Test Redmi Note 10 5G : très abordable, mais peu recommandable

18 mai 2021 à 10h00
14
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Après le Redmi Note 10  le mois dernier, nous avons mis la main sur sa déclinaison 5G. Vous vous en doutez : il ne s’agit pas exactement du même smartphone . Qui dit 5G, dit nécessairement SoC différent. Et en effet, ce Redmi Note 10 5G passe cette fois sous pavillon MediaTek, tout en essayant de conserver un prix aussi bas que possible.

Ne tournons pas autour du pot, le Redmi Note 10 5G est le concurrent direct du realme 8 5G  sorti il y a quelques jours. Leur fiche technique est en tout point identique, tout comme leur tarif !

Lancé à 229€, le Redmi Note 10 5G ambitionne de devenir le smartphone compatible 5G le plus abordable du marché. Mais comme nous allons le voir, cette coquetterie se paie lourd au chapitre des concessions. Car ce nouveau modèle est loin, très loin de faire aussi bien que le modèle 4G — proposé rappelons-le à 199€.

redmi Note 10 5G
  • Léger et bien conçu
  • Très bonne autonomie
  • La 5G à prix plancher
  • De jolis portraits
  • Double-SIM, prise jack et port SD
  • Performances décevantes
  • Écran médiocre
  • Son mono
  • Recharge très lente
  • Photos et vidéos sans intérêts
  • Plus de 15 applis préinstallées

Redmi Note 10 5G : la fiche technique

Il serait tentant de prendre le Redmi Note 10 5G pour un jumeau du Redmi Note 10. Il n’en est rien, comme en témoigne la fiche technique du smartphone.

Fiche technique redmi Note 10 5G

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 11
Surcouche Android
MIUI 12
Assistant vocal
Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6.5in
Type d'écran
LCD
Définition de l'écran
1080 x 2400 pixels
Taux de rafraîchissement
90Hz
Densité de pixels
405 DPI
Écran HDR
Non

Mémoire

Mémoire interne
64 Go, 128 Go
Stockage extensible
Oui

Performance

Processeur
Dimensity 700 5G
Finesse de gravure
7nm
Nombre de cœurs CPU
Octa-Core
Fréquence CPU
2.2GHz
GPU
Mali-G57 MC2
Mémoire vive (RAM)
4 Go, 6 Go

Batterie

Capacité de la batterie
5000 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
18W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
4
Définition du / des capteur(s) arrière
48 Mpx, 2 Mpx, 2 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
8 Mpx
Enregistrement vidéo
4K@30fps, 1080p@30/60/120fps
Stabilisateur caméra
Numérique
Flash arrière
Dual-LED
Flash Frontal
Non
Taille des photosites objectifs arrière
0.8 µm
Ouverture objectif photo arrières
f/1.8, f/2.4, f/2.4
Ouverture objectif photo frontaux
f/2.0

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth
5.1
NFC
Oui
GPS
Oui
Infrarouge
Oui

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Oui
Nombre de haut-parleurs
1

Caractéristiques physiques

Hauteur
161.8mm
Largeur
75.3mm
Epaisseur
8.9mm
Poids
190g

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
0,539 W/kg
DAS tronc
0,895 W/kg
DAS membres
1,760 W/kg

Exit l’écran AMOLED très lumineux. On passe sur une dalle LCD IPS qui, certes, autorise une fréquence de 90 Hz, mais nous laisse un peu… froids. S’il est compatible 5G, le SoC MediaTek Dimensity 700 offre des performances similaires au Snapdragon 678 du modèle 4G, mais se montre toujours insuffisant pour jouer confortablement.

On perd également le capteur photo ultra grand-angle, on dégrade la qualité de l’appareil photo avant et on dit adieu à la certification IP53, qui protégeait le Note 10 a minima contre les éclaboussures. Le deuxième haut-parleur garantissant un son stéréo disparaît lui aussi. Enfin, si la batterie reste d’une capacité de 5 000 mAh, la recharge s’allonge considérablement en passant de 33 à 18W.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Dans sa boîte, le Redmi Note 10 5G est livré avec un chargeur 18W et son câble USB-A vers USB-C et une coque de protection en silicone transparent. Elle ne figure pas sur cette photo car elle ne nous a malheureusement pas été fournie avec le smartphone, tout comme les écouteurs.

