SpaceX veut « s'alléger » de centaines d'emplois pour mieux décoller

14 janvier 2019 à 14h32
11
Lancement SpaceX

Coup dur pour la société d'Elon Musk. Malgré une hausse des lancements en 2018, SpaceX envisage de se séparer de 10 % de ses effectifs.

En 2002, Elon Musk a fondé SpaceX pour donner vie à ses rêves de conquête spatiale et de projets extraterrestres. Aujourd'hui, la société compte 7 000 salariés, mais la direction s'apprêterait à licencier environ 700 de ses employés, soit 10 % de ses effectifs, pour alléger ses coûts. Eric Berger, d'Ars Technica, fut le premier à l'annoncer. La société a confirmé l'information à nos confrères américains de TechCrunch.

SpaceX, une entreprise en bonne santé qui cible ses priorités

Tout semblait aller pour le mieux pour SpaceX. En 2017, la société avait réalisé 18 lancements, puis 21 en 2018, et sans doute encore plus en 2019. Et pourtant, cela ne suffit pas à garnir les rangs de l'entreprise américaine, qui vient de lancer 10 satellites Iridium et qui a dévoilé une photo du premier prototype test de Starship. Alors, pourquoi SpaceX régresse-t-elle ?

En réalité, ces coupes budgétaires et cette réduction d'effectif ne sont pas si surprenantes, même si on évoque une rentabilité assurée sur plusieurs années. SpaceX a eu besoin, un temps, de renforcer ses moyens humains au moment où le développement des projets Falcon 9, Dragon, Dragon 2 ou Starlink était le plus important. Mais cette phase étant terminée, la firme n'a plus nécessairement besoin de tout le monde, ni de construire des dizaines de moteurs Merlin ou Falcon 9 chaque année.

Des salariés qui ne devraient pas avoir de mal à rebondir

Selon Eric Berger, les employés auraient été invités à attendre de recevoir un email leur indiquant s'ils conservaient leur emploi ou non. Mais la société serait prête à assurer plusieurs semaines de salaire, ainsi qu'un accompagnement de carrière.

