🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Lumia 920 en test : le smartphone haut de gamme Windows Phone 8 selon Nokia

18 septembre 2018 à 14h43
0

Introduction

Le 29 octobre, Microsoft présentait officiellement Windows Phone 8. Pour introduire son système, la firme de Redmond se devait de disposer d'un fer de lance. Partenariat privilégie avec Nokia oblige, cette lourde tâche revient au Lumia 920. Le mobile est-il à la hauteur des attentes ? Réponse l'issue de ce test !

Le Lumia 920 est le premier smartphone haut de gamme sous Windows Phone 8. Pour peser face aux Galaxy S3 et autres iPhone 5, Nokia entend bien jouer sa carte PureView. Le constructeur finlandais annonce des capacités photo (notamment nocturnes) hors norme. En vidéo, le Lumia 920 innove en proposant une stabilisation optique. Cette fonctionnalité permettrait de limiter fortement les effets de vibration lors de la capture d'une vidéo. Qu'en est-il dans la pratique ? C'est ce que nous verrons à l'issue de ce test.


0226000005506981-photo-test-nokia-lumia-920.jpg


Design et composants

Lumia 920
Caractéristiques principales
Système d'exploitationWindows Phone 8
Processeur / FréquenceCPU : Qualcomm Snapdragon S4 (MSM8960) cadencé à 1,5Ghz
GPU : Adreno 225
Mémoire / StockageMémoire interne de 32 Go
Mémoire vive de 1 Go
Technologie d'écran et définitionEcran PureMotion HD+ (1280x768 pixels)
Appareil photo8.7 mégapixels autofocus avec double flash LED
GPSOui
Radio FMNon
BatterieLi-Ion 2000mAH non amovible
Dimensions 130.0 x 70.8 x10.7 mm
Poids185 grammes
Le Lumia 920 reprend les lignes des Lumia 800 et 900. La coque en polycarbonate mixe des formes arrondies (tranches) et des angles vifs (arrête supérieur et inférieur). L'affichage est assuré par un écran « PureMotion HD+ » 4.5 pouces d'une résolution de 1280 x 768. Ce dernier est protégé par une surface réputée inrayable de type Corning Gorilla Glass 2.

Si la taille du Lumia 920 rappelle le Lumia 900, Nokia franchit un nouveau palier en ce qui concerne le poids. Le Lumia 920 accuse 186 grammes sur la balance, contre 183 grammes pour le Galaxy Note 2, un smartphone géant Samsung doté d'un écran de 5.5 pouces.



Poids mis à part, Nokia maitrise la conception de son terminal haut de gamme : les matériaux mis en œuvre ainsi que la finition irréprochable inspirent confiance. Même s'il ne s'agit là que d'une impression, le smartphone semble être particulièrement robuste. En revanche, le Lumia 920 fait l'impasse sur le slot micro SD. Nokia justifie cette omission par la volonté d'épurer les lignes du téléphone. Heureusement, le mobile est équipé de 32 Go de mémoire de stockage. Exit également la sortie micro HDMI. Pour sa part, la prise micro USB ne constitue pas l'unique moyen de rechargement du téléphone. Moyennant l'achat d'un accessoire optionnel, le Lumia 920 peut être rechargé par induction que nous n'avons pas encore pu tester pour le moment.

Sur la tranche, touches appareil photo, Power et volume.
APN de 8.7 mégapixels
Objectif Carl Zeiss avec double flash LED.
Prise micro USB à la base, mais pas de slot micro SD.
Dos lisse en polycarbonate.
Détail de la caméra frontale de 1.2 mégapixel.
Touches tactiles de Windows Phone 8 : il arrive que ces dernières s'illuminent.
iPhone 5, Galaxy S3 et Lumia 920 vus de profil.
L'épaisseur de 10.7 millimètres du Lumia 920 renforce l'aspect massif.
Le Lumia 920 face à ses concurrents : une diagonale d'écran inférieur à celle du Galaxy S3, mais un poids supérieur au Galaxy Note 2.
Un slot micro SIM, mais pas de slot micro SD
Nokia fournit un outil permettant de retirer la carte SIM.
Une prise casque jack sur la partie haute du téléphone.
Nokia reprends le design des Lumia 800 et 900, mais mobile en mains, le terminal accuse un poids relativement élevé.