Design : un joli smartphone

Le Redmi Note 10 5G fait dans la sobriété. Comme le Note 10 4G, dont il reprend à quelques détails près les courbes, il profite d’un design passe-partout.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Plus lourd que son aîné (190g contre 178g), mais aussi très légèrement plus grand (on passe sur un écran 6,5 pouces), il reste parfaitement manipulable au quotidien.

Bien entendu conçu en plastique (à ce prix, on s’en doute), il affiche un dos effet mat assez flatteur. Dommage qu’il retienne à ce point les traces de doigts.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Joliment mis en valeur, le bloc d’appareils photo ne gêne pas le smartphone quand il repose à plat.

Les tranches supérieure et inférieure du Redmi Note 10 5G sont plates. Seule la partie dispose d’une grille de haut-parleurs. La partie haute laisse quant à elle entrevoir le port jack 3.5 mm que les mélomanes seront ravis de retrouver.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Sur la tranche droite, notre pouce tombe naturellement sur le bouton de mise sous tension qui sert aussi de capteur d’empreintes digitales. Au-dessus se trouve la réglette de volume.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

L’avant du Redmi Note 10 5G est sensiblement le même que sur la version 4G. Écran légèrement plus grand mis à part, il reste entouré de bordures un peu épaisses, et surtout d’un « menton » assez disgracieux.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Écran : une dalle LCD peu lumineuse et mal calibrée

Autant le Redmi Note 10 nous impressionnait avec son écran AMOLED, autant la dalle LCD IPS du modèle 5G nous laisse de marbre. Sans même entrer dans les détails de la colorimétrie, on regrette qu’elle soit si peu lumineuse, et que sa réflectance soit si élevée. En extérieur, il vous sera non seulement difficile de voir ce qui se passe à l’écran, mais il deviendra aussi un véritable miroir.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

D’après notre sonde X-Rite iDisplay Pro et le logiciel de calibration professionnel Calman Ultimate, la luminosité de l’écran du Redmi Note 10 5G plafonne à 500 nits. À titre de comparaison, l’écran du Note 10 4G dépasse allègrement les 700.

Le contraste de la dalle dépend aussi beaucoup du « Schéma de couleur » que vous pourrez choisir dans les réglages du téléphone. Par défaut, le mode « Automatique » offre le meilleur taux, supérieur à 1600:1. Malheureusement il est aussi très froid, et arrive presque à une température de 8000 kelvins. Rappelons que nous cherchons un blanc « parfait » autour des 6500K. Seul le mode « Standard » s’en rapproche, avec 6138K. Mais le contraste s’effondre alors à 1199:1.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Nous avons finalement opté pour le mode Automatique, que nous avons ajusté à notre sauce avec la roue chromatique disponible dans les menus. En réchauffant l’affichage, en situant le curseur entre le jaune et le vert, nous sommes parvenus à un résultat à peu près correct. Mais l’observation des courbes donne à voir un écran dont le gamma fait yoyo. En résulte une restitution des couleurs très aléatoire. Couleurs qui, de toute façon, restent fades : l’écran ne couvre que 91,5% du spectre sRGB. Rappelons que le Redmi Note 10 grimpe à plus de 141,7%, et couvre même 100% du gamut DCI-P3, offrant ainsi des couleurs vives et très justes.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic

Bref, c’est — littéralement — la douche froide. Certes, on obtient ici une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz (Adaptative Sync 30-90 Hz) contre 60 Hz sur le Note 10. Mais on y perd selon nous beaucoup trop au change. Que ce soit en représentation des couleurs, en confort de lecture ou même en réactivité. En effet on soupçonne l’échantillonnage tactile de l’écran d’être moins élevé que sur le Note 10 4G. Ou alors est-ce le SoC MediaTek qui se montre simplement moins véloce pour les tâches du quotidien.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Audio : un son mono décevant

On en a déjà parlé plus haut : point de son stéréo sur le Redmi Note 10 5G. Du moins pas via les haut-parleurs ! Si la partie sonore figurait parmi les étonnants points forts du Redmi Note 10 4G, il n’en est rien ici.

