🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Ce que je risque vraiment en téléchargeant illégalement

29 juin 2021 à 14h31
Sponsorisé par
Avira
55
Sponsorisé par Avira
Téléchargement © Shutterstock

Depuis Napster dans les années 2000, le téléchargement illégal est au cœur des batailles entre ayants droit, privés de certains de leurs revenus, et internautes, privés d'une licence globale qui permettrait un accès souhaitable et illimité à la culture. Au milieu du champ de bataille, le gouvernement agite bien des drapeaux… Mais qu'en est-il vraiment entre pédagogie et répression ?

Peut-être avez-vous récemment vu passer les clips publicitaires d’Hadopi, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet ? Ceux-ci mettent en scène trois jeunes connaissant des déboires avec le téléchargement illégal. Le slogan à la fin d’un de ces clips sonne comme un avertissement : « mater ses films en streaming, c’est cool. S’abonner aux offres légales c’est mieux ».

Cette campagne, qui se veut « drôle pas punitive », n’est pas anodine. En effet, pour la première fois depuis 2015, le nombre de téléchargements illégaux augmente. Selon Hadopi, cela représenterait un manque à gagner de 332 millions d’euros. En cause, d’après une étude de cette institution, un français sur 4 qui aurait visité chaque mois des sites illicites en 2020.

Dérapages incontrôlés

Les causes de cet accroissement du téléchargement illégal ? Il est dû notamment, selon l’étude d’Hadopi, au premier confinement strict de 2020. Il a amené une forte augmentation de la consommation de biens culturels dématérialisés. Près de 9 internautes sur 10 se sont déclarés consommateurs de ces biens en avril 2020, contre 8 sur 10 environ en mai 2019.

Autre problème, bien que nombre d’analystes pensaient que les plateformes streaming comme Netflix, Prime, Disney + allaient amener une nette diminution du téléchargement illégal, il n’en a rien été. La variété – ou le chaos, selon les perspectives – des offres et des catalogues proposés conjugués au coût cumulé des offres d’abonnement, pousse une partie des internautes à compléter ses visionnages par le téléchargement illégal. Ainsi, selon une récente étude de Sandvine, alors que le trafic de Netflix représentait pendant le confinement 6,09 % de la bande passante internet sur la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), celui du trafic BitTorrent lui était passé devant en étant à 8,38 %.

Dans le détail des pratiques observées par Hadopi, le streaming – même si son heure de gloire semble passée – arrive en tête et concerne trois quarts des internautes ayant téléchargé illicitement. Il est talonné par le téléchargement direct, qui concerne plus de la moitié de ceux qui téléchargent illégalement. Le peer-to-peer représente 26 % de ces internautes. Le live streaming sportif illicite connaît lui une forte progression, avec plus de 2,4 millions d’internautes par mois sur 2020. Enfin, l’IPTV, qui permet d’accéder à des chaînes du monde entier à partir d’Internet pour le prix d’un abonnement mensuel ou annuel grâce à un boîtier, voit lui aussi une belle augmentation.

Téléchargement © Shutterstock

Hadopi semble condamnée à la marginalité

Face au nombre grandissant de téléchargements illégaux, la loi Hadopi semble dépassée. Elle prévoit seulement la détection des internautes qui téléchargent illégalement sur les réseaux d’échanges P2P. Ces derniers sont identifiés au moyen de leur adresse IP ; il est donc facile de passer outre et le succès des VPN n'y est pas étranger.

La réponse graduée

Côté sanctions éventuelles, l’institution se base sur le procédé de la « réponse graduée » : en cas de téléchargement illicite, l’internaute fautif recevra d’abord un email d’avertissement. Notez que dans ce cadre, c'est votre fournisseur d’accès à Internet, qui est obligé de fournir cette information à l'Hadopi.

S’il est repris à pirater dans un délai de six mois, il recevra un deuxième avertissement sous la forme d’un mail et d’une lettre recommandée.

S’il s’obstine dans le piratage, il percevra douze mois après l’envoi du courrier recommandé une lettre notifiant que ces faits sont passibles de poursuite pénale.

Hadopi peut alors saisir le procureur de la république, à des fins de poursuites pénales et pour mettre une amende d’un montant maximum de 1 500 euros. Il est possible de contester chaque avertissement si vous pensez qu’ils ne sont pas légitimes. Certains invoquent par exemple la falsification de leur adresse IP, en dépit de mesures de protection mises en place.

Dans les faits, peu d’internautes font les frais d’une amende. À titre d’exemple, du 1er janvier au 31 août 2019, plus de 640 000 avertissements ont été adressés à des internautes français. 1 149 dossiers seulement ont fait l’objet d’une transmission au parquet. Sur la même période, 86 décisions de condamnation ont été publiées.

L’ARCOM : l'Hadopi next-gen ?

Alors, n’y a-t-il rien à faire contre le téléchargement illégal ? Le gouvernement essaie de trouver la solution depuis plusieurs années. Du nouveau pourrait arriver avec la création de l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM) issue de la fusion entre Hadopi et le CSA.

Si le texte est adopté, l’ARCOM sera chargée de protéger la totalité des œuvres sur Internet auxquelles sont attachés un droit d’auteur, un droit voisin ou des droits d’exploitation audiovisuelle. Elle aurait notamment pour mission de contrôler et de suivre l’évolution des techniques de protection et d’identification des œuvres.

Le texte propose des avancés en s’intéressant plus au rôle des pirates qu’aux consommateurs. Il ne s’intéressera également plus seulement au P2P, mais aussi aux sites de téléchargement direct ou de streaming illégal. Plus dans le détail, la proposition de loi établit de nouvelles compétences à l’ARCOM par rapport à Hadopi.

La « liste noire » ou le blocage des sites depuis la France

D‘abord, avec la possibilité d’établir une « liste noire » des sites pirates. Dans ce cadre, des agents assermentés pourront identifier les sites et les serveurs reconnus comme contrefaisant de façon « grave et répété ». Ce ne sera plus seulement le piratage P2P qui sera affecté, mais tous ceux actuels accessibles depuis le territoire français. Avec cette liste noire, les créateurs de contenu et leurs ayant droits pourront saisir le juge sans avoir à collecter de preuves au préalable. Cela permettra d’initier une procédure pénale plus aisément, la collecte de preuve étant généralement rendue difficile avec l’anonymat des pirates.

