Une faille chez Tesla permet d'ouvrir un véhicule à distance

02 avril 2014 à 17h50
0
Les voitures électriques haut de gamme Tesla sont des vitrines technologiques mais qui, comme tout produit informatisé, sont sujettes à des vulnérabilités. Une majeure vient d'être révélée.

012C000007276136-photo-teslamotors.jpg
Nitesh Dhanjani est chercheur en sécurité. Sa dernière découverte, révélée lors de la conférence Blackhat de Singapour et détaillée sur son blog concerne la possibilité, même pour un débutant apparemment, de déverrouiller les portes de la Tesla Model S à distance. Plus inquiétant, il est aussi possible de la localiser à distance, si on n'en trouve pas de Model S près de chez soi.

Première étape pour sévir : craquer le mot de passe protégeant le compte en ligne des possesseurs de voitures Tesla. Il faut dire que le fabricant a facilité la tâche des personnes mal intentionnées en limitant ce mot de passes à huit caractères et devant comporter au moins un chiffre et une lettre, et en ne bloquant pas l'accès après plusieurs tentatives infructueuses. Il suffit d'appliquer la méthode de l'attaque par force brute et tester, une à une, toutes les combinaisons...

Lorsqu'on sait que le top 5 des mots de passe les plus usités sont, dans l'ordre, « 123456 », « password », « 12345678 », « qwerty » et « abc123 », on peut imaginer avec quelle rapidité un compte peut être piraté.

Quant à l'application iOS, à cause de son API, elle représente également une menace pour les clients. En effet, explique le chercheur, celle-ci peut être utilisée par des applications tierces demandant à l'utilisateur de se connecter avec ses identifiants Tesla. C'est le cas de Tesla for Glass, qui permet de surveiller son véhicule avec ses Google Glass - qui certes concerne vraisemblablement une minorité de personnes.

0190000007276158-photo-tesla-ios.jpg

Klaxonner mais aussi accéder à des services tiers

Une fois l'utilisateur un peu trop curieux connecté à Teslamotors, s'offre alors à lui la possibilité de localiser le véhicule associé au compte puis de le déverrouiller. Ils peuvent aussi allumer les phares et klaxonner !

Plus grave peut-être, Nitesh Dhanjani prévient que ces mots de passe, une fois découverts, pourraient être testés sur d'autres services. D'après une étude menée par Ofcom au Royaume-Uni en 2013, plus de la moitié des internautes (55%) utilisent le même mot de passe pour la plupart des services Web qu'ils utilisent.

Le fabricant américain de voitures électriques rappelle de son côté que la sécurité de ses clients figure parmi ses priorités. Que ses équipes spécialisées en sécurités informatique protègent ses produits. Qu'il travaille avec la communauté des chercheurs. Et enfin qu'il encourage ses clients à lui remonter tout problème.

Ce genre de mésaventure est bien le revers de la médaille d'autos toujours plus connectées.


A lire également :
McAfee se penche sur la sécurité des systèmes embarqués pour automobiles






Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vidéo en streaming : Amazon présente le Fire TV
Safari, Pages, Numbers et Keynote mis à jour : déferlante de petites améliorations
Microsoft Build 2014 : Windows Phone 8.1, Windows 8.1 Update 1, les annonces en direct !
Windows Phone 8.1 : Microsoft dévoile les nouveautés
Windows 8.1 Update sera bien disponible le 8 avril
AMD Radeon R9 295X2 : une autre carte graphique bi GPU en approche
Gartner promet un retour de la consommation des professionnels
Samsung Galaxy Tab 4 : des tablettes de milieu de gamme équilibrées
Syllabs veut faire parler les gros volumes de données textuelles
Canonical ferme son service de stockage Ubuntu One
Haut de page