Très concrètement, le haut-parleur principal fera l’affaire pour écouter quelques vidéos ou stories au débotté, mais certainement pas pour animer une soirée entre amis autour d’un feu. De très petite taille, il sature très vite, et n’offre de toute façon pas un son très flatteur pour l’auditoire.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Néanmoins toujours certifié Hi-Res Audio, il autorise la lecture de fichiers audio 24-bit/192 kHz via sa prise jack. Si nous n’avons pas pu éprouver le kit mains libres habituellement fourni dans la boîte, reconnaissons que le port casque nous a donné pleine satisfaction pendant notre test. C’est toujours ça de pris.

Compatible Bluetooth 5.1, le Redmi Note 10 5G dispose de tous les codecs nécessaires au bon fonctionnement des périphériques audio : AAC, SBC, aptX HD et TWS, et LDAC.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Performances : un peu lent à la détente

Le Redmi Note 10 5G est équipé du SoC Dimensity 700 de MediaTek. Un SoC que l’on a récemment retrouvé dans le realme 8 5G, et qui séduit les constructeurs soucieux d’offrir de la 5G à un prix plancher.

Néanmoins il montre quelques limites en termes de performances. S’il est gravé en 7 nm et qu’on dénombre 8 cœurs à son processeur, il n’offre pas tout à fait des performances satisfaisantes. Précisons d’ailleurs que le smartphone n’est disponible que dans une version 4 Go de RAM ; ce qui n’aide pas à en faire un téléphone très axé sur le multitâche.

Comme c’est parfois le cas avec les SoC MediaTek, nous n’avons pas été en mesure de lancer les benchmarks d’AnTuTu ou de 3D Mark. Nous avons donc fait sans, mais les résultats obtenus sur d’autres applications nous permettent déjà de dresser un bilan au smartphone.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic

Sans grande surprise, le Redmi Note 10 5G n’est pas un foudre de guerre. Sur le papier, il est néanmoins censé offrir une expérience au moins semblable au Redmi Note 10 4G. Mais ce n’est pas notre impression. Quelle que soit la tâche entreprise, on remarque des lenteurs, des micro-latences désagréables. Peut-être est-ce simplement que l’on s’embourgeoise, à n’avoir testé que des smartphones haut de gamme dernièrement. Mais nous n’avons pas trouvé la navigation sur le Redmi Note 10 5G très agréable. En tout cas moins que sur le modèle 4G.

Inutile de préciser aux joueuses et joueurs qu’il leur vaudrait mieux se tourner vers le Redmi Note 10 Pro pour pratiquer leur loisir favori. Ici, on ne pourra guère lancer Genshin Impact qu’en qualité « Très faible », et ce même sans atteindre un 30 fps stable. Des jeux moins gourmands comme des Match-3 ou autres jeux de gestion en 2D devraient néanmoins opposer moins de résistance.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Pendant nos tests, nous n’avons pas remarqué de chauffe inhabituelle du smartphone, même pendant des « stress tests » prolongés.

Interface : MIUI encore et toujours

Si vous saviez comme la tentation est grande de faire un copier-coller de ce que j’ai déjà écrit au sujet de MIUI 12 sur tous les autres tests de smartphones Xiaomi / Redmi / POCO rédigés depuis le début de l’année. Mais que voulez-vous, paraît que c’est mauvais pour le référencement. Alors on se retrousse les manches, et on y va.

Le Redmi Note 10 5G est livré avec Android 11 et la surcouche MIUI 12. Il intègre les correctifs de sécurité d’avril 2021, et peut lire du contenu vidéo protégé par les DRM Widevine L1.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic

Lorgnant toujours plus vers iOS, MIUI offre une belle variété d’options pour permettre à chacun et chacune d’adapter son expérience du système d’exploitation. Cela passe par la possibilité d’opter ou pas pour un tiroir d’application, mais aussi de regrouper panneau de raccourcis et centre de notification, ou au contraire de les séparer à la façon des smartphones Apple.