Si le principe des « listes noires » n’est pas nouveau, les autorités publiques misent sur la notion de « name and shame » pour rendre publique ces listes. Objectif : dévaloriser la réputation des sites mentionnés et ainsi assécher leur offre. L’ARCOM joue aussi sur le principe « follow the money ». Par ce biais, les régies publicitaires et les intermédiaires devront jouer la transparence sur leurs activités pécuniaires avec un service inscrit dans la liste noire. Cette obligation vise à affermir l’obligation de vigilance des annonceurs et de les détourner de l’envie de faire affaire avec ce type de site.

Reste que le contournement de ce type de blocage pays par pays est là encore un jeu d'enfant.

Le sport au cœur des nouveaux textes

Des actions contre le phénomène grandissant de la retransmission illicite des émissions sportives sont aussi prévues par le texte. Les ayants droit et les diffuseurs pourront saisir le tribunal judiciaire pour permettre des mesures de retrait, de blocage ou de déréférencement d’un site ou d’un serveur diffusant de façon illicite un événement sportif. Originalité de cette mesure, le juge pourra décider de sa mise en œuvre en amont, pour chacune des journées de la compétition sportive, dans une limite de douze mois, contre deux mois actuellement.

L’ARCOM se chargera aussi de la décision de bloquer ou de déréférencer les sites miroirs. Ceux-ci reprennent partiellement ou totalement le contenu du service. Les intermédiaires techniques comme les FAI, les moteurs de recherche, les hébergeurs pourront être ciblés.

Quel risques pour les contrevenants ?

Si certains experts estiment que si le texte présente des avancés, il ne résout pas la question liée à l’identification des auteurs de ces piratages.

La question de la sanction de celui qui télécharge illégalement se pose également. Cette loi, qui pourrait être adoptée dès cet été, ne permet pas à la nouvelle institution de remettre des amendes généralisées. Ce sera encore à la justice de le faire. À l’heure où un grand nombre d’internautes consomment des biens culturels sur Internet et de façon licite ou illicite, la question des amendes ne semble pourtant pas à l’ordre du jour.

Les logiciels malveillants, plus terribles qu'Hadopi

In fine, les risques les plus plausibles auxquels dont vous vous exposez en téléchargeant illégalement sont surtout liés à la sécurité et à la confidentialité de vos données.

Selon un rapport de l'association des professionnels de la sécurité sur Internet, 97% de ces plateformes seraient en effet plus ou moins infectées. Différentes techniques sont utilisées par les pirates. Entre autres « douceurs » prévues, des fausses alertes sous forme de pop-up qui provoquent le téléchargement d’un malware, la présence d’un cheval de Troie, ou encore de logiciels de minage pour générer de la cryptomonnaie sur votre ordinateur…

Avira Antivirus Gratuit
  • Interface dans l'ère du temps
  • Riche en fonctionnalités... pour une version gratuite

Avira affiche de nets progrès en termes de détection tout en proposant un éventail de fonctionnalités assez impressionnant. La nouvelle version bénéficie d'une nouvelle interface, mais qui reste malheureusement polluée par de nombreuses publicités et sollicitations intempestives.

Avira affiche de nets progrès en termes de détection tout en proposant un éventail de fonctionnalités assez impressionnant. La nouvelle version bénéficie d'une nouvelle interface, mais qui reste malheureusement polluée par de nombreuses publicités et sollicitations intempestives.

