Accepteriez-vous d'être traqués en permanence pour gagner de l'argent ?

18 novembre 2018 à 15h21
8
Reconnaissance faciale


A une époque où la protection de la vie privée fait de plus en plus débat, certaines personnes choisissent pourtant de la dévoiler presque entièrement en échange d'avantages matériels.

Accepteriez-vous d'être surveillés en permanence si cela vous permettait d'arrondir vos fins de mois ?

C'est en tout cas le choix fait par un certain nombre de salariés américains, mais aussi par quelques Français, qui ont décidé d'accepter de révéler une partie de leur vie privée en échange d'un peu d'argent. Ces services permettent à certains de gagner jusqu'à 2 000 € par an.

Conduire prudemment et payer son assurance moins cher

Après le prix de l'essence, ce dont les automobilistes se plaignent le plus souvent est le tarif de leur assurance. Bien que ces dernières aient tendance à proposer de plus en plus de services personnalisés depuis quelques années, certaines proposent un service un peu différent des autres mais dont la promesse laisse rêveur : jusqu'à 40 % de réduction sur la facture.

Baptisé de plusieurs manières selon les compagnies d'assurance, ce service consiste en fait au branchement d'un petit appareil sur le véhicule de l'assuré. Capable d'enregistrer diverses données telles que les accélérations, les freinages, la géolocalisation ainsi que la vitesse, le petit boîtier surveille en fait très précisément la conduite de la personne au volant.

Ainsi, à la fin de chaque trajet, le conducteur se voit attribuer un nombre de points en fonction de sa conduite pour ledit trajet, qu'il peut consulter par le biais d'une application. Vous l'aurez compris : plus le conducteur a de points, plus sa facture se réduit. Conduire tranquillement et de manière souple permet d'atteindre le nombre de points maximum et de réduire sa facture, tandis qu'une accélération ou un freinage brusques en fait perdre quelques uns, ce qui se traduit par une réduction moindre du tarif de l'assurance.

En plus de réduire la facture de l'assuré, ce service permettrait également de réduire le taux d'accidents. En effet, d'après l'assurance interrogée, les conducteurs équipés de ce système auraient en moyenne 20 % d'accidents en moins.

Être surveillé par son patron, c'est aussi possible

Si ce système mis en place par certaines assurances peut être intéressant, il en est un autre particulièrement répandu aux États-Unis.

Ce service, proposé dans 80 % des plus grandes entreprises américaines, propose aux employés de s'équiper d'un bracelet connecté envoyant ses données à l'assurance de l'entreprise. Destiné à encouragé les employés à adopter une bonne hygiène de vie, il permet tout simplement d'être récompensé en « vivant sainement ».

Par exemple, dans l'une des entreprises ayant mis en place ce système, chaque employé qui dort au moins 7h par nuit est récompensé le matin, lorsqu'il se réveille, par la somme de 2 $. Un petit montant certes, mais qui, à la fin du mois, fait tout de même gagner aux employés une cinquantaine d'euros.

Bien sûr, le système étant présent pour encourager les employés à avoir une bonne hygiène de vie, il s'applique également au sport selon des barèmes propres à chaque société. La société présentée dans le reportage dont proviennent ces informations propose ainsi de rémunérer ses employés de 10 centimes d'euros pour chaque km marché, de 1 € pour chaque km réalisé à vélo, mais aussi de 17 € pour chaque séance de sport en salle, ou encore de 42 € pour une participation à un marathon !

Adopté par une moyenne de 80 % des employés travaillant dans ces sociétés, il permet à certains de gagner jusqu'à 2 000 € par an, simplement en vivant correctement.

Qu'y gagne l'entreprise ?

Pour Neil Pariks, patron de la société offrant de l'argent à ses salariés lorsqu'ils dorment bien, ce système est intéressant malgré la somme qu'il lui coûte chaque année : « J'ai réalisé que beaucoup de gens font du sport « quand j'ai le temps », ou mangent bien « quand j'ai le temps ou quand je suis en vacances ». En fait, si nous ne prenons pas soin de nous tous les jours, si on ne pense pas tous les jours à manger sainement, faire de l'exercice, méditer... on ne sera jamais dans l'état d'esprit pour être efficace et réussir ».

Voilà pourquoi ce patron accepte de payer les 250 000 $ que lui coûte cette proposition faite à ses salariés, chaque année.

