Smartphone antichoc : le comparatif des meilleurs modèles en 2020 (MàJ juin)

Gabriel Manceau
Spécialiste Smartphone
11 juin 2020 à 10h15
0
Le choix de la rédaction
Petit prix, maxi autonomie
Le rapport qualité-prix
+ Indestructible
+ Autonomie monstre
+ De nombreux capteurs pertinents
Lire le test
Gigaset GX290
+ Hyper résistant
+ Autonomie hallucinante
+ Le moins cher de sa catégorie
Cat S41
+ Bonne prise en main
+ 3 jours d'autonomie
+ Les applications Caterpillar
Que vous soyez un grand sportif, un baroudeur ou un professionnel, vous avez peut-être déjà malencontreusement cassé un ou plusieurs smartphones en le faisant tomber. Si beaucoup de téléphones sont aujourd'hui étanches, cela ne leur garantit pas une bonne résistance aux chutes ou aux températures extrêmes. Vous pouvez bien sûr y ajouter une coque, mais là encore, cela ne rend pas votre mobile à toute épreuve. C'est à ce moment-là qu'interviennent les meilleurs smartphones antichocs qui seront vos meilleurs alliés dans les conditions d'utilisation les plus difficiles.

1. Crosscall Trekker-X4 : le choix de la rédaction

crosscall-trekker-x4.jpg


Les plus
+ Indestructible
+ Bonne lisibilité de l'écran
+ Interface fluide
+ Design correct pour un antichoc
+ Autonomie monstre
+ De nombreux capteurs pertinents
Les moins
- Des faiblesses en photo
- Écran qui tire vers le bleu
- Difficile à utiliser à une main
Si vous ne connaissez pas Crosscall, il s'agit d'une entreprise française basée à Aix-en-Provence, qui s'est spécialisée dans les téléphones antichocs, étanches et résistants. Le Crosscall Trekker-X4 est la dernière version de leur smartphone pour baroudeurs et sportifs de l'extrême. Vous allez le voir, sa réputation d'être incassable est loin d'être son seul argument.

Un design correct et un bel écran

Oui, le Crosscall Trekker-X4 est un smartphone imposant. Son écran de 5,5 pouces n'occupe que 63 % de la face avant, pour une épaisseur de 1,3 cm et un poids de 250 grammes. Un beau bébé qui n'est pas simple à utiliser à une main. Mais il a d'autres arguments à mettre en avant, comme son étanchéité (jusqu'à 2 mètres de profondeur pendant 1h), ainsi que sa coque et son cadre en métal qui ne laisseront apparaitre aucune trace, même après de multiples chutes. L'écran est certifié Gorilla Glass 5, tout comme le capteur photo arrière. Pour ne rien gâcher, il est parfaitement utilisable avec des gants pas trop épais.

L'écran IPS Full HD (1920 x 1080 pixels) du Crosscall Trekker-X4 est de bonne facture. S'il n'atteint pas des sommets au niveau de la colorimétrie (écran un peu froid par défaut), on apprécie son contraste correct et sa luminosité maximale importants. L'écran du smartphone est également peu sujet au reflet, ce qui constitue un élément essentiel pour une utilisation outdoor.

Des fonctionnalités intéressantes et des performances suffisantes

Si le Crosscall Trekker-X4 n'embarque pas la dernière version d'Android, il a le bon goût de proposer une version très épurée de l'OS de Google. Le constructeur ajoute simplement un logiciel de capture et d'édition vidéo qui va de pair avec l'action-cam située au dos de l'appareil. On y retrouve également une application intéressante regroupant toutes les informations récoltées par les capteurs du Trekker-X4, comme le baromètre, l'altimètre, la boussole, l'accéléromètre, le thermomètre ou encore l'hydromètre. Des données très utiles en randonnée par exemple.

