Test Redmi Note 11 : une régression inattendue

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
17 février 2022 à 14h00
11
Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Malgré son étiquette « entrée de gamme », Redmi est parvenu au fil des ans à créer le rendez-vous autour de l'annonce de ses nouveaux Note. Ces smartphones très abordables nous ont en effet surpris à plusieurs titres ces dernières années, notamment en vertu de leur rapport qualité-prix parfaitement dosé.

Xiaomi Redmi Note 11
  • Léger et agréable à prendre en main
  • Un écran AMOLED 90 Hz très lumineux…
  • Autonomie record et recharge plutôt rapide
  • Un smartphone particulièrement lent
  • … mais trop froid par défaut
  • Des photos indignes de 2022
  • Des vidéos décevantes

C'est donc tout naturellement qu'un Redmi Note 11 vient prendre la place du Redmi Note 10. Lancé en avril 2021, ce dernier nous avait tout bonnement époustouflés grâce à son écran AMOLED de bonne qualité malgré un prix d'appel de 199€. Une prouesse que n'arrivait pas à répliquer le Redmi Note 10 5G, lancé quelques mois plus tard, mais repassant sur une dalle LCD pour maîtriser le surcoût engendré par une puce compatible 5G.

Cette année, on repart donc sur de bonnes bases. Le Redmi Note 11, accompagné à la vente par les Redmi Note 11S, Redmi Note 11 Pro et Redmi Note 11 Pro 5G, se contente de faire exactement ce qu'on attend de lui. Et on ne pouvait pas espérer mieux pour le prix qui en est demandé par le constructeur.

Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur.

Redmi Note 11 : la fiche technique

Design mis à part, le Redmi Note 11 aujourd'hui entre nos mains cultive certaines différences de taille avec le modèle lancé sous ce nom en novembre dernier en Chine. Et sans nous attarder sur les détails, retenons simplement que nous y gagnons au change.

Fiche technique Xiaomi Redmi Note 11

Résumé

Taille de l'écran
6,43in
Mémoire interne
128 Go, 64 Go
Processeur
Snapdragon 680
GPU
Adreno 610
Mémoire vive (RAM)
4 Go, 6 Go
Capacité de la batterie
5000 mAh
Compatible 5G
Non

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 11
Surcouche Android
MIUI 13
Assistant vocal
Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6,43in
Type d'écran
AMOLED
Définition de l'écran
1080 x 2400 pixels
Taux de rafraîchissement
90Hz
Densité de pixels
399 DPI
Écran HDR
Non

Mémoire

Mémoire interne
128 Go, 64 Go
Stockage extensible
Oui

Performance

Processeur
Snapdragon 680
Finesse de gravure
6nm
Nombre de cœurs CPU
Octa-core
Fréquence CPU
2,4GHz
GPU
Adreno 610
Mémoire vive (RAM)
4 Go, 6 Go

Batterie

Capacité de la batterie
5000 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
33W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
4
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx, 8 Mpx, 2 Mpx, 2 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
13 Mpx
Enregistrement vidéo
1080p@30
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Non
Taille des photosites objectifs arrière
n/a
Taille des photosites objectifs frontaux
n/a
Ouverture objectif photo arrières
f/1.8
Ouverture objectif photo frontaux
f/2.5
Zoom Optique
Non

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Non
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
5
Bluetooth
5
NFC
Oui
GPS
Oui
Infrarouge
Oui

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Oui
Nombre de haut-parleurs
2

Caractéristiques physiques

Hauteur
159,87mm
Largeur
73,87mm
Epaisseur
8,09mm
Poids
179g
Certification IP
IP53
Indice de réparabilité
7.8/10

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
0,596 W/Kg
DAS tronc
0,989 W/Kg
DAS membres
1,996 W/Kg

Aussi pour comparer plus directement ce nouveau modèle au Redmi Note 10 de l'an dernier, on obtient un SoC plus récent, et logiquement plus performant. Le capteur photo principal passe aussi de 48 à 50 mégapixels mais, surtout, l'écran AMOLED adopte cette année une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz (échantillonnage tactile 180 Hz). Autrement dit : on combine les atouts de l'écran AMOLED du Redmi Note 10 avec la fluidité de celui du Redmi Note 10 5G.