Article proposé et conçu par La Rédaction Clubic en partenariat avec Avira
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
55
25
Francis7
S’il y a un mot que je déteste, c’est :<br /> «&nbsp;Internaute&nbsp;» !!!
DLL2
Et dire que l’on a payé pour l’hadopi alors que dans d’autres état de l’europe celle ci est supporté par les ayants droits, encore de l’argent public gâché pour une boite privé inutile.
Fulmlmetal
Hadopi montre son inefficacité et qu’il est absolument obsolète et dépassé. Et le faux argument bidon du manque à gagné m’amuse toujours quand on sait que la plupart des choses qu’on regarde de façon «&nbsp;illégale&nbsp;» on ne l’aurait de toute façon jamais acheté. Moi j’achète les produits de qualité et que j’aime, les autres je le regarde de façon moins légale comme beaucoup de monde. Prétendre que ce que regarde un «&nbsp;pirate&nbsp;» aurait été acheté est un faux arguement qui n’a servit qu’à mettre en place cet HADOPI qui aura fait la richesse de cette société privée plus que des auteurs.<br /> Pour ce qui est des blocages de sites, ça fait des années qu’ils tentent de faire ça mais la conséquence sera soit de pousser tout le monde vers des VPN (et les rendre encore plus difficile à tracker) soit voir les sites fermés renaitre aussitot sous un autre nom comme cela se fait à déjà chaque fois qu’il y a fermeture. On a meme souvent eu des articles élogieux de la justice su rla fermeture d’un site illégale et avoir le meme jour sa réouverture sous un autre nom et autre pays.<br /> Soyons franc, les millions investis dans ces structures inutiles, qui coutent plus chères qu’elles ne rapportent ne servent à rien. Le mieux est la solution unique, les plateforme forfaitaire légale comme cela est déja en place avec succès pour la musique et commence à l’etre depuis peu pour le cine et les séries.
eykxas
tu voudrais dire quoi à la place ? webonaute ?
Fulmlmetal
Et pourquoi donc ?
eykxas
je suis pas tout à fait d’accord avec ton premier paragraphe. Il y a des tas de contenu que je serai tenté de pirater car le prix de ce contenu est de base trop cher et non disponible sous d’autre forme qu’un achat direct. (de la location par exemple, à moindre coût, m’irait très bien).<br /> En substance tu dis : «&nbsp;je l’aurais pas acheté donc il ne perde rien&nbsp;». Sauf que si il n’existait aucun système de piratage, peut-être aurais-tu fini par l’acheter…
beubeu
Hadopi est dépassée, les techniques pour faire les recherches des tipiacs ne sont plus à jours du tout, et cela ne mérite absolument pas les millions déversés dans cette organisation.<br /> Au passage quand c’est la communauté high tech qui dit que ca ne sert à rien, c’est que réellement ca ne sert à rien, car si jamais cette Hadopi était efficace, on aurait une commu qui serait franchement remonté, or on en est loin. Les seuls à se faire «&nbsp;prendre&nbsp;» sont ceux qui n’y connaisse rien, et donc, qui DL peu.
jvachez
Et la souverainté des états dans tout ça ?<br /> La plupart des sites sont à l’étranger, c’est quelque part de l’ingérance de vouloir y appliquer la loi française.
Fulmlmetal
eykxas:<br /> En substance tu dis : « je l’aurais pas acheté donc il ne perde rien ». Sauf que si il n’existait aucun système de piratage, peut-être aurais-tu fini par l’acheter…<br /> Je pense que ces cas là ne représentent qu’un très faible pourcentage des choses regardées illégalement. Mais de là à dire que tout ce qui est visionné illégalement c’est un manque à gagné pour justifier HADOPI, là non, c’est un argument abusif.<br /> C’est le meme argument qu’on nous rabache à tord depuis 40/50 ans, La cassette audio n’a pas tué la musique, pas plus que la cassette VHS n’a tué le cinéma. Et le numériques ne les a pas tué non plus apparemment, pas plus que le piratage sur PC n’a tué le jeu vidéo (dans les années 2000 on nous annoncait le mort des jeux sur PC à cause du piratage et du boom des consoles, or aujourd’hui il se vend plus de jeux Pc que console).<br /> Les artistes doivent vivre avec leur temps et s’adapter, fini le petit support disques vendu une fortune, l’avenir c’est le streaming, les plateforme forfaitaire, et ca ne passera pas par HADOPI ou je ne sais quoi d’autre parce que leur combat sera toujours perdu face à une mondialisation numérique sans limite et sans controle.
Francis7
Comme si c’était un métier !<br /> C’est comme «&nbsp;youtubeur&nbsp;» !!!
eykxas
la masse de consommateurs est telle, que le piratage n’empêchera jamais une industrie de fonctionner. Mais c’est pas pour ça qu’il faut l’encourager ni même l’accepter.
c_planet
On est mi-2021 et Clubic confond toujours pirates/piratage et consommateurs (ou obtention) de contenu illégal. pfff, quelle plus-value par rapport aux articles de femmes d’aujourd’hui ?
Fulmlmetal
ah oui c’est un point de vue.<br /> Moi j’y vois plus un aspect voyageur, navigateur, explorateur dans l’univers Internet.
kropp
Ben moi je vais continué à télécharger sur y… Je ne comprend pas les noobs qui continuent à télécharger en direct on peut pas choisir la qualité. Les blaireaux qui regardent en streaming j’en parle même pas
_Ludo
Pardon, est-ce que tu peux être un peu plus explicite ou compréhensible afin que nous puissions évaluer ton commentaire et éventuellement corriger nos propos ?
Martin_Penwald
Quelqu’un qui télécharge du réseau vers son système NE RISQUE RIEN. Jamais personne n’a été condamné pour avoir récupéré un fichier du réseau un fichier protégé par le droit d’auteur.<br /> Les personnes poursuivies ne l’ont été QUE parce qu’elles ont MIS À DISPOSITION pour d’autres des contenus protégés par le droit d’auteur. C’est ce qui arrive quand on utilise des logiciels de partage pair-à-pair, et c’est ainsi que quelques unes ont été choppées.
KlingonBrain