Concernant les touches, Nokia ne bouleverse pas la donne depuis les Lumia 800 et 900. De part et d'autre de la touche « Power » centrale, on retrouve une touche de volume ainsi qu'une touche dédiée à l'appareil photo. Au dos, l'APN « PureView » de 8.7 mégapixels est accompagné d'un double flash LED.

Le Lumia 920 intègre un circuit Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, une puce Bluetooth 3.1, ainsi qu'un capteur GPS compatible GLONASS (équivalent russe du GPS). En plus de cette panoplie désormais habituelle, le Lumia 920 propose une compatibilité NFC.

Le Lumia 920 est compatible avec les réseaux bandes de fréquence GSM 850, 900, 1800 et 1900 MHz à quoi il convient d'ajouter les fréquences LTE (4G) 800, 900, 1800, 2100 et 2600 MHz.

L'Écran pure Motion HD+ en détail

Résolution, rendu des couleurs

Le Lumia 920 est équipé d'un écran IPS « PureMotion » HD+. Que cache cette appellation commerciale ? Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons que Nokia rame à contre-courant de la concurrence en ce qui concerne la définition. L'écran d'une définition de 1280 x 768 pixels du Lumia 920 augmente la surface d'affichage par rapport à une matrice classique en 1280 x 720.

La diagonale d'écran est de 4,5 pouces (ratio 15:9), ce qui nous donne une densité de pixels de 332 points par pouces, contre 326 ppp pour l'écran Retina qui équipe l'iPhone 5.

0226000005499267-photo-lumia-920-10.jpg


Concernant le rendu des couleurs, sur certains aspects, l'écran du Lumia 920 rappelle le Super AMOLED. Les noirs sont profonds, et les couleurs sont saturées, mais pas au point d'atteindre les excès qui peuvent parfois être constatés avec la technologie de Samsung. Un mot également au sujet de l'angle de vision. Ce dernier se montre nettement plus limité sur Lumia 920 que sur iPad (IPS également). Dès qu'on incline le terminal, l'écran s'assombrit progressivement. Cette limitation semble être due au traitement de surface et/ou à l'épaisseur du verre Corning Gorilla 2 qui protège l'écran du Lumia 920

Pure Motion

Passons cette fois aux bénéfices apportés par PureMotion. Grâce à une technologie nommée « Pixel Overdrive » (saturation de pixels), l'écran TrueMotion HD+ du Lumia 920 serait capable de proposer un temps de réponse moyen situé sous la barre des 10 millisecondes, soit 6.6 ms de moins que le minimum requis pour afficher 60 images à la seconde (une image toutes les 16.66 ms à 60 fps). On suppose que la fréquence de balayage nominale de Windows Phone 8 est de 60 FPS, ce qui rappelle Project Butter apparu sur Android depuis Jelly Bean.

D'après Nokia, le temps de réponse moyen des écrans qui équipent les terminaux concurrents est de 23 ms.

Cette avancée est-elle tangible ? Non, la fluidité de l'interface de Windows Phone 8 ne nous parait tout aussi bonne que sur le Lumia 820 qui ne dispose pas d'écran Pure Motion. Dans tous les cas, on se situe à un très bon niveau.

Nokia précise également qu'une technologie nommée Clear Black permet d'obtenir une meilleure visibilité lorsque l'écran est utilisé dans un environnement fortement éclairé. L'écran du Lumia 820 se démarque très légèrement de la concurrence, mais il ne faut pas s'attendre à obtenir une visibilité parfaite en plein soleil.

Manipuler l'écran avec des gants : oui, mais...

Nokia parle de « Super sensitive touch » pour désigner la couche tactile capacitive ultra-sensible du Lumia 920. Dans la pratique, le Lumia 920 peut être manipulé avec (presque) n'importe quelle paire de gants, avec des objets en fer (stylo, clefs), ou du bout des ongles. Cette faculté nécessite toutefois quelques précisions...

D'après Nokia, la couche tactile capacitive est capable de détecter automatiquement le type de matériau utilisé pour interagir avec l'écran. En fonction de cette donnée, le Lumia 920 active « Super Sensitive Touch » ou non.