Avec son processeur Snapdragon 660 et ses 4 GB de RAM, le Trekker-X4 a les performances d'un smartphone milieu de gamme. C'est largement suffisant pour faire tourner Android de manière très fluide. Le GPU Adreno 512 est également en mesure d'assurer le montage vidéo directement sur le téléphone ainsi que de faire tourner tous les jeux 3D du Play Store. Vous devrez tout de même faire quelques concessions graphiques pour jouer dans les meilleures conditions.

Une action-cam originale et une très longue autonomie

Le Trekker-X4 est équipé d'un capteur principal (grand-angle) de 12 mégapixels. Ce dernier s'en sort honorablement pour les clichés de jour, mais montre rapidement ses limites lorsque la lumière vient à manquer. Un second capteur très grand-angle de 170 degrés est également de la partie. Ce dernier propose des images similaires à celle d'une action-cam. Crosscall cherche clairement à s'adresser aux amateurs de sports extrêmes. Concernant la qualité des clichés sur le très grand-angle, le constat est le même pour le capteur principal.

La batterie de 4400 mAh assure au Crosscall Trekker-X4 une énorme autonomie de 3 jours dans le cadre d'une utilisation courante. Si vous le sollicitez énormément pendant vos déplacements, il ne vous lâchera jamais avant une grosse journée et demie. Il se positionne clairement comme un des smartphones antichocs les plus endurants.

Notre avis sur le Crosscall Trekker-X4

S'il ne devait rester qu'un smartphone antichoc, ce serait sûrement lui. Le Crosscall Trekker-X4 n'est peut-être pas un cador de la photo, mais propose une expérience utilisateur très équilibrée sur les points essentiels, et une autonomie qui le rend "increvable". C'est un mobile de choix aussi bien pour les randonneurs, les sportifs de l'extrême, et même les professionnels qui veulent avoir l'esprit tranquille quant à la résistance de leur téléphone.

2. Cat S61 : le couteau suisse des pros

caterpillar-cat-s61.jpg

Les plus
+ Excellente autonomie
+ Télémètre laser et caméra thermique
+ Certifié IP69K (hautes pressions)
+ Bonne ergonomie
+ Résiste aux températures extrêmes
Les moins
- Qualité photo
Le Cat S61 est le dernier smartphone haut de gamme de la marque américaine Caterpillar, fabricant de machines (mais pas que) dans les domaines de la construction, des mines et de la forêt. Le Cat S61 est clairement adressé aux professionnels travaillant sur les chantiers, avec des fonctionnalités inédites que l'on ne retrouve pas chez la concurrence.

Une bonne ergonomie et un écran lumineux

On pouvait s'y attendre, le Cat S61 est une brique de 1,3 centimètre pour 250 grammes. L'écran de 5,2 pouces occupe 65 % de la surface avant. Un ratio qui s'explique par la présence de boutons physiques sur la partie basse du téléphone, mais également du cadre en métal abritant de nombreux boutons cachés sous des trappes (pour l'étanchéité). Le téléphone n'en garde pas moins une bonne ergonomie pour sa catégorie. Il est bien sûr certifié IP68, mais également IP69K pour résister aux hautes pressions. Les changements de température ne lui font pas peur non plus, avec une résistance allant de -25°C à 55°C.

L'écran de 5,2 pouces a une définition Full HD de 1920 x 1080 pixels. La finesse d'affichage est très satisfaisante, tout comme la luminosité maximale qui permet de l'utiliser sans problème par un grand soleil. La colorimétrie n'est pas parfaite et le contraste est un peu limité, mais la dalle du Cat S61 assure l'essentiel pour un usage quotidien confortable. Attention simplement à la luminosité minimum qui reste importante et qui pourrait vous brûler la rétine dans le noir complet.

Des outils de pro et les performances d'un milieu de gamme

Caterpillar ajoute sa propre interface à celle d'Android. Elle reste suffisamment discrète et apporte des fonctionnalités dédiées aux professionnelles que l'on ne retrouve pas chez la concurrence comme un télémètre laser, une caméra thermique ou encore un analyseur de la qualité de l'air. Autant de fonctionnalités très pratiques pour ceux qui en ont l'usage, même si leur degré de précision n'atteint pas encore ceux des outils dédiés.