Et la ponction de l’argent du contribuable on en parle ?<br /> Allez voir combien nous payons chaque année pour<br /> La «&nbsp;Redevance&nbsp;» copie privée (pourquoi on paye plus cher qu’ailleurs ?).<br /> Les subventions culturelles aux artistes<br /> Les subventions au cinéma et spectacles (ce qui encourage la nullité).<br /> Les intermittents du spectacle (autre subvention déguisée à cette industrie)<br /> La redevance TV pour des chaines que les jeunes ne regardent plus vraiment.<br /> Je suis tout à fait pour qu’on assure la préservation des droits d’auteurs. Mais à ce moment la, soyons cohérents, pas d’argent public sans que le contribuable obtienne de vrais droit utiles en échange.<br /> Et pour le sport, c’est pareil. Si l’état subventionne une fédération et des clubs sportifs, les compétition de haut niveau doivent être retransmises à tous.
Blap
C’est clair, supprimons le chômage et les aides sociales aussi
KlingonBrain
C’est clair, supprimons le chômage et les aides sociales aussi<br /> En même temps, c’est une assurance, on paye pour ça. Et c’est quand même dans notre intéret. Et la, nous avons de vrais droits à la clé.<br /> Parce que ça n’est pas parce que tu as un profil prisé par les employeurs quand tu est jeune que ça sera toujours pareil dans 20 ou 30 ans.<br /> Il faut avoir bien conscience de ça.
Blap
C’est bien toi qui est contre le chômage (intermittents), il faut savoir ce que tu veux.<br /> Surtout que l’intermittence du spectacle est une des rares branches du chômage à être parfois en excédant grace aux cotisations (des intermittents), merci aux conditions de chômage bien plus difficiles à obtenir.
Kaggan
On a un gros problème d’offre surtout, avec des produits qui se multiplient tout en cherchant l’individualité.<br /> Si on veut faire les choses correctement, on paie 70€ son jeu, plus son abonnement netflix, plus prime video, plus disney+, plus sa suite anti virus, plus deezer, plus le psn, plus l’abonnement internet etc…<br /> Pour quelqu’un qui vit à la campagne, on rajoutera la voiture, l’essence, l’assurance, l’entretien du véhicule. On rajoutera le prix des énergies et de l’eau qui augmente plus vite que l’inflation.<br /> Quand on prends que les services en lignes pour une famille et par mois, on voit que:<br /> Netflix (12€), Prime video (5€), Disney+ (9€), deezer (15€), l’abonnement internet (26€ en moyenne), les téléphones portables (17€ en moyenne, avec un ado qui aura besoin d’un forfait on peut x3 donc 51€), les antivirus pour les PC / tablettes / téléphones (6€), PSN (9€ par mois), on est déjà à plus de 130€ par mois en prix de base. Sachant qu’à ce moment là on a accès en sécurité, mais on n’a encore rien consommé (on en reparle de Mulan qu’il fallait payer deux fois?)<br /> 130€ par mois pour aller sur internet en sécurité et regarder ses séries, écouter sa musique, téléphoner, et pouvoir jouer en ligne pour une famille de trois personnes. C’est énorme quand on sait que certaines familles ont du mal à finir le mois. C’est un Smic par ans juste pour avoir accès légalement à la culture.<br /> Pour ma part, je n’ai pas tout ça. Je file 2-3€ par mois à des amis qui ont des abonnements aux services de vidéo en ligne pour avoir accès à leurs comptes et niveau anti virus on paie à deux avec un voisin.<br /> Mais soyons sérieux, les tarifs sont juste beaucoup trop élevés et, dans mes 130€, il n’y a eu aucun achat, que des abonnements. Quand on rajoute un jeu à 70€, ou un smartphone à 150€, payer tout ce qu’on consomme aujourd’hui, c’est compliqué pour pas mal de famille.
Fulmlmetal
Bah il n’a pas tord non plus dans le fond, et c’est plutot clair.<br /> Le pirate c’est celui qui vole un produit et le propose au public (en gagnant parfois de l’argent avec la pub). C’est comme un dealer de drogue ou un consommateur de drogue, ce n’est pas la meme chose.<br /> Dans le dico, un pirate c’est quelqu’un qui pille pour s’enrichir au dépend des autres. C’est le cas de ceux qui propose des produits sur des sites illégaux. Est ce que cela fait des visiteurs des pirates ? non. Ce sont juste des utilisateurs/consommateurs de produits volés ou illégaux.<br /> Il faut savoir faire la nuance entre hacker, pirate et consommateur. Ce n’est pas la meme chose.<br /> Le hacker va casser une protection ou sécurité pour prendre quelque chose pour diverses motivations (challenge, argent, politique, etc), le pirate va prendre et proposer une chose illégalement et s’enrichir, et le consommateur va consommer une chose obtenue illégalement soit en le payant soit en ayant de la pub.
_Troll
Ici il n y a pas d hadopi. Je peux donc telecharger ‹&nbsp;illegallement&nbsp;› autant que je desire, mais est-ce vraiment ‹&nbsp;du piratage&nbsp;› quand on voit l article sur youtube d’il y a deux jours. Avec toute la liberte, je telecharge vraiment pas beaucoup. Je prends ce qui m’est impossible d’acheter, c est a dire ce qui n’est pas disponible a la vente dans ma zone geographique, ou alors pour essayer, car il n’existe plus de version shareware d essai des logiciels et jeux.
_Troll
Le hacker : personne qui exploite une faille de securite plus ou moins facilement, a des fin malhonnete.<br /> Le pirate : personne qui vole avec usage de la force. Un pickpocket ou un utilisateur de logiciel sans license n’est pas un pirate.<br /> Un consomateur : personne qui ouvre son portefeuille.<br /> Et il y a aussi des trolls qui vont s introduirent dans un systeme informatique, par simple jeu, sans aucun vol et benefice economique, juste pour enerver une ou plusieurs personnes.
Fulmlmetal
_Troll:<br /> Le hacker : personne qui exploite une faille de securite plus ou moins facilement, a des fin malhonnete.<br /> Partiellement vrai. Certains hacker le font pour des raisons de challenge, de défi, parfois de compétition avec d’autres hacker pour prouver sa capacité ou se faire une réputation. D’autres hackers sont des hackers d’état et le font dans un but d’espionnage. Malheureusement un bon nombre le font effectivement contre rancon ou par paiement.<br /> _Troll:<br /> Le pirate : personne qui vole avec usage de la force. Un pickpocket ou un utilisateur de logiciel sans license n’est pas un pirate.<br /> L’usage de la force n’est pas nécessaire pour etre pirate. Le simple fait de diffuser gratuitement ou financièrement un produit sans utiliser la force (sous entendu hacké) n’est pas nécessaire. Certains produit ne n’ont aucune protection mais sont protéger par copyright.<br /> Surtout que parfois certains pirate ont acheté le produit et le diffuse ensuite par piratage moyennant finance. Le piratage est donc le vol et/ou la diffusion contre rémunération.<br /> _Troll:<br /> Un consomateur : personne qui ouvre son portefeuille.<br /> Ici pas forcément. Le fait d’aller sur un site plein de pub fait que ça n’ouvre pas ton portefeuille mais que ça donne au receleur un financement indirect. Le client prend aussi parfois le risque de prendre un produit infecté par un virus introduit par les hacker qui sont parfois à l’origine.
