L'Ukraine lance des cyberattaques sans précédent contre la Russie

29 mars 2022 à 18h45
14
Pirate hacker
© Shutterstock

Le conflit actuel entre l'Ukraine et la Russie n'est pas seulement physique, mais occupe également divers acteurs du cyberespace. Et pour mieux répliquer aux offensives russes, la cyberarmée ukrainienne vous propose de les aider.

Ainsi, après les connexions simultanées sur des sites russes, c'est désormais un outil logiciel permettant à ceux qui le désirent de lancer des attaques en ligne à distance contre la Russie.

L'IT Army of Ukraine ne cesse de grandir et d'innover

Lancée à l'initiative du ministre ukrainien de la Transformation numérique, Mykhailo Fedorov, l'IT Army of Ukraine (ITAU) compte désormais plus de 300 000 membres sur Telegram. Ces dizaines de milliers de volontaires s'engagent pour perturber la Russie de diverses manières, et la dernière innovation en date concerne des cyberattaques par logiciel depuis le 26 mars dernier.

Ainsi, l'IT Army of Ukraine a désormais la possibilité, en téléchargeant un logiciel, de frapper des cibles à distance grâce à un logiciel nommé M1K. Et sa principale particularité, à l'image de l'ITAU, est d'être proposé à toutes les personnes qui souhaitent prendre part à la riposte ukrainienne en ligne, alors que l'invasion du pays par les forces russes est toujours en cours.

Concrètement, l'ITAU a souhaité mettre au point un logiciel simple d'usage et multiplateforme. Plus encore, elle transmet des informations qu'elle juge claires afin de motiver toujours plus d'internautes à rejoindre l'ITAU et à utiliser ce logiciel avec confiance.

Si vous ne craignez pas de vous exposer…

Le fait est que les sources concernant la mise à l'emploi et les résultats d'utilisation de M1K ne courent pas les rues. En conséquence, difficile de savoir à quoi s'exposent concrètement les « cyber » belligérants. Mais comme l'explique Zataz, la première initiative de masse, qui a consisté à parasiter divers sites web russes grâce à des connexions simultanées, pouvait notamment exposer l'adresse IP de celles et ceux y prenant part, à moins de posséder un VPN performant.

D'autant qu'employer un tel logiciel « inconnu » de la grande majorité des internautes expose d'autant plus à de potentiels risques de fuites des informations contenues sur votre appareil, et plus encore. En somme, on ne saurait que trop vous recommander d'être très prudent si vous souhaitez rejoindre l'IT Army of Ukraine, sans compter que mener une cyberattaque demeure une activité illégale.

En attendant, alors que les Anonymous multiplient les cyberattaques ciblées contre la Russie, Zataz dénombre pas moins de 90 groupes activistes prenant part à la cyberguerre entre l'Ukraine et la Russie. Et l'Ukraine a, cette fois, l'avantage en nombre, puisque 56 revendiquent se battre pour Kiev, contre 34 pour Moscou.

Comment choisir le meilleur VPN ? Clubic a testé et comparé les performances et le niveau de sécurité de 10 fournisseurs pour établir ce comparatif VPN
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
11
Mister_Georges
MK1 + Zataz c’est Bancal!<br /> C’était trop facile!
Mister_Georges
Depuis le temps qu’il connait tout ce Damien Bancal, il devrait être un membre de la CIA, KGB, MOSSAD, pfff!
pecore
L’arroseur arrosé.
MrBao
çà devient du gros n’importe quoi.
Vanilla
Le KGB a cessé d’exister depuis 1991
AtomosF
officiellement
mcbenny
Cela me semble extrêmement dangereux cette évolution.<br /> En gros, l’Ukraine recrute des soldats partout dans le monde et les fait se battre pour elle.<br /> Au-delà du fait que l’Ukraine est clairement la victime dans cette affaire, il me semble plus que douteux de lancer n’importe qui dans une action guerrière.<br /> Ce ne sont que des actions numériques vous me direz mais tout de même… Si après la Russie vient défoncer les infrastructures numériques de la France ou du Portugal ou encore du Sénégal en représailles, on ne pourra pas dire que ces pays sont uniquement victimes, malheureusement.<br /> Et j’ai peur que la plupart des gens ne se rendent pas compte de l’importance du geste, c’est au moins dans la démarche, un acte de guerre, comme prendre une arme et tirer dans la direction d’un ennemi.
Peggy10Huitres
N’importe quoi !
Peggy10Huitres
Le KGB a cessé d’exister depuis 1991<br /> Oui c’est le FSB now …
Cynian90
Si la participation à une attaque DDoS par une IP française pouvait être considérée comme une attaque, alors le monde entier serait constamment en guerre et une guerre nucléaire aurait déjà éclatée. Le cyberespace est encore considéré comme informel, hacker des entreprises d’état ou mettre sur écoute des ministres n’apporte quasiment aucune représailles.
Altdorf
Même avec un on VPN je ne me risquerai pas à faire ça.<br /> D’une part je ne suis loin d’avoir le niveau pour déterminer si un hacker Russe de renommée serait capable de m’identifier.<br /> D’autre part je ne sais pas ce que ce logiciel est capable de faire sur mon pc.<br /> Et qui dit que ça ne sera pas utilisé pour d’autres actions cyber aurte que celle annoncée dont je ne voudrais pas prendre parti.
Mister_Georges
Un vrai hacker agit avant tout en solitaire.<br /> Il va se connecter sur des réseaux public via son propre VPN avec une clé d’authentification personnelle ou péter la clé Wifi de madame Michu qui ne filtre pas les adresses MAC.<br /> Utiliser un téléphone basique, sans GPS et tout le traçage des androids ou pomme croquée et éventuellement passer par des réseaux du style StigFox ou autres…<br /> C’est une vocation, un art!
atmen
Le filtrage des MAC est facilement contournable, l’attaquant peut spoofer une adresse MAC de M. PasMichu qui se croit trop fort et protégé.
Mister_Georges
Oui avec aircrack ng.<br /> Il faut beaucoup de patience.<br /> C’est un domaine passionnant.<br /> Mais je n’ai jamais réussi à casser ma clé Wifi…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez comment votre carte SIM pourrait protéger vos données des hackers
Attention à ce malware qui se propage et menace votre navigateur
Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Zoom sur Fronton, le botnet russe qui multiplie les fake news sur les réseaux
YouTube retire 70 000 vidéos de désinformation pour contrecarrer la propagande russe sur la guerre en Ukraine
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Ce bug dans PayPal permet à un hacker de manipuler les transactions
Attention, ce malware se cache dans un ficher Word vérolé, lui-même caché dans un PDF
Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes
Haut de page