Location ou revente de véhicule, attention à vos données !

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
29 juin 2020 à 11h34
0

Quatre utilisateurs sur cinq ne prennent pas le temps de supprimer leurs données personnelles lors de la revente ou de la restitution de leur véhicule, oubliant même d'annuler la synchronisation des contacts de leur téléphone ou d'effacer l’historique du système de navigation.

80 % des utilisateurs transmettent ainsi sans y penser leurs informations personnelles à de parfaits inconnus, au lieu de réinitialiser l’ordinateur de bord en configuration-usine, pour supprimer leurs données d'utilisation.

Un simple oubli de 80 % des sondés

D’après un sondage, réalisé entre décembre 2019 et février 2020 par le magazine Which?, sur un panel de 14 000 personnes ayant revendu leur voiture récemment, 80 % d’entre eux ne se sont pas inquiétés de laisser leurs données personnelles accessibles dans leur ancien véhicule.

Plus de la moitié des utilisateurs ont pourtant reconnu avoir associé leur smartphone à l’équipement d’infodivertissement intégré à leur ancien véhicule. Ils laissent alors derrière eux leur répertoire téléphonique complet, l’historique des appels, les codes d’accès au Wi-Fi du domicile ou encore les SMS envoyés et reçus.

À l’heure où la protection des données est un sujet de premier plan, laisser filer aussi facilement ses propres informations est un fait surprenant, et pourtant compréhensible : une fois le téléphone synchronisé sur le véhicule, on ne prête plus attention aux transferts d’information quotidiens entre les deux, et beaucoup d’utilisateurs vont même jusqu'à oublier cette synchronisation.

Les applications connectées également en faute

De plus en plus de constructeurs, pour ne pas dire tous, proposent avec les dernières générations de véhicule, des applications connectées.

Particulièrement présentes au sein des véhicules électriques, ces applications permettent notamment de gérer certaines fonctions (déverrouillage des portes, chauffage ou encore localisation) et donc de pouvoir agir sur le véhicule à distance.

Si ces applications ne sont pas désynchronisées, le vendeur pourrait ainsi agir sur le véhicule qu’il ne possède plus, indépendamment de la volonté du nouveau propriétaire. Or certains utilisateurs n’arrivent pas à supprimer la synchronisation des applications du véhicule vendu, ces fonctionnalités étant encore parfois mal conçues à ce niveau là.

Le sondage de Which? indique que sur 1 893 propriétaires de véhicule connecté à une application, 50 % d’entre eux n’avaient pas réussi à supprimer les applications du véhicule après sa vente.

Source : BitDenfender

Modifié le 29/06/2020 à 11h34
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
scroll top