Android One : un programme pour unifier les smartphones Android low cost

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
25 juin 2014 à 18h52
0
Google débute sa conférence I/O 2014 sur une annonce : le programme de certification Android One. Dédié aux pays émergents, il permet aux constructeurs de smartphones low cost de proposer des modèles basés sur des spécifications techniques maitrisées, et intégrant un Android « stock » et mis à jour par Google.

01F4000007457253-photo-android-one.jpg


Le programme Android One ne semble pas se substituer aux initiatives existantes de Google (Nexus, Google Play Edition) : son but paraît avant tout de limiter la fragmentation des smartphones Android dans les pays émergents. Google propose en pratique des modèles de références sur lesquels les constructeurs peuvent s'appuyer. Sundar Pichai, responsable de la division Android et Chrome, a notamment montré un modèle signé Micromax, incluant un écran 4,5 pouces, un tuner FM ou encore 2 slots SIM.

01F4000007457257-photo-android-one.jpg


Les premiers smartphones Android One seront disponibles en Inde, et commercialisés par Micromax, Spice et Karbonn. Aucune information sur l'extension du programme à d'autres pays n'a été annoncée.

01F4000007457249-photo-android-one.jpg


Pour aller plus loin

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top