Après la vue et le toucher, des scientifiques ajoutent l'ouïe à la perception des robots

18 août 2020 à 12h07
0

Désormais, nombreux sont les robots à disposer de capteurs imitant la vue. Plus rarement, certains reçoivent le sens du toucher grâce à des capteurs appropriés. Et plus rarement encore, certains sont capables non seulement d'entendre, mais aussi d'interpréter les sons qu'ils perçoivent.

Des chercheurs de l'université Carnegie Mellon, aux États-Unis, estiment que la perception d'un robot pourrait être considérablement améliorée si celui-ci était capable d'interpréter un son.

15 000 interactions réunies sur une soixantaine d'objets

Dans ce qu'ils disent être la première grande étude portant sur les interactions entre le son et l'action robotique, les chercheurs affirment que le son pourrait aider les robots à déterminer à quels objets ils ont affaire, par exemple pour différencier un tournevis en métal d'une clé en métal. Ils ajoutent : « L'ouïe pourrait également aider les robots à déterminer quel type d'action a causé un son, et les aider à utiliser les sons pour prédire les propriétés physiques de nouveaux objets ».

Les scientifiques ont donc réuni un vaste ensemble d'enregistrements audio et vidéo représentant une soixantaine d'objets du quotidien. Parmi eux, des outils, des jouets, des pommes, des balles de tennis, etc. Les sons qu'ils produisent ont été enregistrés au moyen d'un appareil baptisé Tilt Bot, dont l'objectif était de faire rouler ou chuter chaque objet pendant quelques heures.

Au total, les chercheurs ont ainsi généré 15 000 interactions, une base de données qu'ils ont ensuite publiée et rendue utilisable pour d'autres recherches.

Bientôt des robots équipés de cannes ?

Les sons ainsi enregistrés ont été utilisés pour la classification des objets. Dans 76% des cas, ceux-ci avaient été correctement classés. Un taux de réussite « assez élevé » selon Lerrel Pinto, et des résultats « si encourageants qu'il pourrait se révéler utile d'équiper les futurs robots de cannes à instruments, ce qui leur permettrait de taper légèrement les objets qu'ils souhaitent identifier ».

Ce n'est pas la première fois que l'intérêt du son est étudié, mais son intérêt dans le secteur de la robotique reste encore incertain. Lerrel Pinto, doctorant à l'université Carnegie Mellon a déclaré que « de nombreux travaux préliminaires dans d'autres domaines ont indiqué que le son pouvait être utile, mais il n'était pas clair à quel point il serait utile en robotique ». L'étude pourrait donner une meilleure idée de son intérêt dans la conception de nouvelles machines.

Modifié le 18/08/2020 à 12h08
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Bill Gates ne croit pas du tout aux avions et aux poids-lourds électriques
Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
scroll top