Des scientifiques ont réussi à recréer un mini Terminator T-1000 qui passe à travers des barreaux

Maxence Glineur
Publié le 29 janvier 2023 à 10h30
© Wang et Pan et al/Matter
© Wang et Pan et al/Matter

Ce petit robot pourrait être utilisé aussi bien dans le secteur médical que pour effectuer des tâches sur des systèmes électroniques difficilement accessibles.

Non, il ne s'agit pas d'un extrait de la bande-annonce du futur film de la populaire saga de SF. Des chercheurs de l'Université chinoise de Hong Kong ont réussi, en se servant d'un matériau aux propriétés particulières, à faire évoluer une structure définie pour remplir des objectifs bien précis. Si l'on est encore loin du T-1000, le concept n'en est pas moins impressionnant.

Un prototype capable de se rendre là où les robots rigides ne peuvent pas accéder

Le gallium possède la caractéristique intéressante d'avoir un point de fusion très bas. Fondant à environ 29°C, il peut être contrôlé à distance en lui injectant des particules magnétiques. S'il est ainsi possible de le déplacer, il est également aisé de le chauffer par induction magnétique et de le laisser refroidir en utilisant la température ambiante.

Les chercheurs sont ainsi capables de faire franchir à ce robot de nombreux obstacles que ne pourrait surmonter un appareil plus rigide. Ils se sont même permis de rejouer une scène emblématique du film Terminator 2, en faisant traverser des barreaux de prison à une structure à base de gallium en forme de Lego.

Si la performance est aussi impressionnante qu'amusante, l'intérêt d'une telle machine réside dans le fait qu'il n'y a pas besoin de sources externes pour la refroidir ou la chauffer, ni de connexions filaires pour la faire fonctionner. Les prototypes présentés sont également très petits, ce qui leur permet de pénétrer dans des endroits difficiles d'accès.

Le concombre de mer comme source d'inspiration

L'étude prévoit plusieurs champs d'action pour un tel robot. En effet, en plus de pouvoir se déplacer d'un point A à un point B, il est également capable de bondir par-dessus des obstacles, d'escalader des murs ou encore de se dédoubler avant de se reformer.

Il a, par exemple, été démontré qu'il lui serait possible d'éjecter un corps étranger d'un estomac, ou bien d'administrer des médicaments à la demande. Il pourrait également être employé dans des systèmes électroniques difficiles d’accès, et donc servir d’élément de soudure, comme conducteur une fois en place, ou même faire office de vis universelle.

Carmel Majidi, l'un des ingénieurs responsables de la recherche, conclut : « Ce que nous montrons n'est qu'une démonstration ponctuelle, une preuve de concept, mais des études beaucoup plus poussées seront nécessaires pour examiner comment cela pourrait vraiment être utilisé pour administrer des médicaments ou l'élimination de corps étrangers ».

L'inspiration viendrait d'animaux tels que les concombres de mer, qui sont capables de passer d'un état rigide à un état flasque pour augmenter leur capacité de charge, ou bien mieux se protéger des dangers éventuels. Les roboticiens s'inspirent continuellement de la nature, nous pouvons donc nous attendre à de nombreux autres concepts et innovations à venir. Pourvu que la nature et les robots ne se retournent pas contre nous simultanément…

Source : Euronews, Matter

Maxence Glineur
Par Maxence Glineur

Geek hyper connecté et féru de podcasts, je suis toujours en train de lire ou écouter des points infos en tout genre. Entre histoire, tech, politique, musique, jeux-video et vulgarisation scientifique : toute l'actualité (ou presque) attise ma curiosité. Sinon, j'aime le rock et le lofi, les game-nights toujours trop longues, les bons films et les nanards.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Bombing_Basta

Des scientifiques ont réussi à recréer un mini Terminator T-1000 qui passe à travers des barreaux

Alors, non.

Sinon on voit les traces que laisse la limace en passant les « barreaux », ça s’élimine facile par le corps humain ça ?

Werehog

Vu que le gallium est toxique et irritant, toute application médicale me semble impossible. A mon avis c’est plus une expérience fumeuse pour justifier la prolongation de budgets mais le peu qu’on en voit ne représente pas d’intérêt. Il faudrait trouver une vraie application pour que ce soit intéressant de poursuivre…

phoenix2

Impressionnant !! mais c’est plutôt un T-0001 pour l’instant.

louchi

Il faut le combiner à ChatGPT !

DrGeekill

Énorme quand même. Moi qui à l’époque trouvais le T 1000 improbable je vais réviser mon jugement (Day) :rofl:

Zimt

En même temps, parfois vaut mieux prendre le risque d’une opération plutôt que d’être certain de crever… :stuck_out_tongue:

(oui même si la mise en scène ici parait douteuse…)

Winpoks

L’application c’est de faire un Terminator, et c’est amplement suffisant pour un bon gros budget ! :smiley:

toast

C’est quoi cette vidéo dégueu ou même un smartphone bas de gamme fait mieux ?

ioni

Ces pseudo chercheur ne voit pas l’évidence :

  • température de fusion du gallium : 29°C
  • température du corps humain : 37°C

Comment ils espèrent le faire resolidifier à l’intérieur du corps ? En foutant le patient en hypothermie ?

6nema

c’est clair que ca rend la video un peu suspecte …