Via les paramétrages de Windows Phone 8, l'utilisateur à la possibilité de laisser « Super Sensitive Touch » activé en permanence. Seul problème : même lorsque cette option est choisie, le Lumia 920 met un certain temps à réagir en présence d'un matériau autre que la peau. Au final, on prend moins de temps à retirer sa paire de gants qu'à batailler pour que l'écran parvienne enfin à le détecter. Même lorsque le gant est détecté, il arrive que l'écran pose des problèmes de détection. On s'attendait à mieux.

Photographie : PureView dans la pratique

Capture photo

00C8000005499293-photo-lumia-920-7.jpg
Le Lumia 920 est annoncé par Nokia comme étant la Rolls des photophones, technologie PureView à l'appui. Le téléphone embarque un capteur de 8,7 MPix rétro-exposé qui peut délivrer des images de 8 MPix (3 264 x 2 448 pixels au ratio 4/3) ou 7,1 MPix (3 552 x 2 000 pixels au ratio 16/9). Comme sur le Lumia 900 en somme. L'optique Carl Zeiss est de retour, mais avec quelques modifications notables : l'ouverture passe à f2,0 (contre f2,2), la longueur de focale s'est raccourcie à 26 mm (contre 28 mm) et surtout, le Lumia 920 adopte une technologie de stabilisation optique (et non numérique), une première sur un smartphone. Tous ces éléments valent au dernier Lumia l'appellation PureView.

De façon purement objective, l'efficacité du dispositif est difficile à démontrer, puisque cette stabilisation n'est pas désactivable et que l'appareil ne donne pas la main sur le réglage de la vitesse d'obturation (ce qui aurait permis de voir précisément jusqu'à quelle valeur on parvient à avoir une photo nette). Mais dans la pratique, on constate effectivement un gain conséquent de stabilité, à la prise de vue et sur l'image capturée. Il suffit de prendre le Lumia 920 ainsi que n'importe quel autre smartphone en main et de se forcer à trembloter pour mettre en évidence l'efficacité du dispositif.

Voilà qui nous amène à l'autre force du Lumia 920 : ses aptitudes en basses lumières. Son capteur fait un excellent travail, bien devant ses concurrents phares tels que l'iPhone 5 et le Galaxy S3. Les images conservent une finesse étonnante tout en contenant bien la montée de bruit. Il faut dire que l'appareil, fort de sa stabilisation optique et de son ouverture supérieure, va automatiquement privilégier une sensibilité moindre pour un temps de pose plus long (1/8 s à 640 ISO dans notre exemple contre 1/15 s à 800 ISO pour l'iPhone 5 et le Galaxy S3).

00C8000005505053-photo-lumia-920-de-nuit.jpg
00C8000005505049-photo-iphone5-de-nuit.jpg
00C8000005505037-photo-galaxy-s3-de-nuit.jpg

De gauche à droite, le Nokia Lumia 920, l'iPhone 5 d'Apple et le Samsung Galaxy S3


00C8000005505051-photo-lumia-920-de-nuit-extrait.jpg
00C8000005505047-photo-iphone5-de-nuit-extrait.jpg
00C8000005505035-photo-galaxy-s3-de-nuit-extrait.jpg

Les extraits à 100 % correspondant, dans le même ordre


À mains levées, les clichés perdent un peu de netteté par rapport à ceux effectués sur trépied, mais beaucoup moins qu'avec les autres smartphones. Et quand l'obscurité devant vraiment intense, le Lumia 920 s'en sort bien mieux que l'iPhone 5, tandis que le Galaxy S3 sort un aplat noir.

00C8000005505063-photo-lumia-920-penombre.jpg
00C8000005505045-photo-iphone-5-penombre.jpg
00C8000005505039-photo-galaxy-s3-penombre.jpg

De gauche à droite, le Nokia Lumia 920, l'iPhone 5 d'Apple et le Samsung Galaxy S3 : photo de notre scène prise pas très faible lumière


0096000005505067-photo-nokia-lumia-920-extrait1-800-iso.jpg
0096000005505041-photo-iphone-5-extrait1-3200-iso.jpg
0096000005505071-photo-nokia-lumia-920-extrait2-800-iso.jpg
0096000005505043-photo-iphone-5-extrait2-3200-iso.jpg

Les extraits à 100 % du Lumia 920 (800 ISO) et de l'iPhone 5 (3 200 ISO) alternés. Les smartphones sont calés sur trépied


En revanche, l'iPhone 5 fournit une prévisualisation juste par rapport au résultat, alors que l'écran du Lumia 920 reste beaucoup plus sombre, voire noir. C'est un défaut assez pénible, on ne peut pas anticiper sur ce qui sera capturé !