Du reste, il ne manque rien à l’appel pour nous contenter. On peut naviguer sur le smartphone avec des gestes, préférer un mode sombre intégral (même si, l’écran étant LCD, on n’y gagnera pas en autonomie) et accéder à divers paramètres de gestion du bien-être numérique / contrôle parental.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic

Comme toujours chez Xiaomi et consorts, l’interface est très chargée en applications préinstallées. Sans compter celles de Google, on en a compté 16 au lancement du téléphone. Facebook, TikTok, eBay et autres applications obscures côtoient des jeux comme PUBG Mobile ou Clash of Kings. Heureusement, nous pouvons désinstaller tout ça, et en lots, via les menus du téléphone. Notons par ailleurs que nous n’avons jamais rencontré une publicité pendant nos tests, malgré les habitudes tenaces de Xiaomi en la matière.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Autonomie : à vos côtés pendant 2 jours

Le Redmi Note 10 5G et sa batterie de 5 000 mAh sont taillés pour l’endurance. Mais un peu moins que le modèle 4G d’après nos observations. Après tout, c’est logique. On passe à un écran surcadencé à 90 Hz, mais aussi à une dalle LCD IPS dont on estime qu’elle consomme 20 à 30% d’énergie supplémentaire qu’un équivalent AMOLED.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic

Malgré tout, nous avons été en mesure de tirer plus de 35h de veille du smartphone, et à dépasser les 8h30 de temps d’écran au total. Des chiffres qui vous garantissent au moins deux journées d’utilisation, voire plus si vous n’utilisez pas autant votre téléphone.

Dommage que la recharge complète du smartphone nécessite un peu plus de 2h pour arriver à son terme. En 30 minutes, vous n’aurez récupéré que 26% d’autonomie, contre 66% sur le Redmi Note 10.

Photographie : le dernier clou du cercueil

Le Redmi Note 10 4G n’était pas un cador en photographie. Posons d’emblée que son cousin ne fait guère mieux. Il est même logiquement moins polyvalent du fait de la disparition du capteur ultra grand-angle. Ici, nous n’avons en réalité à notre disposition que le capteur grand-angle 48 mégapixels (1/2.0" ; ƒ/1.8 ; pixels de 0,8 µm ou 1,6 µm après pixel binning). Les deux autres n’étant mobilisés que pour la macro ou la capture de profondeur de champ.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Grand-angle : des résultats variables

Les smartphones d’entrée de gamme sont loin d’être les plus à l’aise en photographie. Mais ce Redmi Note 10 5G nous paraît décrocher d’autant plus. Voyez plutôt : la première photo, prise dans les mêmes conditions que d’habitude, est floue.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Une situation qui ne s’est pas reproduite par la suite, heureusement. Mais on ne peut pas dire qu’on soit très satisfait des photos obtenues avec le nouveau smartphone de Xiaomi. Peu polyvalent, avec son unique capteur, on regrette surtout la piètre qualité de celui-ci. Les photos manquent cruellement de piqué et de détails, même si le traitement améliore un peu le contraste et les couleurs de l’ensemble.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Reste que l’exposition est plutôt bonne, et que l’apport du pixel-binning (fusion de 4 pixels contigus afin d’augmenter la taille des photosites en passant de 48 mégapixels à 12 mégapixels) est notable par rapport à un cliché « haute-définition ». Comme souvent, on ne recommande pas l’usage de ce mode de capture.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
12 MP / 48 MP © Pierre Crochart pour Clubic

Lorsque la dynamique est très marquée, le mode HDR aide à rééquilibrer l’histogramme et donc récupérer des détails dans les ombres et les hautes lumières. Dans ce cas de figure, on voit aussi qu’il permet d’améliorer la balance des blancs, notamment dans le ciel.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
HDR Off / HDR On © Pierre Crochart pour Clubic

Zoom : bouillie de pixels

On ne trouve aucun téléobjectif à l’arrière du Redmi Note 10 5G. Mais on peut utiliser son capteur grand-angle pour zoomer jusqu’à 12x dans l’image.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Vous l’imaginez au vu de la piètre qualité des clichés originaux, il ne faut pas s’attendre à des résultats très probants. On obtient sans surprise une belle bouillie de pixels, que l’algorithme de traitement parvient tant bien que mal à purger de son bruit. Malheureusement le lissage est tel qu’on peine à distinguer le sujet de la photo.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Portrait et macro : volontaire et efficace

Grâce à son capteur de profondeur, le grand-angle du Redmi Note 10 5G parvient tant bien que mal à détourer son sujet lorsqu’on veut prendre un portrait. Il n’est ni très précis, ni infaillible, mais on se contente du résultat. Pour un smartphone à 229€, ce n’est pas si mal.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
Avec le capteur avant © Pierre Crochart pour Clubic

Sur d’autres sujets en revanche, c’est plus aléatoire. Sur les statues, on remarque que le smartphone fait dans le service minimum en appliquant à la va-vite un flou radial autour du sujet. 