Les performances du Cat S61 sont assurées par 4 B de RAM et un processeur Qualcomm Snapdragon 620. C'est largement suffisant pour l'usage demandé. Les applications s'ouvrent rapidement et l'interface se montre réactive. Le GPU Adreno 508 est capable de faire tourner les jeux du Play Store, mais pas dans les meilleures conditions. Attendez-vous à faire quelques concessions sur ce point.

Photo décevante, autonomie excellente

Le capteur principal de 16 mégapixels ne fait pas de miracles. Les clichés en pleine journée ont un niveau de détail correct pour un smartphone antichoc et restent tout à fait exploitables. Ce n'est pas la même histoire pour les clichés de nuit qui sont tellement lissés que la photo en devient floue. Il n'y a plus qu'à espérer que le futur modèle de la marque s'intéresse un peu plus aux capacités photographiques de son modèle haut de gamme.

La batterie de 4500 mAh, allié à une configuration modeste, permet au Cat S61 d'être utilisé sans problème pendant deux journées complètes sans avoir à être rechargé. Si vous ne le sortez qu'occasionnellement de votre poche, vous pourrez le pousser jusqu'à trois journées. Un autre bon point est que le Cat S61 peut être utilisée comme batterie externe pour recharger un autre produit grâce à sa fonction « Battery Share ». La recharge est en revanche un peu trop longue. Comptez deux heures pour le recharger complètement.

Notre avis sur le Cat S61

Le Cat S61 est loin d'être irréprochable, mais il reste une valeur sûre dans le monde des smartphones antichocs. Avant tout adressé aux professionnels travaillant sur les chantiers, il pourra également convaincre les baroudeurs et bricoleurs qui aiment avoir un véritable couteau suisse dans la poche, sans s'inquiéter d'abîmer leur téléphone. On regrette que les outils mis à dispositions n'arrivent pas à atteindre un degré de fiabilité suffisant pour pouvoir remplacer des outils dédiés.

3. Cat S41 : le rapport qualité-prix

caterpillar-cat-s41.jpg

Les plus
+ Bonne prise en main
+ Waterproof
+ 3 jours d'autonomie
+ Les applications Caterpillar
Les moins
- Appareil photo décevant
- Qualité de l'écran
Peut-être cherchez-vous une alternative plus compacte et moins chère aux deux premiers smartphones antichocs de notre sélection. Laissez-nous vous présenter le Cat S41, un téléphone milieu de gamme de la marque Caterpillar, à la fois ultra résistante et très endurant.

Une prise en main solide et un écran passable

Le Cat S41 a beau être massif, il est tout de même le smartphone antichoc le plus compact de notre sélection. Les larges bordures noires autour de l'écran 5 pouces, les trois boutons physiques ainsi que son épaisseur de 1,3 cm n'en font pas le mobile le plus discret du marché. Mais les boutons physiques sous l'écran sont plutôt agréables à utiliser et sa conception en caoutchouc fait qu'il ne vous glissera jamais des mains.

C'est une dalle IPS Full HD qui équipe le Cat S41. Un écran à la bonne résolution de 481 ppp, et à la luminosité maximale élevée. Ce dernier point est particulièrement important pour un usage extérieur fréquent. Le contraste est un peu bas, et la colorimétrie n'est pas des plus justes (l'écran tire dangereusement vers le bleu), mais vous pouvez régler ce point en vous rendant dans les paramètres d'affichage du téléphone.

Des applications de pro et des performances correctes

Android stock est très peu modifié par Caterpillar qui propose tout de même quelques applications supplémentaires, directement sur le téléphone, mais aussi sur son propre store. De quoi trouver des applications spécialisées pour toutes les personnes qui travaillent en extérieur. Le suivi logiciel n'est en revanche pas exemplaire, avec un manque de visibilité sur les prochaines mises à jour majeur d'Android, ainsi que sur les patchs de sécurité.