0190000005505137-photo-nokia-lumia-920-sc-ne-100-iso.jpg

00C8000005505065-photo-nokia-lumia-920-extrait1-100-iso.jpg
00C8000005505069-photo-nokia-lumia-920-extrait2-100-iso.jpg

Notre scène de test à 100 ISO


Un excellent challenger de nuit, mais une déception surprenante de jour. D'abord, l'objectif n'est pas du tout homogène : toute la périphérie de l'image est embuée, seul le centre profite d'un piqué correct.

012C000005505061-photo-lumia-920-piqu-bord-originale.jpg
012C000005505059-photo-lumia-920-piqu-bord.jpg

La perte de piqué sur les bords


Ensuite, on observe un étrange tramage sur les zones de netteté, produisant un effet d'escalier qui n'est visible heureusement qu'en visionnage écran à 100 %. Enfin, la colorimétrie apparaît peu naturelle par défaut car très saturée. Mais on peut aimer, ça dépend des goûts. Nokia indique qu'une mise à jour logicielle est prévue pour corriger le problème. Attendons la disponibilité de cette dernière pour en juger sur pièce.

012C000005505057-photo-lumia-920-effet-escalier.jpg
012C000005505055-photo-lumia-920-effet-escalier-extrait.jpg

L'effet d'escalier lié au tramage que produit le capteur


Capture vidéo

Le Lumia 920 capture des séquences MP4 à 30 images par secondes d'une définition de 1920 x 1080. L'image est riche en détail, et aucun phénomène de saccades ne vient perturber la lecture. On apprécie également la rapidité de rafraîchissement de la mise au point continue.


Scène de test : le Lumia 920 se montre particulièrement efficace


De plus, la stabilisation optique se montre à nouveau efficace. Ce dispositif parvient à absorber une bonne partie des vibrations, ce qui améliore de fait la fluidité des vidéos.


Vidéo capturée en marchant




Les logiciels photo additionnels de Nokia

Trois nouveaux « Filtres » sont disponibles depuis l'appareil photo. Le premier se nomme Cinemagraph. Ce programme permet de réaliser des petites séquences animées à partir d'une rafale de photos. Après avoir capturé plusieurs photos d'une même scène en mouvement, il est possible de choisir finement les zones que l'on souhaite animer, ou non. L'œuvre finale peut être exportée au format .GIF. Si l'idée est sympathique, on regrette qu'aucune possibilité d'export au format vidéo, ou d'upload sur YouTube n'ait été prévue.


Demonstration vidéo de Cinemagraph


En complément, Nokia propose un second filtre nommé Smart Shoot. L'application se base toujours sur une rafale de photo, mais contrairement à Cinemagraph, Smart Shoot génère une image fixe en fin de process. Le but consiste à sélectionner une ou plusieurs zones à conserver sur chacune des photos provenant de la rafale. À titre d'exemple, lorsqu'on capture une photo de groupe, on peut sélectionner le visage le plus souriant pour chacun des sujets. Le programme se charge alors d'effectuer des raccords propres pour générer un fichier JPG unique.


Démonstration vidéo de Smart Shoot


Enfin, comme son nom l'indique, le filtre panorama assemble plusieurs photos capturées horizontalement pour n'en faire qu'une.

Navigation avec Intenet Explorer 10 mobile

Le navigateur Web constituait l'un des points forts de Windows Phone 7 et 7.5. Bonne nouvelle : Windows Phone 8 conserve cette qualité ! L'application qui est cette fois basée sur Internet Explorer 10 offre un confort de surf exemplaire sur Lumia 920. Les pages se chargent rapidement et les défilements et autres zooms multipoints s'exécutent sans accrocs.

Par rapport aux Windows Phone précédents, le support des hautes résolutions (enfin) ainsi que l'excellent rendu de l'écran sont également appréciables.