twenty94470
Je dispose d’une licence globale à 135e par an…
davidly
Un petit détail me bouscule. Comment l’étude arrive à déterminer que 8,38 % du trafic est dédié à BitTorrent ? C’est pas censé être décentralisé justement ?
eykxas
Consommer des produits illégaux est illégal… alors si on te tape sur les doigts pour ça (peu importe la manière) et bien c’est juste c’est tout.
benben99
La racaille qui vole les ayants droits méritent ce qu’il leur arrive quands ils choppent un virus ou recoivent une amende.<br /> C’est le même type de gens sans scrupule qui volerait du pain dans une boulangerie s’il n’y avait pas de caméra.
protopixel
Non je crois que tu confonds pertes et manque à gagner , de + le boulanger, on aura tendance à + le respecter avec son travail même s’il ne se drogue pas sur son yacht à coté de sa énieme residence secondaire pour trouver de l’inspiration pour un remake ou une reprise.
Fulmlmetal
Relis bien mes propos, jamais je n’ai dis que c’était légal de consommer un produit illégal.<br /> Il s’agirait de ne pas déformer mes propos. Ce serait bien que les gens apprennent à lire correctement …
eykxas
Depuis plusieurs messages tu fais l’apologie de la consommation de ce genre de « produits ». Non tu ne le dit pas directement mais c’est ce que tu laisses paraître entre les lignes.<br /> Ce n’est pas parce que toi ça ne te pose aucun problème que c’est forcément pareil pour les autres.<br /> Et les consommateurs de ce type doivent être sanctionné. Le principal problème d’Hadopi ou maintenant arcom, c’est qu’ils ne peuvent pas faire grand chose. Et c’est bien dommage.
benben99
Cela n’a aucune importance. Un vol est un vol. Celui qui vole un pain au moins le fait pour manger même si ça reste un crime. Celui qui pirate des oeuvres électroniques ne fait pas ça pour manger. Aucune excuses… Il y a bien des artistes qui doivent avoir un second emploi pour manger et des artisans de grandes productions qui doivent nourrir leur famille.<br /> mais visiblement ce n’est pas tout les gens qui ont reçu la même éducation de leurs parents et qui savent respecter le travail des autres.
TofVW
La SACEM qui ponctionne les gens diffusant de la musique libre de droit, c’est aussi du vol.<br /> Les ayant-droit qui veulent taxer les appareils reconditionnées, c’est aussi du vol.<br /> La France qui taxe de 25% les plateformes de streaming pour financer le cinéma français composé en grande majorité de films m*rdiques juste pour que la bande de copains Franck Dubosc, Kev Adams et Kad Merad gagnent encore plus d’argent, c’est aussi du vol.<br /> La seule différence avec ceux qui piratent, c’est que ceux qui sont responsable de tous les délits sus-cités peuvent faire passer des lois qui rendent légaux leurs agissements mafieux.<br /> Du coup, est-ce un crime de voler les voleurs?
Fulmlmetal
eykxas:<br /> Depuis plusieurs messages tu fais l’apologie de la consommation de ce genre de « produits ». Non tu ne le dit pas directement mais c’est ce que tu laisses paraître entre les lignes.<br /> Ca c’est ton interprétation très déformée. Je n’ai aucunement fait l’apologie du piratage. Tu peux me donner des exemples de ce que j’ai dit pour affirmer une tellement calomnie.<br /> Y a vraiment des gens ici faudrait qu’ils apprennent à lire et comprendre ce qu’ils lisent…
Palou
TofVW:<br /> Du coup, est-ce un crime de voler les voleurs?<br /> Ne vole pas l’Etat, ce dernier n’aime pas la concurrence …
criophoros
Les instituts de sondage donnent les règles permettant de réaliser leurs études ou sondages, et on voit le résultat notamment 1° tour des régionales.<br /> Comment sont réalisées les études des ayants droits? Leurs résultats ont-t-ils une signification réelle?<br /> Un pognon de dingue pour le social qu’il disait?
benben99
La SACEM opère dans le cadre de la loi. Par définition ce n’est pas du vol. Mais la racaille qui télécharge illégalement commet bien un vol.
TofVW
benben99:<br /> La SACEM opère dans le cadre de la loi.<br /> La loi au service des lobbies, tu cautionnes donc ça? Et tu arrives à me donner une telle réponse sans trembler des genoux? A ta place j’aurais du mal à me regarder dans un miroir. Quelle honte.<br /> Tu te trompes de personnes en parlant de «&nbsp;racailles&nbsp;», et je peux te certifier que tu en fais partie.
benben99
Si tu n’es pas d’accord avec la loi, tu peux essayer de te faire élire et de changer la loi, ou bien de parler avec ton gouvernement ou entreprendre des moyens de pressions pour faire changer la loi. On vit dans une société de loi et c’est ce qui fait que la société peut fonctionner. On peut ne pas être d’accord avec la loi, mais ca reste que ceux qui ne respectent pas la loi sont des voyous ou des criminels. Si une canaille chope un virus pour avoir piraté un jeu vidéo ou se fait poursuivre par des ayant droits pour viol de leur propriété intellectuelle, et bien elle l’a cherchée et le mérite. Nul n’est au dessus des lois.
TofVW
benben99:<br /> Nul n’est au dessus des lois.<br /> Vraiment?
eykxas