Si en Californie le secteur de l'aérospatial est dans le vent, ce qui sous-entend que les personnes écartées pourront faire valoir leur expérience et leurs compétences pour retrouver (relativement) facilement un emploi, on peut tout de même parler d'atterrissage douloureux.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
0
steeven_eleven
Ici la cgt bloquerait tout jusqu’a la fermeture définitive et irrémédiable de l’entreprise.
Momozemion
Il faut dire que le business plan prévoyait jusque 40 lancements par an.<br /> C’est Musk qui atterrit, là aussi; il n’y a pas qu’avec Tesla qu’il s’est aperçu qu’il ne suffisait pas de dire “je veux” et d’allonger les milliards pour que ça marche.<br /> Son tube et ses tunnels, ce sera pire encore.
yvesl
pitoyable, la je parle de toi…
Fulmlmetal
Effectivement meme si SpaceX fait de nombreux lancements ils sont très loin de leur objectifs qui leur permettrait de dégager des bénéfices conséquents. La rentabilité de la réutilisation n’est viable qu’avec énormément de lancement, 30 à 40 d’après certains experts et au vu des objectifs initiaux de Spacex.<br /> Ils ont également abandonné la récupération du second étage (trop couteux et trop complexe) et la récupération des coiffes est toujours un échec, plus difficile qu’espérer.<br /> En Fait SpaceX fait face à de forte dépense de développement, Starship, Booster Heavy, Starlink, Dragon v2, un nouveau site à Boca Chica en Texas, etc. SpaceX ayant besoin d’argent ils ont fait appels aux banques, certaines ont refusées et d’autres ont acceptés mais bien loin des espérances de Musk donc Spacex a du tailler dans les effectifs pour compenser.<br /> Bref, beaucoup d’investissement et comme pour Tesla Elon Musk semble fleurter avec la banqueroute, c’est presque du quitte ou double.
illuminati
Tesla a aussi mis à pied 9% de ses employés (les moins productifs/compétents) et a ensuite engagé 18% plus d’employés. Aujourd’hui chez Tesla il y a environ 4,000 emplois de plus qu’avant la mise-à-pied “massive”.<br /> On se débarrasse des gens peu productifs, ce qui améliore l’ensemble de l’entreprise.<br /> C’est ce que doit faire une compagnie privée… alors que dans le domaine public on accumule les travailleurs qui se traînent les pieds… grâce au syndicats.
illuminati
Les Falcon 9 Block 5, facilement récupérables, vont maintenant s’accumuler. Il faut donc diminuer leur production. Ce qui oblige à mettre des gens à la porte.<br /> Dès que SpaceX se mettra à construire des Starship/SuperHeavy ils réembaucheront des travailleurs. Mais pendant 2 ans ces 650 travailleurs ne sont pas nécessaires. SpaceX étant une compagnie privée, elle ne peut imiter la NASA (qui a un énorme budget) en payant des gens à ne rien faire.<br /> En ce qui concerne le nombre de lancements… n’oubliez pas que SpaceX doit mettre en orbite la constellation StarLink composée de 12,000 satellites, dont 4,425 d’ici 2024 et 7,518 d’ici 2028. Je vous laisse calculer le nombre de lancements qui sera nécessaire.
Fulmlmetal
Illuminati, On ne peut pas comparer Tesla à SpaceX, les ventes de voitures augmentent avec une attente de plus de 2 ans pour certains alors que pour SpaceX le marché des lancements a tendance à se tasser.<br /> Le fait de licencier n’est pas un signe de vouloir rembaucher de meilleurs employés, je doute que chez SpaceX ce soit des bras cassés. Il y a vraiment un problème de financement chez SpaceX, meme leur banque “Bank of America” a refusé un prêt. L’avantage de SpaceX c’est que n’étant pas en bourse elle n’a aucune obligation de donner ses chiffres, donc tout le monde ignore la santé financière de la société et on sait très bien que Spacex dégage peu de bénéf et n’arrivera pas à dégager des gains avec la récup du second étage (abandonné) et la coiffe (tres complexe), donc cette vague de licenciement montre qu’elle est en situation financière très tendue.<br /> Concernant Starlink, il y aura certes de nombreux lancements, meme si tout le mon doute que les 12000 sat puissent etre lancé dans les délais, mais ces lancements ne feront pas rentrer d’argent frais puisque SpaceX sera à la fois client et fournisseurs. SpaceX devra donc trouver beaucoup beaucoup d’argent pour faire tout leurs projets …<br /> Concernant la récupération des block 5 il faut savoir que certains ne seront pas récupéré selon les besoins du client et que d’autres ont été perdu comme récemment.<br /> SpaceX développent beaucoup, nouveau pas de tir au Texas, 12000 sat à construire et à mettre en operation, des F9 à construire, des Dragon Cargo et V2, le Starship Hooper, le Starship, le Booster Heavy, etc font que l’activité devrait au contraire amener la société à avoir de l’activité et le licenciement n’est pas compatible avec une telle activité de developpement. Il faut le reconnaitre, spaceX est en limite de sa capacité financière et le refus de la banque BoA et ce plan social en est la preuve.
Popoulo
Steeven n’a pas tort. CGT &amp; Co sont des cancers.
carinae
humm tendancieux … qu’entends-tu par gens peu productif ? parce ce que la … Les syndicats dans le privé ne sont pas mieux que dans le public … (de mon point de vue)
yvesl
sans les syndicats, aucune avancée sociale n’existerait…
Fulmlmetal
Exact, sans les syndicats la France serait comme la chine, 12h de travail minimum par jour, 6j sur 7j, avec à peine 5j de vacances par an.<br /> donc je me demande entre le systeme patronal et syndical lequel serait le pire.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le ransomware Ryuk a généré 3,7 millions de dollars en bitcoins en cinq mois
Game Of Thrones : le teaser de la saison finale enfin dévoilé
⚡️ Bon Plan : NEX 2 Vivo 10Go RAM, 128Go, double écran à 628.35€
🔥 Bon Plan : Kingdom Hearts 3 sur PS4 et Xbox One à 47€ au lieu de 55€
⚡️ Bon Plan : Hub USB-C 8 en 1 Port Ethernet RJ45, HDMI 4K à 34,99€ au lieu de 49,99€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page