Le processeur Helio P20 de MediaTek est accompagné de 3 GB de RAM pour assurer de bonnes performances dans le cadre d'un usage courant. Vous n'aurez peut-être pas l'expérience la plus fluide du marché, mais Android tourne bien et aucun ralentissement n'est à déplorer. Évidemment, le Cat S41 est capable de faire tourner la plupart des jeux du Play Store, mais il ne faudra pas trop lui en demander avec les jeux les plus gourmands.

Un appareil photo décevant et une autonomie monstre

Les smartphones antichocs ne sont jamais des foudres de guerre sur la partie photo. Ce que vient confirmer le Cat S41. Son capteur principal de 13 mégapixels produit des clichés que l'on qualifiera de corrects en plein jour, et de catastrophiques de nuit. Lorsque la lumière manque, on se retrouve avec une bouillie de pixels inexploitables. On espère que Caterpillar apportera un plus grand soin à la partie photo sur ses prochains modèles. Clairement décevant.

Le Cat S41 embarque une énorme batterie de 5000 mAh qui lui permet de tenir la distance pendant longtemps, très longtemps. Comptez en moyenne sur trois jours d'autonomie. Vous pourrez le pousser encore plus loin si vous ne le sollicitez pas énormément. Comme sur le Cat S61, la fonction « Battery Share » est disponible pour recharger un autre appareil. Une fonctionnalité très pratique qui transforme le téléphone en batterie externe.

Notre avis sur le Cat S41

Le Cat S41 fait presque tout ce qu'on attend d'un smartphone robuste. Il est étanche à l'eau et à la poussière, ultra résistant aux chocs (1,8 mètre de chutes répétées sur le béton), offre une bonne prise en main, un écran lumineux et une autonomie à toute épreuve. Les applications dédiées aux professionnels travaillant en extérieur sont également un vrai plus. Dommage que le S41 pèche autant sur la partie photo, ce qui peut être un vrai frein pour ceux qui veulent immortaliser certaines scènes.

4. Gigaset GX290 : petit prix, maxi autonomie

Gigaset-GX290.jpg

Les plus
+ Hyper résistant
+ Autonomie hallucinante
+ Le moins cher dans sa catégorie
Les moins
- Lourd
- Qualité de l'écran
- Performances limitées

Un poids lourd et un écran HD

Le Gigaset GX290 a beau être le modèle le moins cher de notre sélection, cela reste un « beau bébé ». Les 279 grammes du smartphone allemand s'expliquent non seulement par son châssis en métal, mais également sa coque renforcée en caoutchouc et sa batterie imposante de 6200 mAh. Sur la face avant, on retrouve une encoche en forme de goutte d'eau et des bordures d'écran très larges. La prise mini jack et le port USB-C sont abrités derrière un cache pour assurer l'étanchéité du téléphone (IP68).

Du côté de l'affichage, l'écran IPS 6,1 pouces avec une définition de 1560 x 720 pixels ne brille pas par sa finesse d'affichage (282 ppp). La colorimétrie n'est pas non plus des plus justes, mais la luminosité maximale permet de l'utiliser en extérieur sans trop de problèmes, même si la dalle est assez sujette au reflet. Le contraste est quant à lui correct. Vous l'aurez compris, l'écran du Gigaset GX290 se contente du minimum.

Android stock et des performances limitées

Le smartphone embarque Android dans sa version 9. L'OS de Google est ici présenté dans sa plus simple expression. Nous sommes donc en terrain connu, avec une navigation par gestes, un panneau des notifications personnalisables, la possibilité de régler la température des couleurs ou encore de créer des dossiers d'un simple glissement de doigt. Simple et efficace. Nous n'en attendions pas moins d'un smartphone dont la caractéristique principale reste avant tout sa robustesse.