00C8000005506803-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506809-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506831-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Affichage en mode portrait et gestionnaire d'onglets : un maximum de six pages peuvent être ouvertes simultanément.


Au rang des petits reproches, on regrette que la touche « rechercher » de Windows Phone soit toujours associée au moteur Bing. Windows Phone 8 permet de choisir Google par défaut, mais cette option concerne uniquement les requêtes tapées dans la barre d'adresse du navigateur.

00C8000005506823-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506815-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506819-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

De gauche à droite : Moteur de recherche Bing et clavier virtuel, Google pour mobiles Java, exemple de site (turbo.fr) après avoir cliqué sur un lien Google mobile.


De plus, Windows Phone 8 affiche systématiquement une version mobile de Google habituellement destinée aux téléphones Java, y compris lorsqu'on force l'affichage des sites en version de bureau. Plus gênant encore : l'ensemble des liens listés renvoient vers des versions allégées des sites concernés. Au final, on revient assez vite à Bing par la force des choses.

0226000005506799-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Affichage d'un site en version portrait

Le multimédia sur Lumia 920 : lecture audio et vidéo

Deux lecteurs audio intégrés

Tout comme les smartphones Nokia Windows Phone 7 en leur temps, le Lumia 920 est équipé non pas d'un, mais de deux applications de lecture audio. Le premier est un transfuge de Zune, le lecteur musical intégré à Windows Phone depuis ses débuts. Vient ensuite Nokia Musique.

La principale différence entre les deux applications réside dans les formules d'abonnement. Microsoft met en avant le Xbox Music Pass qui permet d'accéder à un catalogue de 30 millions de titres en streaming ou en téléchargement. Le tarif de l'abonnement est fixé à 9.99 euros par mois, ou 99.90 euros par ans.

00C8000005506975-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506969-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506977-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Application Musique + Vidéo (Microsoft)


Côté Nokia Musique, la firme finlandaise apporte de très nombreuses radios Web classées par genres qui peuvent être écoutées gratuitement de façon illimitée. Un plus indéniable, même si certaines applications du Windows Store sont compatibles avec les Shoutcast d'AOL. En complément de l'offre gratuite, Nokia Musique donne la possibilité d'acheter des titres à l'unité. Un mode hors ligne permet de capturer une liste de lecture lorsqu'on est connecté en Wi-Fi. Nokia revendique millions de titres.

00C8000005506965-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506963-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506967-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Application Nokia Musique : les mix radio


Chacun de ces programmes utilise la même bibliothèque musicale mais cette fois, l'utilisation des programmes de synchronisation « Zune » ou « Windows Phone pour Windows » sous Windows n'est plus obligatoire. Désormais, les pistes musicales peuvent être transférées simplement par couper ou copier-coller en utilisant l'explorateur de fichiers... on apprécie !

0000012C05506769-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
0000012C05506771-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Nouvelle application « Windows Phone pour Windows » et transfert de pistes musicales via l'explorateur.


Des réglages audio en pagaille, un casque moyen

Autre avantage et non des moindres : le Lumia 920 se dote d'un égaliseur complet qui propose pas moins de 17 profils préconfigurés ! L'utilisateur peut aussi adapter manuellement chacune des 7 courbes de tonalité. En complément, on retrouve une option Dolby Mobile à l'efficacité variable. En fonction des styles musicaux, on oscille entre spécialisation réussie et aigües brouillons. Détails intéressants : les deux lecteurs audio profitent de ces nombreux réglages audio. En revanche, l'égaliseur et Dolby Mobile ne sont pas disponibles lorsqu'on utilise un casque Bluetooth.

00C8000005506971-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506973-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506979-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

De nombreux réglages audio


Si la couche son du Lumia 920 est satisfaisante, on ne pourra pas en dire autant du casque intra fourni par Nokia. En fonction des morphologies, ce dernier peut s'avérer inconfortable malgré la présence d'embouts de différents diamètres. De plus, on aurait aimé disposer de touches de contrôle déportées pour pouvoir ajuster le volume sans avoir à sortir systématiquement le mobile de sa poche. La qualité sonore reste également perfectible. Avec certaines pistes musicales, à moyen et haut régime, les aigus sont agressifs, et les basses manquent à l'appel. Pour profiter pleinement du rendu, il faut utiliser un casque de meilleure facture.

