C'est fait ! Meta autorise le retour de Donald Trump sur Facebook et Instagram

Samir Rahmoune
Publié le 26 janvier 2023 à 10h30
© Gage Skidmore / Flickr
© Gage Skidmore / Flickr

Donald Trump va pouvoir officiellement faire son retour sur les réseaux sociaux de Meta, Instagram et Facebook.

Le groupe de Mark Zuckerberg devait annoncer durant ce mois de janvier s'il autorisait l'ancien président des États-Unis à revenir sur ses réseaux sociaux. Ses comptes avaient été suspendus en janvier 2021 après les émeutes du Capitole, à Washington.

Donald Trump de retour partout

C'est désormais chose faite. Meta, qui avait imposé à Donald Trump un bannissement de 2 ans de ses plateformes, vient de lui rouvrir la porte. Avec le « oui » donné par le groupe de travail en charge de cette question, l'homme politique va pouvoir à nouveau poster sur Facebook et Instagram dans les prochaines semaines.

Cette possibilité est bien sûr très intéressante pour Donald Trump, qui compte 34 millions de abonnés sur le premier réseau social et 23 millions sur le second. Avec cette décision qui s'ajoute à celle d'Elon Musk de rouvrir son compte sur Twitter, le républicain est maintenant pleinement de retour sur les grandes plateformes.

« Une telle chose ne devrait plus jamais arriver à un président en exercice, ou à toute autre personne qui ne mérite pas de châtiment ! » a-t-il rapidement commenté sur son propre réseau social, Truth Social.

Meta promet des garde-fous

Trump n'a en revanche pas indiqué quand il comptait revenir sur Facebook et Instagram. En effet, bien qu'il puisse à nouveau tweeter depuis maintenant plus de 2 mois, il ne s'est pas encore manifesté sur le réseau d'Elon Musk. Mais avec l'arrivée rapide des élections présidentielles américaines de 2024, il ne devrait pas rester silencieux très longtemps.

Il devra en tout cas faire attention à ce qu'il dit, car Meta aurait « mis en place de nouveaux garde-fous pour dissuader les récidives », selon le communiqué posté par la firme mercredi. Ainsi, affirme le responsable des affaires internationales Nick Clegg, « dans le cas où M. Trump publierait d'autres contenus violant la loi, le contenu sera supprimé et il sera suspendu pour une durée comprise entre un mois et deux ans, en fonction de la gravité de la violation ». Nous voilà tous prévenus.

Source : Reuters

Samir Rahmoune
Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
TheWitcher

Espérons qu’il soit élu, il n’y a jamais autant de guerres que lorsque les Démocrates sont au pouvoir.

ABC

Poutine est démocrate ?

gemini7

Je ne vois pas en quoi les Démocrates sont responsables de cette guerre, et c’est vrai que les Bush, père et fils, étaient de grands démocrates… ⁣ :crazy_face:

Pernel

C’est clair que Poutine, Bush, Hitler, étaient/sont des démocrates …

Blackalf

La pandémie, largement niée et minimisée par Trump, a causé infiniment plus de morts aux USA en 2 ans que de décès de militaires et de civils pendant 20 ans de guerre en Afghanistan…

Marc_Lupin

« Meta promet des garde-fous »
Bah là du coup ça part mal :joy:

jeanlucesi

Et les effets secondaires combien de morts ?

Blackalf

Tiens, on a retourné sa veste ? après l’avatar du parti républicain US, le Kremlin ? 19022607171932975