Et bien allons-y, puisqu’il faut en passer par là…<br /> Fulmlmetal:<br /> Moi j’achète les produits de qualité et que j’aime, les autres je le regarde de façon moins légale comme beaucoup de monde. Prétendre que ce que regarde un « pirate » aurait été acheté est un faux arguement qui n’a servit qu’à mettre en place cet HADOPI qui aura fait la richesse de cette société privée plus que des auteurs.<br /> Donc, première chose tu affirmes être dans l’illégalité (ça c’est toi que ça regarde) « comme beaucoup de monde ». Comme si c’était normal de faire ça.<br /> Ensuite la deuxième partie de ton texte sert seulement à justifier ton acte sous prétexte que l’argument présenté ne tient pas. Essaierais-tu de te donner bonne conscience ?<br /> Continuons :<br /> C’est le meme argument qu’on nous rabache à tord depuis 40/50 ans, La cassette audio n’a pas tué la musique, pas plus que la cassette VHS…<br /> Ça existe depuis toujours donc c’est pas grave… Si si c’est ce que tu dis.<br /> —————————————<br /> Le plus intéressant c’est que tu dis : il faudrait des plateforme de streaming.<br /> Le mieux est la solution unique, les plateforme forfaitaire légale comme cela est déja en place avec succès pour la musique et commence à l’etre depuis peu pour le cine et les séries.<br /> Pour ton information, il en existe déjà pour quasi tous les services dématérialisable (musique, film, serie, magazine, livre, bd, musée, logiciel etc…). Mais leur existence ne t’empêche pas d’aller pirater non plus…<br /> Non il n’y a pas de calomnie. Seulement une lecture de ce que tu écris. Et si ce n’est pas ce que tu souhaitais dire, alors attention au choix des mots et à la tournure des phrases.
Feladan
«&nbsp;La SACEM qui ponctionne les gens diffusant de la musique libre de droit, c’est aussi du vol.&nbsp;»<br /> C’est à nuancer, il y a «&nbsp;libre de droit&nbsp;», et «&nbsp;gratuite&nbsp;», c’est différent. Il existe des solutions pour diffuser de la musique sans payer la SACEM, il existe des plateformes répertoriant les artistes qui ne sont pas inscrit à la Sacem. Tu ne la payera donc pas si ta musique est libre de droit, et d’un auteur inconnu/ non inscrit à la Sacem. Tu peux aussi choisir de diffuser de la musique tombée dans le domaine public <br /> Peut-être confonds-tu avec la SPRE, qui elle est impossible à contourner même dans le cas précédemment cité (il me semble que c’est bien celle là) ?<br /> Le deuxième partie sur le cinéma FR n’a à faire qu’à tes goûts, il est donc hors sujet. Des personnes aiment ces films.<br /> «&nbsp;Du coup, est-ce un crime de voler les voleurs?&nbsp;»<br /> Oui. D’autant plus que le terme «&nbsp;voleurs&nbsp;» n’est que ta perception et ton interprétation, et n’a aucune valeur juridique…<br /> Pas compris en quoi ils «&nbsp;volent&nbsp;» de mon côté. Peux-tu mieux expliquer ? Car à part utiliser des termes formes comme «&nbsp;voleur&nbsp;», ou «&nbsp;mafieux&nbsp;», j’ai pas trop vu de démonstration =/<br /> De même que ton second commentaire où tu demandes si @benben99 tremble des genoux ou n’a pas honte. Demander ça, c’est bien, mais tu n’as pas expliquer en quoi il devrait avoir honte ^^
TofVW
Répondre à tout ceci serait trop long, et surtout totalement inutile, vu que toi ou @benben99 acceptez sans broncher de vous faire traire par l’État sans vous poser de questions, sous couvert de «&nbsp;la loi l’autorise, donc c’est forcément juste&nbsp;», tout en faisant semblant d’ignorer que ceux qui écrivent ces dites lois les violent sans aucun scrupule ni aucune crainte d’être condamnés.<br /> Continuez comme ça, l’avenir de la France s’annonce radieux avec des gens comme vous.
Fulmlmetal
eykxas:<br /> Donc, première chose tu affirmes être dans l’illégalité (ça c’est toi que ça regarde) « comme beaucoup de monde ». Comme si c’était normal de faire ça.<br /> Ensuite la deuxième partie de ton texte sert seulement à justifier ton acte sous prétexte que l’argument présenté ne tient pas. Essaierais-tu de te donner bonne conscience ?<br /> Quan d je dis que je suis dans l’illegalité, et que je dis comme beaucoup, c’est juste un constat basé sur des chiffres officiel et qui a amené à créer HADOPI. C’est donbc un constat, pas une incitation.<br /> Pour la seocnde partie, la encore ce n’est pas une justification c’est juste une critique d’un systeme qui se base sur une mauvaise interprétation des données qui laisse croire que tout produit piraté aurait été acheté, ce qui est absolument faux. Là encore aucun rapport avec l’incitation au piratage donc tu m’accuse<br /> eykxas:<br /> Ça existe depuis toujours donc c’est pas grave… Si si c’est ce que tu dis.<br /> Ce n’est pas du tout le sens de mes propos. Soit tu comprend tout de travers soit c’ets de la mauvaise foi. Quand je dis que ça existe depuis toujours, je ne parlais pas du piratage mais des ayant droit qui disent à chaque fois que ce phénomène va tuer la culture. Ca fait 50 ans qu’on entend ça et pourtant artistes comme producteurs sont toujours là et toujours aussi riches. Donc ces phénomènes de copies n’ont jamais eu le moindre impact réel.<br /> eykxas:<br /> Pour ton information, il en existe déjà pour quasi tous les services dématérialisable (musique, film, serie, magazine, livre, bd, musée, logiciel etc…). Mais leur existence ne t’empêche pas d’aller pirater non plus…<br /> Et là encore je ne vois aucune apologie au pirtatage.<br /> Mais je suis abonné à plusieurs plateforme, Netflix, Amazon Prime, Disney+ et aussi Amazon Music et Deezer. Si coté musique je ne pirate pas car ce splateforme répondent à mes besoins, il m’arrive de le faire pour les films que je ne trouve pas sur ces plateformes ou pour certains jeux, et là encore j’insiste bien sur des produits que je n’aurais jamais acheté.<br /> eykxas:<br /> Non il n’y a pas de calomnie. Seulement une lecture de ce que tu écris. Et si ce n’est pas ce que tu souhaitais dire, alors attention au choix des mots et à la tournure des phrases.<br /> J’ai surtout l’impression que tu ne comprends pas ce que tu lis ou tout du moins tu l’interprêtes mal. Soit tu ne comprend pas ce que tu lis et c’est grave, soit tu comprends mais tu y mets de la mauvaise foi et c’est grave.<br /> En tout cas, dans les exemples que tu donnes, je n’y vois aucune incitation ou apologie au piratage, je donne juste des raisons, des causes et des solutions. Je pense que tu te discrédite totalement en cherchant une polémique là où il n’y en a pas. Les gens comme toi sont les spécialistes pour pourrir les débats inutilement.
Feladan
