Celebrily : l'arnaque qui voulait vendre des vidéos d'influenceurs sans leur accord

01 août 2019 à 14h14
0
Celebrily

Le site proposait des vidéos personnalisées des youtubeurs et influenceurs les plus populaires du moment. Il a aujourd'hui disparu sans laisser de traces, après avoir escroqué de nombreuses personnes.

Une fausse plateforme regroupant les plus grands youtubeurs actuels

Commander une vidéo à son influenceur préféré pour son anniversaire ou juste le plaisir de recevoir un message personnalisé n'est pas une pratique totalement inédite. Tibo InShape le pratique depuis plusieurs années, avec la possibilité de recevoir une vidéo dédicacées pour quelques dizaines d'euros.

Le site Celebrily souhaitait surfer sur cette tendance et proposer un catalogue d'influenceurs et de starlettes, à qui l'on pouvait commander en quelques clics sa propre vidéo, à l'image de Squeezie, Natoo, Nabilla ou encore Cyprien et Norman. Le problème, c'est que tout était faux.

Numerama a contacté une bonne partie des artistes présents sur la plateforme et ils ont tous confirmé n'avoir jamais été contactés pour participer à Celebrily, ou ont refusé immédiatement pour les quelques uns qui ont été approchés.

Un étudiant à la tête de ce juteux business

La vidéo de Tibo InShape que Celebrily met en avant pour promouvoir ses prestations est un contenu tourné avant la mise en ligne du site le 14 juillet 2019, vraisemblablement pour son propre service.

L'escroc à la tête du site allait même jusqu'à indiquer qu'une partie des bénéfices générées par la vente de ces contenus serait reversée à des associations, comme les Restos du Coeur, la Croix Rouge ou encore Médecins sans frontières. Toutes ont démenti catégoriquement ces affirmations sur les réseaux sociaux.





Le site est aujourd'hui hors ligne mais il serait possible de remonter jusqu'au responsable de cette vaste arnaque. Celebrily ne contenait pas de mentions légales (ce qui est pourtant imposé par la loi) mais après enquête, le site appartiendrait à un certain Alexander Tapio, étudiant à l'ESSEC de Singapour.

Le jeune homme se décrit comme un « entrepreneur », à la tête d'une structure de formation qui lui aurait rapporté 400 000 dollars, selon son profil LinkedIn. Il n'a jamais répondu aux questions des journalistes à propos de Celebrily et a supprimé la plupart de ses profils sociaux depuis la mise en lumière ses agissements supposés.

Source : Numerama
Modifié le 01/08/2019 à 14h33
29
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Nokia annonce pouvoir passer 3 millions d’émetteurs 4G à la 5G via une mise à jour logicielle
Apple anticiperait une forte hausse des achats de MacBook Pro
En Allemagne, Tesla condamnée pour
Free met à jour ses Freebox pour en améliorer le Wi-Fi (Révolution, Mini 4K, One, Delta et Pop)
Nissan Ariya : le crossover électrique se dévoile et promet jusqu'à 500 km d'autonomie
Apple : la justice européenne donne raison à la firme et à l'Irlande, l'amende de 13 milliards annulée
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Windows 10 : pour certains utilisateurs, même avec l'outil de création de média, la MàJ est impossible
scroll top