🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Vers des robots plus humains : des scientifiques japonais mettent au point une peau presque humaine et auto-réparable

13 juin 2022 à 11h45
11
doigt
© Shoji Takeuchi

Des scientifiques japonais de l'université de Tokyo ont développé un doigt robotique couvert d'une peau à apparence humaine… Une peau « vivante », qui cumule les caractéristiques humaines.

Entre autres, la peau synthétique peut se régénérer en cas de blessure, elle est résistante à l'eau et forme de petites rides lorsqu'elle se plie. Bref, une apparence humaine qui donne presque la chair de poule.

Un succès majeur pour la robotique

Si elle semble en tout point vivante, il a fallu innover pour créer cette peau. Les scientifiques ont plongé le doigt mécanique dans un bain de collagène mélangé à des cellules fibroblastes humaines. Ensuite, ils l'ont ensuite immergé dans un bain de cellules épidermiques kératinocytes, tout en tordant le doigt pour créer des ridules sous les jointures. À noter que si elle s'abîme, la peau peut se réparer toute seule, à la manière de la cicatrisation chez l'humain, à l'aide d'un bandage de collagène.

Le problème actuel majeur est que la peau a constamment besoin d'être hydratée, en l'absence d'un système de circulation pour alimenter ses cellules. Mais les scientifiques célèbrent le succès de cette première étape, car l'un des plus gros challenges était jusqu'ici de réussir à tendre la peau sur un objet pour qu'elle épouse parfaitement sa forme.

Des utilisations multiples

À terme, l'équipe scientifique de l'université de Tokyo voudrait créer un robot humanoïde complètement couvert de cette peau synthétique. Le but est de rentre l'apparence des robots plus proche de celle des humains. Mais l'objectif est aussi de leur permettre d'occuper des emplois dans le milieu hospitalier ou le domaine du service, où leur apparence humaine leur permettra d'établir une connexion plus personnelle avec leurs interlocuteurs.

Cependant, des scientifiques pensent que la combinaison de ces caractéristiques humaines et de la mécanique du doigt peut générer un effet que l'on appelle « vallée de l'étrange ». Ce phénomène décrit un sentiment de malaise chez les humains confrontés à un robot à apparence humaine : plus le robot parait humain, plus ses caractéristiques mécaniques nous dérangent. Pour l'instant, il s'agit d'abord de rendre la peau plus sophistiquée : lui donner des capacités sensorielles, un réseau de circulation, des glandes de transpiration ou encore des poils.

Source : The Guardian

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
fredolabecane
Le T800 se rapproche…
SlashDot2k19
Allez, on va y arriver à faire un T-800 avant la fin du siècle
obbiclubic
Est-ce que le robot pourra bronzer aussi ?
Augusto
Est-ce que le robot aura le droit de grève ? (==>[] OK. J’ai pas pu résister…)
_Troll
Si le robot est poilu, il aura l apparence d un singe.
phoenix2
Les estimations disaient en 2035, disons que ça sera fin prêt au alentours de 2050, il faut que je trouve Sara, lol.
supersebastigor
Venant du japon, je pense qu’avant le T800 il y aura surtout une version moins métallique d’Armanoïde.
Martin_Penwald
Ça irait très bien sur les IA zombies, non ?
ypapanoel
c’est les fans de poupées gonflables qui doivent déjà en saliver !
cid1
Zombifiées par des pirates avec des virus informatiques elles s’attaqueront, à l’homme comme dans « Deus Ex » premier du nom.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apple : on sait (peut-être) quand le casque de réalité mixte sera annoncé !
D'impressionnantes peintures de guerre réalisées par IA pour soutenir l’Ukraine
Pour une IA responsable, Microsoft restreint la reconnaissance faciale
Voici Jetson ONE, le premier eVTOL volant à une place qui vole vraiment (Vidéo)
Une IA pour compter les moutons, on n’arrête pas le progrès
Vous pouvez désormais manger vos impressions 3D, grâce à la Pâtisserie Numérique
La Magie et la Tech font bon ménage, la preuve en images à VivaTech
Knext, le robot barista de demain qui fait saliver tout VivaTech
Google licencie un ingénieur après sa discussion troublante avec une IA : elle avait peur d'être débranchée
Amazon vous permet
Haut de page