Pas besoin de partir dans les phrases insultantes type «&nbsp;vous acceptez sans broncher de vous faire traire par l’Etat sans vous poser de questions&nbsp;».<br /> Mon commentaire était cordial, je te demandais une explication, car j’ai sincèrement pas compris (ou vu) en quoi c’était des «&nbsp;voleurs&nbsp;» ou des «&nbsp;mafieux&nbsp;».<br /> Je voulais comprendre ton point de vu, car le seul exemple que j’ai vu, sur la Sacem, est faux, ou du moins plus compliqué que tu ne veux le faire croire. Car la Sacem «&nbsp;ponctionne&nbsp;» les artistes qui y sont affiliés.<br /> Mais bon, je crois que ta réaction parle d’elle même.<br /> Bonne continuation.
TofVW
Je n’ai insulté personne, j’ai simplement constaté que tu semblais ne pas remarquer les agissements mafieux de l’État et des lobbies (ne me demande pas d’exemple stp, ce serait tellement insultant, pour le coup).<br /> Je n’ai pas non plus dit que la SACEM ponctionnait les artistes créant de la musique libre de droit, mais qu’elle ponctionnait ceux qui en diffusaient. Il y a fort à parier que tu vas probablement trouver des excuses en défaveur du magasin Saint Maclou, même si j’espère avoir tort (la balle est dans ton camps, si toutefois tu veux revenir sur ton «&nbsp;Bonne continuation&nbsp;», sinon à plus).
Feladan
TofVW:<br /> j’ai simplement constaté que tu semblais ne pas remarquer les agissements mafieux de l’État et des lobbies<br /> Je n’ai pas remarqué, car il n’y avait pas d’argument, comme marqué, le seul que j’ai relevé c’est la Sacem, qui est faux. J’en ai raté d’autres ?<br /> Et si, je te demande des exemples. Si tu trouve ça insultant, je t’invite à relire tes phrases, qui sont largement pires.<br /> TofVW:<br /> Je n’ai pas non plus dit que la SACEM ponctionnait les artistes créant de la musique libre de droit, mais qu’elle ponctionnait ceux qui en diffusaient.<br /> Je t’invite à relire mon commentaire, tu semble ne pas l’avoir compris/ l’avoir survolé. Je t’explique que tu as le droit de diffuser des musiques libre de droit ET dont les artistes. Et que tu as probablement confondu avec la SPRE, où là c’est effectivement impossible d’y couper.<br /> TofVW:<br /> si j’espère avoir tort<br /> Alors ?
TofVW
L’article parle de la SPRE et de la SACEM, c’est la même racaille (et moi j’utilise ce terme à bon escient, à savoir pour définir ceux qui rackettent les plus faibles).<br /> Quant aux arguments sur les agissements mafieux de l’État, même si je prends comme une insulte le fait que tu m’en demandes, je vais quand même te répondre, par exemple, l’immunité présidentielle, ou aussi les frais d’obsèques des conjoints et enfants de députés qui sont payés grâce à nos impôts (et encore, ne nous plaignons pas, depuis 2018 le montant est plafonné à 2350€, tandis qu’avant c’était… 18255€!!! Et moi, mon employeur va-t-il payer pour mes obsèques?).<br /> Comme j’ai dit, ce ne sont que 2 exemples pris à l’arrache parmi tant d’autres, mais comment a-t-on l’habitude d’appeler un organisme qui protège aussi bien sa «&nbsp;famille&nbsp;»?<br /> Alors?
Feladan
TofVW:<br /> L’article parle de la SPRE et de la SACEM<br /> Je n’ai pas répondu à l’article, mais à toi. Je dois te citer ? Je t’ai même demandé si tu n’avais pas confondu, mais tu as esquivé la question.<br /> Libre à toi pour l’insulte, pas mon problème (puis c’est toujours mieux que le ton que tu as )<br /> Et donc, l’immunité Présidentielle (ce qui n’est pas tout à fait vrai, car il peut être destitué) ou les obsèques des conjoints, justifient que tu pirates des œuvres et ta phrase «&nbsp;Du coup, est-ce un crime de voler les voleurs?&nbsp;» ?<br /> Ou alors j’ai mal compris ta phrase, «&nbsp;voler les voleurs&nbsp;», tu parle de quel vol en premier lieu ? Moi j’ai compris que c’était les œuvres.<br /> J’ai toujours honnêtement pas compris la logique. Surtout qu’en plus les acteurs sont différents. Tu vole Paul car Jacques fait des choses que t’aime pas.<br /> Pas compris le dernier "Alors ? "
TofVW
Oui j’ai un peu confondu, mais les 2 sont étroitement liés, donc qu’est-ce que ça change au final? Tu insistes juste pour me rétorquer que je ne sais pas de quoi je parle alors que j’ai simplement «&nbsp;écrit trop vite&nbsp;», c’est ça?<br /> Feladan:<br /> Et donc, l’immunité Présidentielle ou les obsèques des conjoints, justifie que tu pirates des œuvres ?<br /> Non, c’était juste pour nuancer @benben99 qui a l’air de penser que c’est le pire délit qui existe, et qui me contredit (avec ton appui) quand je dis que ceux qui écrivent les lois s’arrangent pour en bénéficier, ou pour la violer sans être inquiétés.<br /> Ça part en HS, ça c’est sûr, donc pour résumer: pirater des œuvres, c’est répréhensible certes, mais peut-être que les moyens mis en œuvre pour enrayer le phénomène sont totalement disproportionnés par rapport à d’autres délits et passe-droits plus graves pour lesquels la justice porte un intérêt bien moindre. Il faudrait recentrer les priorités.<br /> Quant à l’article 68 de la constitution que tu évoques (lors des nombreuses éditions de ton message), il est quand même soumis à de très larges interprétations. Mais encore une fois, c’est du HS.<br /> Le dernier «&nbsp;Alors? &nbsp;» appelait une réponse à la question qui précédait (puisque selon toi et @benben99, l’État n’a rien de mafieux).
Feladan
J’insiste car c’était le seul argument que j’ai vu, et qu’il était faux .<br /> Ha oui non, c’est pas le pire délit qui existe c’est sûr ^^’. Et je ne l’ai pas appuyé dans ce sens. Si tu as lu ça, c’est que t’as mal lu. Je l’appui sur la Sacem. Pour la SPRE c’est un peu plus à débat oui je te l’accorde, j’arrive pas trop à trouver de logique je t’avoues.<br /> Pour la disproportion oui et non. Hadopi, par exemple, a pour vocation d’arrêter le piratage de madame Michu ou monsieur Toto qui sont freinés à la première relance. Et en ça, ça fonctionne très bien.<br /> Par contre c’est complétement disproportionné à mon avis en terme de coût/résultat oui. Mais pour les sanctions, ça commence par un mail hein. Niveau disproportion j’ai vu mieux.<br /> Pour moi les exemples que tu as cités, ne montrent pas que c’est «&nbsp;mafieux&nbsp;». Je pense que tu ne connais pas la portée d’une «&nbsp;mafia&nbsp;», si ces deux exemples te suffisent.<br /> Mais je pense qu’on a fait le tour, surtout qu’honnêtement, entre nous, j’ai l’impression que tu lis très vite nos messages et que tu nous prêtes des propos disproportionnés par rapport à ce qu’on marque vraiment.<br /> Ps: Oui j’edit souvent, c’est un défaut que j’ai car je tique toujours sur mes formulations et je me pose 50 questions sur chaque phrase pour savoir si elle va mal être prise ou non. Le faire remarquer ne changera rien