Dans sa boîte, le Redmi Note 11 s'accompagne toujours d'une coque de protection en silicone transparent, mais aussi d'un chargeur 33 W et d'un câble USB-A vers USB-C. Une paire d'écouteurs est bien entendu fournie dans les versions commerciales du smartphone.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Design : classique mais efficace

Les Redmi Note sont par essence des smartphones plutôt sages sur leur design. L'idée étant non pas de se démarquer mais de proposer quelque chose de fonctionnel robuste, et dans l'air du temps. Autant de qualificatifs que reprend le Note 11 que voici, et qui nous est présenté — malheureusement — dans sa robe la plus austère : noire.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Ceci étant, on appréciera la sobriété de la construction. Léger et plutôt compact, le nouveau Redmi se fait facilement oublier. Nouveauté : ses tranches sont désormais plates afin de coller au regain de popularité de ce marqueur esthétique (merci l'iPhone 12).

La prise en main reste excellente, et le dos du smartphone affiche une finition mate qui accroche peu les traces de doigt. Un bon point, qui malheureusement ne peut être appliqué à la face avant du smartphone ; véritable aimant à traces !

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Le capteur d'empreintes est situé sur la tranche droite © Pierre Crochart pour Clubic

Pour parler de la surface d'affichage, on n'a pas franchement l'impression que des efforts ont été faits pour maximiser l'espace et, surtout, réduire les bordures. On reste sur un téléphone d'entrée de gamme — n'en attendons pas trop. Aussi le capteur d'empreintes digitales n'est pas intégré sous la dalle mais sur la tranche droite, sur le bouton de mise sous tension.

Le bon point d'un grand nombre de téléphones à bas coût : la prise jack est bel et bien là, accessible sur la tranche supérieure. L'autre bonne nouvelle est que le Redmi Note 11 embarque deux grilles de haut-parleurs, et symétriques s'il vous plait !

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin côté résistance, le Redmi nouveau fait ni mieux ni pire que son prédécesseur. Il est certifié IP53 pour assurer une protection minimum contre les poussières, et protège son écran à l'aide d'un verre Gorilla Glass 3.

Écran : une dalle AMOLED toujours aussi qualitative

On l'écrivait plus haut : le Redmi Note 11 reprend à son compte un écran AMOLED, mais le cadence cette fois à 90 Hz. Une rareté à ce niveau de prix, que l'on accueille chaleureusement.

La dalle s'étire sur une diagonale de 6,43 pouces et affiche une définition Full HD+ (409 ppp) qui met plutôt bien vos images en valeur. La bonne nouvelle, c'est que notre sonde X-Rite et le logiciel de calibration professionnel Calman Ultimate nous apprennent que la luminosité peut atteindre 689 nits, ce qui est pratiquement aussi lumineux que certains smartphones haut de gamme d'il y a deux ou trois ans.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Mais, comme d'habitude, c'est au chapitre de la colorimétrie que les choses se gâtent. C'est simple : le Redmi Note 11 propose par défaut un mode d'affichage bien trop froid. Calculée à 7 309 K, l'image apparaît beaucoup trop bleue. Par contre, la couverture des espaces sRGB et DCI-P3 est exemplaire, respectivement à 141 % et 100 %. Le delta E est quant à lui fixé à 3,85 — ce qui n'est franchement pas si mal !

Pas d'inquiétude, il est toujours possible de jouer avec une roue chromatique dans les réglages pour arranger les choses. Petit conseil : munissez-vous d'une feuille blanche, placez-vous dans un environnement suffisamment lumineux, et tentez de répliquer la teinte du papier en jouant avec ce réglage afin d'obtenir quelque chose de plus naturel.

Redmi Note 11 embargo

Bref on l'a vu, le Redmi Note 11 nous régale du point de vue de son écran. Le problème est que ses performances ne permettent pas vraiment d'en profiter dans les meilleures conditions. Eh oui nous allons le voir plus bas, nous n'avons clairement pas affaire à un foudre de guerre et l'apport des 90 Hz n'est peut-être pas aussi déterminant que sur d'autres appareils plus fluides.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Audio : un duo de haut-parleurs modeste

Comme d'habitude sur cette gamme, on se contente de ce qu'on nous offre. Malgré tout Redmi fait quelques menus efforts en reconduisant un duo de haut-parleurs qui propose, au moins, du son en stéréo.

Bien sûr, l'équilibre du son n'est pas optimal. Les basses inexistantes côtoient des aigus mal définis. Mais le volume est plutôt correct, et permet d'écouter sans mal des stories ou des vidéos sans avoir forcément recours à un casque ou des écouteurs.