Le SoC Helio P23 et les 3 GB de RAM qui équipent ce Gigaset GX290 ne brillent pas par leur vivacité. Il faudra se concentrer d'une utilisation très simple du téléphone et ne pas s'amuser à ouvrir trop d'applications en même temps. En effet, le passage de l'une à l'autre se fait parfois avec quelques accros. La partie graphique est de la même trempe avec un GPU Mali-G71 MP2 qui sera suffisant pour les jeux en 2D, mais clairement pas au niveau pour jouer aux jeux 3D dans de bonnes conditions.

Double capteur photo et autonomie monstre

Le smartphone de Gigaset est équipé d'un capteur principal de 13 mégapixels ouvrant à f/2, et d'un second capteur de 2 mégapixels pour mesurer la profondeur de champ et améliore les portraits. De jour, il s'en sort plutôt bien. Le mode 51 mégapixels permet de gagner en détail, mais nécessitera un temps de capture plus long qui peut se montrer problématique à main levée. Les photos de nuit sont, elles, tout juste correctes. Sans surprise, le GX290 n'est pas un photophone mais dépannera pour prendre des photos en extérieur.

Le gros point fort du téléphone est sans aucun doute son autonomie. La batterie impressionnante de 6200 mAh permet au Gigaset X290 de tenir la distance pendant environ 4 jours. Vous avez bien lu ! C'est deux fois plus que la plupart des téléphones aujourd'hui disponible sur le marché. Le revers de la médaille est qu'il faudra patienter trois longues heures pour recharger complètement la batterie malgré le chargeur 15W fourni dans la boite. Le smartphone est également compatible avec la recharge sans fil.

Comment choisir un smartphone antichoc ?

  • Qu'est-ce qu'un smartphone « antichoc » ?

    Les téléphones entrant dans cette catégorie ont la particularité d'être conçus pour répondre à des conditions d'utilisation extrêmes. Ainsi, ils sont toujours renforcés par des cadres en métal et autres coques en caoutchouc pour pouvoir résister aux chutes répétés, sur du béton par exemple. Ils répondent également à de hauts standards d'étanchéité à l'eau et à la poussière. Leur résistance à des écarts de température importants est également un argument en leur faveur. De plus, leurs boutons et leurs écrans sont généralement pensés pour pouvoir être utilisés avec les mains sales ou avec des gants.
  • Pourquoi choisir un smartphone robuste ?

    Quand on parle de « conditions extrêmes », nous faisons allusion à une utilisation en extérieur dans des conditions difficiles. Ce genre de smartphones peut donc aussi bien convenir à un skieur qu'à un randonneur ou encore une personne travaillant toute la journée sur des chantiers. Autant de situations ou un mobile classique auraient beaucoup plus de chances de rendre l'âme. C'est à ce moment que les téléphones robustes interviennent.
  • Une autonomie en hausse ?

    S'il y a bien un domaine dans lequel les téléphones ultrarésistants excellent, c'est celui de l'autonomie. Leur châssis imposant permet aux constructeurs d'y intégrer des batteries de grande capacité. Ajoutez à cela des composants qui ne sont pas trop gourmands en ressources, et vous avez des téléphones capables de tenir trois jours ou plus avant de devoir être rechargés. De quoi offrir une certaine tranquillité d'esprit.
  • Boutons physiques ou tactiles ?

    Si les boutons physiques sous l'écran ont maintenant quasiment tous disparu des smartphones modernes, certains modèles antichocs, comme ceux de Caterpillar, continuent de proposer des boutons physiques sous l'écran. Ces derniers ont l'avantage de laisser plus de place pour afficher les informations sur l'écran, mais aussi et surtout d'être totalement utilisable avec des gants ou sous l'eau, conditions dans lesquelles l'écran tactile peut montrer ses limites.


Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons quatre à cinq heures à analyser les caractéristiques et les avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste de produits. Nous les testons ou, lorsque ce n'est pas possible, nous étudions les avis argumentés de sites faisant autorité.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.


Découvrez nos autres comparatifs sur les smartphones :
Modifié le 11/06/2020 à 10h15
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

scroll top