TofVW
Bon, au moins on se comprend mieux l’un l’autre. Désolé pour le ton, mais les gens qui pensent que lois = justice (dans le sens «&nbsp;juste&nbsp;»), ça a le don de m’énerver un peu. <br /> Feladan:<br /> Hadopi, par exemple, a pour vocation d’arrêter le piratage de madame Michu ou monsieur Toto qui sont freinés à la première relance. Et en ça, ça fonctionne très bien.<br /> Ou alors les gens ont trouvé d’autres moyens de pirater. Et n’oublions pas Netflix qui est arrivé à point nommé en France.<br /> Dire qu’Hadopi a enrayé le piratage, c’est comme dire que les radars sont la seule cause de baisse de mortalité sur les routes (sans prendre en compte, entre autres, les progrès des constructeurs en matière de sécurité passive et active); mais là encore, arrêtons-nous avant d’être trop HS.<br /> Feladan:<br /> Mais pour les sanctions, ça commence par un mail hein. Niveau disproportion j’ai vu mieux.<br /> Oui je ne parlais pas des sanctions, mais des moyens financiers mis en œuvre.<br /> (Concernant les sanctions, mieux vaut pour les «&nbsp;pirates&nbsp;» qu’Hadopi reste en place, ils risquent moins qu’avant ).<br /> Feladan:<br /> Pour moi les exemples que tu as cités, ne montrent pas que c’est « mafieux ». Je pense que tu ne connais pas la portée d’une « mafia », si ces deux exemples te suffisent.<br /> Ces 2 exemples ne sont que des exemples justement, mais il y aurait bien d’autres choses à dire, je maintiens donc ma comparaison.<br /> Je m’arrête là encore une fois, car non seulement ce sont des théories (complotistes) personnelles pour lesquelles je n’ai ni certitude, ni preuve, mais en plus on dériverait vraiment vers le hors-sujet.
Feladan
TofVW:<br /> mais les gens qui pensent que lois = justice (dans le sens « juste »)<br /> Ha ouais non, ça c’est pas toujours synonyme malheureusement, on a des reliquats de truc d’histoire, et en France, on essaye de «&nbsp;trop&nbsp;» bien faire. On essaye de toucher un maximum de personne en écartant le plus d’abus (ce qui créé encore plus de trucs injustes), on essaye de «&nbsp;garder les acquis&nbsp;» pour pas léser les gens, etc. Ce qui rend le système d’une complexité sans nom et créé encore plus d’injustice -.-<br /> Mais ma foi, je pense que ce que voulais dire l’autre internaute, c’est que même si c’est pas «&nbsp;juste&nbsp;» d’après nous, il faut suivre la règle, car ce n’est peut être que le fruit de notre interprétation. Pour imaginer, l’exemple typique, une limitation de vitesse sur une route. Certains vont trouver que limiter une route à 50 est de la «&nbsp;connerie&nbsp;», car d’après eux, ils ne risquent rien, on s’ennuie, etc etc. Bref ils ont leur raison. Malheureusement, ils ne connaissent pas «&nbsp;pourquoi&nbsp;» c’est à 50. Peut être qu’il y a un passage fréquent d’animaux ? Que la chaussée est particulièrement glissante en temps de pluie ? Qu’en dépit de ce qu’ils pensent, il y a plus d’accident sur cette route ?<br /> Pour toute ces raisons, même si ça nous semble pas «&nbsp;juste&nbsp;», il faut malheureusement suivre les règles ^^. Car 1/ peut être qu’on se trompe, et 2/ c’est ça la collectivité Si chacun y va de son petit avis (aussi intelligent et logique qu’il parait à la personne ^^), y’a pas beaucoup de règles qui seront suivies mdr<br /> Je pense que c’est ce que @benben99 voulait dire. Je me trompe peut être après.<br /> TofVW:<br /> Dire qu’Hadopi a enrayé le piratage<br /> Moi je pense qu’Hadopi, n’a pas d’action sur les pirates disons «&nbsp;vétéran&nbsp;». Car honnêtement c’est une passoire. Je pense qu’elle a en revanche une action sur les le commun des mortels (lol) qui peuvent flipper en voyant une lettre et/ou n’ont pas la foi de chercher comment pirater autrement.<br /> Je ne sais absolument pas si c’est la vocation voulue et désirée d’Hadopi en interne (peut être) par contre. J’espère que c’est le cas lol. Mais il est clair que le rapport résultat/public ciblé/ somme d’argent mis en œuvre est complétement déconnant o_o<br /> Pour le côté mafieux, oui, c’est du HS on arrête là. Je pour t’expliquer sans relancer pourquoi je n’accepte pas ce terme : Pour moi la mafia a une connotation criminelle/emploi de la violence/ protection interne par tous les moyens/ activités et moyens illicites pour arriver à ses fins. On retrouve souvent ces notions dans les définitions. Et dans tes exemples, ne ne trouve pas ces notions, c’est pour ça que je ne l’accepte pas ^^’<br /> En tout cas c’est cool qu’on se soit compris, ça fait plaisir quand y’a pas de nom d’oiseaux
tompoussmini
C’est la raison pour laquelle il faut passer à la Licence Globale qui, elle sera beaucoup adaptée aux usages actuels.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

CyberGhost propose un prix délirant sur son VPN pour les soldes !
Ce VPN propose désormais des serveurs à 10Gb/s pour des connexions plus rapides et plus stables
Soldes NordVPN : cette offre sur ce VPN est tout simplement incroyable !
Piratage : finalement le service de gestion de flux Xstream-Codes est déclaré « légal »
CyberGhost : le meilleur VPN du marché fracasse les soldes d'été !
VPN pas cher : CyberGhost, NordVPN et Surfshark sont à prix vraiment MINI !
Google alerte sur un nouveau logiciel espion, votre smartphone est-il infecté ?
Safari : cette faille vieille de 5 ans permettait à des hackers d'infecter vos appareils Apple
Pendant les soldes, profitez d'un prix fou sur le VPN de CyberGhost
Le chiffrement du Cloud MEGA mis à mal par des chercheurs
Haut de page