Casques ou écouteurs que vous pourrez brancher grâce à la prise jack disponible sur le dessus du smartphone. Du reste, le mobile est compatible Bluetooth 5.0 et autorise donc la connexion de n'importe quelle paire d'écouteurs sans-fils ou casques sans-fil. D'après les options de développement du téléphone, tous les codecs, même le haut de gamme LDAC, sont supportés par le Redmi Note 11.

Redmi Note 11 embargo

Performances : ça coince

Les Redmi Note d'entrée de gamme ont toujours soufflé le chaud et le froid au chapitre des performances. C'est aussi que la marque se cherche en ce qui concerne ses partenaires. Basculant d'une année sur deux entre Qualcomm et MediaTek, Redmi manque de constance.

Cette année, nous sommes donc placés sous pavillon américain avec un Snapdragon 680 sous le capot. Un SoC que nous n'avons encore jamais éprouvé chez Clubic, qui est gravé en 6 nm et offre un CPU 8 cœurs (2,4 GHz) et un GPU Adreno 610.

Redmi Note 11 embargo

Sur notre batterie de tests, aucun doute possible : le Redmi Note 11 s'en sort (un peu) mieux que son prédécesseur. AnTuTu le fait franchir la barre des 250 000 points, quand Geekbench souligne une forte montée des performances du côté des tâches multicœur (+ 34 %), mais dans le même temps une baisse sur les tâches monocœur (- 23 %).

Malheureusement pour celles et ceux qui chercheraient à jouer pour pas cher, le Redmi Note 11 n'est toujours pas fait pour ça. Sur 3D Mark, le pauvre en ressort avec moins de 450 points seulement. Le smartphone ne parviendra même pas à tenir les 30 images par seconde en qualité faible sur Genshin Impact. Bien sûr, d'autres jeux de type Match-3 comme Candy Crush tourneront sans aucun problème.

Redmi Note 11 embargo

Mais le plus gros souci de ce Redmi Note 11 est sans doute ses seuls 4 Go de RAM. Dans les faits, cela rend la navigation assez difficile : la moindre ouverture d'application semble se faire dans la douleur et occasionne même parfois des messages inquiétants de type « Interface ne répond plus ».

N'ayant pas rencontré de tels soucis l'an dernier sur le Redmi Note 10, je planche toutefois sur un certain manque d'optimisation qui, je l'espère, sera corrigé d'ici à ce que le smartphone arrive dans les mains des premiers acheteurs.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Le Redmi Note 11 n'est vraiment pas un smartphone de jeu © Pierre Crochart pour Clubic

Interface : Android 12 manque (pour l'instant) à l'appel

Le Redmi Note 11 est le premier smartphone lancé en 2022 par Xiaomi qui profite de la toute dernière surcouche de la maison : MIUI 13. Basée sur Android 11 (et pas Android 12 malheureusement, qui arrive plus tard), celle-ci nous offre donc une expérience de navigation assez classique pour qui a l'habitude de la marque.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Comme d'habitude chez le constructeur, on peut s'attendre à trois ou quatre ans de mises à jour de sécurité, ce qui, pour de l'entrée / milieu de gamme Android, n'est vraiment pas si mal. Côté mises à jour majeures, on peut espérer deux ans de support au maximum.

MIUI, c'est toujours l'une des interfaces les plus fonctionnelles d'Android. Bien sûr, les allergiques à cette petite touche « iOS » trouveront à redire. Mais personnellement, je m'y retrouve. Le smartphone ne manque de rien côté fonctionnalités, même s'il n'innove pas non plus.

Redmi Note 11 embargo

Malheureusement, Xiaomi et Redmi n'ont pas laissé en 2021 leur vilaine habitude de gaver leurs smartphones de bloatwares très invasifs. Ces applications préinstallées (nous en avons compté 23), parfois difficiles à effacer de son téléphone, occupent au total 2,78 Go sur votre stockage. Par chance, on peut les désinstaller facilement, et en lot. On devra toutefois toujours composer avec ce fichu « analyseur de paquets » fonctionnant avec Avast. Ici encore, nous pouvons désactiver la fonctionnalité par quelques détours dans les réglages.

Redmi Note 11 embargo

Petite déception en revanche : le moteur de vibrations fait assez vieillot. Une coquetterie que tous les constructeurs ne peuvent pas se permettre, certes, mais les moteurs les plus récents permettent de transformer l'expérience de navigation avec des retours haptiques précis et très « satisfaisants » sous les doigts. Ce n'est pas le cas du Redmi Note 11, qui est plutôt de la vieille école en la matière.

