Une faille chez Tesla permet d'ouvrir un véhicule à distance

Thomas Pontiroli
02 avril 2014 à 17h50
0
Les voitures électriques haut de gamme Tesla sont des vitrines technologiques mais qui, comme tout produit informatisé, sont sujettes à des vulnérabilités. Une majeure vient d'être révélée.

012C000007276136-photo-teslamotors.jpg
Nitesh Dhanjani est chercheur en sécurité. Sa dernière découverte, révélée lors de la conférence Blackhat de Singapour et détaillée sur son blog concerne la possibilité, même pour un débutant apparemment, de déverrouiller les portes de la Tesla Model S à distance. Plus inquiétant, il est aussi possible de la localiser à distance, si on n'en trouve pas de Model S près de chez soi.

Première étape pour sévir : craquer le mot de passe protégeant le compte en ligne des possesseurs de voitures Tesla. Il faut dire que le fabricant a facilité la tâche des personnes mal intentionnées en limitant ce mot de passes à huit caractères et devant comporter au moins un chiffre et une lettre, et en ne bloquant pas l'accès après plusieurs tentatives infructueuses. Il suffit d'appliquer la méthode de l'attaque par force brute et tester, une à une, toutes les combinaisons...

Lorsqu'on sait que le top 5 des mots de passe les plus usités sont, dans l'ordre, « 123456 », « password », « 12345678 », « qwerty » et « abc123 », on peut imaginer avec quelle rapidité un compte peut être piraté.

Quant à l'application iOS, à cause de son API, elle représente également une menace pour les clients. En effet, explique le chercheur, celle-ci peut être utilisée par des applications tierces demandant à l'utilisateur de se connecter avec ses identifiants Tesla. C'est le cas de Tesla for Glass, qui permet de surveiller son véhicule avec ses Google Glass - qui certes concerne vraisemblablement une minorité de personnes.

0190000007276158-photo-tesla-ios.jpg

Klaxonner mais aussi accéder à des services tiers

Une fois l'utilisateur un peu trop curieux connecté à Teslamotors, s'offre alors à lui la possibilité de localiser le véhicule associé au compte puis de le déverrouiller. Ils peuvent aussi allumer les phares et klaxonner !

Plus grave peut-être, Nitesh Dhanjani prévient que ces mots de passe, une fois découverts, pourraient être testés sur d'autres services. D'après une étude menée par Ofcom au Royaume-Uni en 2013, plus de la moitié des internautes (55%) utilisent le même mot de passe pour la plupart des services Web qu'ils utilisent.

Le fabricant américain de voitures électriques rappelle de son côté que la sécurité de ses clients figure parmi ses priorités. Que ses équipes spécialisées en sécurités informatique protègent ses produits. Qu'il travaille avec la communauté des chercheurs. Et enfin qu'il encourage ses clients à lui remonter tout problème.

Ce genre de mésaventure est bien le revers de la médaille d'autos toujours plus connectées.


A lire également :
McAfee se penche sur la sécurité des systèmes embarqués pour automobiles






Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top