cela n’était pas suffisant, il a fallu passer par le réglage manuel sur 8 points (quatre angles et quatre côtés).

Hisense Laser TV L5VG géométrie
Hisense Laser TV L5VG géométrie

Il est possible de rattraper les décalages en y passant tout de même un peu de temps calmement. Il faudra également jouer sur vissage/dévissage des quatre pieds. Difficile toutefois de remplir complètement le cadre sans que l’image ne dépasse un petit peu en haut ou en bas. Ou alors il aurait fallu être encore plus minutieux. Autre point notable : l’écran rejette la lumière extérieure, c’est son but afin de pouvoir utiliser le système en journée. Mais il la rejette ensuite par réflexion sur le plafond et les murs latéraux. Il est donc préférable d’avoir une pièce suffisamment large et haute pour éviter que l’écran soit trop proche du plafond et des murs.

Hisense Laser TV L5VG reflets
©Alban Amouroux pour Clubic

Le L5VG est un appareil mono DLP avec roue chromatique. Si vous êtes très sensible à l’effet arc-en-ciel, celui-ci est présent. Il affiche une image en qualité Ultra HD par wobulation. La technologie 4K native en mono DLP est encore inaccessible au grand public en termes de prix. La luminosité annoncée de 2150 lumens est correcte bien qu’inférieure à certains concurrents en ultra courte focale qui dépassent les 3000 lumens. Hisense ne communique pas sur le niveau de bruit du ventilateur. Ce dernier n’est pas vraiment silencieux. Il n’y a pas de mode éco qui pourrait baisser sa vitesse. Une fois plongé dans le film, on l’oublie vite mais les moments de silence le rappellent vite à nos oreilles.

Hisense Laser TV L5VG menu vidéo
Hisense Laser TV L5VG menu audio

Toujours grâce à un moteur de gestion dérivé de celui des écrans plats, le L5VG bénéficie de menus complets pour les réglages d’image. Il est possible d’intervenir sur tous les aspects, du gamma jusqu’au pas à pas pour chaque couleur. Cependant, il n’y a pas de touche dédiée sur la télécommande. Il faut appuyer sur la touche menu qui coupe l’image en cours puis aller dans les réglages. L’image revient alors et les menus s’affichent à gauche. On trouve également un contraste dynamique, un réducteur de bruit ou encore la compensation de mouvement, une possibilité rare en projection. 

Hisense Laser TV L5VG mesures
Mesures réalisées via le logiciel Calman Portrait Display à l'aide d'une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus

Les mesures ont été effectuées en mode cinéma cinéma jour, bien que celui-ci soit bien trop chaud par défaut avec 5700K relevés. Cela se voit clairement à l’œil. Le mode le plus proche serait le Standard, mais il est lui un peu trop froid. La vérité se situe entre les deux. Le deltaE à 7,2 est correct, le gamma atteint 2.3. En SDR, l’espace colorimétrique est couvert à 84,1%, un score très honorable. En HDR, car le Hisense est compatible HDR10 et HLG, le DCI-P3 est couvert à 70%, là aussi c’est suffisant. Il y a donc clairement un déficit dans les bleus avec le mode cinéma. Les corrections seront possibles via le CMS complet. 

Hisense Laser TV L5VG CIE
Mesures réalisées via le logiciel Calman Portrait Display à l'aide d'une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus

Hisense a fait un effort pour le jeu avec un mode dédié qui s’active dans les menus. Il fait descendre l’input lag de 142,5 ms à 42,5 ms. C’est satisfaisant sur le papier, mais peut-être insuffisant pour la plupart des jeux. Quant à la consommation, elle affiche autour de 200 Watts en moyenne en mode cinéma quand Hisense indique 320 Watts à pleine luminosité.

A l’usage : lumineux et précis

Pour remplir l’écran, il faut un recul de 21 cm par rapport au mur. Il y a environ 22 cm entre le haut du vidéo projecteur et le bas de l’écran. La première bonne nouvelle concerne l’apport de l’écran. Il limite la taille de l’image à 88" mais il apporte un gain en luminosité rendant l’utilisation du L5VG possible en plein jour. Ou presque, car il vaut toujours mieux éviter la lumière directe. Dans ce cas, regarder des émissions TV ou du sport avec le mode dynamique compensera et offrira une image vivante assez proche de ce que peut donner un téléviseur LCD à rétro-éclairage edge. 

Hisense Laser TV L5VG screenshot
De superbes détails en 4K, mais un manque flagrant de contraste, le tout résumé en une capture d'écran

Le mode cinema est tout de même à réserver aux environnements sombres ou lorsque la nuit est tombée. Les couleurs sont vraiment trop chaudes, même le blanc des sous-titres tire sur le jaune. Les noirs pourraient être plus fouillés, il y a un manque en termes de contraste, même avec le gain de l’écran. Nous vous conseillons de choisir le mode Standard avec des sources non HDR et le mode HDR Dynamique avec les sources HDR. Dans les deux cas, les noirs sont toujours bouchés dans les ombres mais la colorimétrie et la brillance des éléments les plus lumineux de l’image sont assez saisissants pour un vidéoprojecteur. Quant aux détails, l’apport de la qualité UHD se retrouve sur les gros plans, les visages par exemple.

