Le Data Dividend Project propose de rémunérer les internautes pour leurs données

23 juin 2020 à 07h30
4

Et ce serait aux géants du net de mettre la main à la poche.

En quelques mots :

  • Andrew Yang a un nouveau projet. L’ex-candidat à la présidentielle américaine a créé une association, le Data Dividend Project, avec pour ambition d’assurer la propriété des internautes sur leurs données personnelles et de leur permettre d’obtenir une rémunération en échange de celles-ci.

  • L’or des données. Le projet mise sur la mobilisation et l’action collective pour promouvoir la mise en place de régulations allant dans ce sens sur le territoire américain. Il s’appuie sur l’existence de lois comme le California Consumer Privacy Act (CCPA), équivalent californien du RGPD, qui assure aux internautes le contrôle de leurs données personnelles, avec la possibilité de demander leur suppression ou de refuser qu’elles soient utilisées à des fins commerciales. La loi n’offre en revanche pas la possibilité de céder ses données contre rémunération, une réalité que le Data Dividend Project envisage de changer.

  • Une vieille idée qui refait surface. L’idée de rémunérer les internautes pour leurs données est défendue de longue date par des personnalités comme Jaron Lanier, informaticien américain et penseur de l’économie numérique. En France, le laboratoire d’idées libéral Génération libre a également publié un rapport défendant cette idée, revenue sur le devant de la scène lors de l’entrée en vigueur du RGPD. Les plateformes internet proposent déjà la rémunération des données dans des circonstances très particulières. Facebook donne ainsi à ses utilisateurs la possibilité de voir leur comportement observé et analysé contre une somme d’argent à travers l’application Study. Mais la généralisation de cette pratique n’est pour l’heure pas à l’ordre du jour.
Modifié le 23/06/2020 à 10h04
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top