0226000005508547-photo-ecouteurs-lumia-920.jpg

Casque intra du Lumia 920


Quid de la lecture vidéo

Tout comme les pistes audio, les vidéos peuvent être transférées directement via l'explorateur. Autre bonne nouvelle : côté mobile, le lecteur ne se cantonne plus au sacrosaint MP4 H246. Cette fois, Windows Phone 8 est nativement compatible avec certains codecs Divx.

01F4000005506773-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Lecture d'une vidéo Divx 5 sur Lumia 920


Si l'effort peut être salué, il ne faut pas s'attendre à disposer d'une compatibilité totale équivalente à celle d'un Galaxy S3. Le format Divx 5 passe, mais le Lumia 920 fait toujours l'impasse des formats tout aussi importants tels que le Xvid et le MKV. Ne comptez pas sur les éditeurs tiers pour colmater la brèche : aucun lecteur alternatif viable ne semble être proposé sur le kiosque d'applications. Au final, les cinéphiles et autres amateurs de séries devront convertir certaines de leurs vidéos au format MP4.

Sortie audio vidéo : DLNA et sortie HDMI

Windows Phone 8 n'est pas compatible avec la norme DLNA. Plus étrange : sous Windows Phone 7, Nokia publie une application serveur DLNA nommée « Lire Sur ». Malheureusement, cette dernière n'est pas (encore ?) disponible sous Windows Phone 8. Seul un programme tiers nommé onePlayer permet de bénéficier du DLNA sur son Windows Phone.

00C8000005506775-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506777-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506779-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

onePlayer


Concernant une éventuelle sortie HDMI, notez que la prise micro USB du Lumia 920 n'est pas compatible MHL, ce qui coupe court à toute possibilité de sortie filaire audio/vidéo.

Jeux, applications et GPS : le point

À propos de la compatibilité des applications

Le Nokia Lumia 920 est l'un des premiers mobiles de la marque à être équipé de Windows Phone 8. Nouveau système d'exploitation oblige, on peut légitiment se questionner concernant la compatibilité des applications initialement conçues pour Windows Phone 7. Bonne nouvelle : tous les programmes que nous avons pu tester s'exécutent sans problèmes sur Windows Phone 8. Cette rétrocompatibilité est particulièrement bienvenue, à plus forte raison en présence d'un kiosque d'applications nettement moins bien achalandé sur sur iOS ou Android.

00C8000005508189-photo-wp-ss-20121108-0024.jpg
00C8000005508195-photo-wp-ss-20121108-0027.jpg
00C8000005508199-photo-wp-ss-20121109-0001.jpg

Tous le programmes que nous avons pu tester s'exécutent sans problèmes sur Windows Phone 8


La montée en résolution depuis Windows Phone 7 ne semble pas non plus poser de problème. L'affichage est propre, aucun effet d'upscaling n'est perceptible. Le passage du 480 x 800 pixels (Windows Phone 7) au 1280 x 768 (Windows Phone 8) s'effectue sans encombre.

Un kiosque moins fourni ?

Même si WP7 applist , le Marketplace revendique quelques 110 000 applications pour le monde entier, il arrive encore que l'on parvienne à mettre en évidence quelques lacunes. Pas ou peu de lecteurs vidéo, pas d'application officielle Dropbox, Pulse, Pocket ou instagram... nombreux jeux classiques aux abonnés absents... même si de gros progrès ont été fait depuis ses débuts, l'écosystème de l'OS mobile de Microsoft à encore du chemin à faire pour arriver au niveau de ses deux grands rivaux que sont iOS et Android.

00C8000005508227-photo-wp-ss-20121108-0017-1.jpg
00C8000005508233-photo-wp-ss-20121108-0019-1.jpg
00C8000005508235-photo-wp-ss-20121108-0021-1.jpg

Exemples de programmes indisponibles sur Winodws Phone 7 et 8


Jeux vidéo sur Lumia 920

À l'instar des applications, on ne constate pas de problème particulier lors de l'exécution des jeux. Côté performance, les jeux 3D les plus aboutis (Kinectimals ou Need For Speed, par exemple) s'exécutent avec une fluidité parfaite. Il faut dire que le GPU adreno 225 intégré au SoC Krait de Qualcomm à déjà largement fait ses preuves sur les terminaux concurrents.