Redmi Note 11 embargo

Autonomie : un vrai cador

Doté de la même batterie de 5 000 mAh que son aîné, on attend évidemment monts et merveilles de la part du Redmi Note 11. Inutile d'en douter : on pourra largement tenir deux journées complètes, même si l'on est du genre acharné en matière de temps d'écran.

Me concernant, en alternant toute la journée entre de l'écoute de musique en Bluetooth, des réseaux sociaux, du jeu vidéo et beaucoup de messagerie, j'ai pu obtenir environ 34 heures de veille et presque 10 heures de temps d'écran. C'est mieux qu'avec le modèle de l'an dernier, d'autant plus quand on sait qu'un Français moyen utilise son smartphone entre 3 et 4 heures par jour : ça augure une endurance extraordinaire.

Redmi Note 11 embargo

Sur le protocole de test de PC Mark, on obtient même plus de 16h30 pour passer de 100 à 20% de batterie. Le tout en restant à 90 Hz, s'il vous plait. À ce jour, c'est tout bonnement le meilleur score obtenu via ce test — même si cela fait en vérité peu de temps que nous l'utilisons.

Pour la recharge ? C'est simple : il vous faudra 1h pile pour recharger votre téléphone de 0 à 100%. En 30 minutes, vous aurez déjà récupéré 60% d'autonomie grâce au chargeur 33W fourni.

Redmi Note 11 embargo

Photographie : une grande déception

S'ils se sont souvent montrés modestes, les Redmi de dernières générations ont fait de beaux efforts en matière de photographie. Du moins si l'on ne prend en compte que les résultats obtenus via le grand-angle évidemment.

En effet les capteurs secondaires sont encore bien trop accessoires pour offrir autre chose qu'un rendu gadget. On reste toutefois curieux de découvrir ce que le nouveau capteur de 50 mégapixels (dont la taille n'a pas été détaillée par Redmi…) a à nous offrir cette année.

Redmi Note 11 embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Grand-angle : tout sur rouge

On va mettre les pieds dans le plat : le grand-angle du Redmi Note 11 est médiocre. En tout point. Rarement chez Clubic nous avons observé un module aussi pauvre, même sur des appareils d'entrée de gamme moins récents.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Oui, cette photo a été prise en plein jour © Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Il a beau compter 50 mégapixels, le capteur retenu par Redmi n'assure pas une captation de lumière suffisante pour capturer des clichés de qualité. Pire : le traitement numérique est absolument hideux. Comme vous l'observerez sur ces photos, l'exposition est désastreuse, et l'image tire parfois méchamment vers le magenta ou le vert. Un mauvais équilibre des couleurs qui donne l'impression d'avoir appliqué un filtre — ce qui n'est pas du tout le cas. 

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

C'est simple : on n'y voit rien. Tant et si bien qu'inquiété par ces résultats, j'ai alerté Xiaomi qui m'a fait parvenir un nouvel exemplaire. Je vous propose de découvrir ci-dessous un rapide comparatif qui, comme vous allez le voir, ne corrige pas franchement le tir. L'aspect magenta disparaît quelque peu dans certains scénarios, mais l'exposition reste réellement catastrophique.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Même endroit, même moment. À gauche avec le modèle initial, à droite avec le modèle renvoyé en urgence par Xiaomi. © Pierre Crochart pour Clubic

Ultra grand-angle : égal à lui-même

On ne va pas se mentir, les optiques ultrawide sont rarement impressionnantes sur l'entrée de gamme. Le Redmi Note 11 ne réinvente pas la roue et reprend à son compte un module identique à celui de l'an dernier.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le résultat est à la hauteur de nos attentes, lesquelles étaient très basses. L'exposition est assez mauvaise, le traitement — bien que naturel — n'apporte aucune superbe aux clichés, et les zones sombres sont percluses de bruit.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic

Bien sûr, on appréciera le plus grand champ de vision offert par cet objectif. Mais on perd tellement de détails par rapport à une photo au grand-angle que cela n'en vaut pas la peine.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Zoom : n'en attendez rien

Passons rapidement sur les facultés de zoom du Note 11. Dépourvu de capteur dédié, il se contente de rogner dans une image prise au capteur grand-angle. Ce dernier étant médiocre, les résultats en « zoom » le sont tout autant — voire plus.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 2x / Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Comme souvent, un cliché pris en 2x passe encore. Mais une fois qu'on pousse jusqu'à 10x, inutile d'en attendre quoi que ce soit.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 2x / Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Portrait : étranges couleurs et lissage excessif