Et les données dans tout ça ?

Si le système peut paraître intéressant, se pose forcément la question de l'utilisation des données qui sont récoltées par ce biais. Toutefois, selon les assurances interrogées et les patrons d'entreprises proposant ce service, toutes les données collectées de cette manière seraient intégralement protégées, non vendues à qui que ce soit, et uniquement consultables par un nombre très restreint d'employé.

Et vous, accepteriez-vous d'être traqués en échange d'un peu d'argent chaque mois ?

Source : Tout Compte Fait 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
0
ariakas
Nous sommes déja traqués en permanance dès lors que Google est installé.<br /> là, il ne s’agit pas de traquer, il s’agit de régir la vie des gens et leur imposer un mode de vie.<br /> Après on le voit bien avec l’actualité, les gens sont déja des robots, donc un peu plus, un peu moins après tout…
Furax
La vie privée, beaucoup (trop) de gens n’y font pas vraiment attention.<br /> Je travaille dans un centre de formation et cette semaine encore, des personnes ont laissé TOUTES leurs affaires en “libre-service” entre midi et 2: PC avec leur mail d’ouvert, un disque dur externe, 2 clés USB et même un site bancaire.<br /> J’ai eu beau leur expliquer le problème quand ils sont revenus, beaucoup n’ont pas réagit “Oui mais là c’est pas pareil”. Ben si…<br /> Donc bon, être suivi et traqué pour trop de gens encore, sous prétexte du “je n’ai rien à me reprocher”, ça ne leur fait rien… Et on a beau leur expliquer que même si eux n’ont rien à se reprocher, les sociétés qui prennent ses données ne sont peut-être pas dans ce cas, ben “oui oui….”
Felaz
Certainement pas! Mais est ce qu’ils nous demanderont au moins de l’accepter, a t on vraiment le choix dans tout ça…
Faisduvelo
La vraie question est plutôt de savoir si ce système est incitatif :<br /> si j’ai déjà un mode de vie sain et que le système de fait gagner l’équivalent d’un moise de salaire, ça peut être très très tentant.<br /> si, au contraire, j’ai une vie qui ne correspond pas aux standards souhaités par les compagnies d’assurance, je vais tout faire pour éviter les mouchards en sachant très bien que mon mode de vie n’est pas terrible pour ma santé à long terme.<br /> Ca fait 3 conclusions possibles :<br /> les assurés vertueux ont l’impression d’être moins mal traités par les assurances<br /> les assurances récoltent plein de données pour imaginer de nouveaux tarifs et de nouvelles manières d’évaluer et de couvrir les risques.<br /> les réfractaires ne pourront pas porter plainte en disant qu’ils ne connaissaient pas les risques de leur mode de vie (cigarettes, alimentation, sédentarité…), les assureurs et le compagnies concernées sont donc protégées contre d’éventuels futurs procès.<br />
Urleur
non merci
cmsoft02
Non je ne suis pas d’accord.<br /> Cela va permettre toutes les dérives autoritaires déjà bien commencées
gazzzzz
Ca me derangerais pas.<br /> Qu’est ce que je m’en claque qu’ils connaissent ma life.<br /> Si ca permet d’améliorer le quotidien avec 2000 balles de plus a la fin de l’année.
Bleet49123
Ils vont revendre les données de millions ou peut-être même des milliards d’euros, et nous, on toucherait que des miettes, genre, si ils sont généreux (ce qui n’est JAMAIS le cas), on toucherait 100 à 200 € par Mois, alors qu’ils se font des milliards sur notre dos toutes l’année.
obyoneone
Noooooon !!!
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔴 RED by SFR : dernières heures pour le forfait illimité 40 Go à 10 euros
Un nouveau Ghostbusters serait en préparation avec les acteurs originaux
Amazon vous encourage à recycler vos appareils et emballages
Le e-commerce devrait atteindre les 90 milliards d'euros en 2018
Google cherche à démocratiser l'intelligence artificielle via Kubeflow
Le trou dans la couche d'ozone est en train de se résorber
WhatTheTube #3 : AstronoGeek, la vulgarisation scientifique à l'état brut
Des nanorobots pour soigner des maladies oculaires ?
Uber lance un programme de fidélité aux États-Unis
Alibaba: un écran intelligent pour aider les déficients visuels à faire leurs achats
Haut de page