Hisense Laser TV L5VG avant
©Alban Amouroux pour Clubic
Hisense Laser TV L5VG cache
©Alban Amouroux pour Clubic

La compensation de mouvement est quasiment obligatoire pour les films. La désactiver fait ressortir les heurts du 3:2 pulldown. Il faut sélectionner la compensation personnalisée à positionner sur le deuxième cran pour conserver le naturel de l’image typique du cinéma sans lisser exagérément les mouvements. Les modes homogène, standard et nette sont efficaces dans leur genre, avec assez peu d’artefacts mais le résultat est peu naturel. Enfin, cela dépend des goûts de chacun.

Hisense Laser TV L5VG écran
©Alban Amouroux pour Clubic
Hisense Laser TV L5VG sonore
©Hisense

Le son est principalement centré sur les médiums, bien qu’il y ait du détail également dans le grave. Le mode audio cinéma est à privilégier. Il ajoute de l’ampleur et un regain de soutien dans les basses fréquences. Le son colle parfaitement à l’image, forcément puisqu’il vient directement de l’écran et de ses 100.000 micro cellules. On est assez proche du rendu d’un téléviseur au niveau de la cohérence. Mais l’écran Hisense va plus loin avec un élargissement de la scène assez naturel sur les côtés de l’écran sans trop en faire niveau réverbération. Au final, le son correspond bien à l’image, c’est tout ce que l’on attend, avec la satisfaction de n’avoir aucune enceinte à installer nulle part. Pour les aficionados du son home cinema, ce sera évidemment insuffisant et un caisson de basse manque cruellement. Il sera toujours possible de se servir du son de l’écran en tant que voie centrale avec certains amplificateurs AV.

Hisense Laser TV L5VG côté
©Alban Amouroux pour Clubic

Prix et concurrence : Hisense dans les tarifs les plus hauts

Hisense est le seul à imposer l’écran avec le vidéoprojecteur. On se pose moins de questions, mais le coût est forcément plus élevé. A 5000 euros, le BenQ V6050 laser 4K en bundle avec un écran de 100" se positionne en concurrent direct. Il est plus lumineux mais il ne possède pas de section Smart TV

La solution Epson EH-LS300 est plus lumineux que le Hisense mais souffre du même contraste limité. Son app store est bien moins fourni que celui de l’OS Hisense Vidaa U. Il existe un écran technique optionnel de 80" qui amène l’ensemble Epson à 4000 euros, soit 1000 euros de moins que le L5VG.

Si l’on compare la solution Hisense à un téléviseur de taille quasiment équivalente, l’avantage est du côté de ces derniers. Les 85" 4K démarrent à moins de 2500 euros chez LG et Samsung, soit la moitié du Hisense L5VG. 

C'est donc le moment de profiter des diverses ODR Hisense à l'occasion de l'Euro de football en cours et à venir pour des économies substantielles plaçant les Laser TV 88" et 100" bien en dessous de la concurrence. Attention, celles-ci se terminent entre mi-juin et fin juin.

L’avis de Clubic

La vidéoprojection à ultra courte focale poursuit ses évolutions et sa descente en prix. Toutefois, la solution Hisense constituée de l’appareil et de son écran dédié reste encore assez chère malgré ses grandes qualités. Il est possible d’en profiter en journée grâce à sa haute luminosité, mais de préférence pour le jeu, les émissions TV ou les événements sportifs. Pour le cinéma, il reste toujours préférable de tirer les rideaux. Dans son usage, le Hisense L5VG est très proche d’un téléviseur avec un allumage quasi-immédiat, un OS Smart TV complet et une connectique largement suffisante. Il a comme avantage un côté pratique au transport et à l’installation car il pourra être installé par une seule personne et transporté dans des escaliers étroits par exemple. Quand un 85" lourd et fragile nécessite souvent 3 personnes et beaucoup de place pour sa manipulation. Quel dilemme pour des services rendus assez proches ! A défaut d’être encore très accessible (en dehors des offres ODR ponctuelles), le Hisense L5VG a le mérite de montrer la voie. 

Hisense Sonic Laser TV 88L5VG

7

Hisense prend le pari d’associer vidéoprojecteur à ultra courte focale et écran de projection à réjection de lumière pour un usage en plein jour en toute facilité. Grâce à l’OS Vidaa U, on retrouve toutes les apps vidéo habituelles et la connectique est aussi complète que sur un téléviseur. Une offre intéressante pour concurrencer les meilleurs écrans plats de 85".

Les plus

  • Le côté pratique et léger à l'installation
  • Vidaa U et son store d’apps
  • Une image lumineuse
  • Des réglages vidéo ultra complets
  • Un écran sonore convaincant

Les moins

  • Le prix encore important
  • Le manque de contraste
  • L’OS parfois un peu lent

Qualité vidéo 7

Qualité audio 8

Connectivité 8

Ergonomie 8

Finitions 7

Modifié le 24/05/2021 à 09h46
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les premiers téléviseurs OLED de 83
Creative annonce sa Sound Blaster X4, riche en connectique et en fonctions de communication
Les téléviseurs LG vont recevoir une mise à jour pour le Dolby Vision en 4K à 120 Hz
Razer Opus X, un nouveau casque audio avec réduction de bruit qui va vous en faire voir de toutes les couleurs
Le futur DJI Mini SE en fuite : 299 dollars, caméra 2,7 K, 30 minutes de vol
Beats Studio Buds : des True Wireless sportifs et colorés au cœur Apple
Hisense dévoile sa gamme de barre de son juste avant le coup d'envoi de l'Euro 2021
La gamme de télévisions Mi TV P1 de Xiaomi annoncée pour le marché Français
Huawei annonce les Freebuds 4 : les ambitieux écouteurs ouverts et ANC passent la seconde
Panasonic lance une nouvelle paire d'écouteurs, très légère
Haut de page