Fonctionnant avec le même capteur que pour les photos les plus classiques, il est tout naturel que les portraits ne donnent pas franchement satisfaction. Même si le détourage est plutôt bon, grâce à l'apport d'un module dédié à la profondeur de champ, on remarque que la peau est d'une part très lissée, et d'autre part... occasionnellement verdâtre.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
En intérieur, a priori, pas de gros problème en mode portrait... © Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
En extérieur, les couleurs tournent méchamment au vert © Pierre Crochart pour Clubic

Et c'est sans doute ce qu'il y a de plus dramatique dans cette histoire : le Redmi Note 11 est un smartphone dans lequel on ne peut pas faire confiance. Parfois le résultat sera bon, parfois il sera à jeter. Et rien ne nous permet vraiment de mettre le doigt sur le problème.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Les résultats sont très aléatoires selon le sujet © Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Je ne vous ferai pas l'affront de commenter le mode macro © Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, le capteur photo avant, de 13 mégapixels, pousse quant à lui le curseur de la netteté encore plus loin que son équivalent à l'arrière. Bien sûr, ça fait disparaître les aspérités de la peau. Mais ça ne fait pas de jolies photos pour autant. En l'occurrence, tout cela manque de contraste, et les ombres sont toujours bien trop encombrées par du bruit.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Selfie / portrait avec le capteur avant © Pierre Crochart pour Clubic

Nuit : pas son domaine

Les caractéristiques des différents capteurs ne permettent pas au Redmi Note 11 de briller en photographie nocturne.

Que cela soit en intérieur ou extérieur, les clichés manquent de définition et les zones sombres sont littéralement inondées de bruit.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultra grand-angle © Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : mode auto / mode nuit © Pierre Crochart pour Clubic

L'utilisation du mode nuit permet d'améliorer un peu les choses, mais on reste à des années-lumière de ce que permettent des smartphones plus onéreux — et c'est bien normal !

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultra grand-angle © Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : mode auto / mode nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Loin de nous l'idée de faire un procès à Redmi. Il est tout naturel qu'un smartphone vendu moins de 200 € n'offre pas des prestations de qualité en photographie basse lumière. Gardez simplement en tête qu'il ne fait pas mieux que le modèle de l'an dernier.

Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultra grand-angle © Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 11 test embargo © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : mode auto / mode nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Vidéo : peu de fonctionnalités

Enfonçons le clou avec la vidéo. Impossible de recommander le Redmi Note 11 pour quiconque prend régulièrement des vidéos. Au mieux, on pourra filmer en 1080p à 30 images par seconde. En 2021, ça la fout mal. Il est tout bonnement impossible de filmer à 60 ips ! Même en 720p.

Aussi, les capteurs étant médiocres, la qualité d'image est très décevante. Baveuse, mal dégrossie, elle offre des films inexploitables. Un fait encore aggravé par une stabilisation inexistante. À fuir.

Redmi Note 11 : prix, disponibilité et concurrence

Déjà disponible depuis de longs mois en Chine, le Redmi Note 11 arrive dans l'Hexagone dès aujourd'hui, 17 février.

Il est lancé dans les coloris gris graphique (modèle testé), bleu crépuscule et azur céleste et dans les configurations suivantes :

  • 4+64 Go : 199 €
  • 4+128 Go : 249 €

À ce tarif, le Redmi Note 11 s'oppose assez frontalement au Poco M4 5G… qui lui-même est basé sur le Redmi Note 11 chinois. Signe, s'il en fallait, que le catalogue de Xiaomi est un insondable micmac. Chez la concurrence, on trouvera également le realme 8 5G qui, comme son nom l'indique, dispose d'une puce compatible 5G.

Xiaomi Redmi Note 11 : l'avis de Clubic

7

Compliqué, n'est-ce pas ? Pour être honnête, je n'ai pas passé un bon moment avec le Redmi Note 11. Comparé au modèle de l'an dernier, j'ai eu l'impression que beaucoup plus de barrières se dressaient sur ma route.

Les performances m'ont paru être tirées vers le bas sur ce nouveau modèle et la navigation sur le téléphone particulièrement peu fluide. Un comble pour un appareil utilisant un écran 90 Hz !