Super Monkey Ball 2

Kinectimals
Extraction
Angry Birds Star Wars
Need for speed


Nokia Drive : un atout maitre ?

Nokia apporte une réponse aux applications de navigation routières gratuites intégrées sur Android (Navigation) et iOS (Plans). Sorti de la boite, Lumia 920 est équipé de Nokia Drive, un programme qui transforme le Lumia 920 en un véritable GPS « on board ». Par rapport aux programmes gratuits concurrents, Nokia dispose d'un atout maitre. Rachat de NavteQ par Nokia oblige, Nokia Drive donne la possibilité de télécharger les cartes de son choix dans la mémoire interne de l'appareil.

00C8000005506781-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506783-photo-test-nokia-lumia-920.jpg
00C8000005506785-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Nokia Drive : toutes les informations cartographiques peuvent être stockées dans la mémoire interne du smarphone.


Une fois cette formalité accomplie (compter environ 600 Mo pour la carte de France), Nokia Drive peut être utilisé en zone blanche (pas de couverture GSM), ce qui n'est pas le cas avec Google Navigation (Android) ou Maps (iOS). Les instructions vocales et visuelles sont suffisamment claires. On peut envisager de remplacer son GPS auto en utilisant un Lumia 920.

0226000005506787-photo-test-nokia-lumia-920.jpg

Nokia Drive peut aussi être utilisé en mode portrait.

Performance, autonomie

LinPack

LinPack est un benchmark qui évalue la puissance brute du processeur. Le résultat est exprimé en millions d'opérations en virgules flottantes par secondes (MFLOPS). D'ordinaire Linpack propose un test multithreadé, ce qui permet d'évaluer au mieux les processeurs multicoeurs. Sur Windows Phone, la méthode de calcul multithread diffère, nous nous limiterons donc au test monothread.

Par rapport aux Lumia 710 et Lumia 800, le verdict est sans appel. Il faut dire que ces smartphones se basaient sur des spécifications techniques imposées par Microsoft en... 2010. Grâce à ce bond en avant de deux ans en une seule génération de smartphone, le Lumia 920 double presque (x1.8) le score de ses prédécesseurs Windows Phone 7.5.

Si ce constat est réjouissant, le face à face avec l'HTC One S l'est un peu moins. Le Lumia 920 se fait dépasser par ce terminal Android également équipé d'un processeur Snapdragon double cœur cadencé à 1.5 GHz (krait). Les benchmarks Linpack Android et Windows Phone ne sont pas développés par la même personne, nous éviterons donc de tirer des conclusions hâtives en incriminant l'OS mobile de Microsoft.

Benchmark : 143-1957

Linpack mono thread (le résultat le plus grand est le meilleur)


Sunspider

Place au Web avec Sunspider, le benchmark JavaScript des auteurs du moteur de rendu HTML Webkit (Safari, Chrome...). Cette fois, le Lumia 920 vient marcher sur les plates-bandes de l'iPhone 5 d'Apple. Un score confirmé par l'excellente expérience Web délivrée par le navigateur du Lumia 920.

Benchmark : 143-1953

Sunspider (le plus petit résultat est le meilleur)


Autonomie

La batterie de 2000 mAh parvient-elle à répondre à la demande énergétique des composants (écran, processeur) ? Avec une utilisation modérée, le mobile tient la journée sans encombre. En revanche, dès qu'on sollicite l'écran de façon continue pour lire une vidéo, le Lumia 920 se montre bien moins endurant que la plupart des smartphones concurrents sous Android ou iOS.


Benchmark : 143-1961

Autonomie vidéo : lecture continue d'un fichier MP4 H264 avec Wi-Fi actif, volume et luminosité d'écran réglé sur une valeur médiane.

Conclusion

00C8000005507331-photo-award-coup-de-coeur.jpg
Au premier contact, le poids ainsi que le gabarit massif (plus d'1 Cm d'épaisseur) ne passent pas inaperçus. Le Lumia 920 est plus lourd qu'un Galaxy Note II qui offre pourtant une diagonale d'écran bien supérieure. Certes, il s'agit là d'une affaire de goûts, mais on aurait aimé que Nokia allège son smartphone.