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

En macro, le Redmi Note 10 5G paie comme tous les autres le tribut de l’absence d’autofocus. En soi, l’image pourrait être belle. Mais il est presque impossible de parvenir à mettre au point l’appareil pour ne pas se retrouver avec une image totalement floue. Dommage.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Nuit : des images bruitées

On vous rassure, on ne s’attendait pas à grand-chose en essayant de prendre des photos en basse lumière avec le Redmi Note 10 5G. 

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
Auto / Mode nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Concédons-lui qu’en intérieur, il ne s’en sort pas trop mal. Même si les soucis de mise au point qui nous ont parfois handicapés en pleine journée sont ici décuplés par l’absence de lumière.

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
Auto / Mode nuit © Pierre Crochart pour Clubic

En extérieur, c’est très compliqué. Bien entendu floues, les photos sont surtout très endommagées par le bruit numérique, créé par l’augmentation sensible des ISO pour exposer correctement la scène. 

Redmi Note 10 5G test © © Pierre Crochart pour Clubic
Auto / Mode nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Au final on se retrouve avec des clichés très lisses, peu détaillés et globalement pas bien jolis à regarder.

Vidéo : des films grossiers

Si le Redmi Note 10 4G peut filmer jusqu’en 4K à 30 images par seconde, il va falloir se contenter ici de 1080p à 30 images par seconde. Ça calme.

En effet aucun mode ne permet de profiter de 60 i/s sur le Redmi Note 10 5G. Pas même en 720p. 

Quoi qu’il en soit, en 1080p ou 720p, les résultats sont très décevants. L’image est brouillonne et souffre du manque de piqué de l’objectif principal. Celui-ci est stabilisé électroniquement, mais les à-coups sont très visibles à l’image si l’on se déplace avec le smartphone en main.

Redmi Note 10 5G : l’avis de Clubic

Déclinant une nouvelle fois l’un de ses derniers modèles pour coller au marché grandissant des smartphones 5G, Xiaomi trébuche maladroitement. 

On comprend la double contrainte à laquelle le constructeur est soumis. D’une part, proposer un smartphone à prix plancher, tout en intégrant une puce compatible 5G. Le problème c’est que la réalité le rattrape bien vite, et que le Redmi Note 10 5G nous demande beaucoup trop de sacrifices pour bénéficier d’un réseau qui ne semble pour l’heure pas intéresser les foules.

Proposé 30€ plus cher que le Redmi Note 10 4G, ce nouveau modèle est à la fois moins performant, moins endurant, doté d’un bien moins bon écran et décevant en photographie et en vidéo.

Au final, il vous faut vous poser une question toute simple : souhaitez-vous un smartphone 5G, ou un bon smartphone ?

redmi Note 10 5G

6

Le Redmi Note 10 5G a beau être l’un des téléphones 5G les plus abordables, il nous demande de faire de trop nombreux sacrifices. Écran médiocre, performances décevantes et partie photo au rabais, il vous faut finalement vous demander si vous voulez un smartphone 5G, ou un bon smartphone.

Les plus

  • Léger et bien conçu
  • Très bonne autonomie
  • La 5G à prix plancher
  • De jolis portraits
  • Double-SIM, prise jack et port SD

Les moins

  • Performances décevantes
  • Écran médiocre
  • Son mono
  • Recharge très lente
  • Photos et vidéos sans intérêts
  • Plus de 15 applis préinstallées

Design 8

Écran 5

Performances 6

Autonomie 8

Photographie 5

Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur.

Modifié le 18/05/2021 à 10h51
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
10
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apple publie un livre blanc sur la dangerosité des App Store tiers
Huawei P50 : une sortie avant la fin juillet ?
Chrome sur iOS permet de verrouiller ses onglets de navigation privée avec Face ID
Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Haut de page