Bien sûr, on apprécie la présence d'une dalle OLED, qui plus est très lumineuse. Mais celle-ci est malheureusement très mal calibrée. Alors que reste-t-il au crédit du Redmi Note 11 ? Indéniablement son autonomie, de deux jours voire plus, qui en fait l'un des meilleurs smartphones du marché dans cette catégorie. Dommage que cela ne fasse pas tout. Pour nous, en tout cas, ça ne suffit pas, surtout sur un segment à ce point concurrentiel.

Les plus

  • Léger et agréable à prendre en main
  • Un écran AMOLED 90 Hz très lumineux…
  • Autonomie record et recharge plutôt rapide

Les moins

  • Un smartphone particulièrement lent
  • … mais trop froid par défaut
  • Des photos indignes de 2022
  • Des vidéos décevantes

Design 9

Écran 8

Performances 5

Interface 8

Autonomie 10

Photographie 4

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
phoenix2
Pour avoir eu le redmi note 10, je peut dire que Xiaomi sur le papier est excellent, mais en vrai c’est une supercherie, ce dont on parle jamais ou peut, c’est que les matières du smartphone sont cheap, il sonne creux, photos pleines de bruit, fades, avec un espèce de flou et scintillement a gerber, les 48 mpx c’est sans zoom, videos toutes aussi dégueulasses, qualité d’écoute merdique, on dirait qu’on parle dans un tonneau, bugs bizarres des fois et lenteur inexpliquée, bloatwares a gogo, aussitôt revendu meme a perte, tellement il m’a frustré.
kiwi5
quelle strategie pour xiaomi eux qui sortent des modeles a tire l’arigot, est ce que ce modele correspond a une niche particuliere qui n’aime pas la photo?<br /> par ce que la meme si on n’est pas difficile…c’est moche
foufou2022
Il vaut ce prix quoi… pour avoir eu des Xiaomi sous la main je peux dire que la qualite de ces smartphones est tres en deca de ce que fait la concurrence
Bzk79
je suis assez en désaccord avec les commentaires ci-dessus : il faut comparer des gammes identiques : j’ai le Redmi note 10 Pro depuis 8 mois, et j’en suis particulièrement satisfait : photos très bonnes (bien qu’un peu saturées) grâce à son capteur 108 MP, partie « son » très satisfaisante, bonne autonomie, bon écran, fluidité… mais il s’agit effectivement d’un appareil de la gamme au-dessus d’un redmi note 10 ou 11 !
kiwi5
ca depend des modeles, j’en ai eu des tres bons (que je trouvais mieux que mes samsungs ou huawei de l’epoque) ils sont un peu plus durables aussi
sylvio50
J’ai eu mon Xiaomi Redmi Note 10S pour 139€ livré et il me convient. Je n’ai rien à dire, peut être parce qu’il est équilibré et qu’il vaut plus que son prix je pense.<br /> Je dois avouer que je ne suis pas très exigeant.
Kriz4liD
Il est 200euros les gars , calmez-vous !<br /> J ai le note10 et je le trouve très complet, 200euros je vous le rappel.
dgino
Pas de GPS…c’est une blague ?!
kyosho62
C’était un oubli, c’est corrigé.
max_971
J’espère qu’ils feront une version 5,5 pouces non NOTE.<br /> On dirait qu’on supprimer tous les 5,5 pouces et on se dirige vers des 6,5 pouces.
negima
Le Note Pro 11 qui va sortir sera aussi en régression. Le microprocesseur est moins puissant.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Attention, WhatsApp ne va bientôt plus supporter ces versions d'iOS
iPhone : un bug de l'eSIM désactiverait au hasard iMessage et FaceTime
C'est officiel, le ROG Phone 6 d'Asus adoptera le Snapdragon 8+ Gen 1
Bill Gates n'utilise pas le Microsoft Surface Duo, découvrez le téléphone qu'il utilise
Les Honor 70 Pro et 70 Pro+ laissent déjà fuiter quelques détails, et il faudra s'attendre à de la recharge ultra rapide
MediaTek lance le Dimensity 1050 : un premier SoC milieu de gamme compatible avec les ondes millimétriques de la 5G
Xiaomi officialise son partenariat avec Leica et promet un nouveau photophone dès le mois de juillet
Pour la fête des mères, cette Samsung Galaxy Watch 4 s'affiche à un prix insolent
La tablette Samsung Galaxy Tab S7 FE 128Go profite de 100€ de réduction
La bonne santé de Free, qui a gagné plus d'argent et d'abonnés au 1er trimestre
Haut de page