Poids mis à part, Nokia confirme son savoir-faire en matière de conception. Le téléphone est taillé dans des matériaux de bonne facture et la finition est tout bonnement exemplaire. Outre la diagonale généreuse, l'écran HD (1280 x 768 pixels) offre un excellent rendu. En revanche, la couche tactile « super sensitive » ne convainc pas. Même lorsqu'on force ce paramètre, le mobile met un certain temps à détecter un gant, ou tout autre matériau compatible. Lorsque la super sensibilité est active, il arrive que l'on constate des ratés.

00C8000005508651-photo-lumia920.jpg
Venons-en à la batterie 2000 mAh. Un atout face à la concurrence ? Si l'autonomie en veille est suffisante, on ne pourra pas en dire autant en lecture vidéo. Dans ce domaine, les mobiles haut de gamme sous Android ou iOS se montrent nettement plus endurants.

Concernant les capacités photo et vidéo mises en avant par Nokia on note du bon, et du moins bon. De nuit, force est de reconnaitre que Nokia ne nous a pas trompé sur la marchandise ! Dans les environnements obscurs, la stabilisation optique ainsi que l'ouverture F/2.0 donnent des ailes au Lumia 920. En revanche, le mobile de Nokia pêche là où on ne l'attendait pas à savoir, de jour (photos peu homogènes). Un point plutôt gênant, cet usage restant majoritaire. Il faut dire qu'à 600 euros le terminal, on est en droit de s'attendre à une couche photo irréprochable. Nokia indique qu'une mise à jour logicielle est prévue pour corriger le problème. Attendons la disponibilité de cette dernière pour en juger sur pièce. De son côté, la capture vidéo est nettement plus convaincante.

Côté logiciel, on apprécie la fluidité impeccable et la convivialité de Windows Phone 8. De plus, le système mobile de Microsoft est équipé d'un navigateur Web particulièrement performant. Un bon point dans la mesure où cette activité prend de plus en plus d'importance. Il reste du chemin à parcourir concernant l'écosystème, mais le panel d'applications proposé via le Maketplace devrait suffire à la majorité des utilisateurs.

À cela s'ajoutent les nombreux programmes additionnels fournis par Nokia. Si certains d'entre eux s'apparentent à des gadgets (filtres photo), le GPS « on board » Nokia Drive apporte une réelle valeur ajoutée par rapport aux terminaux concurrents.

Au final, le Lumia 920 est tout de même suffisamment armé pour répondre aux attentes des personnes qui ont envie de tenter l'expérience Windows Phone 8. Nokia manque le sans-faute de peu. Dommage à une époque où la marque doit mettre toutes les chances de son côté pour contrer une concurrence Android et iOS toujours plus agressive.

Nokia Lumia 920

6

Les plus

  • Navigateur Web performant
  • Applications Nokia (GPS, musique)
  • Écran magnifique / Qualité audio
  • Finition, robustesse / Compatible 4G

Les moins

  • Capacités photo décevantes
  • Poids important, appareil massif
  • Pas de slot SD / Incompatibilité vidéo

Finition9

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Autonomie7





0000005A05525065-photo-logo-windows-phone-8.jpg

Vous voulez en savoir plus ?

Retrouvez notre article sur Windows Phone 8 qui décrit plus dans le détail le système d'exploitation mobile qui gère ce smartphone.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Ebook : le nombre de lecteurs progresse, mais reste faible
AMD Radeon HD 7890 : une réponse frontale à la GeForce GTX 660 ?
Interview : Justin Rattner évoque Windows 8, Wintel et ARM
Groupon à nouveau en baisse au troisième trimestre
SFR intègre sa Femto à sa Série Red 3 Go
Yahoo : une prochaine page d'accueil inspirée de Modern UI ?
Jeu vidéo : Jean-Claude Larue quitte le SELL
Evernote 5 pour iOS : une refonte majeure de l'interface
L'Australie met fin à son projet de filtrage du Web
Nvidia : les puces Tegra ont tiré la croissance ce trimestre
Haut de page